Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Le dernier des lames vertes [PV : moi-même , Histoire de Garinkar ]
Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Dim 27 Oct 2013 - 16:34
Précedemment : Le retour du guerrier aux cheveux rouges

Hwoarang marchait dans les bois en se tenant ses côtes douloureuses. Il avait faim et soif, et il s'épuisait continuellement à essayer de trouver une sortie qui semblait ne pas exister. Il marchait tout en contenant la rage qu'il avait en lui, non seulement celle d'avoir été humilié par Zachary, mais aussi d'avoir été oublié par ceux pour qui il s'est sacrifié. Il en voulait au monde entier et désirait plus que tout se venger. Plus que tout il voulait tuer Dollmaster qui l'avait tué, il voulait corriger Zachary qui l'avait humilié, et il voulait faire comprendre aux autres qu'il n'était pas un pantin qu'on pouvait manipuler à son aise. Il marcha ainsi un jour et une nuit entiére, et à l'aube, il s'effondra d'épuisement.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il était allongé sur une paillasse, et il lui semblait reconnaître un cabane. Il leva la tête et regarda sur la droite, il vit effectivement un mur en bois. Il lui semblait également sentir la chaleur d'un feu, et lorsqu'il regarda à gauche, il vit une cheminée, alimentée par un viel homme. Hwoarang prit quelques secondes pour reprendre ses esprits puis demanda :


T'es qui toi ?

Le vieil homme répondit sans quitter le feu des yeux :

Ne me remercie pas de t'avoir porté secours, c'est tout naturel

Voyant que ce trait d'humour ne declencha aucune réaction chez Hwoarang, il reprit :

Je suis Zhin, le dernier des lames vertes. Quant à toi inutile de te présenter, tu es Hwoarang.

Mais ... Comment tu sais ca toi ?

Ne nous préoccupons pas de ce que je sais, interessons nous plutôt à ce que tu ne sais pas. Un terrible danger guette le royaume d'Hyrule, et tu peux contribuer à le stopper !

Ah ... Le Royaume d'Hyrule ouais ! Ben desolé mais cette fois ci ils se demerderont sans moi !

Je connais ton histoire, je sais que tu crois que ton sacrifice n'a pas été pris en considération par les gens de ce royaume. Mais toi, connais tu le nom de tous les soldats qui sont tombés lors de la bataille à laquelle tu as pris part ? Sais tu seulement si quelqu'un sait ce qu'il t'est arrivé ?

Ben justement ils ont pas l'air de savoir, et d'aprés l'autre abruti à tête de piaf mon sacrifice à été completement inutile et tout le monde s'en br...

Encore une fois connais-tu le nom de quelqu'un qui est mort pour le royaume d'Hyrule ?

Hwoarang ne put répondre à ca, il n'ajouta donc rien. Zhin reprit :

Laisses moi au moins te parler de la menace qui guette le royaume, aprés la décision te reviendra : Il y a trés longtemps, le clan des lames vertes auquel je faisait partie veillait que la paix et l'harmonie puissent perpetuer dans le monde. Nous etions la pour retablir la justice lorsque cela était necessaire. Nous n'usions de violence que lorsque cela était réelement necessaire, et la encore il nous arrivait trés rarement de tuer quelqu'un. L'un de nos jeunes membres avait réelement le potentiel de prendre un jour la tête du clan, mais il lui manquait de cruelles facultées de sagesse et de contrôle de soi. Nous savions que ce jeune homme serait un danger pour nous, nous pouvions sentir la colére qui le submergait. Et nos pires craintes s'avererent être vrai. Un jour, le jeune homme s'est mit à tuer les membres du clan pour prouver sa superiorité et reclamer le titre de chef. Mais il ne pouvait rien contre nous tous reunis, et aprés avoir subi de lourdes pertes, nous avons fini par le vaincre. Aprés quoi nous refusions de le condamner mort, nous avons preferé laissé le destin decider de son sort. Nous l'avons jeté du haut d'une falaise, à laquelle si il survivait, il pourrait continuer à vivre, sans revenir parmis nous...

Vous vouliez le laisser vivre et vous l'avez balancé du haut d'une falaise ? Ok belle logique !

Le vieil homme ne releva même pas et repris.

Il a reussi à survivre en se laissant guider par sa haine, à tel point que son esprit n'avait plus le contrôle de son corps, il vivait de la haine ! Il a rencontré un vieux shaman qui vivait la et qui l'a pris sous son aile. Il l'a pris pour l'élu d'une prohétie qui rétablirait l'equilibre du monde et l'a entraîne pour cette tâche. Il lui a fait don de ses connaissances et lui a conféré de nouveaux pouvoirs. Et lorsqu'il fut assez puissant, le jeune homme tua le shaman, et devint Garinkar.

Le vieil homme marqua un temps de pause et avala sa salive, il était en train de se remémorer un ancien souvenir qu'il aurait voulu oublier.

Garinkar retrouva le clan des lames vertes, et cette fois ci il était trop puissant pour qu'on puisse le maîtriser. Il les a tous tué uns par uns. J'était trés jeune ce jour la, et j'avait peur de mourir. J'ai fui, et je suis le seul a avoir survécu, et encore aujourd'hui je le regrette, j'aurai preferé mourir avec mes frêres et soeurs, et ne pas vivre avec ca sur la conscience.

Hwoarang, qui lui ne fuyait jamais et preferait se battre jusqu'au bout au péril de sa vie aurait par habitude meprisé l'attitude du vieillard. Mais au lieu de ca, il éprouva de la pitié pour lui, il arrivait presque à éprouver sa souffrance. Il continua de l'écouter :

J'ai emporté avec moi tous les enseignements de mon clan , et me suis exilé avec. Je ne restait jamais longtemps au même endroit, j'avait peur que Garinkar me retrouve. Alors j'ai appris ce que mon clan avait à m'apprendre, et lorsque j'avais terminé un enseignement, je le cachait afin qu'il puisse survivre. Je les ai dissimulés dans plusieurs endroits differents partout dans le monde afin que Garinkar ne puisse jamais tous les retrouver, il n'est d'ailleurs pas au courant qu'ils existent encore, il pense avoir tout brûler le jour de sa vengeance.

Le vieil homme marqua un temps de pause, cette fois-çi, Hwoarang lui demanda quelque chose :

Ok, mais je suis quoi dans cette histoire moi ?

Le vieil homme reprit :

Avec le temps j'ai reussi à communiquer avec les esprits de mes anciens camarades, et ils me rapportent chaque fait et geste de ce monstre. Il est resté tapis dans l'ombre de nombreuses années aprés la destruction de notre clan. Sa haine n'a jamais été apaisé et ne le sera jamais, il veut poursuivre sa vengeance sur le monde entier ! Tant qu'il vivra, il ne s'arrêtera jamais de detruire et de tuer. Il y a peu, il a fini par sortir de l'ombre, et il a finalisé un plan pour semer le chaos et la destruction, et il a même reussi à trouver des fidéles pour le suivre dans cette tâche. Ce nombre de fidéles n'arrête pas d'augmenter de jour en jour, il les recrute n'importe ou : Qu'il s'agisse de pires criminels qu'il libére de prison ou de personnes qui detestent la vie et le monde a qui il a promi un monde meilleur. Il a commencé a se reveler recemment en detruisant un village du royaume d'Hyrule, il n'a laissé qu'un survivant pour aller annoncer la catastrophe et se faire connaître, et ce n'est que lde début ! Il projette d'attaquer la cité d'Hyrule, non pas pour dominer le royaume ! Mais pour le mettre a feu et a sang ! Et ceci encore n'est que le début de son plan de destruction à l'echelle mondiale ! C'est la que tu interviens ! Tu dois aller prévenir le Roi Stip que Hyrule est en danger, tu dois le prévenir pour Garinkar !

Hwoarang reflechit un moment sans répondre, Zhin ajouta quelque chose avant même que Hwoarang ne put répondre :

Je sais que tu en veux aux habitants du royaume de ne pas se montrer reconnaissants envers toi. Tous ce que je te demande c'est de les prévenir. Aprés, libre à toi de continuer de te battre à leurs côtés ou non. La décision te reviendra. Mais je t'en prie, ne laisse pas se monstre recommencer ... Je ne le supporterai pas.

Hwoarang répondit :

Dîtes : Pourquoi vous allez pas les prévenir vous ? Parce que j'ai bien compris votre truc : Vous vous en voulez à mort d'avoir deserté comme un lâche le jour de la destruction de votre clan ! Et aujourd'hui vous voudriez vous servir de moi pour réparer votre faute, et apaiser votre conscience ! Alors je vous le demande : Avez vous une bonne raison de me pousser à les prévenir ?

Hwoarang avait répondu sous le coup de la colére de s'être fait encore une fois manipuler. Et cette fois-ci le vieil homme ne répondit même pas , il ouvrit la main en direction de Hwoarang qui sentit un choc violent dans sa tête. Zhin lui faisait part de ses visions du passé et du futur.


Ainsi, Hwoarang pu revivre le génocide du clan des lames vertes. Il ressentait la souffrance de ceux qui mourraient, mais aussi celle de Garinkar qui alimentait sa haine. Il vécu chacun de ses massacres, y compris le dernier lorsque Garinkar et son ordre du nouvel ére decimerent un village entier au royaume d'Hyrulen ne laissant aucun survivant.

Mais Zhin lui montra également le futur. Garinkar , suivi de ses acolytes encapuchonés massacraient la population de la cité d'Hyrule : Les soldats, mais aussi les femmes et les enfants. Les maisons brûlaient et personne n'était epargné. Hwoarang tombait à genoux et se tenait la tête


S'IL VOUS PLAIT ! ARRETEZ CA !!!

Mais Zhin avait encore des choses à lui montrer. Garinkar arrivait au palais de Stip qu'il tua. La cité brûlait, des cadavres jonchaient de partout. Il en reconnu certains : Link , Luciole , Flare , Kirby , Sonic , Samus ... Ils etaient morts à cause de lui ! Il aurait pu les prévenir mais il n'avait rien fait ! Ils n'étaient pas preparés à une telle attaque ! Quant à Garinkar, il hurlait de rage, tous ce massacre ne l'avait toujours pas apaisé mais n'avait rendu que plus grande sa soif destructrice. Il allait recommencer, tant que quelqu'un d'autre que lui sur terre serait vivant, il continuera de tuer et de detruire, et personne ne pourra l'arrêter. Hwoarang se retrouva face au masque de Garinkar , et son cri de rage lui rentrait dans la tête et le detruisait de l'interieur. Il ne pouvait regarder, s'en était trop !

Enfin, le vieil homme mit fin à tout ca et ramena Hwoarang à la réalité. Le coréen tomba à genoux, il transpirait et tremblait en même temps, ce qu'il avait vu était vraiment horrible.


C'est pas possible ! Ce mec est un vrai psychopathe ! Il va commettre des actes effroyables !


Oui, mais tu peux l'en empêcher. Il te suffit de prévenir le roi Stip afin qu'il prépare ses défenses. Alors Hyrule aura une chance de s'en sortir.

Hwoarang se releva et fit face à Zhin :

Alors je le ferai ! J'empêcherai ce monstre de continuer à massacrer. J'irai prévenir le royaume d'Hyrule, et je les aiderai à combattre ce deumeuré. Je l'affronterai moi même si necessaire, mais je ne laisserai pas ce que j'ai vu se produire !

Le vieil homme sourit :

Je savais que tu prendrais la bonne décision. Mais avant que tu ne partes j'ai des choses à te donner.

Il ouvrit un coffre d'ou il sortit une lance.

Cette lance ne représente peut être rien pour toi, mais elle est trés précieuse. Elle a apartenu au fondateur de notre clan, et il serait honoré de savoir qu'elle poursuit la noble cause de son existence. Je suis trop vieux pour me battre avec, alors je t'en fais cadeau. Tu n'as peut être jamais manié d'armes autrefois, mais celle-ci est spéciale. Une fois qu'elle sera apparentée à toi, ce sera comme si tu en avais pratiqué toute ta vie.

Il la contempla un moment, puis l'attacha dans son dos [ hrp : c'est une maniére d'integrer la lance du destin que j'avais acheté dans le RP ]. Le vieil homme ajouta :

Mon deuxiéme cadeau est ton véhicule que j'ai ramené ici. Il est en trés bon etat et te permettra de rejoindre le royaume d'Hyrule au plus vite. Pour sortir de la forêt, tu n'aura qu'a suivre la riviére. Va maintenant, le temps presse !

Hwoarang allait passer le pas de la porte lorsque Zhin ajouta :

Une derniére chose : Je sens que ton désir de vengeance envers ceux que tu hait est puissant. Ne le laisse pas prendre le contrôle ... Ne finit pas comme lui !

Hwoarang savait que le vieil homme avait raison, mais cela ne changeait rien, il avait toujours atant envie de sauver son honneur. Il se contenta de répondre :

Ouais !

Puis, Hwoarang sortit, et retrouva avec joie sa moto qu'il croyait perdue à tout jamais. Il demarra et fonça hors de la forêt. Zhin le regarda partir, et espera qu'il avait raison de se fier à ce maigre espoir pour arrêter le meurtrier de son clan.
Pièces Pièces : 11706
Nombre de messages : 337
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
Le dernier des lames vertes [PV : moi-même , Histoire de Garinkar ]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 3 leds Vertes, Nez orange, la galère depuis un mois!!!!
» [RESOLU] Problème de connexion : 2 diodes vertes (Neuf Box)
» 2 diodes vertes avec nabaztag/tag
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» 3 Led vertes (ventres) + 1 orange clignotante - freebox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum