Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Sweet Parade...[PV Zach']
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité a écrit :
Mar 16 Juil 2013 - 14:06
Rappel du premier message :


C'est en me levant et en enfilant ma tenue que je put remarquer que Miketsukami n'était pas la à attendre Ririchiyo devant la porte. Un paquet de chips dans les bras en guise de déjeuner, je grignotais en avançant d'un pas lent dans les couloirs de l'académie. Je penchais la tête sûr le côté, fixant Natsume jouer avec le déjeuner de Kage-sama. Je m'arrêta devant les fenêtres de l'académie, soulevant légèrement les rideaux pour regarder ce qui se passait à l'extérieur. Une douce odeur de crêpe vint à moi, me ravivant soudainement. « Crêpe ! » je me colla à la vitre, mon regard se posant au loin sur un village. Je ne l'avais jamais vu...

« Chuuuu... » murmurais-je, me laissant aller vers le village, sortant de la maison sous le regard intrigué et amusé de Natsume-kun. Le trajet fut long, mais mes jambes m'amenaient vers ce village. Sauf que je me stoppa net en remarquant un chat en haut d'un arbre. Penchant la tête sur le côté, je grimpa dans l'arbre pour prendre le chat dans mes bras. Celui-ci feula et me griffa, mais je ne fis rien, ignorant naïvement la douleur de mes blessures. Souriant faiblement, je sauta de l'arbre pour le reposer au sol pour éviter de subir une nouvelle fois ses représailles. Je déchira un morceau de tissu de ma veste et l'enroula autour de ma main droite pour éponger le sang qui coulait à flot de ma main. L'odeur avait disparu, je m'étais faite avoir, tout avait été mangé. Tant pis. Je me promenais sans me soucier de rien, regardant les villageois et villageoises qui me saluaient en me regardant d'un air curieux. Je me posa finalement sur un banc, me reposant à l'ombre de tout ennuis.

Et après tout, le voyage était assez long. Ou avait été...

Message
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
Néant
Jeu 18 Juil 2013 - 18:16
Zachary suivit Natsume a l'intérieur, sans vraiment se poser de questions. Lorsqu'il avait regardé Karuta en s'excusant, il lui avait lancé un sceau qui l'informait à chaque moment de son état de santé. S'il y avait le moindre problème, Zachary le saurait... et ce n'étaient certainement pas quelques murs qui allaient arrêter le Seigneur du Chaos. Il se retourna vers Natsume et l'étudia un instant... Il ne dégageait pas vraiment de pouvoir, mais c'était évident qu'il avait un don assez particulier... Et Zachary aimait bien ce genre de dons. De la main, il balaya un mur, qui disparaissait derrière lui, laissant apparaitre un paysage apocalyptique. Des torrents de lave coulaient sur des cranes fraichement dépecés, des démons volaient, s'entredéchiraient et se hurlaient dessus d'un bout à l'autre du monde, et l'un d'eux s'aperçut de la faille. Hurlant, il s'approcha de cette denière, lance pointée en avant. Natsume eut un mouvement de recul, mais Zachary se contenta de remonter une mèche de cheveux au niveau de son front gauche, laissant apparaitre une croix incrustée d'un Z. Lorsqu'il l'aperçut, le démon battit des ailes pour s'échapper, mais, dans la panique, il céda à l'incohérence et s'écrasa juste en dessous de la faille.

"Connais tu ce monde, Yokaï? Toi, Karuta, tous les autres, vous n'avez sans doute jamais visité ce monde, et c'est tant mieux... Je ne vous sous estime pas, mais ici, vous vous feriez bouffer... Ceci est mon monde... Pour toi, il semble effrayant, mais sais tu ce que moi je vois? Il balaya de nouveau le mur de la main, révélant cette fois un monde ressemblant immensément au premier, mais qui semblait infiniment plus accueillant, sans que l'on puisse noter de réelle différence. Tout à l'heure, j'ai parlé à Karuta du village d'albâtre où je suis né... j'ai dit que c'était mon foyer, mais c'est faux. Mon vrai foyer est ici. Dans ce monde. Ces Ombres, mon Egide, si on regarde leurs autres facettes, sont soit des seigneurs démons, soit des amis pour qui je donnerais ma vie sans hésiter... Alors dis moi, Natsume, vois tu toutes les facettes de ce Monde et des autres?"

Convaincu que Natsume ne comprendrait toute la profondeur de son énigme que bien plus tard, Zachary poursuivit seul sa visite, jusqu'à arriver en vue de Karuta. Il s'adossa alors au mur, et la regarda, silencieux et souriant.
Nombre de messages : 3940
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Jeu 18 Juil 2013 - 18:27

Connais tu ce monde, Yokaï? Toi, Karuta, tous les autres, vous n'avez sans doute jamais visité ce monde, et c'est tant mieux... Je ne vous sous estime pas, mais ici, vous vous feriez bouffer... Ceci est mon monde... Pour toi, il semble effrayant, mais sais tu ce que moi je vois? - Tout à l'heure, j'ai parlé à Karuta du village d'albâtre où je suis né... j'ai dit que c'était mon foyer, mais c'est faux. Mon vrai foyer est ici. Dans ce monde. Ces Ombres, mon Egide, si on regarde leurs autres facettes, sont soit des seigneurs démons, soit des amis pour qui je donnerais ma vie sans hésiter... Alors dis moi, Natsume, vois tu toutes les facettes de ce Monde et des autres?" Ces paroles se répétaient sans cesse dans la tête de Natsume. Il adorait les devinettes. « Je ne connais que ce qui semble exister dans mon monde, Zachary. Les choses effrayantes sont le facteur du courage et de la bonté. C'est pour ça que j'adore avoir peur. » répondit Natsume après un intense moment de réfléxion. « J'ai vu le monde sous tout les angles possibles. Ce cruel ridicule, une seule différence peux te montrer la réalité de la chose qui se présente sous tes yeux... je vois ce qui est réel. Tu me sembles bien puissant et ton univers serait bien plus compliqué qu'une logique doit avoir un double-sens si on prend en compte la complexité de ces facettes que je discerne sans aucune difficultés... » répondit Natsume, un faible sourire aux lèvres.

Zachary s'adossa au mur, semblant observer Karuta. D'un geste vif, Natsume retira le bandage qui couvrait son crâne et fit apparaître un œil jaune, un œil sublime qui trompait l'aspect joyeux de Natsume. S'approchant de Zachary, il se pencha sur lui, un sourire amusé aux lèvres et les yeux ouverts pour la première fois : « Et toi, as-tu vu mes facettes ? Sais-tu que cette façade n'était que la porte d'une double personnalité ? Moi... je vois tes facades. Elles sont dûrement construites, ce n'est pas un cruel ridicule... mais un ridicule bien pensé. Karuta à pansé les blessures de ton cœur, toi qui voulais ne plus être seul, n'est-ce pas ? J'adore jou-er, ça s'annonce bien difficile... mais puisque tu sembles aimer ça... lançons une partie de devinettes. » annonça Natsume en chuchotant toutes ces phrases à l'oreille de Zachary.

User de son don était utile...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Jeu 18 Juil 2013 - 18:43
Zachary laissa échapper un petit rire aux paroles de Natsume. Sans même le regarder, il lui répondit.

"N'as tu pas l'impression de tenter de me gruger? Ne me bornerai-je qu'à cela? Un blessé se reposant sur Karuta pour le guérir? Allons, tu peux faire mieux que ça... Et ce n'est pas moi qui me cache... Lorsqu'on me pose une question, j'y réponds... Mais toi, tu esquives, n'est ce pas? Tu préfères ne rien révéler sur toi, te cacher dans les ombres... Tu n'es pas un être joyeux, en tout cas pas autant... Et je n'ai même pas besoin de te regarder pour le voir... Toi, par contre, malgré ton regard, tu n'as vu qu'une de mes facettes."

Lentement, Zachary tourna la tête vers la gauche, où se trouvait Matsune, et son visage sembla se déformer. Sa machoire se fit bien plus dure, son nez sembla rentrer dans son crane jusqu'à devenir reptilien, et ses yeux pivotèrent, formant un angle relativement marqué par rapport à l'horizontale. Son sourire s'élargit étrangement, et une très longue langue en V s'échappa d'entre ses dents pour venir narguer le Yokaï. Concentré sur cette langue, Natsume ne vit pas que Zachary se retransformait, reprenant un aspect humain, mais avec une peau carmin très foncée, ses iris étaient devenues blanches, et deux cornes sortaient de son front. Souriant devant le trouble évident de l'homme en face de lui, Zachary laissa ses canines grandir, et Natsume se focalisa a nouveau la dessus, pendant que l'Isaac reprenait un aspect normal.

"Et cela n'est même pas une petite part de moi !"
Pièces Pièces : 24329
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 1 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Jeu 18 Juil 2013 - 19:40

"N'as tu pas l'impression de tenter de me gruger? Ne me bornerai-je qu'à cela? Un blessé se reposant sur Karuta pour le guérir? Allons, tu peux faire mieux que ça... Et ce n'est pas moi qui me cache... Lorsqu'on me pose une question, j'y réponds... Mais toi, tu esquives, n'est ce pas? Tu préfères ne rien révéler sur toi, te cacher dans les ombres... Tu n'es pas un être joyeux, en tout cas pas autant... Et je n'ai même pas besoin de te regarder pour le voir... Toi, par contre, malgré ton regard, tu n'as vu qu'une de mes facettes." « Bien sûr que je fais mieux, mais ce n'est qu'un jeu, dois-je tout faire à la perfection ? Je ne me cache pas, je te réponds. Un enfant à du mal à parer les coups, n'est-t'-il pas là la survie... nécessaire dans ce monde de fous ? Je ne révèle rien sur moi car après les gens visent juste et je ne pourrais pas révéler la vérité, car les grandes personnes prennent les grands enfants pour des idiots. Tu ne dois pas me regarder pour savoir. Malgré mon regard ? Je n'ai vu qu'une de tes facettes, mais je sais que plusieurs existent... » Il prit toutes sortes de formes pour me déconcentrer, pour finalement me dire : "Et cela n'est même pas une petite part de moi !" « Alors si je te disais que l'aspect que je te dévoile n'est pas moi... serait-ce logique selon tes dires ? Chaque choses qui sont en nous font que nous sommes nous-même. Alors si, c'est toi. »

Karuta écoutait discrètement. « Les youkais... se réincarnent-t'-ils en étant différent ? » - « Karituta-chan, nous sommes les même de bases mais évoluons. Sauf que nous vivons la même chose... dans un autre stade de notre personne. » un large sourire aux lèvres, il s'approcha de Karuta pour passer ses doigts sous son menton et rapprocher ses lèvres des siennes. « Tu n'abaisses pas tes défenses mentales en ma présence, aurait-tu des choses à cacher ? » - « Je ne cache que ce qui m'appartiens... » - « Je ne partage pas, tu veux dire, non ? » Karuta hocha la tête, concentrée sur ce qu'elle mangeait. Natsume relâcha le visage de Karuta en le rebaissant et redressa ses oreilles de lapin en souriant naïvement. « Jouons un peu, tu veux bien ? C'est une belle après-midi pour un concours, youhouh ! » - « Ce serait super ! » répondit Miketsukami et Chino, la jeune maid à la forte poitrine qui taquinait gentiment Nobara.

« Ça pue l'homme... » marmonna Nobara.

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Jeu 18 Juil 2013 - 20:06
"Eh, Natsume?"

Natsume se tourna en direction de Zachary, puis ses vertèbres craquèrent lorsque le poing de Zachary percuta son oeil droit. Le jeune homme tomba au sol tandis que Zachary se redressait après son coup. Cette fois, son corps entier était entouré de ténèbres, si denses que tout mouvement dans sa proximité était ralenti, et ses pupilles n'étaient plus que deux fentes. Ses cheveux avaient été rejetés en arrière, libérant la vue sur le tatouage qui ornait son front, mais il conservait un aspect humain. Cependant, la lueur de folie qui brillait dans ses yeux était bien plus inquiétante que tout ce que cette salle avait pu abriter.

"Ceci est la partie de moi que tu vas regretter d'avoir découvert. Serais tu si mauvais joueur que ça, Zange Natsume? Tu refuses que les autres aient des secrets pour toi, mais tu exiges de tout savoir des autres? Alors laisse moi te confier un secret. Il attrapa Natsume par la gorge et le souleva du sol. Les gens comme toi, j'en ai croisé pas mal, dans ce monde que je t'ai montré. C'est eux qui l'empoisonnaient. Tu sais pourquoi le second monde que je t'ai montré semblait si différent? Dans le second, il n'y avait personne dans ton genre. Parce que tous tes semblables qui avaient suffisamment de gueule pour se montrer, je leur ai arraché la vie... Ose encore t'approcher autant de Karuta, ose encore ne serait ce que tenter de l'intimider, et je te le ferais regretter pour l'éternité, pour tous les "stades" de ta personne."

Déployant les ailes qu'il avait volées à la Dracoliche vaincue il y'a si longtemps, il lança Natsume contre un mur, et se tourna vers Kage-sama et lui adressa ces paroles.

"Veuillez m'excuser pour le dérangement, Monsieur, mais je déteste les fouines. Après quoi, il se tourna pour faire face à Karuta. ... Je suis désolé. J'avais juré que je ne m'emporterais pas deux fois, mais il a été trop loin. Je vais voler un peu dehors, puis je t'attendrais dans le village où on s'est rencontrés... Peu importe combien de temps tu mettras à me pardonner."

Zachary quitta la pièce en silence, puis décolla et fonça vers l'horizon. Pourtant, son cri de rage, envers lui même comme envers Natsume, fut audible même dans la maison.
Pièces Pièces : 24329
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 1 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Dim 21 Juil 2013 - 10:41


"Eh, Natsume?" « Hm ? » répondit Natsume en se tournant vers lui, le poing de Zachary  percutant son œil droit, il tomba au sol tout les ténèbres semblaient envelopper le corps de Zachary comme s'il en avait été sorti un jour, c'était inquiétant, mais Natsume continua de sourire en plissant légèrement les yeux. "Ceci est la partie de moi que tu vas regretter d'avoir découvert. Serais tu si mauvais joueur que ça, Zange Natsume? Tu refuses que les autres aient des secrets pour toi, mais tu exiges de tout savoir des autres? Alors laisse moi te confier un secret. 

Il souleva ainsi Natsume sous mes yeux, l'attrapant par la gorge. Les gens comme toi, j'en ai croisé pas mal, dans ce monde que je t'ai montré. C'est eux qui l'empoisonnaient. Tu sais pourquoi le second monde que je t'ai montré semblait si différent? Dans le second, il n'y avait personne dans ton genre. Parce que tous tes semblables qui avaient suffisamment de gueule pour se montrer, je leur ai arraché la vie... Ose encore t'approcher autant de Karuta, ose encore ne serait ce que tenter de l'intimider, et je te le ferais regretter pour l'éternité, pour tous les "stades" de ta personne." « Je ne regrette rien... je ne suis pas mauvais joueur... tu n'y vois que du feu, n'est-ce pas ? Les gens comme moi ? … nous ne sommes pas les même. Nous avons les même but tout en étant différent... et si ils osaient se montrer, c'est qu'ils ne reculaient pas. Que veux-tu, c'est les caprices de CE monde... et puis, ce n'est qu'un jeu... » et en souriant, il continuait de fixer Karuta.

Karuta se mit derrière Zachary et l'enlaça : « Au lieu de marcher dans son jeu, viens avec moi dans la chambre... nous pourrions être seuls. » murmura Karuta d'un ton doux pour le détendre, reculant légèrement pour le laisser se retourner. Natsume écoutait sans rien dire, un sourire niais aux lèvres. « Dommage... le jeu semble s'arrêter la... ou être mis en pause, je suppose... » dit Natsume en souriant. Karuta se détacha les cheveux et en croquant dans un bonbec dit : « Natsume, laisse le tranquille... » - « Bien bien, j'arrête de jouer le méchant garçon Karituta-chan ! » - « Bien... »

Quelle journée...
Sweet Parade...[PV Zach']
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Sweet Parade...[PV Zach']
» Elevator Action Death Parade (Type-X2)
» [video] Techniques médiévales de combat / parade à l'épée
» Horde sweet horde
» Hit-Parade des meilleures musiques de jeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum