Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Bataille chez les Bob Ombs
Aller à la page : Précédent  1, 2
Monita a écrit :
avatar
PNJ
Jeu 1 Aoû 2013 - 11:18
Rappel du premier message :


A l'intérieur de ce tableau, vous arrivez en plein cœur d'un champ de bataille sur lequel s'affronte deux clans : les Bob Ombs Rouges contre les Bob Ombs Noirs. Simple de s'y retrouver, non ? Vous voulez savoir où se trouve l'étoile ? Eh bien...C'est justement l'enjeu de leur guerre. Chaque camp en possède une moitié. Bref, vous allez devoir faire en sorte de sortir le grand jeu si vous voulez que ces deux clans fassent un jour la paix et vous file l'étoile. A moins que vous ne préfériez de faire le forcing en volant les deux parties dans chacun des camps ? Difficile, à moins que vous n'échappiez à l'assaut incessant des canons de bombes à bulle, et que vous ayez une infime idée de l'endroit où les deux fragments sont dûment surveillés et stockés. Bref, c'est à vous de jouer. Oh et...J'oubliais. Les bob ombs noirs tiennent une redoutable arme en laisse. Le Chomp Chomp qui se tient là bas, de l'autre côté de la colline pourrait bien faire des ravages s'il était libéré...Mais gare à ne pas vous faire mordre.

Spoiler:
 
Pièces Pièces : 9158
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 23/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis

Voir le profil de l'utilisateur

Message
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Aria Arkaÿlis a écrit :
Joueur Novice
Mar 27 Aoû 2013 - 14:26
"Oh bordel de Cul." murmura le Sir lorsqu'il vit le chomp déchaîné massacrer les bob-ombs se trouvant sur son sillage.

Lui courant après, Le Sir Cul criait "Couché ! Couché ! Méchant chien !" mais rien n'y faisait, Blondasse avait trop bien opéré sur la créature, définitivement sans le vouloir. Par ailleurs, celle-ci était K.O, et c'était tant mieux. Le Sir Cul n'aurait pas eu besoin de se justifier quand à la non présence de l'étoile en puissance. Etoile dont il avait en vérité parfaitement compris où elle se trouvait. Non pas à l'intérieur Du Sir et de la vache, comme l'avait prétendu l'homme quelques temps plus tôt, mais à l'intérieur des deux rois, et cela semblait devenir de plus en plus évident au fil de la bataille.

Ce qui avait alerté Le Sir Cul quand à cette hypothèse était l'énergie lumineuse, signature d'un astre, qui se dégageait de chaque coups donnés par les rois, alors que leurs sujets se contentaient d'exploser sur leurs adversaires.

Prenant la chaine du Chomp à pleine mains, Le Sir Cul exécuta un magnifique mouvement de rodéo, avant de tomber non sans mal sur la tête du Chomp, qu'il peina à calmer. Rendant la bête plus passive, il réfléchit alors. La paix ne semblait plus possible entre les deux camps, mais la suite du massacre pouvait être stoppée si les deux fragments d'étoile reussissaient à être extraits. Mais comment faire ... ? Peut-être Blondasse en avait-elle le pouvoir, mais ce n'était pas le cas du Sir, qui n'eut d'autre choix que de foncer avec son chomp sur les rois. Il n'était plus question d'être un héros, désormais, mais d'empêcher une hécatombe.



Dé :


Parfait : Le Sir Cul fait exploser les deux rois grâce au chomp et récupère les fragments.
Bien : Le Sir Cul fait exploser le roi noir et recupere le fragment.
raté : Le sir cul ne fait rien du tout
euh : Le sir cul rate, tombe du chomp, et laisse une occasion à Blondasse.


-----------------

Le Sir Cul se jeta a corps perdu sur un des rois grâce a la puissance déraisonnable du Chomp, et celui-ci tomba dans son camp avant d'exploser, libérant une moitié d'étoile dont il s'empara.


" A nous deux, vil roi ..." murmura t-il en tournant le Chomp vers le roi bob omb noir.
Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 02/08/2013

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

~PNJ General~ a écrit :
PNJ
Mar 27 Aoû 2013 - 14:26
Le membre 'Le Sir Cul' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Nombre de messages : 7782
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Mar 27 Aoû 2013 - 16:17
Le Roi des Bob-Noirs pointa le camp des rouges en criant "à l'assaut". Ses soldats qui soupiraient de faire ça n’eurent pas le choix de foncer comme des kamikazes. Les bombes vivantes se mirent à foncer dessus pour sacrifier leur vie pour tuer les autres. Les boulets de canon des Bob-Ombs rouges touchaient plus ou moins leurs cibles qui explosaient. Le regret se ressentait dans le camp noir comme dans le camp rouge. A peine la guerre commencée, les prisonniers furent déjà délivrés à l'aide d'Eville Blondasse. Celle-ci avait une stratégie qu'elle allait l'appliquer...si elle n'avait pas repris son apparence habituelle !

En se trébuchant, la blondasse se transforma en boule de bowling faisant un strike sur son passage. Les Bob-Ombs arrêtèrent de combattre en observant la scène la plus inattendue qu'on pouvait trouver sur un terrain de combat malgré les ordres du Roi Noir. Le canon où se trouva Elile se dirigea automatiquement en l'air avant de tirer. Les bombes restèrent figés devant la femme qui une fois de plus, s'envola vers d'autres cieux. Elle atterrit sur le piquet qui s'enfonça au sol et délivra à nouveau le Chomp. Ce dernier écrasa tous les soldats au passage créant la panique totale. Les Bob-Ombs oublièrent la guerre et se mirent tous à courir dans tous les sens pendant un certain temps.

-Mais bande de froussards ! Récupérez-moi mon arme secrète !
-L'arme secrète ? Détruisez-la !


Les Bob-Ombs se focalisèrent vers le Chomp. Les noirs tentèrent de l’immobiliser en vain tandis que les rouges l'attaquèrent faisant continuer la guerre en même temps du domptage du boulet géant. Le sir Céans se jeta à l'eau pour faire du rodéo et réussit à calmer le Chomp. Le monarque en profita pour faire exploser le roi des Bob-Ombs noirs devant les yeux horrifiés de ses soldats et la joie des rouges. Mais cette joie fut temporaire quand la paire de fesses alla s'occuper du roi des Bob-Ombs rouges qui trembla. Une chance qu'un des soldats noirs se mit à attirer son attention.

-Nan ! Pas lui s'il vous-plaît. On a pas attaqué par plaisir ! Nous sommes prêts à faire la paix maintenant. Et c'est la pure vérité. On n'avait pas le choix avant avec not' roi qui nous baratinait. Nous sommes heureux d'avoir écouté le taureau, la blonde et le sir euh... fesse ?
-Vous dites, faire la paix ? Ca me paraît brutal mais comme vous avez l'air de savoir que votre Roi vous a embobiné, j'accepte que vous fassiez la paix avec nous. Quant à vous euh... comment vous nommer sans gros mot, monsieur Train ? Votre intervention a été fort utile. Sinon, nous aurions continué cette guerre. Mais n'allez pas croire que je suis un tyran. Je me suis défendu. Bref, comment vous remercier ? J'ai entendu de nombreuses rumeurs que vous vouliez l'étoile à cause d'une catastrophe. Vous avez la moitié ? Je l'ai. Je suis prêt à vous le donner.


Les autres bombes noirs acquiescèrent. Le roi chercha dans ses poches l'autre moitié et le donna au bourgeois afin qu'il ait l'étoile complet. Tous les Bob-Ombs crièrent youpi que cette guerre se termine malgré les morts qu'il y avait.

-Nous vous remercions. Nous allons enfin vivre ensemble.
Pièces Pièces : 26230
Nombre de messages : 7782
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Aria Arkaÿlis a écrit :
avatar
Joueur Novice
Mar 27 Aoû 2013 - 17:21



Le Sir Cul toisait le bob-omb rouge royal de son regard le plus déterminé. Il voulait en finir avec cette guerre ici et maintenant. Le roi des bob-ombs, qui comprit sa faiblesse par rapport au Sir, debout en parfait équilibre sur la tête du Chomp, s'adoucit lorsque la bombe noire parla au nom du peuple, promettant de signer un traité de paix. Descendant du Chomp, Le Sir Cul caressa l'animal et murmura d'une voix tendre :

- La ... C'est fini ... La guerre est terminée, noble animal. Toi aussi tu es un héros, à présent.

Le roi s'approcha de l'homme et lui remit le fragment d'étoile, jurant à son tour de ne plus recommencer pareille ignominie. Le noble le remercia pour cette promesse et prit le morceau d'étoile dans sa main avant de l'encastrer dans l'autre moitié, dérobée à feu le roi bob-omb noir, pour créer la véritable étoile de puissance, qui tourna autour de son nouveau possesseur avant de le gorger d'une lumière puissante et purificatrice. Voyant les scintillements de l'étoile se matérialiser à côté de sa personne, Le Sir fit un pas en arrière et vit alors se former dans la lumière bienfaitrice de l'étoile un sublime bouclier dorsal aux reflets miroitants. Une raie similaire à son visage était dessinée au devant du bouclier.

- Serait-ce le Bouculier ... L'un des cinq trésors légendaires du royaume de Laffhèss ... ?


Le mettant sur son dos, Le Sir commença à partir, quand il sentit la terre trembler. Le Chomp le suivait, la langue pendue et haletante. Souriant, Le Sir lui fit un signe de la tête et l'invita à marcher à ses côtés. Tournant le dos au roi des Bob-ombs, son peuple ainsi qu'au crépuscule, Le noble marcha quelques instants et leva le bras en signe d'adieu, déclarant :


- Roi des bob-ombs, souverain légitime de ces lieux ... Appelez moi Cul. Sir Cul.


Le décor redevint progressivement peinture, sur ces adieux émouvants, qui seront par la suite relatés dans bien des mythes relatifs au royaume Champignon ainsi que ses contrées.


Suite = inconnue
Pièces Pièces : 13563
Nombre de messages : 61
Age : 37
Date d'inscription : 02/08/2013
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Blondasse a écrit :
avatar
Chomp
Mar 27 Aoû 2013 - 18:15
En me réveillant a coté des vestiges de chaines et de piquet qui retenait l'énorme boule de chomp qui avait réduit la plupart des bob bombes à l'état de pièces détachés, j'eu la douce sensation de m'être fait entubé en profondeur par Face de cul et Meuh meuh. Un peu sonné mais toujours alerte, je me leva en moins de deux et assista a la scène suivante, Sir cul, qui dompter l'énorme boule noire pour exploser la bob bombe noire avec la courrone géante, le roi bob bomes eu une expression de panique et sursauta avant d'exploser en mile morceau comme dans un feu d'artifice géant. Ce fut une formidable explosion dont il en résultat un énorme cratère beaucoup plus gros que les autres cratères qui jonchés le sol des suites du passage de cet énorme boules noire. Aucune idée de comment il avait pu être libéré, d'ailleurs, je me foutais de cette guerre, enfin c'étais plutot jouissif de voir ces bob bombes explosées de partout comme des petit pétards qu'on jeter sur le sol, je me mis a sourire même en voyant cette énorme roi partir en fumé, mais je me mis à beaucoup moins rire quand je vis un fragment d'étoile sortir de ce Roi. Mon visage se figea sur une expression de dégout, je le savais, ils m'avaient entubés, mais par chance, tête de cul avait raté son coup près du roi Rouge et celui ci possédait encore son fragment d'étoile. C'étais ma chance, j'allais pouvoir tous les détruire un par un et absorbé l'étoile de puissance...Enfin j'ai cru que j'y arriverais, mais a la minute ou je me jeta vers le champs de bataille pour tenter de les détruire tous un par un mais trop tard, Face de cul reçu après avoir obtenu le premier morceau d'étoile, le second morceau  de la part des bob bombes rouges dans la volonté d'arrêter la guerre et de faire la paix entre ces deux populations rouge et noir, Grrr, j'avais raté mon coup, et je me mis a postilonner de rage. J'avais raté l'étoile, j'avais loupé cette étoile et je m'étais faite embobiné par cet abruti de tête de cul et bifsteak. C'étais pas croyable, comment j'avais pu me faire avoir comme ça ? J'avais raté l'occasion de détruire face de cul et face de steak.
Mes yeux me firent mal tellement la colère était grande, j'en avais plus que marre de cette clique de deux gros abrutis, pas croyable quand même, je n'avais qu'une idée en tête, me vengée, les détruire les uns après les autres et faire des tapis de leurs cadavres, ou des chiffon, pour mon arme, je marcha d'un pas déterminé et après avoir poussé un hurlement de rage qui se fit entendre à au moins 10 kilomètre a la ronde, je vit au loins, cul de jatte sur sa bombe noire géante qui firent des signes d'adieux aux bob bombes présentes en signe de départ, j'aurais voulu les atteindre mais ils étaient loins, si loins, que je ne fus pas capable de le suivre et il quitta le monde. NON ! Un hurlement de rage sortit de ma bouche, un flot de colère et d'adrénaline s'engorgea dans mon corps et me donna envie de détruire ce qu'il rester de ces bob bombes. J'avais envie de tout détruire, de ne rien laisser, mon sang était devenu brulant, je le sentais crée des brulures à travers ma peau et mes veine, un flot de fumée m'entoura. Au loins, de l'autre coté de là ou Sir cul s'en était allez, alors que l'idée de partir de ce monde qui maintenant n'avait plus rien à m'offrir me traversa l'esprit, je vis Meuh Meuh qui essayé de partir, il devait avoir peur des représailles ou quelques choses du genre, il était loins, très loins, je ne savais pas si je pourrais le rattrapé à temps pour le faire payer, pourtant, j'essaya, je me déplaça avec la fumée et me retrouva au milieu de l'ancien champs de bataille ou je percuta un bob bombe rouge qui se mit à danser et a célébré sa survit avec le reste de bob bombes noire et rouge réunit, tous étaient heureux, et ca me rendez malade, j'attrapa la bob bombes et la jeta sur le coté de rage.
      Là ou la bob bombes se tenait, quelque chose attira mon attention, un arc, un arc oui, mais qu'est ce qu'il foutait là ? Les bob bombes n'avaient pas de bras, ca ne servait à rien d'avoir un arc, je fut très intriguée par cet arme et la retourna de partout...aucune idée de comment il était arrivé là, pourtant, il était sur ce champs de bataille, je le regarda et sentit quelque chose de special...comme si...comme si il y avait une spécificité magique a cet arme, elle avait du être envoûtée auparavant je pense, mais elle avait perdu de son pouvoir originel, mais pas de sa magie. Je saisit l'arme à deux mains, un flot d'énergie magique et de la fumée rouge le recouvrit de partout, l'arme, devint plus sombre, pas rouge, mais noire, il était en bois tendre et marrons, il était désormé en bois dur et noir...Je lui avait octroyé un pouvoir bien spécifique, une aura maléfique et puissante s'en dégageait.

                                   Je possédais désormais l'arc de la possession. Une fois que je touchais quelqu'un, j'en prenais le contrôle pendant quelques secondes, il était complétement soumis à ma volonté et pouvait faire tout ce que je voulais...
   Comme un éclair, je me mis à repenser à Meuh meuh, loin d'ici, très loins, hors d'atteinte de mes sort, je pris mon arc et visa vers la vache diforme, une fois mon arc tendu au maximum, je lacha l'emprise qui détruisé lentement la peau de mon doigt, la flèche partit si vite que l'on entendis seulement le sifflement de l'air ainsi qu'un "POC", le tout, suivit d'un "MEUUUUH". J'obligea la vache à faire demis tour et a revenir vers moi en courant, le visage couvert de sueur, les yeux paniqués, lorsqu'il revint vers moi, l'effet de la flèche s'évanouit et il voulu partir, je le souleva et l'étrangla avec ma fumée. Il était suspendu dans l'air, en train de geindre de douleur.

-Eh bien...eh bien, steak haché, on se sent moins malins là ? Hein ? Je pourrais te tuer, très facilement, en un instant mais...je n'ai guère de temps devant moi pour t'infliger toute les tor...MONSIEUR VAAACHE QUI RIIIT AID-.....aaargh...donc je n'ai pas assez de temps pour te détruire comme je le voudrais *souris*...mais ne t'en fais pas, on se retrouvera très bientot...toi et face de cul...vous allez payez, je vais vous chassez, et vous détruire...je vous anéantirez jusqu'a ce qu'il ne reste plus aucun atome de vous. En attendant *Suspend Angus dans une cage de fumée en l'air*..N'oublie jamais mon nom...Je suis...Blondasse :). (La cage disparaitra quand je partirai du topic càd a la fin du post).

Je m'en alla en souriant, j'avais pas eu ma vengeance mais c'étais déjà pas mal, je souria en sentant Blondasse revenir petit à petit, elle allait bientot refaire surface et reprendre le contrôle. Je respira un grand coup en regardant la bande de bob bombes qui souriait comme des imbéciles heureux, et je me jeta dans le canon, cette fois si, volontairement. Il fallait que je parte de cet endroit maintenant, je n'avais plus rien à y faire, autant partir et chasser mon gibier...face de fesse...Je visa le plus haut point dans le ciel et actionna le canon, je m'envola a grande vitesse comme une fusée  et une fois au point culminant en l'air, je souria une dernière fois en regardant le sol et ce monde remplis de cratères qui se voyaient même au sol. Je souria de rage et poussa un petit rire en caressant mon arc dans mon dos. Finalement, je claqua des doigts et...disparu de ce monde...au loins.

Suite : Mmm aucune idée, on verra bien o/
Pièces Pièces : 25024
Nombre de messages : 426
Localisation : Ze sé pa é_è
Réplique/Citation : Mon Gnougnouf =D/ Oups...Z'ai fais une Blondasserie é_è
Date d'inscription : 15/07/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur






L'Association de Defence Epique des Blondes Intelligentes et Libres


~Gnougnouf mon amour de toujours a jamais dans mon coeur et dans mon foie <3~

Spoiler:
 




 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Invité a écrit :
Mer 28 Aoû 2013 - 11:54
Grave erreur pour Angus de se mettre en colère face à la démone. Celle-ci lui plaqua sur la paroi de la montagne et l'immobilisa pour lui menacer de le réduire en steak si il continua de l'insulter. Pendant ce temps, l'animal commença à prendre peur et à s'étouffer avec la main de l'humaine qui serrait fortement sa gorge. Il gigota en vain en espérant qu'elle allait lâcher ce qui fut le cas après l'avertissement. Angus se rendit compte le courage qu'il fallait pour être un héros et qu'il était loin de cela.

Il resta à l'arrière pendant toute la bataille. La personne ayant menacé le taureau fonça sur le champ de bataille en premier mais repris son apparence angélique pour défoncer les bombes comme au bowling et délivra le Chomp par accident. Une chance que le sir avait du cul pour dompter la bête. D'ailleurs, il réussit même à mettre fin à cette guerre en explosant le Roi des Bob-Ombs noir qui avait fait emprisonné les trois étrangers faisant capituler ses soldats qui déclaraient la paix au camp opposé. Certes, Angus était blasé de se sentir inutile dans cette bataille mais néanmoins, le conflit était réglé.

Le monarque à la tête de fesses s'en alla avec le boulet apprivoisé. Un cri de rage se fit entendre dans les lieux. Cela devrait être quelqu'un ayant perdu un ami dans la bataille mais Angus ne fit pas attention. Mais, le taureau sentit une flèche sur son derrière. Il fit une grimace et émettait une larme avant de crier de douleur. Puis, il se déplaça sans qu'il avait envie comme si des fantômes prirent son contrôle. Plus tard, Angus paniqua quand il se retrouva à nouveau face à cette sorcière. L'effet dissipé, le taureau se mit à faire demi-tour quand la fumée se forma pour étrangler le futur steak à l'étouffée. L'animal gigota pour essayer de se délivrer à nouveau avant de se retrouver dans une cage. Le voilà enfermé comme un animal dans un zoo. Il observa pour la dernière fois la femme démoniaque avant qu'il se vautra par terre. Avec ses premières expériences, Angus songea à abandonner son rêve et de retourner à Smashville pour reprendre sa vie monotone surtout qu'il n'avait plus les moyens de se battre à part ses outils. Il déambula avec tristesse le champ de bataille où se trouva le massacre auparavant. Quelques Bob-Ombs étaient en train eux aussi de contempler les restes du carnage. Puis, une bombe interpella la vachette pour montrer quelque chose. Il s'agissait d'un marteau géant en bois qu'utilisait Mario.


-Dommage que j'ai pas de bras pour porter et comme dit l'expression : "pas de bras, pas de chocolat". Comme t'en as, je me demande ce que ça fait si tu le portes. Ca appartenait même à Mario, la star de ce royaume. Mais puisqu'il est mort et qu'il y a personne pour le porter, je me demande si tu pourrais nous en débarrasser. On souhaite nettoyer le champ de bataille et oublier le passé.


Angus se gratta la tête et hésita un moment. Cette massue devrait être lourde mais il essaya quand même. Son marteau était plus léger qu'il le pensait car il s'adaptait au poids de celui qui le portait. En frappant dans le vide, le taureau sentit la lourdeur de l'arme pour frapper les gens. L'animal fit un sourire ayant enfin une arme pour combattre au lieu d'une hache ou d'une pelle pourrie. Puis, il flotta dans les airs afin de sortir du tableau sous les yeux du Bob-Omb qui le regarda depuis le sol.


A suivre...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Royaume Champignon

Contenu sponsorisé a écrit :
Bataille chez les Bob Ombs
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Bataille chez les Bob Ombs
» La fin des temps : Enorme bataille chez Bull le 27 décembre 2014
» Nouveau jeux de bataille navale de chez GW...
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» [hf] bataille des canonnières - je suis sur un bateau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum