Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

La Faille de l'Empire[Catastrophe#5]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 9 Nov 2013 - 10:37
A quelques kilomètres de la capitale de l'Empire de Begnion se tenait une tranquille forêt qui avait cependant été sujet à quelques assauts, comme celle de la Tour d'Animus. Les Tours restantes venaient d'entrer en communication et provoquèrent quelques minutes plus tard d'intenses tremblement de terre dans la région. L'île se sépara alors en deux, déversant une importante quantité de lave sur le littoral. Cette impressionnante catastrophe aurait sans aucun doute des conséquences sur l'écosystème de la région qui vivait de la mer de la pêche. Mais sans pour autant parler davantage de ce que cela impliquait, une silhouette sembla sortir de ces enfers. La chose était grande, recouverte de lambeaux de chair, et poussa un rugissement qui fut entendu tout autour de Begnion. Un autre détail, il portait autour de son cou un collier qui dégageait une faible aura. La chose était un géant, prenant une forme humaine mais n'ayant plus rien de vraiment humain. Un colosse de la taille des Tours venait de sortir de la faille qui s'était ouverte et dès à présent, celui-ci se dirigeait vers la ville pour la réduire en cendres. La monstruosité commença à courir vers les habitations puis rentra à l'intérieur, afin qu'il n'en reste plus qu'un talus de pierres et de cendres. Les habitants de la région paniquèrent et se mirent à fuir à l'extrêmité sud de la ville, afin d'éviter le mastodonte qui détruisait tout sur son passage. Seulement, les navettes de secours qui étaient prévu pour permettre aux habitants de fuir ont récemment disparu. Les habitants de Begnion prient désormais pour que quelque chose ou quelqu'un leur vienne en aide afin d'arrêter ce colosse fou furieux.  

Arriverez-vous à temps ?



(Agissez avant que le compteur ne tombe en dessous des -100h avant la prochaine catastrophe)
Pièces Pièces : 23985
Nombre de messages : 7627
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Sam 9 Nov 2013 - 12:04

C'était risqué de se dévoiler à de simples mortels; qui étaient pour la plupart présents; mais Nawiel devait agir. Elle arriva sur les lieux, guidée par l'immense quantité de lave qui envahissait les lieux. Elle fit un bon agile pour passer sous le nez de la bête; c'était comme un humain géant mais sans peau, un tas de chair qui portait un collier étrange, celui-ci avait une faible aura. Se posant non loin de la bête, elle reculait à chaque fois qu'il approchait pour savoir quoi faire. Elle concentra toute son aura dans sa faux, son corps était brûlant et chaud. Elle releva la tête pour se jeter sur la bête, mettant de puissants coups de faux pour entailler la bête, tentant de découvrir ses faiblesses, Nawiel était maintenue par ses chaînes et tentait d'attirer le monstre vers elle. Elle avait un plan, mais ne pourrait le réaliser toute seule, c'est pourquoi elle se contenta d'affaiblir le monstre en attendant que d'autres personnes viennent. Nawiel recula, tenant en équilibre sur ses chaînes, mais peut-être que le monstre saurait se montrer intelligent et tenter de la pousser des chaînes qui étaient un support pour elle. "Allez viens, tu sais, tout les êtres venant de là-dessous veulent me dévorer et ils n'ont jamais pu m'avoir. Peut-être que toi si ?" La jeune femme espérait que Dante allait comprendre son petit jeux avant que les autres n'arrivent.

Elle sauta sur la bête, atterrissant sur son dos. "Bouh." celle-ci se mit à grimper, prudemment mais tenta d'y aller rapidement. Problème, elle glissait, mais tenait bon. Elle tenta de détacher le collier, mais elle savait qu'elle ne pourrait pas y parvenir toute seule si on ne pouvait pas distraire la bête. Plantant les ongles dans la chair qui recouvrait le monstre venant des enfers, laissant finalement tomber en se disant que c'était trop précipité et impossible à réaliser toute seule, elle se laissa finalement tomber dans le vide, disparaissant du champ de vision du monstre pour réapparaître  devant lui, assise sur une chaîne en l'air. La jeune femme savait qu'elle y allait trop rapidement et que c'était risqué, même abusé, mais il le fallait pour que les secours arrivent bien plus vite, elle attendait une quelconque attaque, et son regard était toujours posé sur la bête. Elle aboya en grognant. Le chien mordait toujours, et Nawiel était un chien appartenant à un démon, c'était la règle, le chien protège le maître, non ? Nawiel appartenait à son mari, corps et âme, et cela, elle l'avait toujours respecté. Elle espérait avoir assez distrait le monstre.

"Waf." dit-elle avec un sourire provocateur.


[Voilà, j'espère que j'ai pas trop abusé mais j'ai préféré être simple et logique ^^'' merci de me prévenir si quelque-chose ne va pas ]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Dante Sparda a écrit :
avatar
Joueur Novice
Dim 10 Nov 2013 - 10:51
(Peut être que c'est trop agressif pour un premier post mais ne t'en fais pas ^^).

Dante et Nawiel avaient finalement décidés de rejoindre Begnion après leur aventure au sein de Daein qui les avait amener jusqu'aux Enfers. Heureusement pour eux, la distance entre les deux royaumes n'était pas très importantes, mais l'environnement venait radicalement de changer. Finit l'ambiance urbaine avec le toit de ces maisons rustiques qui s'élevaient en direction du ciel et qui donnaient une impression globale de paix et de sérénité. Ici, la nature avait repris ses droits et une forêt immense s'étendait tout autour de Begnion qui était situé sur une île. Dante et Nawiel avaient du prendre un bateau pour rejoindre l'empire, mais cela fut rapide en raison du matériel déjà préparé par les forces armés. Ils n'étaient pas seuls. De nombreux habitants de Daien voyageaient avec eux, aussi faibles soient-ils, cela importait peu pour le gouvernement de ce royaume. Ils considéraient que chaque citoyen devait accomplir son devoir en aidant les royaumes alliés. C'était un point de vue qui pouvait se défendre, mais il fallait bel et bien avouer que contre un tel monstre qu'ils ne tardèrent pas à voir, ils n'étaient pas de tailles. Dante remarqua que Nawiel s'était détaché les cheveux qui volaient désormais au vent, et il trouva que cela lui allait bien mieux. La nuit était toujours présente, les étoiles brillaient, mais le calme était trompeur. Rapidement, de la fumée s'éleva à l'horizon. Les Daeiniens prirent peur et souhaitaient s'enfuir : pas question pour eux de combattre une telle monstruosité, et ils avaient bien raison. Durant la traversée, certains tentèrent de s'enfuir, et finirent par se noyer, tuer par les armées de la ville. Dante bouillonnait devant une telle décision politique, mais il savait qu'il se rebellait maintenant, le nombre de victimes serait encore plus importante à cause de ce monstre qui était sorti des entrailles de la terre. Le corps armé de Daein obligeait hommes, femmes et enfants à se battre, et pour se faire, il fallait débarquer sur l'île. Ce qui se fit assez rapidement. Alors que Dante posait un pied à terre, il repensa à ce que lui avait dit sa mère, que son père les avait toujours aimer. Elle, son frère, et lui. Il ne pensait pas que cela soit un mensonge pour le rassurer. Dante lisait dans les yeux de Nawiel quelque chose qui lui indiquait clairement qu'elle était digne de confiance. Relevant la tête en direction de l'horizon, le chasseur de démons était fin prêt.  

« Nous y sommes » déclara t-il.

Le groupe débarqua prêt d'une énorme faille qui lézardaient le long de l'île et qui donnaient une superbe vue en direction des ténèbres. Un gouffre de plusieurs kilomètre de long par lequel ressortissait de temps en temps des colonnes de magma qui cherchait à se répandre sur la terre ferme et faisait cuire sur place la végétation de l'île. Un bruit de fracas retentit et tout les regards s'orientèrent en direction de la Capitale de Begnion qui se tenait à quelques kilomètres de là, tout au plus. Le Géant s'y trouvait et était en train de fracasser la ville avec ses poings. Dante attrapa l'épée de son père puis échangea un regard avec sa mère.

« J'ai à faire quelque chose. Je vais te rejoindre, mais pour l'instant, le mieux est d'essayer de le ralentir. Je te laisse y aller. »

Nawiel accepta sa proposition et fila rapidement en direction de la ville que le Géant avait commencé à détruire. Combien de temps celle-ci tiendrait face à ce monstre ? La question était assez compliquée. Tout dépendrait des forces militaires mises à disposition pour arrêter ce mastodonte. Et ce n'était certainement pas en obligeant à se battre des innocents que la situation allait être réglée. Dante savait qu'il était prêt à commettre une bêtise, mais il assumerait le choix de ses actes. Pour lui, il était intolérable de laisser faire une telle situation, et ce qu'il avait vu le long de la traversée le désolait au plus haut point. Le chasseur de démon se dirigea vers le capitaine du groupe, puis l'assoma avec la lame de son épée, d'une frappe forte contre son crâne. Des soldats, repérant le traître, dressèrent leurs armes, épées et lances, vers Dante. L'homme aux cheveux blanc les balayèrent d'un seul coup, et les armes allèrent se planter dans le sol meuble de l'île. Grâce à une seconde attaque, les soldats furent mis K.O. et les civils hors de danger. Dante leur conseilla de fuir.


« Réfugiez vous dans ce secteur là de la forêt. Elle ne sera pas incendiée. Si l'on vous retrouve, vous n'aurez qu'à dire que votre régiment a été attaqué et tué et que vous n'avez pas eu d'autres choix que de vous replier. Je ne laisserai pas des innocents participer à un tel combat. Ce n'est pas le vôtre, humains. C'est le nôtre. »

Esquissant un petit sourire, Dante se mit rapidement à courir, en direction de la ville. Nawiel avait besoin d'aide, il le sentait. Cette bête faite de muscles et de chaleur n'avait rien d'humains. Mais que faisait-elle là ?!
Pièces Pièces : 14849
Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 23/06/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




RP' en cours :Mariage Royal [PV Invite]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

avatar
Koopa
Dim 10 Nov 2013 - 12:42
Quelques minutes avant l'intervention du duo à Begnion, au Bourg-Clocher, Capricorn avait prévenu au magicien rouge qu'il allait lui laisser, voulant explorer le monde de plus près et peut-être regagner son monde. Le problème était qu'il avait oublié de prendre une carte ce qui fait que le bouc aurait du mal à se repérer. Il ne pouvait que contempler les paysages aériens et les villes qui surplombaient.

*-J'aurai du me renseigner avant de partir avec rien...*

Depuis le ciel, il finit par arriver vers une cité près de la mer. Puis, l'Esprit Céleste aperçut la terre se fendre en deux donnant vue à de la lave comme si l'Enfer allait sortir. Il comprenait pourquoi Kirby Bros s'était précipité vers la Tour Hantée. Le chaos enchaîna assez vite. En parlant de chaos, un énorme colosse sortit de sa faille tout près de Capricorn qui était qu'une mouche volant autour d'une personne si on comparait sa taille. L'animal tenta d'esquiver en volant ses attaques mais un coup surprise lui était fatal. La créature avait détruit le jet-pack qui explosa. Le bouc fut propulsé assez loin en entamant une chute libre de plusieurs mètres. Il accumula de la vitesse et atterrit sur un bâtiment qui céda tel une habitation percuté par une météorite. Le bruit fracassant devrait attirer l'un des deux. Capricorn resta inconscient avec cette chute violente dans les débris.

[Désolé, manque d'inspi'. J'ai passé deux heures pour ça T-T]
Pièces Pièces : 4610
Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Aaron Dessura a écrit :
Interressé
Dim 10 Nov 2013 - 15:45
A quelques bâtiments à peine de l'endroit où était tombé Capricorn, une silhouette, hache et sabre au clair, se tenait, imperturbable. De la capuche sombre recouvrant son visage ne dépassait qu'une longue mèche blanche se terminant au niveau de son menton, offrant un contrepoint parfait à la corne blanche sortant de son épaule gauche. Et dans l'ombre de cette capuche, on pouvait seulement deviner, niant toute réalité au Chaos et à la haine qui se répandait sur ce monde, en l'incarnation de ce titan de haine, un sourire éclatant. Le Guerrier, car cela ne pouvait qu'en être un, fit tournoyer ses lames trois fois, puis, en un éclair fugitif, les fit s'entrechoquer. Enfin, sur une ultime protestation de Tya et un dernier éclat de rire de Ka, Aaron Dessura se mit en marche.

Une marche, qui, bien vite, se transforma en course, puis il sembla se ramasser, posant ses mains au sol, lames pointant vers l'extérieur, accélérant encore, et, enfin, arrivant au bord du toit, il sauta. Modifiant légèrement l'angle de ses lames, il inversa la prise du vent sur lui, et se retrouva donc parallèle à la jambe du Géant.

...

Qui aurait réellement pu convaincre les motifs de Jack? Aaron. Et c'était pour cela qu'il était ici. Après sa victoire en quelques mouvements sur Linna, à la première tour, et celle de son maître sur son rival et fils, Aaron s'était retiré, avec le seul homme qu'il eût jamais considéré comme son chef et vouvoyé, dans le Chateau Dimensionnel de ce dernier. Là, loin de céder à l'oisiveté, pourtant bienvenue, après une vie de combats et d'entrainement, Aaron n'avait pas cessé de se battre, tuant, l'un après l'autre, les Traqueurs de Jack. Un entrainement comme un autre, sans doute, oui, mais surtout l'entrainement le plus intense qui ait pu exister.

Parfois, après une journée de combats particulièrement intenses, Aaron et Jack s'asseyaient ensemble, buvaient quelques tasses de thés, puis se retiraient chacun de leur coté. L'un, fomentant des plans d'une complexité infinie, l'autre donnant, encore et encore, les mêmes coups, enchaînant, l'une après l'autre, les mêmes bottes, les mêmes esquives, sculptant encore un peu plus ses muscles parfaitement équilibrés... Dans leurs méditations, Aaron et Jack échangeaient parfois quelques phrases en lien avec leur objectif final, et c'est autour d'une tasse de thé amer que l'Isaac lui avait donné cet ordre.

Se rendre en Begnion, et protéger ses habitants du Cinquième Cataclysme, prévu par le Stratège. Mais, malgré toutes les promesses de combats dantesques et de danger mortel, Aaron n'avait pas cru à toutes ces simagrées. Maintenant, il y croyait. Maintenant, il avait hâte de rentrer réellement dans l'action.

...

Alors que Tya se plantait dans la jambe du Titan, le poids d'Aaron la faisant déchirer la chair du géant, ce dernier donnait une succession de coups, de sa hache, aggravant les dégâts subis par l'être. Bien sur, tout cela n'étaient que des égratignures, pour lui, mais son attention fut distraite, et le guerrier Crépusculaire l'avait maintenant entièrement à lui. Ne perdant pas un instant, profitant de la lenteur du géant, le Dessura courut en direction de l'extérieur de la ville, laissant sa capuche retomber dans son dos. Ses cheveux n'étaient pas particulièrement longs, mis à part la mèche du coté droit, mais leur blancheur avait un coté ensorcelant, sur la peau mate du jeune homme. Et, lorsqu'il grimpa sur un bâtiment, en l'espace de quelques secondes, tendit les bras sur les cotés, ses lames semblant le prolongement naturel de ses bras, embrassant naturellement l'immensité de la Ville et de la Destruction, une seule image s'imposait à l'esprit des observateurs.

"HAIL TO THE KING !"

Un Roi Guerrier.
Pièces Pièces : 16146
Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/01/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Aria Arkaÿlis a écrit :
avatar
Joueur Novice
Dim 10 Nov 2013 - 17:28
Une sale odeur planait, et ce n'était pas la sienne, le Sir en était convain-cul. Assit en tailleur sur son Chomp géant, attisé par l'odeur de mort qui se répandait dans la région, le noble à tête de fesse observait avec calme la ville se faire ravager par ce géant. Son honneur de noblion l'obligeait à aller se battre aux côtés des plébéiens, mais se jeter à corps perdu dans la mêlée n'était pas une bonne idée.

Le Sir Cul passa la main sur le fourreau de sa rapière et soupira, avant d'ordonner à son Chomp de dévaler la falaise avec un sang froid à toute épreuve. L'animal, fait de titane, et de ce fait extrêmement résistant aux coups et aux chutes, détruisait les arbres ainsi que les rochers sans sourciller, et le Sir, accroché au contour de ses yeux, avait prit le soin d'ériger son Bouculier devant lui, l'ayant enfoncé dans une fente creusée sur la tête de sa monture.

Le Chomp, dans sa course effrénée, faisant bien attention à sa chaîne malgré tout, arriva aux remparts rapidement. Le Sir, toujours accroché, observait aux alentours. Il voyait de nombreuses personnes fuir la ville, et il dût reprendre son animal plusieurs fois pour éviter d'écraser des passants criant à l'aide. Mais que faisait la garde de Begnion ? Ce monstre était-il si difficile à maîtriser ?

Non, il y avait quelque chose d'autre, Le Sir Cul le sentait. Cette créature n'était soit pas naturelle, soit pas de ce monde. Et quoi qu'il en fut, l'odeur de mort devenait plus persistante, mélangée avec des effluves épicées qui n'étaient pas sans rappeler ces affreux feux de forêts qui menaçaient la région à cause des multiples dégâts ... Et que pensait de cette gigantesque faille qui avait peut-être, coupée la ville en deux ? Non, il fallait frapper fort. Très fort.

Le Sir Cul rejoint le campement de plusieurs militaires et descendit de son Chomp pour inspecter l'armement. Il y avait beaucoup de blessés, de nombreux civils, quelques armes ... Et une machine qui l'intrigua fortement. Une très grande catapulte, prévue pour tirer à grande vitesse de puisants et lourds rochers. Le Sir posa sa main dessus et alla voir un des gardes :



- Je souhaiterais tirer avec cette catapulte.


Le garde l'observa et, s'il aurait pu rire, cria sur le Sir. Cette drôle de tête couplée à une demande si présomptueuse ne pouvait pas faire de bien aux nerfs déjà en pelote d'un homme qui ne pouvait même entrevoir ce qu'il se passait dans sa ville sans l'ombre d'un désespoir ... Mais le Sir insista, encore et encore, avant de se faire violemment repousser par l'homme. Tombant dans la poussière, nettoyant son visage encrassé, le Sir ramassa son haut de forme et le reposa sur sa tête, soupirant.


- Je constate qu'il n'y a pas lieu de pouvoir négocier ... Je vais devoir me servir tout seul, bien que cela soit en contradiction avec mes codes de bienséance. Enfin ...


Le Sir monta sur son Chomp et lui ordonna de se placer dans la catapulte, puis de rompre la corde avec sa chaine en acier. Les gardes n'eurent que le temps de se réveiller et de crier que Le Sir Cul, ainsi que son animal de titane, furent propulsés dans les airs, fusant de tout leur poids en direction du crâne du monstre.



(Le dé action constitue le montant des dégâts de la chute sur le crâne de la bête. Si c'est un parfait, elle est assomée à tel point qu'elle tombe au sol)
Pièces Pièces : 13138
Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 10 Nov 2013 - 17:28
Le membre 'Le Sir Cul' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 23985
Nombre de messages : 7627
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Dante Sparda a écrit :
avatar
Joueur Novice
Lun 11 Nov 2013 - 10:17
Dante était en train de courir en direction de la ville. A l'intérieur de son esprit, repassait la scène où il tenait sa mère dans ses bras, tandis que ce tunnel trans-dimensionnel se détruisait peu à peu tout autour d'eux. Il se souviendrait pour toujours de ce moment. Ce moment avait répondu à sa question et lui avait donné un nouveau but : son destin était de nouveau lié à sa mère, Nawiel. Serrant un peu plus Sparda à chaque pas qu'il faisait, Dante finit par arriver à l'entrée de la ville, ou plutôt, devant une énorme brèche qui avait été faite par le Titan. Une haute muraille entourait toutes la ville qui se présentait comme étant fortifiée, mais la force du monstre était bien supérieure à une simple barrière de pierre et de métal. Dante leva la tête en l'air pour repérer le Titan qui faisait bien plusieurs étages de haut, mais remarqua au même instant plusieurs silhouettes qui se battaient contre le géant, dont une, plus grosse que les autres. Quelque chose d'autres passa à travers les nuages et alla s'écraser dans une structure, proche de là où se tenait Dante. Le choc avait été violent. Qui que cela puisse être, Dante espérait que cela ne lui avait pas été fatal. Finalement, l'armée était bien trop dépassée à s'occuper des blessés, et c'était actuellement d'autres personnes dont sa mère qui tentaient de régler le compte au monstre. Dante ajusta son manteau rouge à son corps puis il se mit en route vers le bâtiment qui venait d'être détruit. De nombreuses pierres et divers autres débris avaient été expulsés après l'impact, mais fort heureusement, Dante retrouva en un seul morceau le corps de celui qui venait de chuter depuis le ciel. Un animal humanoïde, recouvert de poils blancs et de deux cornes. Des plaies recouvraient son corps par lesquels coulaient de légers filets de sang. Celui ci n'avait par chance que des blessures superficielles. Dante s'approcha de l'animal qui était inconscient, et posa ses doigts contre son cou pour prendre son pouls. Par chance, il vivait encore.

« Eh bien...Belle chute. Bon, il serait mieux de sortir d'ici. »

Dante brisa les débris qui recouvraient le corps de la bête, puis il le souleva en le faisant prendre appui contre son épaule. Le chasseur de démon lui demanda s'il était capable de marcher, ce à quoi il lui sembla qu'il répondit par un faible acquiescement de la tête. Marchant lentement en direction de la sortie, Dante cherchait désormais un refuge pour lui. Ce n'était pas la première fois qu'il sauvait la vie à quelqu'un, mais c'est vrai que cela faisait assez bizarre de ne pas être dans le feu de l'action. Dante avait l'habitude d'enlever des vies, pas de les sauver. Observant tout autour de lui, l'homme fut indigné par l'état critique du quartier à l'intérieur duquel il se trouvait. La quasi-totalité des constructions avaient été réduites en cendres, et rien ne semblait pouvoir stopper le Titan qui continuait d'avancer malgré les assauts. Dante amena l'animal en direction d'un groupe de militaire qui transportait déjà des civils blessés.

« Je vais vous confier celui-là. Il a eu de la chance de ne pas être salement amoché avec la chute qu'il a fait...Mais ça devrait aller. Il y a d'autres civils dans le coin ? »

Le chef du régiment donna une réponse par l'affirmatif. Il restait bien encore des civils dans la ville, tous n'avaient pas pu être évacués, en raison de l'attaque imminente du Titan. Frappant ses poings les uns contre les autres, Dante se dit qu'il allait falloir quelqu'un pour s'en occuper. Une énorme pierre fut lancée dans la direction du régiment, sans doute à cause du Titan. Dante avait pu faire un pas de côté pour esquiver, mais c'était à présent tout un groupe de soldats qui venaient de se retrouver bloquer sous un amas de rocher. Dante avait agit à temps pour éviter que celui-ci n'écrase totalement les hommes, mais il manquait de force pour s'en débarasser totalement. Alors que deux silhouettes continuaient de se battre sur les toits, Dante remarqua un noble portant un chapeau sur une grosse boule noire atterir au sol, devant lui. Cet individu possédait une tête...En forme de paire de fesses ?! Quelle horreur. Enfin, plus rien ne choquait Dante depuis qu'il avait visité les Enfers. L'homme était en train de rouler sa moustache, et Dante siffla pour attirer son attention. Il allait falloir faire vite pour soulever ce rocher, Dante ne tiendrait pas bien longtemps tout seul.

« Hey ! Toi, là bas ! La tête de Cul ! Oui. Ça te dirait de me filer un coup de main ? Je crois que je vais en avoir besoin... »
Pièces Pièces : 14849
Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 23/06/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




RP' en cours :Mariage Royal [PV Invite]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Lun 11 Nov 2013 - 11:54
[Oui je me disais bien que ça l'était mais bon xD]

Plusieurs personnes se joignirent en combat; mais malgré cela, l'horrible bête continuait d'avancer. Nawiel ne savait pas pourquoi, mais ce collier qu'il portait autour du cou était pour elle, un indice. Une énorme tâche traversa les nuages pour terminer sa chute sur une structure a moitié détruite, ce qui la fit serrer légèrement les dents, se disant que ça devait faire mal. Mais Nawiel ne devait pas se laisser distraire, elle regarda les autres venus attaquer à leur tour le monstre. Plusieurs rochers volèrent en leurs directions, Nawiel mit de puissants coups de faux en direction des rochers pour en repousser quelques-uns en direction de la tête du monstre, avec un peu de difficulté, la force de frappe du monstre était bien plus puissante que la sienne et une simple vampire comme elle ne pourrait pas revenir toute entière contre lui s'il la prenait en chasse. Les autres rochers terminèrent leurs chutes en s'écrasant lourdement au sol, mais de plus en plus de bâtiments, structures et autres continuaient de s'effondrer.  

Mais même malgré-cela, le monstre n'avait pas répondu à ses provocations, décidément, cette bête était bien compliquée. Elle était toujours posée sur sa chaîne, tenant en équilibre et avançant rapidement en suivant le rythme du monstre, restant tout de même sur ses gardes. Il ne fallait pas le laisser détruire cet endroit et tuer des gens, il fallait le ramener d'ou il venait. Soudain, elle eut une idée. "Vous tous qui êtes venus combattre cette bête. Je pense avoir eu une idée. Pourquoi ne pas concentrer toute notre force et tenter d'ouvrir un portail pour le ramener là d'ou il viens ? je ne pense pas que notre technique d'attaquer au corps-à-corps marche, alors utilisons plutôt des attaques à distance, ça pourrait peut-être marcher. Qu'en pensez-vous ?" questionna-t-elle, n'étant pas sûre que son plan marcherait, mais cela n'était toutefois pas impossible, s'ils ne rejetaient pas sa proposition. Enfin, il y en avait bien des meilleures mais Nawiel devait à la fois être prudente et réfléchir, alors cela était bien difficile.


Elle ne savait vraiment pas ce que cela allait donner, mais pourquoi ne pas tenter l'expérience. Elle jeta malgré tout un coup d’œil en arrière pour repérer son fils, regardant s'il allait bien. Il semblait sain et sauf, mais Nawiel ne pouvait pas descendre l'aider, malgré son instinct maternel qui se remettait à agir. Elle devait lui faire confiance, il était adulte, après tout. Elle ne descendrait que s'il demandait son aide. "Bonne chance, mon fils." murmura-t-elle en observant toujours le monstre, attendant l'avis des autres en baladant ses doigts fins le long du manche de sa faux a moitié usée.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

avatar
Koopa
Lun 11 Nov 2013 - 14:53
Une chance que le bouc réussit à survivre de cette grosse chute. Capicorn resta dans son "profond sommeil" quand il entendit une voix proche de lui. Cette personne toucha la gorge de l'animal avec ses doigts froids pour vérifier si l'Esprit Céleste était en vie ou pas. Ce dernier ouvrit légèrement ses yeux mais mais pas assez pour voir l'inconnu complètement. Il se laissa emporter par son sauveur qui l'aidait à se relever. Le bouc peinait à marcher après avoir bougé la tête hasardeusement. Chaque pas était une souffrance dû à ses membres broyés par les ruines.

Le duo arriva devant une zone de refuge avec les autres blessés. L'humain aux cheuveux blancs laissa le bouc à la garde des soldats. Capricorn fut ramené à une infirmerie pour soigner ses plaies. L'animal resta quelques minutes au lit mais n'arriva pas à s'endormir pour se reposer. A l'abri des regards des personnes du refuge, le bouc décida de quitter son lit malgré le fait qu'il n'était pas dans sa forme. De toute manière, le titan s'apercevait facilement depuis la zone protégée. Des personnes étaient dans les airs en train de l'attaquer. Seulement, impossible de lui stopper la destruction de la ville. Capricorn voulait bien aider les personnes au combat mais il ne pensa pas que les soldats puissent l'autoriser à sortir. Une chance qu'il maîtrisait la magie. Cependant, il sous-estimait la distance et si le sort pourrait marcher. Il n'avait jamais vu un humain de cette taille. A vue d'oeil, cela semblait être un humain avec ses muscles et chairs dévoilés. Rien ne coûtait de tenter le coup, pas comme le sort Huma Raise où il serait obligé de fusionner avec l'âme de quelqu'un d'autre si ce n'était pas un humain ou anthropomorphe.

*-J'espère que mon aide vous sera précieux.*

Capricorn ferma les yeux et imagina qu'il était devant le titan. Sur quelqu'un de sa taille, il était facile pour le bouc d'utiliser un sort pour défigurer un humain. Or, ce n'était pas le cas. Il craint que cela soit inefficace. Puis, quelque chose intrigua l'envoûteur. Une épée était plantée sur une des jambes de la créature. C'était l'occasion de jouer avec l'effet papillon. Peut-être qu'en aggravant sa égratignure jusqu'à l'arracher pour agrandir sa blessure, cela va considérablement lui ralentir. Gardant les yeux fermés, Capricorn tendit ses bras et fit mime de toucher la plaie de l'ennemi. Dans son camp, si quelqu'un l'apercevait, on pourrait croire qu'il toucha le vide comme un aveugle cherchant un mur. En réalité, le bouc contrôla à distance le mastodonte afin d'aider indirectement les guerriers. Le monstre aurait l'impression quelque chose gigote au niveau de sa jambe.

[Dé Action : Sort "Art de la défiguration"
Le Dé Normal correspond au nombre de tours pour que la plaie où Aaron a planté son épée devient une grosse blessure importante. Plus le chiffre est proche de 6, plus il faudra du temps pour l'aggraver. Le contraire nécessitera moins de temps.]
Pièces Pièces : 4610
Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Lun 11 Nov 2013 - 14:53
Le membre 'Capricorn' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Normal' :

Résultat :
Pièces Pièces : 23985
Nombre de messages : 7627
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Aaron Dessura a écrit :
Interressé
Lun 11 Nov 2013 - 16:11
Aaron était, malgré ses bravades de Roi Guerrier, en très mauvaise posture. Il avait vu passer un boulet de canon porteur d'un homme de grande classe, mais y avait moins fait attention qu'à la voix qui avait jailli peu après. Il devait trouver un moyen de les rejoindre, sans attirer le géant avec lui... Et cela semblait clairement impossible.

Il aurait cependant été faux de dire qu'il avait déjà perdu. Même s'il devait continuellement passer de toit en toit pour éviter les attaques du titan, il lui infligeait régulièrement des blessures sur les bras Bien sur, cela n'était en rien comparable à celles qu'il aurait faites sur un être de taille normale, mais il espérait agacer le géant jusqu'à le pousser à faire une erreur. Soudain, il sentit un flux magique le contourner et percuter la jambe du géant. Même si l'effet n'était pas immédiat, il sentit que quelque chose avait changé, et, lorsque le coup suivant frappa le batiment sur lequel il était, Aaron profita du court temps avant que l'entièreté du batiment ne s'écroule pour planter ses deux armes au dos de la main de son ennemi. Ce dernier releva le bras brusquement, et, souriant, Aaron fut projeté en l'air.

De la main droite, il saisit son pendentif, le serra doucement, et, alors qu'il survolait la jeune femme, sa chute s'arrêta, et il redescendit doucement jusqu'au sol. Lorsque ses talons touchèrent le sol, il s'inclina tout en rengainant ses lames, et se redressa en croisant les bras.

"Sauf votre respect, ma dame, vous pouvez estimer qu'il est mieux de l'attaquer de loin, c'est bien normal, mais... Qu'appellez vous loin, par rapport à une créature qui pourrait écraser la ville entière rien qu'en se couchant ? En outre, le grand gaillard là bas me semble assez peu tourné vers le combat a distance. Tout comme... le Gentillhomme... dommage qu'il ne soit pas un sex symbol, d'ailleurs, on pourrait dire qu'il est couillu. Tout cela pour dire, ma dame, et excusez mes débordements verbaux, qu'il vous faut décider d'un plan d'action. Et si vous ne vous en sentez pas capable, laissez moi le commandement des fantassins, et vous n'aurez plus qu'à trouver un moyen de renvoyer ce connard dans son Plan d'origine.

Quel est votre choix, ma dame?"

Cela dit, Aaron se tapa du poing sur le coeur, en un geste d'allégeance, au moins temporaire.
Pièces Pièces : 16146
Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/01/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Dante Sparda a écrit :
avatar
Joueur Novice
Lun 11 Nov 2013 - 21:40
Bordel, le rocher qui lui était tombé sur la tête devenait de plus en plus lourd à supporter, et Dante serrait dès à présent les dents pour ne pas pas céder. D'une minute à l'autre, le groupe de soldats allaient être écraser, et il y en avait déjà plusieurs qui étaient soit assomés, soit pris au piège. L'homme aux cheveux blanc et au manteau rouge sang attendait toujours une réponse de la part du gringalet sur son chien chien dont il aurait été tentant de surnommer « bouboule » ou « boule de billard » en raison de la forme de la créature. Le noble au sex symbol irréprochable n'avait pas l'air de réagir, ou plutôt, de par sa carrure mince, il ne serait sans doute pas d'une grande utilité. Dante râla et se concentra quelques secondes pour qu'une aura rouge l'entoure. Des flammes apparurent, tournoyant comme par magie autour de son corps, tandis que des cornes venaient de pousser momentanément sur sa tête. Prendre sa forme démoniaque dans une telle situation n'était pas vraiment quelque chose qui l'arrangeait, mais puisqu'il fallait sauver des vies, Dante n'avait pas d'autre choix. Grâce à cette forme, l'homme trouve la force de faire faire contrepoids au rocher qui alla s'écraser quelques mètres plus loin contre un mur. Il ne s'attarda même pas sur les gardes qui souhaitaient le remercier. La situation commençait à devenir critique à Begnion, et Dante se disait que plus cela continuait, plus les civils de Daein seraient envoyés à la boucherie. L'homme se retourna et sauta sur le Chomp du Sir Tête-de-Cul qui se montrait assez rêveur, et le chasseur s'empressa de tirer l'une de ses moustaches, avant de lui dire :

« Je ne sais pas ce qu'un mec comme toi fait dans le coin, mais vu tes vêtements, je pense que tu es de haut rang. C'est pas de chance, je déteste les bourges. Mais pour une fois, votre notoriété peut être utile. Fait signe au gouvernement de ce pays que la situation est sous contrôle. Aucun civil ne doit prendre la place des soldats, même en cas d'effectifs. Nous allons nous occuper de ça. »

Relâchant la moustache ou le poil fessier du noble, Dante ne savait pas trop, l'homme en profita pour stopper sa métamorphose et redevenir humain. Il se montrait encore plus désagréable comme ça, et il serait la cible des autres humains du coin s'il se faisait repérer. Un géant et un démon, ça ne faisait pas bon ménage à l'intérieur d'une capitale. Dante échangea un regard avec le Sir Cul pour lui faire comprendre que la situation était à la fois grave, mais qu'en plus, que cela commençait à lui courir sur le haricot que les humains soient si faibles et désarmés lorsqu'un soucis du genre arrivait. Enfin, en même temps, ça n'était pas tout les jours qu'on voyait un pied géant écraser les fleurs de son jardin. Dante observait les toits qui se trouvaient devant lui, derrière lesquels se tenaient sa mère et d'autres individus dont il ignorait l'identité. Fouillant dans sa poche, Dante en sortit un baladeur MP3 ainsi que des écouteurs qu'il plaça dans ses oreilles, avant de régler le volume proche du maximum.

« Marre des nuisances sonores causés par la destruction de l'autre nudiste. Voila. Comme ça, c'est plus agréable. »


Le champ était libre pour accéder jusqu'au Titan. Il était temps de rejoindre sa mère ! Levant sa main droite, Dante salua le Sir Cul pour fonça droit devant lui. L'épée qu'il tenait entre ses mains de son père, ancien Seigneur des Démons, servit à Dante à se frayer un chemin à travers les débris éparpillés sur son passage. Parfois il s'agissait d'un amas de briques et de ferailles, d'autres fois de projectiles balancés par le Titan qui cherchait à se défendre. Dante passa sous un pont puis sous une contruction assez énorme qui ressemble à une Porte de forme circulaire. L'ombre qu'elle projetait était assez monstrueuse et faisait contraste avec la lumière de l'aube de la région. Dante parvint rapidement sur les toits et ne manqua pas de repérer sa mère. Un inconnu était en train de l'aborder, mais pas le temps d'assister à la conférence. Dante passa au dessus d'eux après avoir pris appui sur contre l'un des murs, puis atterit en toupie sur un autre toit, se différenciant des autres de par la couleur de ses tuiles oranges clairs. Le bras du Titan n'était pas bien loin, et c'était aussi à cet instant que Dante repéra le collier qu'il portait. Les mots "distance" et "attaque" furent interceptés par Dante qui se posa alors la question, à savoir, ce qui était le plus favorable. Mais, pour un démon de ce type, tirer avec Ebony et Ivory était une mauvaise solution. Par ailleurs, Dante repensa à l'Académie de la Croix Vraie située à Daein, et aussi à ce Mephisto. Et si ce Titan était un monstre qui s'était échappé de l'Académie ? Celle ci préservait certains démons afin que les étudiants puissent s'entrainer. Si une telle situation était arrivee, Dante ne manquerait pas de remonter les bretelles au responsable. C'est en soupirant qu'il se jeta dans le vide et s'accrocha au bras brûlant du Titan.

« Whohoho, ça brûle ! »

Fait étonnant, le Géant semblait être constitué essentiellement de vapeur. De la fumée s'échappait au dessus de ses membres. Dante faillit à ce moment se faire écraser par la main du monstre qu'il applatit sur son bras, comme s'il tentait de chasser un moustique. Effectuant une roulade de côté, Dante tira plusieurs salves de balles qui allèrent se loger dans le visage...moche de la créature. Comme il s'en doutait, cela ne servit pas à grand chose étant donner qu'à l'impact, les balles se mirent à fondre sur place. Décevant...Mais au moins, Dante avait essayé. Courant de nouveau le long de son bras, ignorant la chaleur, Dante executa un nouveau saut qui lui fit atteindre son bras gauche. Dante fit en sorte de se frayer un chemin comme il le pouvait autour du démon pour finalement planter la lame au niveau du cou du Titan, vers sa moelle épinière. Celui ci ne broncha même pas, mais tenta de nouveau de l'écraser de manière encore plus effroyable : en l'écrabouillant contre un mur. Cette fois-ci, Dante ne fut pas assez rapide, et sentit son corps entrer dans le mur, voir le traverser. Une autre attaque lancée par un inconnu, qui ressemblait à de la magie, secoua le Titan qui se décala alors sur le côté, laissant à Dante la possibilité de tomber le long du mur. Lorsqu'il se releva, le chasseur mi-humain, mi-démon serrait les dents. Il allait lui faire payer, à ce bougre.

Encore fallait-il remonter jusqu'à lui...
Pièces Pièces : 14849
Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 23/06/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




RP' en cours :Mariage Royal [PV Invite]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Mar 12 Nov 2013 - 17:37

"Je vous laisse les commandes. Mais quand j'entends distances, je parle bien sûr des sorts que certains êtres surnaturels et autres sont capables d'utiliser. Seulement, vu que la plupart n'ont pas de pouvoirs... cela risque d'être bien difficile. Serait-t-il possible de s'organiser ? Si nous attaquons chacun de notre côté à l'arrache, cela ne fera qu'enrager cette... charmante créature et je crains que cela ne fera qu'empirer la situation." En baissant légèrement les yeux, elle put remarquer son fils passer à l'attaque pour finalement se faire encastrer lourdement dans un mur : "Dante !" les chaînes que dirigeaient Nawiel vinrent repêcher son fils pour finalement le poser sur celle ou Nawiel était. "Dante, je sais que c'est risqué et que ça demande de la concentration, surtout dans une telle situation, mais... utilise la puissance du collier que je t'ai légué. C'est la seule solution selon moi..."

Nawiel gémis légèrement de douleur en voyant les plaies se rouvrir, mais elle revint à la charge, ses chaînes enroulèrent le monstre, sortant de nul part. Le monstre, totalement encerclé était entouré de tout les attaquants. Dante devait en profiter, Nawiel ne pourrait pas le bloquer indéfiniment, surtout que celui-ci était bien plus puissant qu'autre chose et pouvait briser les chaînes en quelques minutes s'il insistait. Celui-ci se mit ainsi à insister, comme prévu, mais Nawiel forçait à son tour à l'aide des chaînes, ce qui ralentit la destruction et ainsi, le montre. "S'il vous plaît, profitez-en pour attaquer... Dante, à toi de jouer !" elle serra les dents, concentrant toute sa puissance pour tenter de le maintenir encore quelques minutes de plus.

Il fallait qu'ils réussissent, ils ne devaient pas échouer pour tout ces innocents qui combattaient alors qu'ils devaient être, au contraire, être à l'abris plutôt que s'offrir ainsi au danger, même dans ce genre de situations. Nawiel était essoufflée et se cambrait sur elle-même, prenant appui sur sa faux usée pour ne pas tomber et lâcher prise à cause de la force du monstre, mais elle devait tenir bon, au moins encore quelques minutes... rien qu'un petit peu. Elle s’encourageait donc, attendant que l'un des combattants réagisse au moins pour l'aider et démotiver le monstre à se débattre ainsi, même si ce n'était pas une tâche facile.

Ils devaient gagner.

Cependant, la jeune fille fut brusquement percutée par le bras du démon, ce qui l'expulsa à plusieurs mètres de là, avant de tomber inconsciente. Lorsqu'elle se réveilla, ce n'était plus à Begnion mais dans le Royaume Voisin.



Suite : Place, Je Passe ![PV Dante]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Aaron Dessura a écrit :
Interressé
Mar 12 Nov 2013 - 18:39
Aaron sourit, d'un sourire que certains auraient jugé téméraire, d'autres effrayants. En tout cas, une chose était sure, quand on voyait ce sourire. e qu'Aaron avait prévu de faire ne tarderait plus. Après s'être une nouvelle fois frappé le poing sur le coeur, et s'être incliné, il s'était retourné vers Dante, et lui avait tendu le poing, attendant que son allié providentiel le frappe du sien, comme il était coutume de faire en Dessura. En quelques instants, Aaron analysa son vis à vis. Il semblait de bonne constitution, et même s'il était un peu plus petit que lui, son manteau rouge lui donnait sans doute plus de carrure que le haut à capuches mais sans manches du Démon Blanc. Il portait une épée de toute beauté, et à sa ceinture pendaient deux armes à feu, une noire et une blanche, qui n'avaient rien à envier à leur soeur de combat.

~Je me permets d'objecter. En première analyse, aucune de ces armes n'a de force psychique, et ne peut donc être considérée comme "soeur" de quoi que ce soit.~

~On sait tous les deux que ce n'est pas ça que je juge important, Tya... Même si vos conseils me sont toujours utiles.~

Assez peu désireux de s'attirer les foudres de Tya, ou de Ka, Aaron préféra abandonner la discussion lorsque les deux armes commencèrent à lui parler en même temps, préférant se re-concentrer sur l'homme apparemment nommé Dante, qui venait d'encaisser un sale coup. Cela ne semblait cependant pas l'avoir affecté, et il émanait d'elle une réelle aura de puissance... Sans doute pas comparable à celle de Jack, mais suffisamment puissante pour que les poils du Dessura se hérissent d'excitation.

"Yo. Dante, c'est ça ? Cette femme, et je me contrefous de savoir votre relation, m'a ordonné de prendre le relais stratégique, et je m'apprête à le faire. Tu gardes tout libre arbitre et toute possibilité d'improvisation, cependant. Tu me sembles assez doué et expérimenté pour savoir quoi faire à quel moment, j'aimerais juste que l'on s'entende sur quelques axes centraux. Puisqu'on ne peut de toute évidence pas lui grimper dessus, il faut trouver un moyen de le faire tomber sur une zone désaffectée, et ensuite, les mages pourront sans doute faire quelque chose. Dans cette bataille, nous ne sommes pas, et nous n'avons pas avenir à être les éléments centraux, nous serons les auxiliaires, les aides, qui permettront à nos alliés d'être victorieux. Me suis je bien fait comprendre?

Parfait. Je m'occupe du genou gauche."

Claquant de nouveau son poing contre celui de Dante, il se retourna, courut le long de la chaine, puis bondit. En plein saut, il remonta ses jambes et dégaina ses lames, hurlant sans aucune raison. Il aimait le frisson du combat, surtout quand il était perdu d'avance. Cela dit, mieux valait tout de même le gagner... Sans quoi Jack risquait de ne pas trop apprécier. Même s'il n'aurait pas été puni, Aaron aurait détesté déplaire à Jack... Oui, décidément, bien peu auraient pu le comprendre, mais...

Aaron fut interrompu dans ses pensées par une chaîne volante qui s'écrasa contre ses cotes. Le géant était apparemment intelligent, et avait réussi à manipuler sa "prison" pour en faire une arme... Mais ce n'était pas une blessure aussi superficielle et anecdotique qui allait empêcher Aaron de le détruire ! Trois cotes cassées et du sang aux lèvres, voilà tout ce que ce coup avait fait au Démon ! Terminant la vrille qu'il avait commencé sans le vouloir, Aaron atterrit sur un bâtiment, et commença à courir le long d'une chaîne, souriant de plus en plus. Oui, dans quelques instants, il serait au niveau de la jambe gauche du Titan... Et, s'il jouait bien son coup, il pourrait lui arracher la rotule et la faire glisser hors de sa chair avant même que Dante ne soit arrivé... Une bonne journée en perspective !

Aaron sauta, croisa ses lames, et son pendentif commença à émettre une lueur noire, tandis que ses lames résonnaient d'une puissance inconnue de ce monde. Le silence sembla s'abattre sur le champ de bataille, Aaron concentrant chaque atome de son être pour l'attaque qu'il s'apprêtait à exécuter, et enfin, il décroisa les bras, dans un coup incroyablement violent en direction du genou du Titan.

Et pourtant, ce dernier semblait l'avoir à peine senti. Bien sur, une blessure était apparue sur sa jambe, mais elle n'était rien de plus que les égratignures qu'il lui avait infligées tantôt... Il fallait plus de puissance à Aaron, où simplement insister plus longuement... L'ennui qui se posait était que le Titan, lui, n'aurait besoin que de peu de temps pour se débarrasser de ses chaines...

Définitivement, le combat était mal parti.
Pièces Pièces : 16146
Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/01/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 12 Nov 2013 - 18:39
Le membre 'Aaron Dessura' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 23985
Nombre de messages : 7627
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Aria Arkaÿlis a écrit :
avatar
Joueur Novice
Mar 12 Nov 2013 - 20:26


Le Sir Cul sortit de sa contemplation fascinée envers la rage destructrice de ce géant, enfin vu de près, lorsque cet homme nommé Dante lui tira la moustache - ce qui l'agaça fortement - pour lui rappeler qu'un combat faisait rage à quelques mètres. Evidemment qu'il le savait ! Il avait peut-être une raie en plein milieu du visage, mais il n'était pas aveugle pour autant ! Cependant la demande de celui qui semblait être un démon - ce qui fit frissonner Le Sir - ne lui plut pas non plus.

Certes, le noble aurait plus sa place derrière un bureau, ou à parlementer en temps de guerre, selon certains clichés, mais ce n'était pas le cas. Le Sir Cul, malgré son appellation, était avant tout un chevalier, et il jugeait que son aide était bien plus utile sur le champ de bataille, et il comptait bien le prouver à cet impudent démon, qui, de surcroît, ne semblait pas tant dominer le combat comme il voulait le faire croire.

Un rocher fonça dans sa direction mais le Chomp géant le détruisit d'un coup de chaîne bien placé. Le Sir porta son bouclier à son dos et observa Nawiel, qui se plaça devant le géant pour le retenir, permettant à Aaron d'exécuter de nombreuses attaques rapides. Cet homme avait une splendide maîtrise de ses deux armes, c'était une évidence. Si seulement un tel être avait participé à la grande guerres des trois royaumes de Laffhèss, peut-être la balance vis-à-vis du destin tragique de la Princesse aurait-elle changée ? Le Sir cul fronça les sourcils et ordonna à son animal en direction de Nawiel. Le Sir se pencha et, au moment où la demoiselle succomba à ses blessures, l'attrapa pour la poser sur le Chomp. Celui-ci raidit sa chaîne et l'enroula autour des jambes du géant, prenant la place de mur, aboyant fortement à l'adresse de la putréfaction, bien plus ralentie par un Chomp en pleine forme, cette fois.

Le Sir prit la main de Nawiel et lui murmura :


- Vous êtes en sécurité sur la tête de cet animal, gente dame ... S'il vous plaît, attendez mon retour si vous vous sentez trop faible.


L'homme porta son Haut de forme à son coeur et se retourna violemment, lançant son Bouculier dorsal comme un Freesbee. Celui-ci se planta dans le ventre du monstre, et Le Sir fit un bond assez puissant pour sauter sur la face miroitante de son bouclier, qui le propulsa directement au cou du géant. Le bouclier tomba et le Chomp, d'instinct, l'attrapa avec sa grande gueule et le projeta en l'air, l'encastrant dans la fente de sa tête pour offrir une protection optimale à Nawiel.

Le Sir exécuta un salto avant, lui permettant de sortir efficacement sa rapière, et la planta violemment dans l'oeil du géant, effectivement un mouvement horizontal puissant pour lui trancher une partie du visage, perçant son globe occulaire. Le Sir retira la rapière et se laissa tomber, tranchant une grande partie du corps du monstre en enfonçant sa lame, avant de tomber sur une partie plus dure de son ventre, qui lui permit de stopper l'entaille verticale de son arme. Le Sir, toujours accroché à la poignée, lança un regard à Dante, avant d'escalader le corps du monstre en se servant de l'entaille comme d'un mur d'escalade, prenant appui sur ses chairs déchirés.
Pièces Pièces : 13138
Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Dante Sparda a écrit :
avatar
Joueur Novice
Jeu 14 Nov 2013 - 22:40
Cela faisait près d'une minute ou un peu moins que Dante observait les prouesses de ce noble à la tête de fesse faire des acrobaties digne d'un chimpanzé. Mais le tout avait l'air particulièrement bien calculé, puisque d'une part, le voila qu'il protégeait sa mère, mais en plus, il avait rendu aveugle d'un oeil le Titan qui se montrait désormais plus déchainé que jamais. Et en parlant de chaines...Cela tombait bien puisque sa mère ainsi que cet inconnu en avaient joués pour pouvoir l'attaquer de toute part. Ce dernier s'était adressé à Dante, lui faisant passer un message ressemblant à : « ...Blablablabla...Coopérons...Blablabla. ». Soit, alors Dante allait coopérer puisque ces jeunes gens, semblaient volontaire pour se donner à fond contre la terrible menace qui pesait désormais sur Begnion. De son côté, Nawiel avait conseillé à son fils de puiser ses forces dans le collier qu'elle lui avait filer. Ce collier renfermait tant de souvenirs et de pouvoirs à la fois, qu'il était un artefact important pour Dante, et le sens de toute une vie pour Nawiel. Dante jurait de ne jamais l'égaré. L'homme au manteau rouge avait profité de la distraction qu'offrait les deux autres zigotos au Géant, pour se diriger en direction d'un clocher qui surplombait la ville. Il était temps de se venger.

« Bien. Le Cirque est à présent terminé. Vous pouvez rentrer chez vous mesdames et messieurs. »

Dante ferma lentement les yeux, puis essaya d'entrer en communication avec le pouvoir secret que renfermait ce collier. En y réfléchissant, le Géant en portait un, lui aussi, autour de son cou. Bien sûr, il était adapté à sa carrure, et bien plus résistant. Mais malgré tout, il renfermait peut être la même source de pouvoir ? Les cheveux de Dante se dressèrent dans les airs en pics, tandis que des arcs électriques rouges circulaient tout autour de son corps. Son manteau flottait désormais en continu, bercé par l'émanation d'une folle quantité d'énergie qui agit comme un apât et excita sur-le-champ le Titan. Son regard constitué désormais par un oeil unique brillait d'envie et de convoitise de s'emparer d'un tel pouvoir, et Dante pointa Ebony en direction de sa tête.

« Crazy Combo Breakshot. »

De la même manière qu'un filet électrique entourait le corps du Chasseur de Démon, Ebony se chargea d'énergie grâce au collier qui se mit à émettre une lueur rouge sang, avant de tirer un faisceau lumineux explosif en direction du Géant. Le tir le fit reculer de plusieurs pas, allant même jusqu'à lui faire perdre l'équilibre. Le principe de cette technique était de réaliser un combo, par conséquent, Dante fut rendu devant le monstre, rapidement à l'aide d'un saut, puis il sauta sur ses genoux tout en les recouvrant de multiples entailles à la force de son épée. Remontant encore plus haut grâce au Devil Trigger contenu à l'intérieur du collier, Dante prit appui sur le torse courbé du Géant qui était désormais à demi recroquevillé sur l'un des bâtiments. De nouveau, l'entaille que Dante ajouta à son corps permettrait au démon, à partir de ce jour, de profiter d'une nouvelle blessure de guerre. Mais le spectacle n'était pas fini pour autant. Gorgeant la lame de son père d'énergie, Dante planta la lame en profondeur contre sa chair brûlante, et envoya une décharge importante dans le corps de la bête dans le but de le griller sur place. Un sourire malsain se dessinait sur le visage de Dante qui se nourrissait presque de la torture qu'il faisait subir au Titan. Finalement, un bout de chair explosa en raison de l'intensité de la décharge, et alla se retrouver expulsée contre l'un des murs de la ville, de quoi le repeindre en rouge. Le Géant se retrouvait désormais avec un creux à la place du bide. Mais sa chair était en train de se reconstituer, comme si les tissus organiques du démon était plus performant que ceux de la plupart des autres monstres. Dante leva les yeux et remarqua une aura étrange autour du collier que portait non pas Dante mais le démon. La source de leurs maux venaient peut être de là bas. Le Titan fit balayer son bras sur le corps de Devil Dante qui se retrouva expulsé quelques pâtés de maison plus loin. S'approchant de nouveau du groupe, le démon pointa le cou du Titan.

« On dirait que ce que je lui ai enlevé n'a pas suffit. Quelque chose cloche avec ce qu'il porte autour du cou ! »
Pièces Pièces : 14849
Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 23/06/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




RP' en cours :Mariage Royal [PV Invite]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Ven 15 Nov 2013 - 17:53
Aaron se demandait bien pourquoi un cul était en train de lui voler la vedette. De la même façon, un homme avec un manteau digne des plus beaux films sur la Matrice était occupé à arracher le ventre du Titan, et cela semblait ne gêner personne. En même temps, un Roi Guerrier avec une corne blanche d'une vingtaine de centimètre qui sortait de l'épaule, ce n'était pas beaucoup plus courant. Sur cette pensée somme toute troublante sur sa propre existence, Aaron décida qu'il devait se mettre sérieusement à l'attaque aussi. L'ennui était qu'il n'avait aucun don pour le vol, et que la Déesse ne lui permettrait de toutes façons pas, s'il y'avait un autre moyen de gagner. Et cela l'énervait passablement. Rageant, il continua a frapper, de plus en plus fort, le genou du géant, et ses lames semblèrent se prolonger, de plus en plus, dans une aura noire vibrant de puissance. En réalité, il aurait été plus juste de dire que la rage d'Aaron lui permettait de frapper toujours plus vite, laissant une empreinte rémanente de ses lames derrière lui, mais il n'y avait aucune différence, du point de vue d'un témoin anonyme.

Continuant sans cesse de frapper, Aaron n'oubliait pas de jeter un oeil vers le haut, voir où en étaient ses camarades, et analysant leur rythme. Différenciant leurs mouvements, il savait quand l'un d'eux allait attaquer, et lorsque le moment fut parfait, il frappa. Sous l'impact des trois guerriers, le géant perdit l'équilibre, et Aaron passa derrière sa jambe, lui coupa les tendons, et le laissa reposer sa jambe sur le sol. Sa jambe se dérobant sous lui, le géant tomba, avec autant de grâce que l'aurait fait Jonathan Staÿlis lui même. Ne perdant pas un instant, par rapport à ses concurrents, qui ne faisaient même pas mine d'écouter ses conseils tactiques, il se précipita, sautant de batiment en batiment, avant de faire un bond gigantesque pour se retrouver juste entre les épaules du géant. Aggripant son pendentif, il pria de toutes ses forces pour que la Déesse accepte de l'écouter, et commença a psalmodier, à une vitesse incroyable. Une lumière blanche émana de la statuette de Mélanite, prenant de l'ampleur, puis soudain, disparut. Un harnais blanc semblait se planter dans le sol, plaquant les épaules du Titan dans le sol, et Aaron atterrit dessus, sans perdre un instant.

Cependant, le Combattant ne tarda pas à se rendre compte que la Bénédiction de la Déesse n'était finalement que faible, puisque le Titan parvenait encore largement à bouger, même s'il ne parviendrait sans doute pas à se relever... Et c'est pourquoi il devait profiter au maximum de chaque instant qu'il avait !
Pièces Pièces : 24029
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

avatar
Koopa
Dim 17 Nov 2013 - 1:30
[Bon, on va dire que c'est ok pour le sort '-'
Sinon Nawiel, je pourrais supprimer le post si jamais ça te convient pas que je poste avant toi car disons que je veux rattraper mon retard >_<']

En utilisant trop longtemps le sort pour aggraver la blessure du titan, le bouc avait des migraines certes pas si fortes mais quand même désagréables que d'un moment à un autre, il pouvait s'arrêter. Capricorn continua à se concentrer sur son sort jusqu'à voir que la cicatrice était suffisamment grande pour avantager les autres notamment le guerrier qui s'occupait de la jambe gauche. De nature dévoué, l'Esprit Céleste ne voulait pas s'arrêter à là car apparemment, la situation ne semblait pas changer, vu de loin. L'animal sortit de sa tente mais deux soldats gardant l'entrée interrompirent sa route. Capricorn comprenait qu'ils voulaient éviter les sur-accidents mais il devrait trouver sortir aider les autres disposant une magie peut-être inefficace mais pas négligeable à ce point. La force était une des solutions mais il devra semer le plus rapidement que possible sauf il ratait le coup. Le moyen alternatif sans passer par la violence serait de mentir pour les envoyer balader mais cela était suicidaire surtout si les militaires découvraient que l'Esprit Céleste faisait cela pour quitter le camp facilement. Tant pis pour lui ! Dans les deux cas, il devrait courir. Une chance qu'une mini-révolte eut lieu. Certains habitants ne supportant pas la situation. Les soldats devant l'entrée ne prirent pas la peine de réfléchir pour aller sur le lieu, permettant ainsi au bouc d'aller sur le lieu de combat.

Arrivé sur la place du combat, bilan de course : un boulet protégeant une femme, les combattants toujours en galère même si un des leurs avait réussi à  faire tomber le monstre qui avait maintenant un oeil. Capricorn remarqua de plus près que le colosse avait un collier spécial. Par la suite, l'invocateur pointa ses deux mains et fait apparaître devant lui et cinq chevaliers aux habits orientaux.


-Je me doutais que vous seriez en galère. Pardonnez de mon intrusion. Non, je ne suis pas un guerrier amateur. Je vous laisse mes soldats à vos ordres. Ne vous en faites pas, ce ne sont pas des vrais humains.... J'imagine que vous avez tous remarqué son cou et que un de vous va le détruire. Comptez sur mon soutien. Si vous avez besoin de soldats sans passer par des vrais, je pourrai en invoquer d'autres.

Laissant les chevaliers à leurs dispositions (vous pouvez en faire ce que vous voulez), le bouc réfléchit sur quel partie du corps il devrait se focaliser pour désavantager la créature. Son autre œil peut-être ? Seulement, le monstre allait continuer à détruire mais au moins, il deviendrait aveugle que les combattants esquivassent facilement. L'Esprit Céleste relança à nouveau son sort et imagina qu'il était dans la tête de l'ennemi. Il fit mime de pousser afin de faire sortir l'autre globe oculaire de son orbite.

[Dé Action :
Si Parfait : Capricorn réussit à faire sortir et à détacher l'autre oeil de son orbite pour que le titan soit privé de vue
Si Bien : Il réussit partiellement le sort. Si le titan se relève, son globe occulaire pendouille
Si Raté : Le sort ne s'appliquera immédiatement. Du temps sera nécessaire mais aucune idée pour combien de temps
Si Euh... : Le colosse expédie Capricorn en plein incantation]

[Putain ! J'ai mis deux heures pour ce post O_o"]
Pièces Pièces : 4610
Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Dim 17 Nov 2013 - 1:30
Le membre 'Capricorn' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 23985
Nombre de messages : 7627
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Dante Sparda a écrit :
avatar
Joueur Novice
Sam 23 Nov 2013 - 11:13
« Here...We Go ! »


Le Titan était désormais dans un sale état. Maintenu au sol grâce à Aaron qui se battait comme un diable, le monstre n'était désormais plus vraiment libre de ses mouvements. Celui-ci, malgré ses tendons à moitier couper, continuait de se battre contre le sol. C'était étrange. Cette créature ne semblait pas craindre la douleur, et l'expression sur son visage reflétait quelque chose de neutre, comme si ça lui était purement égal de perdre la vie ici. Dante en mode Devil contemplait les fumées qui s'élevaient à plusieurs endroits de la ville, ainsi que les ruines qui avaient surgis ici et là. Le Chasseur de Démon gardait espoir. La ville tiendrait bon aussi longtemps qu'ils seraient là. Puis, des hommes en armure déboulèrent de plusieurs coins de rues, ainsi que d'autres sur des chevaux. Ces individus filaient à toute vitesse et étaient accompagnés par l'hybride que Dante avait sauvé quelques secondes plus tôt. Était-il un commandant en chef d'une partie de cette armée ? Celui-ci ne pouvait donner des ordres, souhaitant rejoindre la mêlée, alors Dante s'occupa de ce rôle afin de commencer par le commencement et ce qui lui semblait le plus logique. Lorsque l'homme mi-démon, mi-humain se présenta à eux, il désactiva sa transformation dans le but de ne pas les effrayer.

« La chose la plus importante à faire ici, est d'amener les gens en sécurité et de sauver ceux qui sont prisonniers des décombres. Pour le reste, nous nous en occupons. »

C'était d'ailleurs un sacré coup de veine que d'autres guerriers de la trempe de Dante étaient présent sur les lieux. L'homme aux cheveux blanc s'étira en faisant craquer ses doigts puis plaça sa main sur la poigne de son épée. Le Titan était au sol et il était désormais temps d'en finir. Sautant de toit en toit, Dante balayait du regard les décombres de la cité dont certains quartiers ne ressemblaient désormais plus qu'à un champ de ruine. Voila un triste sort que cette ville avait connu...Lui aussi avait connu dans les nombreuses villes où il s'était rendu, tantôt détruite par les démons, tantôt reconstruite en partie pour leur offrir un sanctuaire capable de les contenir. L'Homme cherchait du regard où pouvait bien se trouver Nawiel mais pas de trace d'elle. Elle avait sans doute été amener quelque part, avec les réfugiés. Il devrait la retrouver après ce combat. Dante sentait une petite brise qui se levait, comme leur indiquant que leur salut était désormais proche. Le Titan se débattait de plus en plus fort, et fit valdinguer son bras pour chasser Capricorn et Aaron de là où il se trouvait. Lui qui était jusqu'à présent si neutre, n'avait pas l'air d'apprécier le fait d'être désormais aveugle. Dante arriva devant le Titan à temps, pour commencer par lui loger une série de balles explosives au niveau de son torse. Courant tout le long de celui ci, Dante remarqua de nouveau que la surface du sol, c'est à dire, son corps, était chauffé d'une manière anormale, presque comme si le Titan était en train de fondre. Tirant de nouveau plusieurs balles, le Titan s'aida de son second bras pour balayer son torse qu'était en train de parcours Dante. L'homme effectua un premier saut, puis invoqua à ses pieds un cercle magique, ce qui lui permit de prendre de la hauteur. Lorsque la gravité décida qu'il en serait autrement, l'homme tourna en cercle plusieurs fois son épée, afin que le bras de son agresseur qui tentait depuis tout à l'heure de l'écraser, soit recouvert de blessures. De nouveau au sol, Dante se retrouva en face du collier géant qui pendait à son cou. L'homme tira une balle puis avec un effet bullet time digne de ce nom, l'homme accentua sa vitesse de propagation grâce à un bon coup d'épée placé durant la même seconde. La balle fila comme un éclair au centre de l'une des perles qui constituait son collier, et celle ci explosa en milliers de petite  billes. Rapidement, les autres perles se retrouvèrent désavantagées et glissèrent le long de la corde géante qui constituait le fameux collier du Titan. Dante, lui, serra le sien, afin d'emprunter encore plus de puissance de son père, puis faisant éclater sa lame sur le torse de la bête, une explosion se créa pour se propager au sein même de son abdomen.  

« Tu vas retourner d'où tu viens. »

Il était temps de lui apporter le coup final !
Pièces Pièces : 14849
Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 23/06/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




RP' en cours :Mariage Royal [PV Invite]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Aria Arkaÿlis a écrit :
avatar
Joueur Novice
Mer 27 Nov 2013 - 17:22


Le Sir Cul, en arrière, voyait que le titan était devenu aveugle, mais quelque chose l'interpellait dans les dernières actions provoquées par le groupe sur le monstre. Celui-ci ne semblait pas souffrir le moins du monde, malgré les assauts répétés de ses alliés qui, il fallait bien le reconnaître, étaient de fiers et puissants guerriers. Le Sir n'était pas habitué à combattre de telles menaces, mais savoir que son Chomp l'assistait sur le champ de bataille le réconfortait et lui donnait l'impression d'être bien plus fort. Ce qui était une illusion, en vérité, mais c'était tout à fait normal d'être résolu à se battre pour protéger la veuve et l'orphelin. Cela faisait aussi partie des credos du Sir.

L'homme réfléchit. Le géant était aveugle, enchaîné. Tout simplement dominé, mais le carnage, la lutte, continuait. Ils n'étaient pas débordé - fort heureusement, il n'aurait plus manqué que ça - mais commençaient à être en difficulté. Notamment car ils étaient dans une situation où leur adversaire pouvait inlassablement se relever. Ce n'était pas normal. Le Sir Cul leva la tête en direction du géant et aperçut son collier, qu'il avait déjà remarqué plus tôt. Celui-ci dégageait une aura électrique et maléfique que le noble pouvait apercevoir grâce à l'étoile qu'il avait absorbé dans le territoire des bob-ombs. Le contact avec Eville l'avait aussi aidé à se familiariser avec les ténèbres de ce monde, même s'il les redoutait énormément, mortel et humain qu'il était.

Le guerrier aux cheveux d'argent s'acharnait à détruire le collier, et c'est grâce à l'intervention d'une multitude d'explosions qu'il réussit, et le noble comprit parfaitement que cela avait assez affaibli le géant pour le rendre enfin sensible à leurs attaques, et pour cause, son comportement avait changé du tout au tout. Si le collier était en bon état, réagissant aux flux de l'électricité entrant dans la terre, le monstre hurlait à la mort, ressentant toute la souffrance dont il aurait progressivement du faire preuve jusqu'à présent.

- Il faut en finir ... murmura Le Sir Cul


Mais sa rapière n'était pas assez tranchante, et son corps pas assez puissant pour pouvoir tuer seul une telle créature, et chaque combattant était plutôt désordonné. Le travail d'équipe n'avait pas vraiment lieu d'être. Le noble soupira, lorsqu'un aboiement familier le fit se retourner. Son Chomp, bondissant et tirant la langue, ses yeux vides de toute expression intelligente, observait le géant. Le Sir écarquilla les yeux et plaça ses mains sur la coque en titane du Chomp. S'il y en avait un capable de terrasser un tel monstre, ce serait lui. Le Sir prit une grande respiration et fonça, accompagné de son animal, en direction du géant, attendant que celui-ci abatte son poing sur le Sir. Le noble ordonna au Chomp de donner un puissant coup d'abdomen dans le sol pour le détruire et le surélever, et lorsque le géant donna son coup violent coup de poing en marteau, le sol détruit fit effet de balancier, et le noble, ainsi que le Chomp, furent projetés dans les airs. Le Sir agrippa d'une poigne ferme la chaîne du Chomp et employa toute sa force pour tourner sur lui même. Il n'avait que très peu de temps. Il ne put faire que deux tours, compte tenu de la lourdeur de son animal, et il le projeta avec une force spectaculaire droit contre la tête du géant, qu'il déracina de son coup grâce à l'impact de l'animal.

Retombant difficilement par terre, se faisant très mal, Le Sir crache un peu de sang, tandis que le Chomp, toujours dans sa lancée, éclata contre le sol la tête qu'il avait déraciné dans sa propulsion.
Pièces Pièces : 13138
Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Dante Sparda a écrit :
avatar
Joueur Novice
Sam 30 Nov 2013 - 10:31
« Ma foi, tout ça est bien specta-cul-aire. »

Agissant avec une force titanesque, le Sir Cul accompagné de son fidèle Chomp qui était un croisement entre une boule de billard et un chien, venait d'achever le Titan en expulsant la tête du monstre. Privé de la partie la plus importante de son corps, le monstre se liquéfia sur place, afin de ne devenir au final plus qu'une grotesque marre de sang dont la superficie était au moins égale à une dizaine de démons que Dante aurait pu trancher. Le chasseur de démons s'approcha du noble, au sol, et recouvert de sang, puis l'aida à se relever. Dante qui avait prit en partie le commandement des troupes de l'hybride Capricorn, fit signe aux autorités proche d'amener l'homme à la tête de fesse en lieu sûr. Et aussi de nettoyer la boule de billard affamée, elle en avait bien besoin. Dante posa son bras contre celui de l'homme comme pour le retenir, avant que les secours ne l'amènent en sécurité. Cette fois ci, c'était pour lui dire quelque chose de sérieux.

« Bonhomme, je t'ai sous estimé. Tu as fais du bon boulot. J'aurai difficilement supporté de voir tous ces gens périr. Voici la carte de mon agence. Si jamais tu as besoin d'un service contre des problèmes de type démons, Devil May Cry répondra présent à ton appel. »

Finissant sur un clin d'oeil, Dante venait de lui laisser une carte de visite dans le creux de sa main, au fur et à mesure d'un groupe de soldats le transportait pour lui faire bénéficier de soins. Il ne savait pas où était passé l'hybride ni l'autre homme, mais en tout cas ce qui importait à présent, c'était de retrouver sa mère. Il espérait que celle ci n'était pas retenu prisonnière des ruines de la ville, mais la première piste à suivre était sans doute le centre de secours. Dante s'aida d'un balcon pour rejoindre un toit et se mit en direction du centre vers où la plupart des soldats se trouvaient.

Suite : Place, Je Passe ![PV Dante]
Pièces Pièces : 14849
Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 23/06/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




RP' en cours :Mariage Royal [PV Invite]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

avatar
Koopa
Sam 30 Nov 2013 - 12:43
Capricorn avait beaucoup de facilité à détacher l'oeil de la créature. Celui-ci tomba sur le sol et rebondissait à plusieurs reprises comme une grosse balle avant de rouler. Le bouc se décala de quelques pas pour éviter la chose. Il laissa le reste aux autres, ne souhaitant pas jouer au héros qui donnera le plus de coups et le plus fort. L'Esprit Céleste recula avec l'agitation du monstre. Sa rage se fit sentir. Une chance que le Démon les fit reculer hors du combat. Certes, Capricorn qui s'était éloigné du lieu pour s'abriter n'avait pas invoqué un gros nombre de soldats mais il espérait que c'était suffisamment pour eux. De loin, on apercevait des explosions et des mouvements. Tout se passa rapidement. Une vibration au sol se fit sentir puis plus rien. La tête du Titan vola dans les airs. Apparemment, le combat était fini. Capricorn pouvait regagner le terrain pour récupérer ses soldats d'illusions. En chemin, il croisa l'homme-derrière qu'il avait déjà croisé. Il semblait être vraiment amoché. Sur place, une grosse flaque de sang s'étendait sur le corps maintenant décapité. "Specta-cul-aire", en effet.

-Bon... Il est temps de remballer.

L'Esprit Céleste tapa des mains après avoir réajusté ses lunettes de soleil. Les chevaliers crées par-lui même disparurent tel un mirage. Soudain, une âme provenant du Titan sortait de son corps avant de pénétrer de celui du bouc. Celui-ci resta fixe avant de reprendre ses esprits. C'était la même impression pour le Roi Boo de la Tour Hantée. Après le combat, Capricorn ne savait plus quoi faire depuis que son jet-pack était détruit. Impossible de revoler dans les airs et d'explorer d'autres horizons en attendant une réponse de la Porte des Esprits. L'animal songea à aller voir le noble pour voir comment il allait. Seulement, en se dirigeant vers le camp, Capricorn oublia qu'il s'était échappé pour rejoindre au combat ce qui fait que les gardes de l'entrée foncèrent vers lui pour le blâmer.
Pièces Pièces : 4610
Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
La Faille de l'Empire[Catastrophe#5]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Empire VS Orques sauvages et Night goblins ;)
» Vente costume style Empire
» [CR] Empire of the Sun
» [L5A] Glory of the Empire
» Empire: Tactical Warfare v1.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum