Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Sweet Parade...[PV Zach']
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité a écrit :
Mar 16 Juil 2013 - 14:06

C'est en me levant et en enfilant ma tenue que je put remarquer que Miketsukami n'était pas la à attendre Ririchiyo devant la porte. Un paquet de chips dans les bras en guise de déjeuner, je grignotais en avançant d'un pas lent dans les couloirs de l'académie. Je penchais la tête sûr le côté, fixant Natsume jouer avec le déjeuner de Kage-sama. Je m'arrêta devant les fenêtres de l'académie, soulevant légèrement les rideaux pour regarder ce qui se passait à l'extérieur. Une douce odeur de crêpe vint à moi, me ravivant soudainement. « Crêpe ! » je me colla à la vitre, mon regard se posant au loin sur un village. Je ne l'avais jamais vu...

« Chuuuu... » murmurais-je, me laissant aller vers le village, sortant de la maison sous le regard intrigué et amusé de Natsume-kun. Le trajet fut long, mais mes jambes m'amenaient vers ce village. Sauf que je me stoppa net en remarquant un chat en haut d'un arbre. Penchant la tête sur le côté, je grimpa dans l'arbre pour prendre le chat dans mes bras. Celui-ci feula et me griffa, mais je ne fis rien, ignorant naïvement la douleur de mes blessures. Souriant faiblement, je sauta de l'arbre pour le reposer au sol pour éviter de subir une nouvelle fois ses représailles. Je déchira un morceau de tissu de ma veste et l'enroula autour de ma main droite pour éponger le sang qui coulait à flot de ma main. L'odeur avait disparu, je m'étais faite avoir, tout avait été mangé. Tant pis. Je me promenais sans me soucier de rien, regardant les villageois et villageoises qui me saluaient en me regardant d'un air curieux. Je me posa finalement sur un banc, me reposant à l'ombre de tout ennuis.

Et après tout, le voyage était assez long. Ou avait été...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mar 16 Juil 2013 - 14:35
Du haut de la plateforme d'observation de Kamiki, Zachary contemplait l'horizon. Debout sur le garde-fou, il tenait dans sa main droite Honneur, et dans la gauche Culpabilité. Il mit ses bras en croix, ses armes dans le prolongement de ses bras, et expira a fond. Dans un équilibre parfait, il leva encore un peu les bras et commença très légèrement à s'élever. Lorsque ses talons se décollèrent totalement du bois sur lequel ils reposaient, il réorienta ses armes vers le bas, sans arrêter son expiration. Enfin, il arriva a bout de souffle et inspira de nouveau. Dans son dos, deux ailes fantomatiques apparurent, presque invisibles malgré leur noirceur. Zachary murmura quelques mots, et ses armes disparurent pendant que ses ailes se déployaient pleinement. D'une envergure modeste, elles étaient pourtant incroyablement puissantes, mais l'Isaac n'avait pas convoqué ses Ailes Sombres pour cela. En réalité, ces ailes, les premières qu'il avait eues, avaient beau être fragiles, quand il les portait, l'Isaac se rappelait avec précision chaque moment de sa conquête des Enfers. Il ferma les yeux, ne touchant toujours pas le sol, et ne les rouvrit que lorsqu'une de ses Ombres se leva doucement derrière lui.

"... Que me veux tu, Egide?"

~Pardonnez nous, Seigneur, mais nous étions certains que vous n'étiez pas bien et nous voulions en être sur...~ Répondit l'Ombre, d'une voix douce et légérement trainante, dans les pensées de Zachary.

"... Dissoscie ta conscience de tes frères d'Egide, et viens près de moi, Yal. L'Ombre s'exécuta en silence. Tu étais mon lieutenant, à l'époque... tu te souviens de tout ce qu'on se disait, là bas? tu te souviens des promesses qu'on avait jurées de tenir? des femmes qu'on avait juré aimer en se mentant à nous mêmes?"

~Bien sur que je m'en souviens, Zach. On est frères d'armes, et ça, même ce putain d'EntreMondes ne peut l'effacer.~ répondit l'Ombre, son brusque changement de caractère et de "voix" dues à son individualisation.

"Tant mieux, mon ami... Je me sens perdu... Ma Soeur, qui me pardonne mais n'oubliera jamais, mon Frère, que je suis forcé de retenir en moi... et mon Père, que je dois anéantir alors que je n'en ai pas la force."

"Zach, tu sais qu'il faut jamais qu'un chef se dévalorise devant ses hommes."

"Tu es Yal, pas un de mes hommes, peu importe ce que tu es devenu."

"... Merci, Zach. Ma réponse à ton problème est simple. Tu cherches de l'amour? Dans ce village, tu devrais trouver une femme qui saura t'en donner. Mais tu as peur de la blesser, si tu fais ça, n'est ce pas? ... Personnellement, je suis pas un démon pour rien. J'ai commis des crimes que je ne raconterais même pas à toi, et je me contrefous de la souffrance d'une fille. Mais toi, tu n'as jamais été un démon. Dans ce cas, suis mon conseil. Trouve une femme à aimer, et fais de ton mieux pour toujours la garder. L'Egide ne suffit pas. Il te faut plus d'Humanité, plus de contact, plus de sentiments..."

Zachary garda le silence quelques instants, puis ses talons touchèrent de nouveau le garde fou. Il se retourna a moitié, de sorte que Yal le voie de profil, et hocha la tête. Puis il bascula en avant et disparut avant de toucher le sol. Un instant plus tard, il sortit de l'ombre d'un batiment, ses vêtements totalement changés. Vêtu cette fois d'une tenue du même genre que celle des habitants de ce village, il n'eut que peu à marcher pour voir une jeune fille seule, assise sur un banc. Désapprouvant de lui même ce qu'il s'apprêtait à faire, il approcha, souriant, et prit la parole.

"Vous êtes perdue, ma dame?"

Se maudissant lui même de cette réplique stupide, Zachary garda cependant contenance et sourit gentiment à la jeune fille.



Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Mar 16 Juil 2013 - 14:47

C'était le néant total dans ma tête, je ne savais que penser à part faire un monologue sans fin. Me reposant en savourant la brise qui me caressait le visage, quelqu'un me posa une question : "Vous êtes perdue, ma dame?" tournant la tête en croisant le regard du jeune homme, je pencha la tête sur le côté en souriant : « Je ne pense pas m'être perdue mais simplement posée sur ce banc pour me reposer. C'est gentil de vous en soucier. » après m'être réincarnée, j'étais plus insouciante et donc plus ouverte même si je restais au fond de moi, la fille simple du genre effacée. Retirant ma veste qui me tenait chaud, je planta mon regard rosé dans le sien.

Mon regard se baladait un peu partout, détaillant le corps du jeune homme. Séduisant... « Je me nomme Karuta... » dis-je pour lancer une discussion, ne voulant pas me mettre mal à l'aise autant que je pourrais gêner le jeune homme. Je me détacha les cheveux, et sortit une sucrerie de ma poche pour combler ma faim. Plaquant mes mains sur les bords du banc, j'invita l'inconnu à s'asseoir à mes côtés et glissa un bonbec' dans sa poche par gentillesse. Je regardais un peu partout, curieuse. C'était que le village semblait animé. Sûrement en période de fête.

Mais cette fois, je ne savais que faire en présence d'inconnus, je n'étais pas très sociable et mon caractère que je me donnais me bloquait bien lorsque je tentais de me faire des amis. Mais bizarrement, je sentais que cette relation allait être plus accentuée. Je ne fit rien, n'écoutant pas mon instinct pour le moment...

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mar 16 Juil 2013 - 15:38
Zachary pensait tenter de séduire une fille pour le simple plaisir de la séduction, du flirt et s'éviter la solitude. Mais quand la jeune fille se retourna en souriant, il sut qu'il s'était trompé. S'il cherchait, à partir de maintenant, à séduire cette fille, c'est parce qu'elle était magnifique. Évidemment, il en avait déjà vu de plus belles, avec des formes plus prononcées, mais cela n'avait jamais été la vraie Beauté. La vraie Beauté, c'était l'harmonie, la pureté. Une femme hyper sophistiquée, une femme aux traits parfaits, une femme avec des courbes susceptibles d'affoler Yal, n'était pas Belle aux yeux de Zachary. En revanche, Karuta, comme elle venait de se présenter, était Belle de par son innocence. L'Isaac imperturbable en était troublé au point qu'il n'eut qu'à peine conscience de s'asseoir a coté d'elle, et n'eut pas la moindre idée qu'elle venait de glisser un bonbon dans sa poche. Alors que sa compagne observait le village, Zachary l'observait elle, et il adorait la curiosité permanente qui brillait dans ses yeux.

"Mon nom est Zachary. Ravi de te rencontrer... Tu as l'air stupéfaite par ce village... tu n'es donc pas d'ici?"

En même temps qu'il disait cela tourbillonnaient dans sa tête des dizaines de façons d'essayer d'impressionner la jeune femme, mais aucune ne convenait, aucune n'était assez parfaite pour être un hommage satisfaisant à sa beauté. Si un quelconque démon apparaissait maintenant et que Zachary pouvait le détruire, ça arrangerait sans doute son capital sympathie, mais c'était aussi stupide qu'absurde, et sans doute ridicule. De la même façon, une déclaration grandiloquente après quelques minutes passées sur un banc, c'était sans doute un peu trop... Mais après tout, cette timidité soudaine, n'était ce pas une part du charme de cette rencontre?
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Mar 16 Juil 2013 - 15:48

Le jeune homme semblait aussi pensif que moi, mais je n'arrivais pas à lire en lui, ce qui était un peu inhabituel... "Mon nom est Zachary. Ravi de te rencontrer... Tu as l'air stupéfaite par ce village... tu n'es donc pas d'ici?" Il se présentait donc comme Zachary. « Je t'appellerais Zach-kun. Je ne suis pas si stupéfaite... c'est juste que ça m'intrigue, je ne suis pas d'ici mais je viens de la maison d'Ayakashi... » répondis-je d'une voix légèrement endormie en léchant le bout de mes doigts encore collants pour les décoller un peu. Je ne fis rien, j'étais un peu intimidée. Je ne faisais que le regarder réfléchir, il semblait troublé. J'étais assez observatrice sur le comportement des gens et j'avoue n'avoir que vu ce comportement avec Watanuki-chan...

Mes mains se posèrent sur mes cuisses, tandis que le lourd silence gêné pesait sur mes épaules. C'était un peu étrange, une tension gênante mais qui te donne envie de faire des choses sucrées, voir folles...? soupirant en tentant de chasser ce mal-être qui m'envahissait, je continuais de regarder Zachary, intriguée. Je me demandais ce qu'il avait en tête, et j'avais envie de savoir mais surtout je voulais voir ce qu'il allait faire. J'avouais que son charme me faisait oublier ma faim constante et la douleur de ma blessure qui commençait a s'apaiser.

C'est peut-être un signe...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mar 16 Juil 2013 - 16:07
Zachary se demanda un instant pour quelle raison aussi étrange qu'absurde on pouvait avoir l'idée de rajouter "Kun" à la fin d'un nom... puis décida que cela n'avait aucune importance. Il se posait de plus en plus de questions, et cela semblait troubler, voire inquiéter Karuta.. Et même si son visage, gêné, était magnifique, parce qu'il mettait en avant sa pureté, Nathanaël n'aimait pas du tout l'idée de la mettre mal à l'aise... Décidant qu'il devait briser la glace, il bascula la tête en arrière et regarda le ciel en souriant. Il sentait que Yal se cachait dans l'ombre d'une maison proche, et pouvait même l'entendre sourire d'ici. Ce vieil idiot... La journée allait sans doute se révéler encore pleine de surprises...

"Je vois... A vrai dire, je n'habite pas non plus ici, mais je me suis procuré ces vêtements pour rester dans les couleurs locales... Je viens souvent ici, et je connais plutôt bien l'endroit, mais je n'ai pas vraiment d'habitation... Je viens ici parce que, de là haut, on peut contempler le Pays entier, et c'est magnifique... Mais toi, qu'est ce qui t'amène ici? Et qui est ce Ayakashi, si ce n'est pas indiscret?"

Fermant les yeux en attendant une réponse, il sourit de la brise sur sa peau, et laissa ses cheveux se faire porter un instant par le vent. Malgré le silence gênant, il se sentait extraordinairement bien, avec Karuta, et souhaitait prolonger ce moment le plus possible. Encore fallait il réussir à l'intéresser suffisamment pour cela...
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Mar 16 Juil 2013 - 16:14

"Je vois... A vrai dire, je n'habite pas non plus ici, mais je me suis procuré ces vêtements pour rester dans les couleurs locales... Je viens souvent ici, et je connais plutôt bien l'endroit, mais je n'ai pas vraiment d'habitation... Je viens ici parce que, de là haut, on peut contempler le Pays entier, et c'est magnifique... Mais toi, qu'est ce qui t'amène ici? Et qui est ce Ayakashi, si ce n'est pas indiscret?"

« Disons que je me suis mal exprimée. Ayakashi est le nom de la maison, et j'y travaille en tant que secret service. Les Secret Service sont des sortes de majordomes qui servent les personnes qui les demandent. C'est aussi valable pour les secret service déjà pris, si celui qui veux posséder un secret service déjà pris remplis toutes les critères demandées, le SS obéis docilement... » c'était une autre histoire...

« Tu m'as l'air bien intéressant. Si tu veux, nous pourrons faire le chemin ensemble jusqu'à cette maison, et puis, peut-être qu'on ira voir le pays entier. Gardons le meilleur pour la fin. » enchaînais-je avec un sourire. J'étais plus ouverte car j'étais de bonne humeur mais ça me gênait, car j'avais peur de rien faire. Seulement, j'étais à l'aise avec lui contrairement aux autres garçon... soupirant, je me détendit d'un coup.

J'attendis sa réponse.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mar 16 Juil 2013 - 17:44
Zachary écouta attentivement toutes les informations que lui donnaient Karuta, et passa rapidement sur l'incohérence d'un majordome secret qui dévoile au premier venu qu'il est secret et dans quelle maison il sert afin de se concentrer sur l'essentiel. Elle voulait visiter ce pays avec lui, et généralement, on ne visite pas un pays avec quelqu'un qu'on déteste. Sur cette réflexion d'une rare intelligence, il tourna la tête, quittant le ciel, et regarda dans les yeux Karuta et la vit se détendre d'un coup. La voir sourire sans aucune gêne était encore plus beau que la voir sourire d'habitude.

"Ca me plairait énormément... Et peut être même pourrions nous visiter d'autres pays après cela... tu sais, j'ai voyagé à peu près partout en ce monde, et, même si peu rivalisent avec la tienne, certains paysages sont d'une beauté incroyable. Mais pour l'instant, ne préfères tu pas rester un peu sur ce banc? Je veux dire... Je ne doute pas que marcher avec toi soit aussi agréable, mais ce serait une honte de ne pas profiter de ce temps radieux ! Et donc, que fais tu dans cette maison?"
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Mer 17 Juil 2013 - 12:56

Lorsqu'il croisa mon regard, il me dit : "Ca me plairait énormément... Et peut être même pourrions nous visiter d'autres pays après cela... tu sais, j'ai voyagé à peu près partout en ce monde, et, même si peu rivalisent avec la tienne, certains paysages sont d'une beauté incroyable. Mais pour l'instant, ne préfères tu pas rester un peu sur ce banc? Je veux dire... Je ne doute pas que marcher avec toi soit aussi agréable, mais ce serait une honte de ne pas profiter de ce temps radieux ! Et donc, que fais tu dans cette maison?" ce à quoi je répondis-je, sourire aux lèvres, portant une sucrerie à mes lèvres : « Merci pour le compliment. Hé bien, nous pouvons rester ici mais je crains que mon maître sois content, mais je vais prendre le risque... dans cette maison, je ne fais rien. Je suis un peu le décors, mon maître m'oublie, mais quand il m'ordonne quelque chose je dois le faire docilement. J'adore ce travail. » terminais-je avec un sourire aux lèvres.

Une bien triste vie, certes, mais au moins ça m'avait apporté des amis et quelque chose. J'étais assez réservée mais bizarrement, avec cette homme, j'étais ouverte, je n'arrivais plus à utiliser mon arme ultime pour forcer les autres à abandonner : le silence. Ce que chaque femme utilisait lorsqu'un homme ne l'utilisait pas, mais là j'utilisais la parole, ce qui faisait espérer les hommes. Je ne voulais pas lui donner de faux espoir, d'autant plus qu'il me séduisait. Mais j'avais hâte de le voir passer à l'action pour qu'il puisse voler mon cœur...

Y arrivera-t'-il ?
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mer 17 Juil 2013 - 15:41
Zachary réflechissait à ce que lui disait la jeune femme, tournant lentement la tête de l'autre coté. Elle servait... de décor? Comment pouvait on se contenter de cette vie? Certes, cela était au moins une vie stable, mais... Lorsque Zachary se battait, lames au poing, lorsque l'Enfer entier tremblait devant lui, lorsqu'il mettait à genoux un Balrog avant de l'abattre, et même lorsqu'un de ses soldats les plus dévoués mourrait... Cette vie n'était pas stable, elle était horrible de souffrance, aussi bien physique que mentale, et Zachary avait bien cru qu'il ne s'en sortirait jamais. Lorsqu'une lame manquait de le décapiter, lorsqu'il ne survivait que parce qu'un soldat prenait les coups à sa place... L'adrénaline, la fureur, la rage, la tristesse, un rire perdu entre deux batailles... Tous ces sentiments étaient perdus, pour Karuta... Non, décidément, Zachary détestait cette vie. Sans un mot, il se leva, fit deux pas, et prit la parole, d'un ton beaucoup plus dur.

"Désolé mais... Comment peut on subir l'oubli, comme ça, sans rien faire? Ton maître n'est il que Mépris? On n'a pas le droit d'oublier quelqu'un, on n'a pas le droit de se servir de quelqu'un comme décor... Une vie n'est pas faite dans la servitude. J'espère qu'on pourra visiter ce pays et d'autres ensembles, j'espère que je pourrais te montrer ce qu'est la vie..."

Après un moment de silence assez long, Zachary se retourna, et ses yeux parurent un instant rouges à la jeune femme. Il rouvrit ses poings, fermés depuis qu'il avait commencé à parler, et essaya de sourire.

"Désolé, j'aurais pas du te parler comme ça... Tu aimes ta vie comme elle est, et j'ai pas le droit d'en juger mais... J'ai connu des gens qui avaient ta vie, et ça a fini par les tuer... Et j'ai pas envie que tu meures comme ça..."
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Mer 17 Juil 2013 - 16:04

Visiblement, mes paroles avaient eu un mauvais impact sur le jeune homme, puisqu'il se leva et avança pour me dire d'un ton dur : "Désolé mais... Comment peut on subir l'oubli, comme ça, sans rien faire? Ton maître n'est il que Mépris? On n'a pas le droit d'oublier quelqu'un, on n'a pas le droit de se servir de quelqu'un comme décor... Une vie n'est pas faite dans la servitude. J'espère qu'on pourra visiter ce pays et d'autres ensembles, j'espère que je pourrais te montrer ce qu'est la vie..." « Je le fais parce que c'est comme ça que je protège mon monde... mon maître n'est pas que mépris, c'est plutôt le genre de gros pervers à me malmener comme une poupée et à me faire des choses malsaines... il enchaîna peu après :

"Désolé, j'aurais pas du te parler comme ça... Tu aimes ta vie comme elle est, et j'ai pas le droit d'en juger mais... J'ai connu des gens qui avaient ta vie, et ça a fini par les tuer... Et j'ai pas envie que tu meures comme ça..." « Ce n'est pas grave, et puis je dois beaucoup à cet homme... sauf si tu veux que je te serve en étant à tes côtés ? Puis même si je meurs, je me réincarne. » Ma vie se résumait a ça : protéger, mourir, et se réincarner sans vivre et sans aimer. Mais plus je m'ouvrais, chose rare, je me rendais compte que je le voulais... et que je voulais le servir. Pendant un instant, ses yeux me parurent rouges, ce qui me surpris, de mauvais souvenirs me revinrent en tête et je secoua la tête.

Je tomba à genoux devant lui. « Alors soyez mon maître. »

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mer 17 Juil 2013 - 16:28
Zachary se retint de justesse de tracer l'aura de Karuta pour trouver là où elle habitait et donner une leçon à son maître lorsqu'elle lui apprit que c'était, en plus, un pervers, mais il n'avait pas envie de lui faire du mal à elle, et elle lui semblait réellement attachée. Son bras droit commença à se couvrir de ce qui ressemblait à des écailles noires, et il ferma le poing pour les faire disparaitre. Il voulait moins que tout effrayer Karuta, mais se promit que s'il rencontrait son maître, Honneur aurait droit à sa dose de sang. Lorsque cette dernière tomba à genoux devant lui, l'implorant d'être son maître, Zachary lui tendit sa main pour l'aider à se relever.

"Prends ma main. Je vais te montrer ce qu'est ce monde, ce que tu rates, et pourquoi je ne veux pas être ton Maître, mais être simplement a tes cotés."

Karuta prit la main que lui tendait Zachary, et ce dernier l'attira vers lui, la serra, du bras droit, contre son torse, et deux ailes d'ange noires sortirent de son dos. Il battit doucement des ailes afin de décoller du sol, et s'éleva bien au dessus de la plate-forme où il était tout à l'heure. Il retenait toujours Karuta, mais si jamais il devait, par accident, la lacher, il avait installé un peu plus bas une protection constituée d'air condensé qui ralentirait sa chute et lui permettrait a coup sur de la rattraper.

"Vois tu, ce monde, Karuta, n'est qu'un de tous ceux que je connais, et... j'ai envisagé un temps de régner sur tous. Mais être le Maître de quelque chose... c'est absurde. Les choses n'existent réellement que quand elles sont libres, et de plus... Un territoire sauvage est toujours plus beau qu'un territoire "maitrisé". Je ne veux pas que tu m'appartiennes, car ça te priverait de ta beauté, et une beauté comme la tienne doit rester en vie peu importe ce que cela me demandera. Je veux rester à tes cotés autant que possible, mais je ne veux pas que tu m'appelles ton "Maître"..."
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Mer 17 Juil 2013 - 22:14

Tout cela semblait vraiment agacer le jeune homme. Il m'aida à me relever, et je pris donc sa main suite à sa demande : "Prends ma main. Je vais te montrer ce qu'est ce monde, ce que tu rates, et pourquoi je ne veux pas être ton Maître, mais être simplement a tes cotés. Il m'attira vers lui et nous nous envolèrent doucement, petit à petit, doucement mais sûrement. « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, si mon maître ou Natsume-chan me repèrent... » et sans vraiment m'écouter, il me dit :

"Vois tu, ce monde, Karuta, n'est qu'un de tous ceux que je connais, et... j'ai envisagé un temps de régner sur tous. Mais être le Maître de quelque chose... c'est absurde. Les choses n'existent réellement que quand elles sont libres, et de plus... Un territoire sauvage est toujours plus beau qu'un territoire "maitrisé". Je ne veux pas que tu m'appartiennes, car ça te priverait de ta beauté, et une beauté comme la tienne doit rester en vie peu importe ce que cela me demandera. Je veux rester à tes cotés autant que possible, mais je ne veux pas que tu m'appelles ton "Maître"..." « Mais toi, connais tu un moyen d'être avec toi sans que tu sois mon maître ? … c'est vrai mais moi je sers les gens car je le doit, c'est pour protéger des gens surnaturels qui risquent bien de mourir si on ne fait rien pour eux... je l'ai voulu. »

Oui, je l'avais voulu...  « Baka. » et je porta mes lèvres aux siennes, l'embrassant rapidement par surprise...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mer 17 Juil 2013 - 22:40
Zachary faillit rater un battement d'ailes lorsque Karuta l'embrassa, tout comme son coeur rata un battement, puis il se reprit et laissa sa langue passer entre les lèvres de sa compagne. Il ramena son autre bras contre elle et ne quitta pas ses lèvres avant un bon moment. Il appréciait simplement l'instant, et, lorsqu'il rouvrait les yeux, voir le magnifique visage de sa compagne, les yeux fermés et l'air parfaitement innocent, il avait encore plus envie de rester près d'elle. Leurs langues se caressaient doucement, et tous deux en oublièrent presque qu'ils volaient a plusieurs kilometres du sol. Lorsqu'enfin, ils se séparèrent, Zachary posa encore un baiser sur la joue de sa compagne et la regarda un long moment.

"Ceci est un bon moyen de rester ensemble pour l'éternité. Je t'aimerais et te protégerais de ton maître et des autres si tu en as besoin, je t'emmènerais visiter le monde, je ferais tout, pour toi, si tu le veux. Tu ne me serviras jamais de décor, et je ne te négligerais jamais. Pour cela, tu as juste à répondre à une seule question. Veux tu rester avec moi, veux tu me suivre, découvrir les mondes... Veux tu qu'on s'embrasse de nouveau, que je te serre dans mes bras, que je t'aime plus qu'aucune autre?"
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Mer 17 Juil 2013 - 22:46

Il prolongea le baiser, contre toute attente. Ce fut intense, si doux. Leurs langues se mêlaient dans une danse endiablée, et au bout d'un moment, à bout de souffle ils séparèrent leurs visages. Il posa un baiser sur ma joue pour finalement me dire : "Ceci est un bon moyen de rester ensemble pour l'éternité. Je t'aimerais et te protégerais de ton maître et des autres si tu en as besoin, je t'emmènerais visiter le monde, je ferais tout, pour toi, si tu le veux. Tu ne me serviras jamais de décor, et je ne te négligerais jamais. Pour cela, tu as juste à répondre à une seule question. Veux tu rester avec moi, veux tu me suivre, découvrir les mondes... Veux tu qu'on s'embrasse de nouveau, que je te serre dans mes bras, que je t'aime plus qu'aucune autre?" « Bien sûr... j'irais n'importe ou pour toi. »

« Mais si je dois venir avec toi, je ne saurais comment l'annoncer à mes amis, surtout Ririchiyo... viens avec moi un temps à la maison ou je travaille, pour que je puisse te faire découvrir le lieu ou je vis. Après tout, les dames d'abord, n'est-ce pas ? Et puis, si tu ne sais rien de moi on ne pourra pas s'engager dans une relation sérieuse... oui, je te veux, mais veux—tu me suivre ? » questionnais-je en le fixant intensément.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Mer 17 Juil 2013 - 23:03
"Tu as juste à m'indiquer où est cette maison, et je t'y conduirais et y resterais le temps que tu veux. Tout ce que je t'ai demandé s'applique aussi à moi, et je serais toujours à tes cotés. Mais avant ça, je veux te montrer quelque chose..."

En quelques battements d'ailes, Zachary reprit de l'altitude, puis partit vers le nord, enrobant sa compagne d'une magie l'empêchant d'avoir froid tant qu'elle resterait dans ses bras. Lorsqu'il vit les premières neiges, il accéléra légèrement, et ses vêtements, comme ses ailes, changèrent de couleur pour devenir blancs. Se posant au milieu d'un vaste terrain dégagé, il ne lacha pas pour autant sa compagne, mais la fit se retourner, ses bras l'entourant toujours. Il se pencha légèrement et lui parla tout doucement à l'oreille, en profitant pour sentir son parfum.

"La neige a toujours eu une valeur particulière pour moi... Vois tu, j'ai grandi dans un village d'albâtre magnifique, où la plus sale des maisons était plus blanche que ces monts... Pourtant, c'est ici, parmi tous les endroits de ce monde, que se trouve mon foyer, pour moi... Si un jour, tu veux retourner là d'où tu viens, c'est ici que je viendrais m'installer, pour toi, pour nous... Bon, si tu m'indiquais où est cette maison, maintenant?"
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Jeu 18 Juil 2013 - 11:16

"Tu as juste à m'indiquer où est cette maison, et je t'y conduirais et y resterais le temps que tu veux. Tout ce que je t'ai demandé s'applique aussi à moi, et je serais toujours à tes cotés. Mais avant ça, je veux te montrer quelque chose..." Elle hocha la tête. Que le monde était plus beau vu d'en haut... soudainement, les vêtements et les ailes de mon compagon devinrent blancs. Il se posèrent dans un vaste terrain dégagé, mais il ne me lâcha pas, ce qui m'arracha un sourire. Soudain, il me chuchota ces douces paroles à l'oreille en se penchant vers moi : "

La neige a toujours eu une valeur particulière pour moi... Vois tu, j'ai grandi dans un village d'albâtre magnifique, où la plus sale des maisons était plus blanche que ces monts... Pourtant, c'est ici, parmi tous les endroits de ce monde, que se trouve mon foyer, pour moi... Si un jour, tu veux retourner là d'où tu viens, c'est ici que je viendrais m'installer, pour toi, pour nous... Bon, si tu m'indiquais où est cette maison, maintenant?" « Hé bien, aux limites de ce village se trouve un endroit reculé, ou une grande maison s'y cache. Tu la verras, elle à des couleurs un peu ternes et il y aura des gens qui portent la même tenue que moi. »

Miketsukami serait la à coup sûr en train de servir Ririchiyo, Natsume serait bien là pour taquiner Watanuki et Kagerou la pour embêter tout le monde et sûrement en train de m'attendre pour que je puisse le servir...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Jeu 18 Juil 2013 - 12:43
Suivant les directives de Karuta, Zachary reprit son envol et accéléra franchement, frôlant des rochers ou d'autres obstacles, protégeant toujours Karuta et maîtrisant parfaitement son vol. Il survola la maison de Karuta et dans son iris violette s'alluma une lueur rouge, signe qu'il faisait appel au Chaos pour explorer entièrement la maison avant d’atterrir. Mentalement, il vérifia qu'Honneur répondait parfaitement à son appel, et que l'Egide entière était prête au combat. Enfin, ses battements d'aile ralentirent et il commença à descendre. S'entourant d'une aura sombre indétectable, mais suffisamment influente pour effrayer quelque peu les faibles d'esprits, il se posa et relacha Karuta.

Dans les Ombres, il vit Yal et les autres se préparer. Cela serait peut être, sans doute, inutile, mais il valait mieux prendre trop de précautions que pas assez. Et Zachary refusait ne serait ce que l'éventualité de perdre Karuta. Cependant, il refusait de céder trop rapidement à l'aggressivité, un autre moyen de perdre la femme qu'il aimait... Soupirant, il la suivit quand elle commença à marcher, et fit apparaitre dans ses manches deux dagues blanches... Le territoire n'était pas vraiment hostile, mais on n'était jamais sur de rien, avec les femmes...
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Jeu 18 Juil 2013 - 15:05

Enfin, nous arrivèrent à la maison d'Ayakashi. Il semblait constamment sur ses gardes. Tandis que j'avançais, je me retourna en entendant un gros : « Karutitaaaaaaa-chan ! » - « Natsu-kun... » - « Qu'est-ce que tout nous amènes la ? » avant que je ne puisse répondre, Kagerou arriva, sur le toit en prenant une pose héroïque : « BANDE DE PETITS COCHONS ! JE SUIS VENU VOUS DRESSER ! » - « Kage-sama. » - « Ma petite cochonne ! » - « Kageeeee-chan ! » - « Mon esclave ! » s'exclamèrent les deux devant Karuta et mon compagnon. Un tanuki était posé sur mon épaule : « Je ne connais pas ces gens... » - « Tu as peur ?... baka. » questionnais-je, il rougit et me répondit : « Non... c'est juste qu'ils fichent la honte partout ou ils sont et ça pourris ma réputation... » - « Tu as la réputation d'être un bon élève... » - « Je suis un délinquant, Karuta ! » Miketsukami, lui alla se poster à mes côtés en souriant, pour surveiller les autres en ma compagnie.

… Ils étaient fous.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Jeu 18 Juil 2013 - 15:18
Zachary resta un court instant muet devant ce spectacle, puis il ferma le poing droit, après s'être assuré que Yal le regardait. En un instant, des dizaines d'Ombres surgirent d'un peu partout, s'accrochant aux murs, debout sur les toits, ou encore simplement rampant au sol... Un poignard passa juste a coté de la tête de Kagerou, et une Ombre de grande taille le rattrapa avant de faire tomber Kagerou et de plaquer la lame contre sa gorge. Le second poignard, tenu à l'envers par Zachary, semblait infiniment moins dangereux que l'homme qui le tenait, tant sa morphologie semblait avoir changé. Légérement ramassé sur lui même, il semblait prêt à bondir à tout moment, et cela ne faisait aucun doute qu'il pouvait aisément tuer n'importe qui dans la zone en un seul mouvement.

Il fit un pas en avant, et disparut un instant, pour se retrouver juste entre Miketsukami et Karuta. Sans changer le moins du monde son air impassible, il poussa légérement Miketsukami puis prit la parole.

"Mon nom est Zachary Isaac, et ceci est mon Armée, aussi appelée l'Egide. Mon but n'est pas de blesser qui que ce soit, au contraire. Karuta vous apprécie, c'est pourquoi cela m'embêterait de vous faire du mal, mais la moindre des choses serait que vous vous présentiez. Chacun a votre tour, dites moi qui vous êtes, et je jure de rappeler l'Egide."
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Jeu 18 Juil 2013 - 15:27

Des ombres semblaient survenir de partout, et un poignard passa près du visage de Kagerou. Celui se baissa, et une ombre le fit tomber, avant de plaquer la lame de ce poignard contre le cou de Kagerou. Celui-ci sourit : « ULTRA S ! C'EST BON CA ! » Karuta fut forcée d'agir et prit sa forme de Yokai avant de rattraper Kagerou, sous sa forme de squelette géant. Zachary poussa Miketsukami, mais Miketsukami ne fit rien, se contentant de sourire naïvement. Ririchiyo était sur ses gardes et semblait vouloir protéger Karuta plus qu'autre chose. Soudain, le champ de sécurité s'activa.

« Quand le champ de sécurité s'active, il faut attendre deux bon jours avant qu'il se désactive ! Mais vous ne toucherez pas à Karuta ! » annonça le Tanuki, avant que celui-ci prenne la parole :"

Mon nom est Zachary Isaac, et ceci est mon Armée, aussi appelée l'Egide. Mon but n'est pas de blesser qui que ce soit, au contraire. Karuta vous apprécie, c'est pourquoi cela m'embêterait de vous faire du mal, mais la moindre des choses serait que vous vous présentiez. Chacun a votre tour, dites moi qui vous êtes, et je jure de rappeler l'Egide." « Un délinquant se présente pas ! » - « Natsume Zange. Je vois tout, je vois même ce qui ne peux pas être ou ne doit pas être vu. » - « Kagerou Shokiin, dresseur de cochonnes ! » - « Miketsukami Soushi. Ami proche de Karuta et SS. » - « Pfeuh ! Ririchiyo Shirakiin. Et le tanuki c'est Watanuki Banri, le meilleur ami de Karuta. » Le Tanuki grogna et se jeta sur Ririchiyo.

« Nous devons nous cacher, le champ de sécurité est dangereux pour nous à l'extérieur ! Qui va avec qui ? Moi, je vais pas avec un mec... » annonça une blonde aux formes généreuses et aux yeux verts, qui lisait un magazine assez osé.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Jeu 18 Juil 2013 - 16:01
"Votre propre champ de protection vous dérange?"

Zachary donna un large coup de taille vers la gorge de Mike, ayant cependant parfaitement calibré son coup et étant sur de ne pas réellement le frapper. Cependant, comme il s'y attendait, le champ de protection réagit, et son corps fut parcouru d'arcs électriques violents. Intéressant... Non seulement Karuta, d'apparence si tranquille, était un démon squelette, mais en plus, sa demeure était protégée par des éclairs puissants. Se crispant un instant pour accepter la douleur, il finit par se redresser en absorbant entièrement le pouvoir du champ de force, puis il jeta une bille qui venait d'apparaitre dans sa main derrière lui.

"Quand je partirais, cette bille se déstabilisera et votre champ de protection reviendra à la normale. Mais tant que je serais là, il n'existe plus. Comme quoi, Tanuki, il faut moins de deux jours pour désactiver ce système. Natsume, dans ce cas, peux tu voir qui je suis, qui sont mes Ombres? Tu comprendrais ainsi que je ne suis pas là pour vous détruire, ni pour vous faire du mal. D'ailleurs, si vous voulez, je peux vous aider à créer un Champ de Protection plus puissant, celui là ne tiendrait pas longtemps, si certains habitants de ces mondes voulaient s'en prendre a vous...

Kagerou... Je ne doute pas que tu sois dresseur de cochonnes, et grand bien t'en fasse, mais je ne tolérerais pas que tu fasses de mal à Karuta. Cela affirmé...
Il leva son poing droit et le rouvrit. Immédiatement, les Ombres semblèrent se résorber, retourner dans leur élément et disparaitre. Je suis désolé d'avoir du agir comme ça, mais il fallait que je mette les choses au point, je vous prie de m'excuser... Karuta, c'est surtout envers toi que je fais des excuses. J'ai réagi trop vite, et je ne le ferais plus..."
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Jeu 18 Juil 2013 - 17:25

"Votre propre champ de protection vous dérange?" Miketsukami semblait encore avoir droit au représailles, mais il ne fit rien, toujours souriant et calme. Personne ne répondit, regardant le jeune homme être crispé sous l'effet de la douleur. Il jeta finalement une bille derrière lui : "Quand je partirais, cette bille se déstabilisera et votre champ de protection reviendra à la normale. Mais tant que je serais là, il n'existe plus. Comme quoi, Tanuki, il faut moins de deux jours pour désactiver ce système. Natsume, dans ce cas, peux tu voir qui je suis, qui sont mes Ombres? Tu comprendrais ainsi que je ne suis pas là pour vous détruire, ni pour vous faire du mal. D'ailleurs, si vous voulez, je peux vous aider à créer un Champ de Protection plus puissant, celui là ne tiendrait pas longtemps, si certains habitants de ces mondes voulaient s'en prendre a vous... « Déjà nous sommes en danger et t'oses nous enfoncer encore plus dans le pétrin !!!? » s'énerva le Tanuki, puis finalement Natsume se plaça devant Watanuki : « Je sais déjà qu'elles portent des noms et que certaines te servent,  non ? » et avec un sourire narquois, il ajouta : « Tu as l'air d'être fou. Fou amoureux de cette Yokai ? » enchaîna-t'-il en désignant Karuta.

« Ça pue l'homme et ses idéaux. Notre champ de force convient parfaitement... » Kagerou... Je ne doute pas que tu sois dresseur de cochonnes, et grand bien t'en fasse, mais je ne tolérerais pas que tu fasses de mal à Karuta. Cela affirmé...  dit ensuite ce sois-disant Zachary. Kagerou ricana : « Oh oui, c'est bon ça ! » puis finalement, les ombres disparurent. Je suis désolé d'avoir du agir comme ça, mais il fallait que je mette les choses au point, je vous prie de m'excuser... Karuta, c'est surtout envers toi que je fais des excuses. J'ai réagi trop vite, et je ne le ferais plus..." Watanuki tourna le dos, Karuta ne fit rien, signe que ses excuses étaient acceptées puis reprit sa forme normale pour câliner Watanuki, qui était un peu jaloux. Mais il gardait le silence. Ririchiyo croisa les bras, l'air fière. Elle ne fit rien non plus et Miketsukami s'inclina : « C'est pardonné je pense. » - « Je pardonne pas aux hommes mais puisque tu fais l'effort d'être mignon, ça ira. » - « Par-do-nné ! Tu auras tes œufs de pâque! » tout le monde rentra ensuite : Nobara alla avec Chino, la maid innocente et naïve, le travesti alla avec le... maid psychopathe, Ririchiyo alla avec Karuta, Miketsukami avec Watanuki et Natsume resta seul dans le jardin, regardant Zachary. « Et si tu venais avec moi, pour observer le monde ? » questionna Natsume en plantant son regard dans le sien.

Un sourire narquois aux lèvres, il entra dans la maison en attendant que celui-ci vienne, se doutant bien que celui-ci ne pourrait refuser,
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Shimizu Nobunaga a écrit :
avatar
Néant
Jeu 18 Juil 2013 - 18:16
Zachary suivit Natsume a l'intérieur, sans vraiment se poser de questions. Lorsqu'il avait regardé Karuta en s'excusant, il lui avait lancé un sceau qui l'informait à chaque moment de son état de santé. S'il y avait le moindre problème, Zachary le saurait... et ce n'étaient certainement pas quelques murs qui allaient arrêter le Seigneur du Chaos. Il se retourna vers Natsume et l'étudia un instant... Il ne dégageait pas vraiment de pouvoir, mais c'était évident qu'il avait un don assez particulier... Et Zachary aimait bien ce genre de dons. De la main, il balaya un mur, qui disparaissait derrière lui, laissant apparaitre un paysage apocalyptique. Des torrents de lave coulaient sur des cranes fraichement dépecés, des démons volaient, s'entredéchiraient et se hurlaient dessus d'un bout à l'autre du monde, et l'un d'eux s'aperçut de la faille. Hurlant, il s'approcha de cette denière, lance pointée en avant. Natsume eut un mouvement de recul, mais Zachary se contenta de remonter une mèche de cheveux au niveau de son front gauche, laissant apparaitre une croix incrustée d'un Z. Lorsqu'il l'aperçut, le démon battit des ailes pour s'échapper, mais, dans la panique, il céda à l'incohérence et s'écrasa juste en dessous de la faille.

"Connais tu ce monde, Yokaï? Toi, Karuta, tous les autres, vous n'avez sans doute jamais visité ce monde, et c'est tant mieux... Je ne vous sous estime pas, mais ici, vous vous feriez bouffer... Ceci est mon monde... Pour toi, il semble effrayant, mais sais tu ce que moi je vois? Il balaya de nouveau le mur de la main, révélant cette fois un monde ressemblant immensément au premier, mais qui semblait infiniment plus accueillant, sans que l'on puisse noter de réelle différence. Tout à l'heure, j'ai parlé à Karuta du village d'albâtre où je suis né... j'ai dit que c'était mon foyer, mais c'est faux. Mon vrai foyer est ici. Dans ce monde. Ces Ombres, mon Egide, si on regarde leurs autres facettes, sont soit des seigneurs démons, soit des amis pour qui je donnerais ma vie sans hésiter... Alors dis moi, Natsume, vois tu toutes les facettes de ce Monde et des autres?"

Convaincu que Natsume ne comprendrait toute la profondeur de son énigme que bien plus tard, Zachary poursuivit seul sa visite, jusqu'à arriver en vue de Karuta. Il s'adossa alors au mur, et la regarda, silencieux et souriant.
Pièces Pièces : 24019
Nombre de messages : 3940
Age : 21
Date d'inscription : 05/02/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Je te maudis pour les 0 idioties que tu as dit... èwé

[/epicness]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Région du Nippon

Invité a écrit :
Jeu 18 Juil 2013 - 18:27

Connais tu ce monde, Yokaï? Toi, Karuta, tous les autres, vous n'avez sans doute jamais visité ce monde, et c'est tant mieux... Je ne vous sous estime pas, mais ici, vous vous feriez bouffer... Ceci est mon monde... Pour toi, il semble effrayant, mais sais tu ce que moi je vois? - Tout à l'heure, j'ai parlé à Karuta du village d'albâtre où je suis né... j'ai dit que c'était mon foyer, mais c'est faux. Mon vrai foyer est ici. Dans ce monde. Ces Ombres, mon Egide, si on regarde leurs autres facettes, sont soit des seigneurs démons, soit des amis pour qui je donnerais ma vie sans hésiter... Alors dis moi, Natsume, vois tu toutes les facettes de ce Monde et des autres?" Ces paroles se répétaient sans cesse dans la tête de Natsume. Il adorait les devinettes. « Je ne connais que ce qui semble exister dans mon monde, Zachary. Les choses effrayantes sont le facteur du courage et de la bonté. C'est pour ça que j'adore avoir peur. » répondit Natsume après un intense moment de réfléxion. « J'ai vu le monde sous tout les angles possibles. Ce cruel ridicule, une seule différence peux te montrer la réalité de la chose qui se présente sous tes yeux... je vois ce qui est réel. Tu me sembles bien puissant et ton univers serait bien plus compliqué qu'une logique doit avoir un double-sens si on prend en compte la complexité de ces facettes que je discerne sans aucune difficultés... » répondit Natsume, un faible sourire aux lèvres.

Zachary s'adossa au mur, semblant observer Karuta. D'un geste vif, Natsume retira le bandage qui couvrait son crâne et fit apparaître un œil jaune, un œil sublime qui trompait l'aspect joyeux de Natsume. S'approchant de Zachary, il se pencha sur lui, un sourire amusé aux lèvres et les yeux ouverts pour la première fois : « Et toi, as-tu vu mes facettes ? Sais-tu que cette façade n'était que la porte d'une double personnalité ? Moi... je vois tes facades. Elles sont dûrement construites, ce n'est pas un cruel ridicule... mais un ridicule bien pensé. Karuta à pansé les blessures de ton cœur, toi qui voulais ne plus être seul, n'est-ce pas ? J'adore jou-er, ça s'annonce bien difficile... mais puisque tu sembles aimer ça... lançons une partie de devinettes. » annonça Natsume en chuchotant toutes ces phrases à l'oreille de Zachary.

User de son don était utile...
Sweet Parade...[PV Zach']
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Sweet Parade...[PV Zach']
» Elevator Action Death Parade (Type-X2)
» [video] Techniques médiévales de combat / parade à l'épée
» Horde sweet horde
» Hit-Parade des meilleures musiques de jeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum