Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusUltra-Nuit Eternelle00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Vagues des ténèbres[Recherche des Reliques]
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Stip a écrit :
avatar
Alpha
Ven 22 Mar 2013 - 20:38
Après sa petite rencontre en privé avec Link et Acrya - enfin, Ketsurui - le Roi d'Hyrule avait perdu quelques longues minutes à discuter avec ses conseillers pour coordonné la reconstruction de la ville et les autres problèmes urgents du aux attaques des dernières jours. Ensuite il avait prit avec lui un groupe de soldat pour le garder lui et sa partenaire de voyage, car il était possible que des effrois se trouve encore entre la Capitale et le Grand Large, et le Démon ne voulait donc pas avoir à s'arrêter lui-même pour s'en occuper. En effet, sur le chemin le nombre de leur gardes du corps avait chuté puisqu'il les envoyait a la poursuite des morts-vivant. Une vingtaine se trouvait encore en leur compagnie cependant lorsque le duo arriva à destination, soi Turkopolis.

La taille de la ville ne rivalisait évidemment pas avec celle d'Hyrule, mais puisqu'elle avait été construite sous son règne, c'était normal. Elle avait grandit rapidement pour la simple raison que beaucoup d'emploi était offert ici. De bon emploi et stable qui plus est, puisque Stip avait décidé de doter son Royaume de sa propre marine de guerre. Après tout, l'on ne savait jamais lorsqu'on pourrait en avoir besoin et il semblait avoir prit la bonne décision, puisque justement il en avait besoin. Les rues étaient pleine de gens et de marchand qui se tournait vers le Roi pour le saluer, mais celui-ci poursuivait son chemin directement vers le port de la ville - tout en prenant le temps de saluer ses citoyens, cependant !

Une fois arrivé au port, il convoqua les capitaines de navire et leur ordonna de commencer les préparatifs en vu d'un long voyage en mer - et surtout de charger les cannons, car Stip se doutait bien qu'aujourd'hui ils allaient en avoir besoin. Alors que ceux-ci se dispersait pour aller houspiller leurs équipages et débuter les préparations, le Démon prit place sur un banc, en y invitant Ketsurui. Il n'essaya pas de la prendre dans ses bras - après tout il se doutait bien que ce ne serait pas apprécier - mais il ouvrit tout de même la conversation, en attendant que Link et peut-être même que d'autre héros pointe le bout de leur nez.

- J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir réveillé dans ce genre de ... circonstance ?Il faisait bien entendu référence a la position compromettante dans laquelle il s'était trouvé au moment de l'éveille de Ketsurui.

En attendant la réponse de la jeune blondinette, il mit a penser à ce qui les attendaient sur les mers. Il savait que leur mission allait consister à trouver trois reliques dispersé sur trois îles différentes, mais les véritables questions ici allaient être : Est-ce que Trascer avait préparé des pièges, est-ce qu'il avait déjà accès a la tour? Était-il lui-même a la recherche des reliques pour découvrir le prochain emplacement? Tant de question qui restait pour le moment sans réponse puisqu'il n'était pas tout à fait certain du niveau de préparation de son plus grand rival. Est-ce que se dernier avait prit le temps de rechercher minutieusement tout les détails concernant les tours - comme leur emplacement, activation, utilisation et but - ou est-ce qu'il avait simplement trouver l'introduction et avait décidé d'enclencher le processus pour voir où cela le mènerait?

Dans le premier cas, c'était beaucoup moins dramatique puisque cela voudrait dire que les tours allaient servir exactement à ce que le Seigneur du Chaos avait dit : détruire les mondes pour qu'il reconstruise le sien par dessus, ce qui en soi n'était donc pas si dramatique. Si c'était la deuxième option cependant, il restait la possibilité que les tours aient un but beaucoup plus sinistre et que même Trascer allait être surpris du résultat final - ce qui voudrait dire qu'ils seraient tous fichu.
Pièces Pièces : 14084
Nombre de messages : 3047
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Sam 23 Mar 2013 - 14:12
HEY MOUSSAILLONS ! C'EST L'HEURE DE HISSER LES VOILES !


Un navire imposant venait d'arriver à destination du port de Turkopolis, un port récent qui venait d'être construit au large d'Hyrule. De nombreux bateaux venaient y décharger de nombreuses cargaisons remplies de fruits mais aussi pour organiser des croisières et ce genre de choses. Stip avait bien développer l'économie dans cette partie là de cette région qui était peut être plus riche que les autres, en temps que comme toute zone portuaire qui se respecte. Bref, le navire qui venait d'amarrer laissa voir Link qui s'y trouvait, entouré d'une bande de pirates qui portaient des maillots à rayures. Link constata que sur le port, Stip et sa petite amie blonde, étaient en train d'attendre. Link espérait ne pas avoir été très long.

« Me voici. Comme tu peux le voir, ce navire a silloné de nombreuses fois la mer d'Hyrule, et c'est l'un des plus solides que je puisse connaître. Heureusement que... »

Se faisant couper la parole, un pirate s'approcha sur le front du vaisseau pour désigner Stip qui regardait l'horizon avec un petit sourire en coin de bouche.

« Hey, salut mon pote ! Nous sommes les pirates les plus renommés d'Hyrule. Mais rien à voir avec ces histoires de bandits, non non. Nous, on écume la mer à la recherche de trésor. Et quand on a entendu parler de ces histoires de fragments, ça nous a tout de suite paru intéressant. Le gamin nous a dit que l'on serait bien payé, alors on a tout de suite été d'accord pour vous aider ! »

Link passa sa main sur son bonnet d'un air gêné. Il espérait que cette promesse qu'il avait fait sans l'accord de Stip ne le dérangerait pas trop au final. Il croisa le regard avec la fille qui l'accompagnait, et se rappela qu'avant de partir de la Chambre Royale, celle ci avait laissé échappé un curieux lapin vert. Elle semblait aimer les animaux et en participant à ce voyage, il espérait que non seulement elle savait ce qu'elle risquait, mais qu'en plus, elle ne serait pas dangereux pour eux. Link se dirigea en direction de la barre du bateau, en observant les nuages qui passaient au loin.

« On devrait partir tant que le temps est en notre faveur. Tu as une idée d'où ces reliques pourraient se trouver, Stip ? La Mer d'Hyrule est tout de même vaste...Il va nous falloir suivre un bon cap. »

Link était tout de même un peu pensif. Ces reliques...De quoi pouvait il bien s'agir au final ? Ils devaient les récupérer pour que Monita leur indique le chemin vers la prochaine Tour. Ils devaient se dépêcher, c'était tout ce qui comptait.

Pièces Pièces : 108170
Nombre de messages : 57141
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Sam 23 Mar 2013 - 17:51


Un éclat de couleur azure tombait du ciel à vive allure, ouvrant subitement les yeux alors tendis que ceux des gens ce trouvant sur le port était tous levés dans ma direction. L'éclat explosa en million de perle de la même couleur me faisant enfin apparaître au grand jour, me trouvant vraiment haut dans le ciel j'étais à peine visible mais l'explosion de l'éclat avait montrer une vie lumière de couleur bleu cyan dans ce ciel de même couleur. Le ciel avait repris son calme original, n'ayant plus d'yeux pour cet étrange événement qui était simplement mon apparition. Tendis que ma chute continuait alors que je me trouvais au dessus des nuages blanc, observant ce soleil qui réchauffait mon cœur qui était devenu gigantesque par toutes ces choses que je ressentais actuellement. Le temps semblait ne plus s'écouler, tendis que je continuais d'avancer droit devant moi en direction du port où ce trouvait certainement mes amis. Un sourire s'afficha sur mon visage, tendis que mes cheveux virevoltait par la violence du vent contre mon visage. Ce sourire ce transforma rapidement en rire sincère et enfantin qui était si rare d'entendre de ma part.

Je sentais un étrange parfum qui semblait inimaginable, c'était la première fois que je sentais une tel chose. Ce parfum ressemblait à l'odeur d'une liberté qui semblait sans limite, durant la chute mon corps se sentait tellement bien. C'était étrange mais j’espérais que ce moment dur éternellement, cela faisait du bien d'être aussi libre et de n'avoir à penser qu'à rien d'autre que le moment actuel. Approchant lentement de ces nuages, je posa ma main au niveau de mon flanc fauche faisant apparaître ma lame de couleur cyan ayant appartenu au précédent élève du seigneur de la mort Stip. Me préparant à traverser ces nuages qui flottent dans le bleu cobalt, tendis que je m'approchais de ces derniers je repris une position un peu prêt normal et me mis à tournoyer sur moi même. Alors que les nuages m'avait absorber ces derniers commençait à disparaître peu à peu dans un rayon, final d'environs 15 mètres.

J'approchais de plus en plus de mon objectif, ayant mon épée en main je fis un salto et me projeta en direction de l'océan de couleur bleu qui semblait calme d'où je me trouvais. Je ne connaissais plus les inquiétudes, laissant mon cœur maintenant me dictés mon chemin et ce n'était pas un crime de trop se faire remarquer. Plus aucun nuage ne ce trouvait sur mon chemin, tendis que je fonçais à tout allure en direction de cet eau calme. Ma progression ce faisait maintenant en compagnie des chants des mouettes qui semblait soutenir mon geste, tournant rapidement le regard en direction d'un des bateaux le temps semblais redevenir lent. Je remarquais que Link ce trouvait à bord de ce dernier, je lui fis un léger signe de la main et tomba dans l'eau, dans un grand fracas qui secoua les nombreuses embarcation.

M'enfonçant de plus en plus profondément dans cette eau, le soleil ne semblait plus parvenir où je me trouvais. Tendis que mes yeux bleu cyan faisait un parfait mélange avec le contraste, je me mis à sourire en retenant ma respiration et toucha le fond de l'océan observant un fond marin qui était remplis de surprise. Je m'étais accroupis au fond de cet océan, et utilisa la force de mes jambes pour me propulser le plus haut possible à fin de sortir de cet endroit sans air. Progressant rapidement dans cet eau sombre, le soleil m'indiquant le chemin. J'arrivais enfin au niveau de la surface, et nagea alors que les gens ce trouvant sur les bateaux m'observait. Je me mis à rire tout ne nageant à la surface, tout en faisant un signe de main à Stip.

Me dirigeant enfin dans la direction d'un bateau où ce trouvait Link, je me mis à grimper l'encre jusqu'au pont. Arrivant sur ce dernier tout le monde m'observait alors que mes vêtements étaient dans un état un peu déplorable, je fis disparaître mon arme et m'approcha de ce dernier lui serrant fermement la main en lui souriant. C'était étrange mais depuis que j'avais fait cette rencontre, je me sentais plus libre que je ne l'étais avant comme si plus rien retenait mes envies et mes idées. Tout en vérifiant si mon taijitu était toujours en place, je remis ma coupe en place et je m'adressa à Link avec un ton amicale, souriant et un air heureux.

Eh bien Link cela fait vraiment longtemps que l'on s'était pas vu hein ! La derniere fois qu'on avait vraiment pris le temps de se parler c'était avant le créateur, tu as bien changer mon ami j'ai entendu quelque uns de tes exploits et suis vraiment heureux de te revoir et d'enfin pouvoir partager un moment normal avec toi. Mais avant que nous pouvons discuter tout les deux, j'ai un truc à voir avec Stip je reviens rapidement.

Je posa lentement ma main sur son épaule d'un mouvement ferme, tout en observant mon supérieur Stip de loin qui semblait un peu plus sérieux que d'habitude. Cette fois je pris un chemin normal en sa direction car j'avais vraiment des choses sérieuses à lui dire, les gens m'observait d'une façon des plus étranges sur chemin en direction de Stip. Tout en me dirigeant vers ce dernier je remis de l'ordre dans mes affaires à fin d'être présentable, lorsque j’arrivai au niveau de ce dernier je repris un air sérieux et lui dit d'un ton semblable.

Avant toute chose, je suppose que tu es au courant de ma défaite contre ton ancien ami Trascer. Il est vraiment d'une puissance hors normes, tu es au courant en faisant tout ce que je pouvais faire en utilisant les techniques les plus puissantes, toutes forces ainsi que les dernières ressources de mon corps il s'en ai sortis dans un sale état mais tenait toujours debout alors que je n'avais plus la force d'ouvrir les yeux. Tu dois savoir mieux que n'importe qui que ce dernier n'est pas qu'une simple menace, surtout maintenant qu'il as les Dieux du chaos avec lui.

Je lui tourna le dos observant l'horizon, mes yeux se perdent dans le bleu infini du ciel. Je repris avec un voix un peu plus normal.

D'ailleurs il nous passe un message, « La destruction de notre monde arrivera bientôt et que aucun de nous pourra le protéger » D'ailleurs ta mort aussi d'après lui, mais ca c'est autre chose.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Sam 23 Mar 2013 - 21:57
Après s'être présentée, le seigneur de la mort s'inclina pour déposer un baiser sur sa main. Elle retira celle-ci d'un coup sec. Elle avait oublié de quel genre il était. Il lui inspirait un certain respect en tant que protecteur du monde, mais elle en était dégoûté si elle repensait au petit jeu qu'il avait entamé avec elle un peu plus tôt. Il se releva, ne prenant pas la peine de se nommer, puisqu'il l'avait déjà fait dans le Dark World. En effet, elle fouilla dans sa mémoire et retrouva le moment où il avait déclaré s'appeler Stip. Elle n'était pas prête d'oublier cette première personne qu'elle avait vu en se réveillant.

Il se tourna ensuite vers l'elfe et lui dit de partir maintenant pour aller trouver ses amis les pirates. Ketsurui haussa les sourcils. Ainsi donc, ils allaient voyager en compagnie de pirates ? Cela ne la rejouissait pas vraiment. Car ça signifiait qu'elle allait être entourée d'hommes. Elle soupira, mais se résigna à suivre. Quelques gardes les accompagnaient, mais leur nombre avait diminué afin d'abattre les morts-vivants qui envahissaient Hyrule. Les habitants de Turkopolis saluaient le démon, et elle apprit que c'était le roi de cette contrée. Elle avait du mal à y croire. Puis, ils arrivèrent au port.

Il demanda à ce qu'on prépare leur départ, avant de s'asseoir sur un banc et d'y inviter la blondinette. Elle décida d'accepter, elle venait de finir de marcher et elle en avait marre d'être debout. Son camarade lui posa une question qui lui fit baisser la tête. Elle réfléchit pendant une dizaine de secondes, puis leva la tête et le regarda droit dans les yeux.

« Si je t'en veux pour quelque chose, c'est d'avoir utiliser le mot amour si légèrement et seulement pour obtenir ce que tu voulais... Tu es comme tous les autres. »

Par la suite, elle évita son regard, ce qui signifiait qu'elle ne désirait pas entendre quelconque réplique. Un navire rempli de pirates fit son entrée. Celui sur lequel elle allait devoir monter à contre-cœur. Mais les paroles d'un des marins la rassura un peu. Ils étaient peut-être des mâles, mais pas des criminels. Elle se rendit soudainement compte que Link l'observait. Elle put déceler de l'inquiétude dans son expression. Elle devinait pourquoi, c'était elle même qui avait dit qu'elle pourrait perdre le contrôle. Il s'adressa ensuite à Stip, alors qu'elle tentait de faire pousser une rose dans le sol. Réussi. Elle était capable de faire de la magie.

Un bruit d'éclaboussures capta son attention. Un inconnu venait de sortir de l'eau et nageait vers la bateau. Sa première impression fut qu'il était bizarre. D'où venait-il comme ça ? Il grimpa sur l'embarcation et parla avec l'elfe. De bons amis on aurait dit. Puis, il vint discuter avec celui à côté de lui. Il avait apparemment perdu contre Trascer, mais l'avait amoché. Il devait être puissant. « La destruction de notre monde arrivera bientôt et aucun de nous pourra le protéger ». Ketsurui ferma les yeux et dit plus pour elle que pour autre chose :

« La différence entre les vilains et les héros, c'est que même avec de la volonté les plans des vilains finissent presque toujours par se retourner contre eux ! »

Tout comme le sien.
Pièces Pièces : 3780
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Dim 24 Mar 2013 - 0:48
Ces derniers temps, Hwoarang n'avait vraiment pas de chance ! En effet, au cours de son voyage dans ce monde qu'il ne connaissait pas, il s'est retrouvé entre deux feux dans une battaille entre démons et heros, puis il s'est retrouvé dans le Dark World a combattre dans un tour pleine de Zombies en poursuivant un démon nommé Baltagnar avec qui il avait eu un petit differend. Aprés quoi il fut poursuivi par les Zombies a son retour a Hyrule, Hyrule qui se trouvait a ce moment la en pleine guerre entre deux armées, et il participa finalement a cette battille, et il contribua a la victoire de la défense de al cité d'Hyrule en attirant les Zombies dans un piége avec l'aide de Link. Aprés quoi il poursuivit les Zombies a travers un bois dans lequel il s'était perdu et avait mis 2 jours entiers a retrouver son chemin. Et oui, Hwoarang n'avait pas chaumé ces derniers temps, lui qui aimait l'action n'avait pas a se plaindre. Lorsqu'il sorti du bois, il chercha l'endroit ou il avait laissé sa moto, et pour une fois il avait de la chance, elle n'était pas trés loin de la ou il l'avait laissée. Apres quoi il reprit le chemin vers la cité d'Hyrule. Il voulut trouver les dirigeants de la cité, ainsi que Link pour leur exposer ce qu'il avait decouvert au cours de sa traque, c'est a dire pas grand chose : Il savait que les Zombies avaient traveesés le bois , ou que certains encore s'y trouvaient car il a du en affronter pour pouvoir en sortir. Il savait donc dans quelle directions ceux-ci etaient partis, alors peut être fprce de frappe un peu plus grande avec plus de moyens auraient pu reprendre la traque ou Hwoarang l'avait laissée pour tenter de localiser l'endroit ou ceux-ci se repliaient. Arrivé a la cité d'Hyrule, il ne trouva pas Link, on lui avait dit qu'il éait parti avec le dirigeant de la cité Stip vers le port de Turkopolis, mais on ne lui revela pas la raison de ce deplacement. Il donna donc ses renseignements a un général qui se trouvait encore a la cité, puis on lui proposa de l'heberger pour qu'il puisse se reposer, mais il refusa. Il devait se grouiller, car si Link et ses potes prenaient un bateau, il fallait qu'il puisse y monter a bord aussi. Il ne les laisserait surement pas vivre une aventure pleine d'actions sans lui ! Il repartit donc directement sur sa moto en direction de Turkopolis.

Arrivé a la cité, il se rendit compte qu'il n'avait plus beaucoup d'escence. Raison pour laquelle il accelera en criant a ceux qui se trouvaient sur son passage de s'ecarter, c'était le seul moyen de s'assurer qu'ils ne finiraient pas sous les roues du Biker. Il ne freina qu'une fois arrivé sur le quais, pour chercher Link des yeux. Un type qui sortit violemment de l'eau pour atterir directement sur le quai pour monter sur un bateau attira son attention, et il repera d'ailleurs Link sur ce même bateau, a l'autre bout du quai evidemment ... Il esperait avoir assez d'escence pour y arriver : Il demarra plein gaz en faisant paniquer toute la population du port, dont certains se jetaient a la mer pour eviter ce fou en moto et derapa pour freiner juste devant le bateau, aprés quoi il redemarra pour monter sur l'embarcadére et arriva sur le bateau avec sa moto, ce qui ne fut pas sans attirer l'attention. Apres quelques seconde de silence il s'adressa a Link


Salut Link ! T'as l'air en forme ! Alors comment c'était cette sceance de blabla ?

Il descendit de sa moto et s'avança sur le bateau les mains dans les poches, se comportant comme si son entrée avait été des plus normale. il regarda le beau monde autour de lui : Un equipage de pirate qui lui rappelaient le gang qu'il dirigeait a l'époque ou il ne vivait que par les combats de rues, Stip, le dictateur d'Hyrule dont il avait deja entendu parlé, une fille blonde qui parlait avec ce dernier, tout a fait le genre qu'il aurait dragué dans la rue dans son ancienne vie avant les evênements qui ont bousculé son existence , et enfin ( oups , il a failli marché sur une rose qui trainait par terre et dont il se demandait comment elle avait bien pu pousser la ! ) le gars qu'il avait vu emmerger de l'eau plus tôt de loin. Aprés cette petite observation, il ajouta :

Bon, c'est quoi le délire cette fois ? On part encore a la chasse aux Zombies ? On va affronter un démon ? On va bousiller une tour ?
Pièces Pièces : 11526
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 24 Mar 2013 - 11:11
De loin, la scène pouvait paraitre étrange. Les débris fumant de ce vaisseau auraient pu ressembler, pour quelqu'un ignorant tout des technologies avancées, à une créature agonisante. Sa chute du ciel, après avoir reçu plusieurs boulets de canons, semblait avoir tué ce monstre de métal... mais plus inquiétant encore, c'était le rassemblement d'Effrois autour de sa carlingue. Sa couleur vive, l'éclat incandescent qu'il a émis, avant de s'écraser, le bruit assourdissant du métal broyé, tout cela avait forcément attiré tous les zombies des environs. Mais, une fois sur place, les créatures ne semblaient plus savoir quoi faire. Cette chose n'était, en définitive, pas une créature vivante. Aussi, passé la déception, les morts vivants se mirent à errer autour de la carcasse. Mais un grincement strident fit tourner la tête de l'un d'eux. Quelque chose semblait s'extirper des décombres, rampant sous le métal plier, pour arriver à la lumière du jour. Son flair l'avertit aussitôt, lui ainsi que tous les monstres proches : c'était quelque chose qu'ils pouvaient dévorer. Mais ils étaient incapable de comprendre leur erreur, tandis qu'ils s'avançaient à pas chancelant vers Samus.

La chasseuse de prime grogna sous son casque. Quelle était donc cette foule de curieux qui s'était rassemblée autour de son vaisseau ? Après l'avoir abattue, les hommse avaient il décidé de venir récupérer des pièces de véhicule spatial, tel des vautours ? Non. Ces gens là semblaient atteints par des mutations... ou des nécroses. Leur démarche, leur absence apparente de réaction étaient troublants. Samus ressentit une sorte de grattement derrière sa tête, comme si un souvenir semblait vouloir refaire surface, dans son cerveau, encore embrumé par le crash. Obéissant à ce pressentiment désagréable, la guerrière activa la vision thermique de sa Power Suit, constatant que les gens qui lui faisaient face ne dégageaient aucune chaleur. Sans rythme cardiaque, ni apparente respiration, il n'y avait qu'une seule explication possible. Il s'agissait là de morts vivants. Levant son canon dans la direction du plus proche, miss Aran ouvrit le feu. Ses soupçons se confirmèrent quand, créant un large trou dans la poitrine de l'individu, le rayon ne l'empêcha pourtant pas de continuer sa progression. Peu impressionnée par cet état de fait, la chasseuse de prime fit passer son arme en mode Spazer, avant de tirer de nouveau. La division des rayons était parfaitement adaptée à l'élimination de foules... et les Effrois ne faisaient pas le poids face à la puissance de feu de leur prétendu repas. M^me ceux qui arrivaient au contact ne pouvaient faire grand chose, leurs mâchoires n'étant pas assez puissantes pour percer le métal de son armure orangée. Bien vite, il ne restait plus des zombies qu'un champ de corps fumants.

Une fois débarrassée de ces nuisances, Samus put faire le point sur sa situation. L'ordinateur intégré à son casque lui permit de faire une analyse topographique des lieux. Mais, fait troublant, elle disposait toujours de cartes détaillées de la région, voire même du royaume, ce qui prouvait une fois de plus qu'elle était déjà venue ici. La cité proche, celle qui fut à l'origine de son crash, était elle aussi répertoriée, comme étant la capitale. Pourquoi l'avaient ils abattus, alors, si la chasseuse de primes était déjà venue ? Changement de régime ? Samus était elle leur ennemie pour des raisons dont elle ne parvenait à se souvenir ? Non... Si c'était le cas, elle aurait pris ses précautions en premier lieu et ne se serait pas faite abattre en plein vol. Ce pouvait également être à cause de la peur stupide de ses habitants : Il lui semblait que la technologie de cette zone était des plus primitives, ils était parfaitement possible que les soldats d'Hyrule aient confondu son vaisseau avec une créature effrayante. La blonde en armure espérait se tromper, pour le niveau technologique car, si elle avait raison, réparer son vaisseau pour partir d'ici risquerait d'être très, très compliqué.

D'un autre côté, si Samus avait décidé de venir, en premier lieu, il y avait forcément une raison. Son premier objectif : découvrir cette raison... Un bon début serait de savoir pourquoi on lui avait tiré dessus. Pour ça, il fallait enquêter en ville. Silencieuse, Samus emboita le pas.


-----

Pendant qu'elle roulait sous sa forme de Morph Ball - bon moyen d'accélérer son voyage et d'éviter d'avoir à composer avec les zombies, bien trop gauches pour pouvoir l'attraper - Samus se remémorait ce que les gardes lui avaient dit les gardes de la cité. Ils avaient effectivement eu peur de son vaisseau, mais savaient qu'il s'agissait d'un vaisseau. Seulement, à les en croire, la dernière fois que ce genre de véhicules volants sont venus, ils transportaient des individus dont le but évident était de les envahir, les tuer ou les asservir. D'après ce qu'on lui avait raconté, la chasseuse de prime avait rapidement fait le lien avec ses ennemis de toujours : les Pirates de l'Espace. Et si ces raclures intergalactiques étaient venues sur Hyrule, il n'y avait dès lors rien d'étonnant à ce que Samus elle même les y ai suivis. Ces bras soldats - bien qu'un peu idiots - n'avaient cessés de se répandre en excuses, probablement aussi effrayés que désolés. Au terme d'un interrogatoire plus poussé, la jeune femme était parvenue à obtenir d'autres informations. Les contrées étaient envahis par les Effrois, des morts vivants qui avaient plus ou moins toujours existé dans la région, mais jamais à de telles proportions. Ca, plus les cataclysmes maritimes, ne présageaient rien de bon... Leur seigneur, Stip, s'était rendue à la ville portuaire de Turkopolis... qui devint évidemment sa prochaine destination.

Lorsque la donzelle arriva en ville, les passants se retournaient, curieux, face à cette boule orange qui se déplaçait toute seule. Elle attira évidemment quelques gardes qui, mis sur les nerfs par l'actuelle situation du royaume, ne voulaient pas risquer d'incident quelconque. Quelle ne fut pas leur surprise de voir que cette sphère métallique se déplia, pour prendre l'apparence d'un curieux - et imposant - chevalier à l'armure orange, rouge et jaune. Ils lui demandèrent son identité, avant de réclamer la cause de sa venue ici.


- Je m'appelle Samus Aran... et ce que je fais ici concerne le souverain Stip.
- Et pourquoi donc avez vous besoin de lui ?
Demanda un des gardes, inquiet.
- Des soldats de son armée ont détruit par erreur quelque chose qui m'appartenait, je viens demander réparation.

L'immobilisme parfait de Samus, la voix impersonnelle et grésillante qui sortait de son casque autant que son apparence intimidaient les pauvres hommes. Il leur fallut un moment avant d'accepter de laisser cette étrange personne déambuler dans les rues de Turkopolis et, plus encore, s'approcher de leur bon roi. Mais quand elle souffla un "Je peux aider face aux Effrois." cela sembla les calmer. Désormais libre de ses mouvements, la blonde armurée n'eut aucun mal à retrouver Stip. En tant que souverain, il se promenait forcément avec une escorte et la population devait également rester à une distance respectueuse de lui. Quelques questions posées aux passants la dirigèrent vers le port, où elle ne manqua pas de le retrouver...

S'avançant, ignorant les quelques gardes qui la hélaient pour savoir ce qu'elle voulait, Samus se planta rapidement à quelques mètres de Stip. L'observant pendant un moment, la donzelle camouflée dans son armure resta silencieuse un moment. Puis, ayant rapidement réfléchit à ce qu'elle dirait, elle prit la parole. Sa voix, rendue électronique par le communicateur de son armure, glissa vers l'homme, monocorde :


- Monseigneur ? J'ai le regret de vous annoncer qu les soldats de votre armée ont détruit mon vaisseau, sans raison valable, dès mon arrivée dans l'atmosphère. J'exige réparation. Samus marqua un temps d'arrêt, laissant au souverain le temps de digérer l'information. Je suis également chasseuse de prime et j'ai cru comprendre que vous aviez quelques problèmes... Je pourrais vous aider, pour un certain prix...
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 24 Mar 2013 - 12:58
Un vaisseau arriva depuis le ciel. Il s'agissait de l'Arwing. Après avoir fait le plein, ils arrivèrent à destination de Turkopolis. L'Arwing se posa près du navire et là, où il y avait un grand espace. Des habitants s'écartèrent apeurés par le drôle d'engin. Des gardes se dirigèrent vers les lieux. Wolf sortit du vaisseau mais l'accueil était plus ou moins... accueillante. Les gardes prirent les gens de l'Arwing pour des extraterrestres. Le cornérien soupira.

-Je suis Wolf de l'équipe de la Starwolf...

Un grand silence s'installa. Des gens se mirent à discuter, à rester sceptique.

-Vous savez ? L'équipe Starfox ? Ca vous dit rien ? Fox McCloud, le renard. Et ben je le remplace comme il vient de crever dans une des missions.

Les habitants étaient maintenant rassurés. Ils regrettèrent cependant la mort du renard. Les gardes enlevèrent les armes qui pointaient les arrivants. Par contre, il prévenait qu'il y avait un "parking" spécial pour Arwing. En effet, Fox voyageaient beaucoup lors des missions. Les habitants près de l'Arwing retournèrent à leur activité. Maintenant, il fallait chercher les gens qui partaient à la recherche des Reliques. En espérant que son ami Léon le suive, il interrogea quelques personnes pour localiser cette fameuse équipe. Des interrogatoires plus tard, les cornériens arrivèrent enfin au navire. L'équipe était composée... juste d'humains et un elfe dont la plupart que Wolf les avaient déjà vu à DarkWorld et d'une personne en armure spatiale.

-C'est vous qui partez à la recherche des Reliques ? On va vous aider également si ça vous gêne pas. Z'en faites pas. On prend pas le bateau comme vous qui est très long. On a un vaisseau garé pas très loin. Ca fait drôle de vous revoir. On dirait que vous aussi vous y tenez à vot' vie.


Un se démarqua par des habits trempés. Je me demande ce que l'équipe avait fait ? Un pari dont le perdant se jette à l'eau ou bien il est tombé stupidement du bateau. Il y avait aussi une femme, enfin, une seule femme (Wolf ne sait pas que se cache l'armure est Samus qui est une femme). Elle semblait être ailleurs. Le loup s'approcha et observa de la tête aux pieds puis inversement comme si il observait un mannequin avant de se tourner vers les autres en souriant.

-Eh bien, c'est la seule femme de l'équipe ? Au moins vous risquez de ne pas s'ennuyer.

En même temps qu'il parla, Wolf étant un gros pervers, il ne s'était pas gêné de poser un doigt sur un des seins de la blonde.


[@ Flare/Acrya : Désolé si ça t'arrive pour la seconde fois. C'est pas de ma faute si t'es la seule femme à vue d'oeil. xD]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Dim 24 Mar 2013 - 21:49
(J'imagine trop la Morphball parcourir tout Hyrule xD)

Après qu'un grand "splash" se fasse entendre, Squall, à présent détenteur d'un haut rang, surgit des flots pour atterir sur le bateau et faire une poignée de main à Link. Ils ne s'étaient pas vu depuis l'attaque de Trascer à Hyrule, et cela lui faisait plaisir de pouvoir lui parler. Les tensions au sujet de Saphya semblaient s'être calmés, et Link préférait ne pas aborder le sujet. Il finirait bien par savoir si elle était de confiance ou non. Link lui fit un sourire puis le laissa partir, rejoindre Stip pour lui parler de quelque chose dont...Ne le cachons, pas, que l'Elfe aurait aimé savoir. S'appuyant au bateau, il observa le groupe discuter entre eux, essayant d'en comprendre les brides qu'il pouvait distinguer, en dehors des vagues qui éclaboussaient le vaisseau. Bientôt, ce ne fut plus les vagues qu'il entendit mais un bruit de moteur. Les Pirates propriétaires du vaisseau se mirent à hurler, tandis que le rouquin asiatique atterit sur le navire avec un air moqueur.

« Hwoarang, tu... »

« HEY MAIS ON AVAIT DIT PAS DE MOTO SUR LE NAVIRE ! »

« Ça va, ça va ! Stip vous dédommagera...Faites moi confiance...>< »

« Wé, eh beh ton pote il a intérêt de pas avoir le mal de mer s'il vient avec nous. On prend pas les mauviette ici. »

Link se mit à soupirer puis expliqua à Hwoarang ce qu'il avait pu apprendre de Stip. Trascer n'avait pas menti. Il existait bien plusieurs tours, qu'ils se devaient de désactiver. Ses intentions véritables restaient mystérieuses, néanmoins ils courraient tous un grand danger. D'une minute à l'autre, une catastrophe pouvait se produire. Lorsque Hwoarang lui demanda ce qu'il comptait faire, Link lui expliqua pourquoi celui ci se trouvait dans un bateau. Deux nouvelles personnes débarquèrent sur l'embarcadère, et Link repéra Wolf avec qui il avait coopérer lors de l'ascension de la tour. La blonde dans son armure, en revanche, lui rappela quelqu'un...

« Eh bien...On va faire un peu tout ça à la fois. L'armée de Stip, alliée à celle d'Hyrule vont s'occuper des Effrois restants. Pendant ce temps, il nous faut débusquer trois reliques sur la mer. Je ne sais pas où elles sont précisément...Mais quand nous nous en approcherons...Quelque chose me dit que l'on saura ce que c'est. »

...Des reliques, à Hyrule, en plein océan ? Link avait sa théorie sur le sujet...Mais il préférait se tromper. Si ces reliques étaient bien ce qu'il pensait, alors, vu le nombre de personnes à leur recherche, cela pourrait vite très mal terminer.

~ Ne serait-ce pas Samus ?... ~

Link était vraiment content de la revoir, ainsi que Hwoarang, Squall et même Wolf. Il espérait que le groupe de Trascer n'avait pas trop pris d'avance sur eux. Se penchant sur la proue du vaisseau, Link haussa la voix pour se faire entendre.

« Désolé de vous interrompre mais...Les minutes sont comptés. Plus nous partirons vite d'ici et nous récupérerons ces trois fragments, plus vite nous pourrons mettre fin à cette deuxième Tour. Si vous voulez nous aider, rejoignez la flotte de Stip ou grimper à bord de mon navire. Je compte sur vous ! »
Pièces Pièces : 108170
Nombre de messages : 57141
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 25 Mar 2013 - 10:43
Mon coéquipier est vraiment un imbécile d'avoir laisser ces armes aux gardes... Heureusement que je suis derrière pour les récupérés. Contrairement à mon ami qui essayait stupidement de négocier verbalement avec ces gardes, je m'étais arrangé de paraître complètement invisible a leur yeux afin de nous débarrasser discrètement de ces gêneurs. Tout d'abord je m'étais éloignés discrètement à l'aide de mon camouflage passif du caméléon qui me donnait le même teint sur le sol sur laquelle j'étais allongés. Tel un lézard je m'éloignais en rampant et en me rapprochant de la porte d'entrée. Une fois à côté j'attendis patiemment que les gardes qui étaient venu aborder Wolf retourne à leur poste situé à côte de cette ouverture. Je vis tout d'abord ce crétin de loup se rapprocher de la sortie et apparemment il n'avait pas l'air de se douter de ma disparition, il est tellement assourdis qu'il à du m'oublier. Puis j'appercevis les deux gardes dont un qui détenait les armes de mon coequipier retourner d'un pas lent et tranquille vers leur poste. Je sortis de ma poche deux serringues empoissonées et j'en portis une dans chaque main. Une fois qu'ils m'avaient dépasser je me releva lentement, en prenant bien soin de faire aucun geste brusque qui pourrait les alertés de ma présence en dégageant beaucoup de vent. Je jeta un coup d'oeil derrière et vis que le reste des gardes étaient occupés à regarder le vaisseaux. Une fois que cela était fait, je souleva légèrement le heaume des deux gardes avec un doigt qui ne tenais pas la substance empoissonnée puis simultanément je planta la pointe de ma serringue a hauteur de leur nuque nu et je pressa avec mon pousse sur le bouton.

A peine que le poison était rentrer dans leur corps qu'ils s’effondraient. Mince j'avais oublié qu'ils portaient des armures en plaque et que s'ils tombent ils vont faire un bruit monstrueux, cette mort doit être discrète ! Je me baissa aussitôt sur le dos, puis de justesse chacune de mes mains se plaça en dessous de leur plastron. Moi qui n'était pas très muscler, mes biceps souffraient de supporté un tel poids. Je baissa rapidement mes mains vers le sol et une fois qu'il n'y avait plus que cinq centimètre je les retira d'un coup. A la place d'entendre un véritable vacarme j'entendis tout simplement un bruit d'acier qui était probablement a peine perceptible pour les gardes situés approximité du vaisseaux. Une fois que cela était fait je saissisa les armes de Wolf et je quitta cette endroit. Maintenant que j'étais dans la rue je desactiva mon camouflage de caméléon et ma peau reprit son magnifique teint, vert émeraude. Aussi grand acrobate que j'étais je décida de chercher mon ami Wolf en regardant la ville par dessus en sautant de toit en toit. Hélas je ne voyais que des humains pathétiques... Je décida alors d'escalader une tour de guet, de assassiner discrètement les gardes puis au sommet de celle-ci, à l'aide de mes jumelles je cherchi mon ami Wolf ou toute information qui pourrait aider à le localiser. Après deux minutes de recherche je le vis en train de s'approcher de deux grand navires situé sur le port, probablement l'équipe d'incapable avec laquelle ont devaient travaillés.

Savant désormais ou se trouvait mon ami, je sautais de toit en toit aussi vite que je pouvais de peur qu'ils partent sans moi. Une fois arrivé sur le quai je montis sur le vaisseaux sur lequelle se situais mon ami et je me présenta :

Bonjour, je suis un ami du loup euh...

A peine que j'avais dis cette phrase que je le regretta, je vis Wolf mettre très indiscrètement un doigt sur la poitrine d'une demoiselle que je trouvais assez appétissante... Surtout au niveau de la poitrine. Bon sang, a peine que nous étions arrivés qu'il avait non seulement trouvé le moyen de perdre ces armes et peut être même de se mettre à dos tout l'équipage.

Excusez mon ami je... Il est très gentil mais il à fais de la prison avec moi euh je...

Je me rendis compte que j'avais fais une grosse bétise, en ayant dis qu'ont avaient fais de la prison ils vont nous prendre pour des criminels. Ah je sais, Pignouf est connu et il à une mauvaise réputation, si ont dit que nous étions nous deux son prisonnier ils vont nous prendre pour des défenseurs de la liberté ! J'éspère que Wolf sera pas assez stupide en revanche pour dire l'inverse après.

Ont étaient nous deux prisonniés du machiavélique général Pignouf et voilà... Mon ami n'a pas vu de femme depuis deux ans et euh... Bah euh voilà, mais là il va faire attention à pas recommencer. Je le connais assez, il fait jamais deux fois la même erreur, croyez-moi.

Mon mensonge était tellement peu crédible que je m'en voulais, bon au moin l'autre navire contient des pirates si ont est virer de celui-ci ont pourra continuer sur l'autre. Mais si jamais ont se fait virer je vous jure que je touche la poitrine de cette femme de force ! Il est hors de question que j'assume les bétises de mon coéquipier et que j'en profite pas moi aussi ! Si je me retiens et que je lutte ce n'est pas pour être virée alors que je n'ai rien fais ! Ca serait trop injuste !! Mais quoi qu'il en soit, je toucherai sa poitrine quoi qu'il arrive !
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mar 26 Mar 2013 - 17:33
« Si je t'en veux pour quelque chose, c'est d'avoir utiliser le mot amour si légèrement et seulement pour obtenir ce que tu voulais... Tu es comme tous les autres. »

Les paroles de la jeune femme à ses côtés était venu briser ses réflexions. Alors comme cela elle lui en voulait d'avoir lancer le mot amour comme si ce n'était que cela, un mot? Le plus drôle - ou le plus déprimant - dans l'histoire était que si il essayait de lui dire qu'il n'avait pas exactement menti lorsqu'il avait dit cela, la blondinette ne le croirait probablement pas. De toute façon, celle-ci s'était détourner et cela voulait clairement dire qu'elle ne souhaitait pas entendre de réplique. Le Démon soupira, mais n'essaya pas de répondre - qu'est-ce qu'il pouvait bien dire, de toute façon? Peut-être finirait-elle par comprendre qu'il n'était pas aussi dégoûtant que sa première impression de lui avait paru - même si il se devait d'admettre que c'était dur de ne pas penser cela, au vu des circonstance.

Le Roi entendit alors le bruit d'un navire en approche et il leva les yeux pour voir une caravelle entrer dans le port. En voyant Link sur le pont de se navire, Stip ne pu s'empêcher de sourire - des pirates avec une caravelle? Soi c'était les pires pirates de l'histoire de la piraterie, soi ils n'étaient pas des pirates dans le véritable sens du mot. Dans tout les cas, leur navire était exactement ce que la flotte avait besoin pour leur mission - un navire rapide d'exploration. Le Royaume fournissais la force de frappe, Link leur fournissait maintenant le moyen de trouver où frapper. D'ailleurs, l'Hyllien s’avança sur la rambarde pour lui crier que c'était bien ce navire qu'il était parti cherché. Cependant, bien vite, un pirate prit sa place pour lui dire qu'ils n'étaient pas des raideur mais bien des chasseurs de trésors ... et que le Héros leur avait promis paiement pour leur service.

- Oui, bien entendu, vous serez payés.Leur répondit-il d'une voix forte pour être entendu.- J'avais même prévu une Lettre de marque disant que vos crimes était pardonné par votre service envers la couronne. J'imagine que puisque vous êtes chasseur de trésors, vous n'en avez pas besoin ... excepté, évidemment, si ces trésors se trouvait dans les cales de mes navires?La lettre de marque était vrai, mais la fin de sa phrase était dite sur le ton de la rigolade - il aurait du savoir que le petit Link ne se serait jamais prit d'amitié avec de véritable pirate.

« On devrait partir tant que le temps est en notre faveur. Tu as une idée d'où ces reliques pourraient se trouver, Stip ? La Mer d'Hyrule est tout de même vaste...Il va nous falloir suivre un bon cap. » Le Démon se tourna une nouvelle fois vers l'elfe, bien obligé d'admettre qu'il n'avait pas de véritable indice, mais cela pouvait être réglé bien assez tôt.- Tes amis les pirates sont des chasseurs de trésors non? Puisque leur navire est le plus rapide, et qu'ils si connaissent en trésor, je propose de les envoyer au devant de la flotte pour trouver le chemin ... avec plus de richesse a la clé, évidemment.

A peine avait-il terminé sa phrase que tout les gens dans les environs du port tournèrent leur tête en direction du ciel. Le Démon ne prit même pas la tête de lever les yeux, étant déjà au courant de la suite des événement. Il voyait déjà la scène dans son esprit. Un éclat azur passerait devant le soleil, telle une fourmis passant sur une ampoule. Cet éclat continuerais cependant de grandir, se dirigeant vers le sol a une vitesse vertigineuse alors qu'autour de lui les nuages commencerait à se disperser. Finalement, la chose qui se dirigeait vers eux remarquerait quelqu'un qu'il connaissait - peu importe qui, pour autant que les deux s'était déjà rencontré - et lui ferait un signe de la main avant de percuter la mer dans un fracas assourdissant.

Effectivement, c'est exactement ce qui se produisit même si Stip n'avait pas regardé - la simple confirmation du faite que c'était Squall était assez pour savoir que c'était ce qui venait de se produire. Celui-ci sorti de l'eau perturbé par les vagues avant de grimper sur la chaîne de l'ancre, et de s'arrêter un peu pour discuter avec l'Elfe. Assez rapidement cependant, il descendit du bateau pirate pour se diriger vers lui - avec une expression sérieuse cette fois-ci. Il semblait essayer de remettre ses vêtements dans un état présentable, pourtant si il avait vraiment voulu l'être, peut-être aurait-il du choisir une entrée moins spectaculaire.

Ses paroles ne le surprirent pas vraiment non plus - en effet, il savait déjà que Trascer était plus que hors normes niveau puissance, ayant été lui-même le mentor de se dernier durant de long siècles il y avait de cela plusieurs millénaires. Même le résultat de leur combat ne lui était pas inconnu, puisqu'il avait rencontré Trascer peu de temps après, devant la tour de la douleur. Les arche-ennemis avait alors été tout les deux trop amoché pour prendre eux-même par a un combat. C'était d'ailleurs la seule raison qui avait poussé les deux hommes a discuter un peu - discuter étant un grand mot, appelons le un conflit de parole caché - au lieu de se battre. Cette discussion avait rappelé des souvenirs a l'Empereur des Démons - et, de ce qu'il avait vu, au Seigneur du Chaos aussi.


- Un combat dont tu devrais être fier, Squall, malgré ta défaite. Cependant, j'avais moi-même pu constater l'état de mon vieil a- ennemis. Bizarrement, il n'a pas osé évoquer ma mort prochaine en ma présence. Bref, j'espère que tu es prêt pour un voyage en mer? A moins que tu ai des choses plus importante à accomplir?

« La différence entre les vilains et les héros, c'est que même avec de la volonté les plans des vilains finissent presque toujours par se retourner contre eux ! »Le Démon se tourna vers la blondinette qui se tenait toujours à côté de lui se le banc. Une vue assez manichéenne de la vie, celle-ci avait. Allait-il oser briser sa vu du monde? Non ... pas tout de suite, cela serait dommage de la privée de la confiance que les plans de Trascer n'allait pas le remporter. Il espérait qu'elle n'avait pas remarqué le dilemme qui s'était joué sur son visage. Il ne pu pas s'en inquieter trop longtemps cependant, puisque quelqu'un vint réclamer son attention encore une fois.

- Monseigneur ? J'ai le regret de vous annoncer qu les soldats de votre armée ont détruit mon vaisseau, sans raison valable, dès mon arrivée dans l'atmosphère. J'exige réparation.La personne qui se tenait devant lui - l'armure lui disait quelque chose et la forme de la cuirasse au niveau de la poitrine pouvait laisser croire à une femme, mais il ne préférait pas s'avancer - était imposante. Si il avait été debout, le Démon aurait tout de même été plus petit. Il se concentra néanmoins sur les paroles prononcées - un vaisseau descendu par son armée ? Demande de réparation? Le Roi s'apprêtait à répondre, lorsque l'autre brisa son propre silence. Je suis également chasseuse de prime et j'ai cru comprendre que vous aviez quelques problèmes... Je pourrais vous aider, pour un certain prix...Chasseuse. Une femme, donc. Il avait vu juste, mais ce qui l’intéressait plus que la conjugaison c'était le mot en lui-même. Le dernier chasseur de prime avec qui il avait fait affaire s'appelait Rec - et il en gardait des bons souvenir, même si les autres n'avait jamais compris que c'était dans la nature de se dernier de trahir pour l'argent. Stip ne s'était jamais attendu a une loyauté totale de la tortue, et ainsi n'avait jamais été déçu. Bref, une chasseuse de prime cherchait réparation et lui offrait son emploi ... le Roi tenait la solution entre ses doigts.

- Vous demandez réparation pour votre vaisseau, et vous m'offrez ensuite vos services? Cela me semble un double moyen de me prendre de l'argent, madame. J'ai un meilleur marché pour nous deux - je rembourse les frais de réparation de votre vaisseau, et, si vous nous suivez dans cette expédition, je met les forgerons du pays a votre disposition pour construire les pièces nécessaire à sa réparation. Cela vous va?
Après tout, il se devait de trouver du travail pour ses citoyens, et un boulot aussi colossal que celui-ci était certain de les rendre occupé pour un moment, ce qui était bénéfique pour tout le monde, au final.

Finalement, Stip se leva et commença à se diriger vers son navire amirale, puisque les équipages avaient terminé de charger leur vivre pendant que tout ses gens avait accaparé son attention. Mais il lui restait une dernière surprise. En effet, un loup s'était approché du groupe. Son visage lui rappelait quelque chose, mais en se moment même le Démon ne se souciait pas de l'avoir déjà rencontrer. Il venait de voir se dernier, après avoir fait un commentaire plus que douteux sur Ketsurui, lui tripoter 'subtilement' la poitrine. Il savait que celle-ci n'allait pas apprécier le geste - elle ne l'aimait pas lui-même pour le même genre de raison - mais quelque chose en lui le forçait à être indigné de cette action. Le Démon ne s'en cachait pas, il avait eux son lot de jour peu glorieux avec la gente féminin, mais aujourd'hui, il ne pouvait pas accepter qu'on touche a cette jeune femme - entre autre à cause de l'innocence de celle-ci, et peut-être aussi - sûrement, même - parce qu'il avait développé certain sentiment pour cette dernière.

Tout cela pour dire que le loup se trouvait maintenant par-terre après s'être mangé un crochet du droit dans les dents de la part du Démon. Celui-ci ne prit même pas la peine d'expliquer son geste - il avait simplement jeté un regard en direction de la jeune fille aux couettes blonde, puis était reparti en direction de son navire comme il avait voulu le faire au départ, manquant cette fois l'arrivé de Leon powalski. Le navire amirale de la flotte d'Hyrule était tout le contraire du navire des pirates - c'était une Frigate de 1er rang, avec 72 cannons de chaque côtés distribuer sur 3 niveaux de pont. Une bête massive mais également assez lente, ce qui était pourquoi l'aide des pirates allait être apprécier dans leur recherche. Le reste de la flotte était comparable, avec une dizaine de navires de 3e rang possédant 48 cannons de chaque côté distribuer sur 2 niveaux de pont et une quinzaine de navire de 5e rang avec une vingtaines de cannons de chaque côté distribuer sur 1 seul pont inférieur. Chaque navire avait des voiles aux couleurs du Royaume, soi des étoiles dorées sur un fond rouge écarlate.

- Choisissez où vous voulez être. Ceux qui monte avec moi serons aux premiers rangs si nous rencontrons des ennemis sur le chemin. Ceux qui monterons avec Link et les pirates seront les premiers a terre pour chercher les reliques. Nous partons bientôt, faite votre choix.Il espérait que la jeune femme monterais avec lui, mais il ne voulait lui imposer aucun choix.
Pièces Pièces : 14084
Nombre de messages : 3047
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Mer 27 Mar 2013 - 0:53
Un bruit de moteur se fit entendre. La population paniquait à cause d'un conducteur imprudent qui roulait beaucoup trop vite. Celui-ci s'arrêta sur le bateau et s'adressa à l'elfe qu'il connaissait à première vue. Ketsurui l'observait avec de grands yeux ronds; il semblait avoir un caractère explosif. Son attention fut cependant attirée vers une silhouette vêtue d'une armure qui venait dans leur direction. Il était difficile de la manquer à cause de la couleur de sa combinaison. Maintenant toute proche, les gardes lui demandèrent ce qu'elle voulait. Elle les ignora et s'avança tout près du roi. Ceux-ci préparèrent leurs armes, au cas où. Mais elle ne semblait pas avoir de mauvaises intentions.

En effet, elle demandait seulement à ce qu'on répare son vaisseau et se proposait pour aider en tant que chasseuse de prime. C'était donc une femme ? La blondinette ne l'aurait pas cru si elle ne l'avait pas mentionné. Cela la réjouissait. Si elle les accompagnait, elle ne serait pas uniquement entourée d'hommes. D'ailleurs, parlant d'hommes... Deux venait de l'approcher. Dont un loup parlant qui lui toucha la poitrine. Elle n'eut même pas le temps de lever le petit doigt que Stip le frappa en pleine mâchoire. Puis, il jeta un regard dans sa direction et partit vers son navire sans un mot. Elle le regarda partir jusqu'à ce que l'animal se relève. Elle se leva du banc et lui donna une gifle.

« Sache que je ne suis pas là en tant qu'aguicheuse ou pom-pom girl. »

Celui qui était venu avec lui s'exclama qu'il avait fait de la prison, ce qui la fit arquer un sourcil. C'était des bandits ! L'adolescente faillit lancer quelque chose, mais elle se rappela qu'elle-même avait commi des actes criminels. Et pas que de petits crimes comme des vols. Alors elle se tut. Le caméléon se rattrapa cependant en disant qu'ils avaient été les prisonniers d'un certain général machiavélique du nom de Pignouf. Elle doutait que ce soit vrai, toutefois elle demeura muette. Link déclara d'une forte voix que tous les héros présents devaient rejoindre la flotte du démon ou son bateau afin qu'ils puissent partir le plus rapidement possible.

Ketsurui ignorait avec qui elle ferait mieux d'aller. Elle avait un peu peur des pirates, même s'ils prétendaient ne pas être des criminels. De l'autre côté, il y avait le pervers numéro un. À son propos, elle se demandait si elle ne devait pas le remercier pour tout à l'heure. Et puis, plus elle y pensait, plus elle se disait qu'il ne méritait peut-être pas qu'elle le traite ainsi. C'était Acrya qui lui avait proposé ce jeu, elle qui l'avait tenté. Elle pourrait peut-être lui donner... une deuxième chance. Des pleurs la sortirent de ses pensées. Elle tourna la tête vers une petite fille que des gamins persécutaient. Tristesse, colère. Ces sentiments l'envahirent.

Elle marcha jusqu'à eux. Les enfants partirent, intimidés, à part celle qui l'intéressait. Elle était de dos et ne la voyait pas. La magicienne fit pousser une rose bleue dans la paume de sa main, et lui tapota l'épaule. Elle se baissa à sa hauteur une fois qu'elle fut virée et lui sourit en lui tendant la fleur.

« Sèche tes larmes, petit bourgeon ! Je suis sûre que plus tard, tu deviendras la plus magnifique des roses et qu'ils t'envieront. »

La fillette écarquilla les yeux et cessa de pleurnicher. Elle passa une manche sur son visage mouillé et prit la rose. Elle avait l'air émue et déconcertée. Après quelques secondes, elle prit Ketsurui dans ses bras. Celle-ci la serra, avant de lui annoncer qu'elle devait partir. Elle lui dit de garder confiance, puis se rendit dans le navire de Stip. Désormais, elle était souriante. Elle espérait avoir balayé quelque peu la noirceur dans le cœur de cette petite.

En entendant le départ, elle caressa son lapin, qui s'était réveillé à cause du brouhaha. Il aurait été indésirable qu'il se remette à lancer des bombes.
Pièces Pièces : 3780
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Jeu 28 Mar 2013 - 11:56
Lorsque j'avais vu mon ami Wolf recevoir un jolie coup de poing dans sa figure, une vive colère m'avait envahis. Je déteste qu'ont frappe mon méllieure ami pour des bêtises... Afin de calmer ma colère et d’éviter de céder à celle-ci je cessa de regarder Stip et je jeta un bref coup d'oeil à la poitrine de la jeune blonde(ou ketsuni) avant de regarder l'horizon tout en imaginant que je touchais cette partie du corps dont que je convoitais tant. Ce n'est qu'une paire de ballon appartenant a une pathétique humaine, mais pourtant je suis convaincu que si je les touche, ils me mèneront à l'euphorie et au plaisir absolue ! La vie est vraiment illogique comment un être vivant si pitoyable peux t-il me procurer autant de plaisir... Aussi magnifique sont ces deux boules, je me contrôlerai car ma priorité est avant tout de sauver ma peau en détruisant cette foutu tour et si je meurs je peux définitivement dire adieu à la vie et à tout ces plaisirs qui la rendent si précieuse. C'est à dire les femmes, la drogue et surtout tuer ! Mais une fois que tout cela sera fait, je la tuerai et ces deux ballons appartiendront à moi et à mes fantasmes aussi longtemps que je le voudrai !

Après avoir bien rêver, je me retourna pour voir comment se porte Wolf. Le pauvre a peine il s'est lever qu'il retomba en prenant cette fois-ci une gifle de la jeune blonde. Puis celle-ci annonça qu'elle n'est pas là en tant qu’aguicheuse ou pom-pom girl, dommage je le pensais... Peu après cela la personne qui semblait être le chef de ce navire expliqua que ceux qui montent avec lui seront aux premiers rang si nous rencontrons des ennemis et ceux qui montent avec Link seront quant à eux premier pour chercher les reliques.

J'ignore ou je dois allées, mes coéquipiers sont probablement tous des incapables et le seul qui sait vraiment se battre ici présent c'est Wolf. Ce sont tous des faibles et des imbéciles, autant chercher les reliques qui nous mèneront à la tour et tant pis s'ils se font dévorés par les monstres si je ne suis pas là pour les protégés. J'aurai bien évidemment préféré monter sur le navire de guerre là ou j'aurai pu tué et regarder la poitrine de la jeune blonde mais qui trouvera les reliques si moi ou Wolf ont y va pas ? Je pourrai aussi demander à Wolf d'allez chercher les reliques tandis que moi je m'amuse sur le gros bâteaux, mais compte tenu que parfois il est vraiment bête je préfère mieux y aller... De toute manière j'aurai tout le temps pour me divertir et me faire plaisir après avoir détruis cette seconde tour. Après avoir réfléchis j'annonça à Wolf mon magnifique raisonnement :

Je pense que compte tenu qu'ils m'ont l'air tous d'être des incapables, je pense que le mieux est de chercher les reliques. A quoi bon à perdre notre temps à protéger des bon a riens alors qu'ont à notre vie à sauver en détruisant cette tour !

Puis je m'approcha de lui et je lui chuchota à l'oreille :

Certe ont sera pas sur le même navire que cette fausse pom-pom girl mais je te promet que une fois qu'ont aura pété cette tour, ont la tuera. Et une fois morte, ont touchera autant qu'ont le voudra sa poitrine ! Pour le moment ont s'occupe de sauver notre peau, après ont se fait plaisir, d'accord ?

Des hurlements d'enfants me fît tourner la tête vers une petite gamine qui se fait persécuter par des gamins. Une pitoyable humaine incapable de se défendre, je l'aurai volontiers rendu service en mettant un terme à son existence et de mon côté je me serai fais plaisir en m'emparant d'une vie, une de plus parmis les dizaines de milliers que j'avais volés, mais je suis conscient que ceux présent dans l'équipage prendront ça pour un crime. Je vis soudainement la femme qui avait affirmé ne pas être une pom-pom girl ou je ne sais quoi prendre sa défense, pathétique ! Les faibles doivent tous mourrir, pourquoi l'avoir défendu ?! Décidément je ne comprendrai jamais les humains et les autres être vivants... Les gamins après avoir vu mademoiselle qui ne veux pas être la pom-pom girl du navire, ceux-ci s'étaient aussitôt enfuis. Pitoyable, eux aussi doivent être faible pour fuir face à un être vivant pareil. Puis j'entendis la jeune blonde annoncer que celle-ci deviendra à l'avenir une magnifique rose et que tout les hommes l'envieront... Bien sur, elle ne sera rien de plus qu'un tas d’excrément ! Oû une vrai pom-pom girl avec un peu de chance...
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Jeu 28 Mar 2013 - 14:51
Wolf souriait bêtement avec les yeux fermés jusqu'à recevoir un joli bourre-pif dans la figure. En se relevant, la séance de défouloir continua avec la meuf qui donna une baffe au loup. C'était vrai que toucher les nibards chez une femme, c'était assez honteux. Wolf ferait mieux peut-être de retourner à la réalité. En effet, c'était différent par rapport aux films érotiques où les gens se laissèrent aller.

Il se releva en frottant sa joue. Celui qui avait donné le crochet annonça que les gens pouvaient rejoindre un des deux navires. N'aimant pas les navires qui vont du deux à l'heure, le cornérien préférait de retourner sur son Arwing et de les escorter. De plus, Wolf était habitué à l'air qu'à l'eau.

-Franchement, j'préfère allez sur mon Arwing que monter sur un de vos deux vieux bouts de bois qui flottent du deux à l'heure. Vous allez prendre beaucoup de temps surtout avec les tempêtes.

Léon était du même avis. Il venait de confier avant que le loup insultait les navires qu'il valait mieux chercher les reliques eux-mêmes. De plus, son ami le caméléon s'approcha de Wolf pour expliquer la façon d'avoir la femme gratuitement. Une fois détruite la tour, il iraient buter la femme pour pouvoir procurer des plaisirs par la suite. Wolf se mit à sourire diaboliquement en frottant ses mains.

-Ce que t'en as des idées, toi.

Le pilote observa avec l'assassin la même femme qui s'approcha des enfants dont tous sauf une se barraient. Elle fit un p'tit tour de magie à la fillette. Voilà de quoi appâter les gens.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Jeu 28 Mar 2013 - 18:29
Mon regard ce trouvait toujours dans la direction de l'horizon, tendis que je venais de finir de parler avec le seigneur de la mort. Je sentais mon corps qui commençais à devenir lourd, j'avais mon corps semblait devenir vide de toute énergie ma vision se brouillait de plus en plus. Je commençais tenir difficilement sur mes jambes, je tentais de me déplacer en direction des personnes ce trouvant sur le port de la ville en m'agrippant à ces dernier difficilement. Continuant mon chemin tant bien que mal j'arrivais au niveau d'un mur, m'adossant à ce dernier je me laissa glisser lentement jusqu'au sol sentant que j'allais vomir mes tripes comme si j'avais courus durant des heures sans faire la moindre pause. Je tendis difficilement ma main devant moi, tentant de faire apparaître mon taijitu dans mes mais mais une simple marque de ce dernier apparut sur ma main. Je ne comprenais toujours pas ce qu'il ce produisait voulant demander la moindre aide, je n'en avais pas la force de le faire. Je ferma quelque instant mes yeux à fin me calmer et de faire un point sur la situation. Fermant lentement mes yeux, ma respiration avait ralentis. Je venais rapidement de comprendre ce qui ce produisait, mon énergie je la sentais autre part dans ce monde, quelqu'un livrait un combat difficile en s'aidant de mes pouvoirs je n'avais aucune idée de qui était cette personne pour le moment.

Me relevant lentement tout en me dirigeant vers Stip, je comptais bien le savoir dans très peu de temps mais pour le moment ce dernier avait besoin de mes services. Je repris rapidement la main sur une partie de l’énergie ce trouvant dans le taijitu qui n'était plus dans ces lieux pour le moment mais à chaque fois que cette personne ce servait de ma puissance je le ressentais physiquement il n'était pas prêt pour faire l'utilisation de mes pouvoirs il payerais de sa vie si il était lié directement à son corps. Je n'en avais pas l'air en apparence me trouvant aux cotés de Stip, je livrais un véritable combat mental contre mon la puissance qui quittais mon corps progressivement. Arrivant aux cotés du Roi du grandiose royaume d'Hyrule, ce dernier n'avait pas vraiment l'air de prendre au sérieux la menace qui arrivait mais je savais que ce n'était qu'une façade. Je me mis à sourire en pensent que si tout c'était bien produit, cela ce trouve que je n'aurais jamais été dans cet endroit et que Trascer serait à ma place en ce moment même. Je n'avais pas vraiment eut l'occasion de lui en parler, mais j'avais fait un rapprochement plutôt étrange avec le nouveau seigneur du mal. Je m’identifias en lui très facilement c'était peut être étrange, il y aurait donc des chances que je devienne comme ce dernier dans un futur ?

Le bruit d'un coup me fit sortir de mes pensées, lorsque je sortis du monde des rêves subitement je me retourna dans la direction de la personne qui ce trouvait au sol suite au coup qu'il c'était prit qui semblait venir de la jeune fille qui accompagnais la mort. Je sentais que ma force revenait peu à peu tendis que j'écoutais la conversation des deux nouvelles personnes qui avait rejoins l'équipage, une sorte de personne en armure venait lui aussi de nous rejoindre mais sa présence n'éveillais en moi aucun intérêt tendis que ces deux personnes ne semblaient pas nous vouloir simplement du bien. Ils avaient une discutions qui ne me plaisait pas vraiment, tendis que le soleil frappais fort sur nous le bruit des vagues sur le port devenait de plus en plus fort. M'approchant rapidement de ces personnes poussant ceux qui ce trouvait sur mon chemin me frayant, un chemin direct vers leurs directions. Je fus rapidement à leurs hauteur, je leurs faisais face alors que nous nous trouvions sur le port. Le ciel commençais à s'assombrir au tour de notre groupe, tendis que j'affichais plutôt un visage montrant le mécontentement que j'éprouvais à leurs égards et que ces vermines ne valaient pas plus que ces pirates.

Vous fiez pas aux apparences, les plus dangereux sont souvent ceux qui paraissent les plus gentils.

J'eus disparus devant leurs yeux tendis que le temps se couvrait de plus en plus, j'apparus derrière ces dernières leurs tournant encore le dos ma voix ce mis à faire un triple échos démoniaque.

J'ai vu des monstres avec des corps de petite fille, ce n'est pas en tuant mes alliés que tu sauvera ta vie. Oublie maintenant la rédemption et la longue vie, car maintenant tu fais face au Seigneur du monde des morts et au Dieu de ce royaume.

La pression sur ces deux personnes ce faisaient de plus en plus lourd, des nuages sombres avaient repris l'avantage sur ce beau ciel azure. Le ciel était maintenant sombre, et les nuages commençais à démontrer leurs puissances suprême en grondent leurs puissances. Un précipité de couleur sombre s'échappait de mon corps enveloppant lentement mes deux victimes, ne leurs laissant aucune chance de rédemption par la pression qui régnait sur ces derniers. Lorsque ces derniers eurent respirer cette fumer qui s'échappait de mon corps, ils furent pris dans l’éternel cauchemars. Subissent encore et encore leurs pire cauchemars, ressentent la douleur mental et non physique.

Vous récoltez simplement ce que vous avez semer...

Le ciel sombre disparus en un éclat, ramenant les chants des mouettes et les bruits des vagues contre les bateaux tendis que le soleil réchauffais les corps après cette étrange événement météorologique qui venait de ce produire. Je repris la parole mais cette fois avec ma voix normal, me dirigeant en direction du bateau de Stip.

Ne vous hâtez pas cela dura bien assez longtemps, vous avez semer assez de chose pour que la tempête soit longue.

En me dirigeant en direction du bateau, les gens reprenaient lentement leurs activités tendis que je passais devant la jeune fille qui accompagnais maintenant celui qui était mon supérieur. Je lui fis un léger mouvement de tête lui montrant mon respect et que tout allait bien maintenant, puis dans un éclat azure je disparus en direction du nid de pie l'endroit où je comptais passer tout le voyage. Je faillis oublier les deux idiots qui ce trouvait en bas, agonisant et criant leurs terreurs. Je claqua des doigts et ils la fumer de couleur sombre disparus de leurs corps, ce dissipant dans l'air les laissant libre après avoir subis ce supplice durant plusieurs minutes ce qui impliquait environs une heure dans cet étrange monde.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Jeu 28 Mar 2013 - 21:35
Une nouvelle expedition se preparait, et Hwoarang comptait bien en faire partie d'une façon ou d'une autre. Stip annonça que les aventuriers allaient devoir se repartir dans 2 bateaux, un groupe avec Link iriaient chercher les reliques, l'autre avec Stip irait au contact de l'ennemi. Il reflechit tout en observant les autres faire leurs choix : La jeune fille fut la premiére a se decider, elle choisit le navire de Stip, mais ce qu'elle fit avant avait retenu toute l'attention de Hwoarang : elle avait sauvé une petite fille qui se faisait maltraiter par une bande de gosses. Hwoarang repensa que quelques années plus tôt il aurait été un de ces gosses qui faisait la loi dans la rue, s'en prenant aux plus faibles pour affirmer sa superiorité, il se demanda si il avait vraiment l'air aussi minable que ca. Ce qui lui fit repenser a son ancienne vie fut aussi le fait de voir l'attitude qu'avaient le lezard et le loup avec cette même jeune fille, le loup pensant pouvoir la toucher impunément et le lezard parlant de lui faire des trucs pas tres catholiques. Il se souvint que quelques années plus tôt quand il vivait de combats de rues, il lui arrivait d'affronter un autre chef de gang avec comme récompense une fille de l'autre gang. Il se dit qu'il ne valait pas mieux que ces deux la. Le lezard d'ailleurs monta dans le bâteau de Link et invita le loup a faire de même, mais lui preferait monter a bord de son vaisseau. Les equipages s'equilibrerent a nouveau lorsque Squall, le type qu'il avait vu emmerger de l'eau tout a l'heure monta dans le bâteau de Stip. Hwoarang devait a présent faire son choix, il hésitait entre aller au combat contre un grand choix d'ennemis a bord du bateau de Stip ou aller a la chasse aux reliques ou il trouverait probablement des adversaires du calibre de Trascer. Et tout en reflechissant des flashs de son ancienne vie de chef de gang lui revenaient. Cela lui arrivait de plus en plus de remettre son ancienne vie en question, il avait beaucoup evolué depuis : il a été recueilli par un maître de Tae Kwon Do qui lui apprit a avoir la technique et l'esprit d'un combattant, avait participé a des tournois d'arts martiaux et se battait desormais pour son honneur et pour la joie de combattre. Bien evidemment il cachait ce genre de tourments en lui et ne laissait pas apparaître ca en exterieur, alors il racontait des conneries de temps en temps pour donner une image d'un gars qui se fout de tout et de tout le monde. Ce qu'il fit a l'instant en se dirigeant vers le bateau de Stip :

Bon les gens : Je suis au regret de vous dire que malheuresement je vais partir avec l'autre bâteau pour la simple et bonne raison que .... euuuh non en fait j'ai pas vraiment de raison, je viens de decider ca sur le tas, bon ben on s'appelle on se fait une bouffe, a + !

Apres quoi il monta dans le bâteau de l'équipe de Link ou se trouvait deja sa moto. Il s'adressa d'ailleurs a l'un des pirates et lui dit pour deconner :

Dis, j'ai bientôt plus d'essence, donc si tu pouvais dire a ton pote qui gére la direction de ce bâteau de s'arrêter a une station service pour faire le plein tu serais bien sympa mon petit, bon voyage !

Il ne lui laissa pas le temps de répondre et tourna le dos au pirate pour se diriger vers Link et le lezard :

Je crois qu'on va bien s'amuser les copains ! Bon sur ce moi j'ai un coup de barre, je vais faire une sieste vous me reveillez quand il y a de l'action OK ?

Apres quoi il se dirigea vers le mât et s'allongea en y posant sa tête aprés avoir baillé longuement. Encore une fois il trouva bon de se faire remarquer en hurlant a 2 pirates qui discutaient :

HEEEEY ! AU BOULOT FEIGNASSE !
Pièces Pièces : 11526
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Dim 31 Mar 2013 - 11:51
Link se sentait troubler, ressentant comme un malaise, lorsque le temps changea subitement. Squall avait hérité d'une grande puissance, il espérait que cela serait suffisant pour se débarasser de Trascer. Leur petite équipe allait partir en expédition et c'était tant mieux qu'ils soient un nombre conséquent pour ça. En cas de problème, ils pourraient compter sur les uns et les autres. Car étrangement, Link avait comme un mauvais présentiment. Link observa Stip et les autres discuter de qui allait rejoindre quelle flotte, puis il se tourna pour s'adresser en direction de ses amis Pirates. Bien heureusement, Stip avait réglé le problème de leur subventions, et ils n'auraient davantage pas à plus s'inquiéter que ça concernant leur paiement. L'ancien echidné à présent sous forme humaine avait aussi proposé que le bateau de Link et des pirates parte en premier, en tant qu'éclaireur. Ils seraient les plus à même de dénicher ces reliques. Link se dirigea en direction de l'un des pirates, pour échanger de brefs mots avec lui, et lui faire comprendre qu'ils allaient partir. De son côté, Hwoarang se sentait déjà à l'aise sur ce bateau...Peut être un peu trop. Link se dirigea vers lui, avec le sourire.

« Tu trouveras tout ce qu'il faut dans la calle du navire. On a pris le soin de prendre de la nourriture avec nous. J'ignore pour combien de temps nous en avons...Mais il va falloir être rapide et efficace. En tout cas, c'est chouette que tu fasses partie de l'équipage. »

Les pirates, eux, ne furent pas de cet avis lorsqu'ils remarquèrent que ce dernier tentait de donner des ordres. Link lui conseilla d'aller plutôt se reposer, d'un air gêné. Après quoi, il se dirigea vers la barre du navire, faisant face à la mer.


« ...Hissez les voiles ! Nous partons ! »

Les pirates s'executèrent, et sur la flotte de Stip, le même ordre fut donné. Les voiles furent hisser les unes après les autres, et le bateau se mit à avancer lentement par dessus les flots bleu de la mer d'Hyrule. Ils étaient partis, le voyage commençait, mais Link espérait que cela serait court. Il échangea rapidement quelques mots avec un de ses amis Pirate qui s'y connaissait bien en navigation, puis Link observa l'horizon, repensant à ce qu'avait dit Stip concernant les Tours.

« ...Dans peu de temps, les Tours déclencheront une nouvelle catastrophe. J'espère que nous n'allons pas trouver ces reliques trop tard. Pourvu qu'elles ne soient pas au fond de la mer... »

Au loin, direction nord-ouest, un tout petit point minuscule brillait, et semblait être entouré de terre. Un ilot perdu à l'horizon avait peut être ses secrets à réveler aux équipages qui naviguaient dans sa direction...
Pièces Pièces : 108170
Nombre de messages : 57141
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 1 Avr 2013 - 10:55
Samus Aran ecouta attentivement son interlocuteur, le souverain de ces terres, dans une immobilité de pierre. Son armure aidait à rester ainsi figée, le métal limitant clairement ses tocs de mouvements et dissimulaient clairement ses tics faciaux. Stip était loin d'être idiot et, à en juger par sa réaction, sa manière de penser que la chasseuse de prime cherchait à lui tirer un maximum d'argent, il devait avoir déjà affaire à d'autres membres de la profession probablement moins scrupuleux. La demoiselle en armure ne pouvait décemment pas lui en vouloir : il fallait bien reconnaitre que ce métier était celui de mercenaire, un mercenaire individuellement suffisemment fort et débrouillard pour ne pas s'intégrer à une armée, un mercenaire spécialisé dans les opérations requérant une précision qu'une armée ne pouvait de toute façon pas posséder. Au finale, la proposition de son interlocuteur parut tout à fait correcte à la jeune femme. Son vaisseau de combat représentait une importante somme d'argent, autant en matière première qu'en manufacture et il lui proposait ni plus ni moins qu'un remplacement pure et simple, sans aucun frais. Il serait toujours de renégocier après coup, en fonction de la difficulté effective de la mission. Mais, en l'état, elle pouvait difficilement se plaindre. Samus acquiesça donc, d'un mouvement de tête.

- Cela me parait un marché honnête. Il sera toujours possible de renégocier le paiement à la fin de la mission...

Tout autour, les choses s'étaient mises en mouvement tout autour. Visiblement, la donzelle ne serait pas la seule à participer à cette mission, comme c'était bien souvent le cas. Qu'un vaisseau pirate et un vaisseau de l'armée s'allie ne voulaient dire qu'une chose : les reliques recherchées devaient avoir une importance majeure, pour que de tels moyens soient déployés et, surtout, que les représentants de la loi s'associent à ceux qui s'affranchissaient des règles. Elle ne manqua pas de remarquer la présence plutôt incongrue d'un homme et de sa moto, au milieu de cette population médiévale... La différence technologique était notable bien que, pour Samus, le deux roues de ce dénommé Hwoarang représentait une technologie bien trop datée. L'espace d'un instant, la donzelle se demanda comment un tel homme avait pu débarquer ici. Mais ce qui retint son attention, ce fut l'arrivée - en vaisseau spatial - d'un étrange duo de créatures anthropomorphes, apparemment décidés à participer eux aussi à la recherche. L'espace d'un instant, elle eut l'espoir de pouvoir utiliser leur technologie pour réparerait les composants les plus complexes de son propre appareil, doutant sérieusement que les forgerons d'Hyrule pourraient pourvoir à ses besoins. Mais elle déchanta rapidement en s rendant compte le genre d'individus qu'ils étaient : Sans éducation, visiblement menteur et de toute évidence criminels. Si la chasseuse de prime avait eu accès à sa base de donnée - malheureusement détruite avec le crash de son propre véhicule - elle aurait pu être fixée. En attendant, tout ce qu'elle pouvait avoir, c'était de sérieux doutes.

Mais c'était sans compter l'arrivée de cet étrange individu, ce Squall. Rien que la prononciation de ce nom, dans la bouche du souverain Stip, avait provoqué un picotement dans la base de la nuque féminine, lui donnant la certitude qu'elle l'avait déjà entendu quelque part. Mais, dans cette galaxie, il devait exister plusieurs Squall. Mais, maintenant qu'elle le voyait, son apparence lui était étrangement familière... Se pouvait il qu'elle l'ai déjà rencontré ? A chaque seconde qui passait, cette impression se renforçait, pour devenir une certitude. La mémoire des évènements faisait toujours défaut à Samus mais, petit à petit, elle pouvait assembler le puzzle : Ce Squall, non seulement elle l'avait rencontré, mais avait aussi tenu sa vie au creux de sa main... était ce parce qu'elle l'avait vaincu une fois et aurait pu l'achever ? Etait ce parce qu'elle lui avait sauvé la vie ? L'un comme l'autre paraissait pourtant absurde, aux vues des capacités de ce dernier : En quelques battements de cils, quelques respirations, le bonhomme avait mis à terre les deux autres visiteurs de l'espace, les laissant se tortiller de douleur sur le sol sans bouger le moindre petit doigt, pour finalement les libérer de leur tourment d'un claquement de doigt. Pourtant... cette certitude refusait de partir.

Finalement, Stip annonça le choix qui s'offraient aux chasseurs de reliques : Monter avec les pirates et être les premiers à participer à la recherche elle même ou monter sur le navire royal et participer à la défense. La plupart semblaient favoriser les reliques. Portant sa main de métal à son casque, Samus fit défiler les différents modes de sa visière, constatant qu'eux aussi avaient soufferts lors du crash. N'ayant plus accès à la vision à rayon X, ni même à l'analyseur de particules, la blonde en armure perdait ses atouts dans les fouilles qui s'annonçaient. Ces deux éléments, plus la présence de Squall sur le navire militaire décidèrent finalement Samus.

Se mettant finalement en mouvement, au moment où un petit blondinet parlait de lever les voiles, Samus monta sur le navire de Stip. D'un pas décidé, elle s'approcha de Squall, s'éclaircissant la gorge sous son masque.


- Ahem... Vous êtes Squall, c'est ça ? Je me nomme Samus, Samus Aran. J'ai... et bien je suis là, parce que mon vaisseau s'est crashé et que j'ai demandé à Stip de me rembourser ce que ses hommes ont détruit. Mais dans le crash de mon vaisseau, j'ai reçu un choc à la tête et une partie de ma mémoire manque. Pourtant, j'ai l'impression de vous connaître... Je me trompe peut être de personne mais, mon nom ne vous rappelle rien ?
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Mar 2 Avr 2013 - 23:32
Alors que je marchais sur le port pour rejoindre l'autre navire, une étrange personne avait marché vers notre direction avant de s'arrêter face à nous et de nous regarder avec un air méprisable. Il s'agissait d'un des nombreux incapables qui allaient participé à cette mission sauvetage. Le peuple de Hyrule avait envoyé leur méllieure élément pour sauver le monde mais j'imaginais qu'il était pour moi aussi inoffensif qu'un ver de terre. Cette abrutit dévisageait moi et mon ami comme ci qu'ont étaient de la vermine, j'avais bien eu envie de répondre à son manque de respect en lui enfonçant mon couteaux dans son corps mais si je l'avais fais, il y aurait eu de fortes chances que je me sois mis à dos toute l'équipe de sauvetage. Si j'évitais tant de provoquer leur hostilité ce n'était pas par peur mais parce que je préférais mieux éviter de perdre du temps compte tenu que la tour était une véritable bombe à retardement. Je remarquais cependant qu'a mesure que les secondes passaient, le temps s’assombrissaient progressivement.Mon pathétique interlocuteur annonça soudainement :

Vous fiez pas aux apparences, les plus dangereux sont souvent ceux qui paraissent les plus gentils.


Puis, de manière complètement inattendu il disparut et apparut dans mon dos. Cette imbécile annonça avec une étrange voix que je trouva un peu inquiétante :

J'ai vu des monstres avec des corps de petite fille, ce n'est pas en tuant mes alliés que tu sauvera ta vie. Oublie maintenant la rédemption et la longue vie, car maintenant tu fais face au Seigneur du monde des morts et au Dieu de ce royaume.

Pitoyable, s'il croyait m'effrayer en annonçant avec une voix démoniaque qu'il était le seigneur du monde des morts il s'était lourdement tromper. Je pouffa de rire tant qu'il était pitoyable. Le ciel était étrangement devenu très sombre, jamais j'avais vu des nuages aussi gris et des éclairs qui grondaient aussi fort. Je trouvais que tout ceci était une amusante coïncidence, au moment ou cette imbécile avait pris une voix de démon et m'avait annoncer qu'il était le dieu de la mort, le ciel s'était complètement assombris. Une personne peureuse ou naîf serait tombé dans le panneaux mais moi je ne suis pas une personne comme ca... Je suis... La mort !

A peine avais-je déclarer mentalement que j'étais la mort que une fumée sombre enveloppa mon corps et celui-ci de mon amis et... J'avais vu de manière complètement soudain mes pires cauchemars se matérialiser devant moi tandis que je sentais mon corps s’effondrer et de m'aggriper au planche du bois du port. j'hurlai et je me tortillais de douleur tant que je voyais était horrible. La même voix de l'imbécile annonça alors que Falco me torturait :

Vous récoltez simplement ce que vous avez semer...

Pendant de longues minutes les pires choses que je redoutais défilaient puis, tout s’arrêta brusquement. Ouf tout cela n'était qu'un cauchemard... Je me leva, désorienter et exténuer par tout ce que j'avais endurer. Je me demandais si ce que j'avais vu était un avant gout de l'enfer ou non mais une chose était sur, cette personne était bien le dieu de la mort... Si je continuais à tuer autant de personne, connaîtrais-je des sensations aussi horrible que celle-ci ? Mais si je tuais personne, ma vie serait un enfer et je me serai bien fais avoir si l'enfer n'existait pas... Je montis sur le bâteaux des pirates et j'annonça à mon coéquipier qui me suivait :

Je vais faire un petit somme, je suis fatigué et... J'ai besoin de méditer...


Alors que je m'empressa de trouver un mur ou je pourrai dormir, je vis un étrange individu annonçer :

Je crois qu'on va bien s'amuser les copains ! Bon sur ce moi j'ai un coup de barre, je vais faire une sieste vous me reveillez quand il y a de l'action OK ?

Je m'asseya en m'adossant contre le mur puis je médita si je devais continué à tuer ou s'il était préférable que j'arrête.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Hwoarang a écrit :
avatar
Koopatrouille
Mer 3 Avr 2013 - 19:36
Link avait informé Hwoarang que s'il avait faim i pouvait se nourir avec la nourriture dans la cale. Il le remercia de l'information, mais la tout de suite il n'en avait pas besoin, il preferait se reposer. Quelques minutes plus tard il se reveilla de sa sieste avec des gargouillements de ventre, ah oui c'est vrai ! il n'avait pas mangé depuis un moment deja ! Il se rappela alors de ce que Link lui avait dit et se dirigea vers la cale. Il trouva tout sorte de nourriture la bas : Pain, Jambon, Frômage, fruits ... Il prit un maximum de tous ca et s'en fit un gigantesque sandwich. Il allait surement se faire engueuler par certains pour se servir a son aise, mais il n'était plus a ca prés, et puis il avait quand même veillé a ce qu'il en reste assez pour nourrir tout le bâteau, il n'était pas con non plus ! Il sortit de la cale pour arriver sur le pont et mordit dans son sandwich, une partie de la garniture tomba par terre, il entendit 2 pirates rigoler, ils cesserent net lorsqu'il tourna la tête vers eux. L'un d'eux avait un balai a la main, Hwoarang lui dit :

Tiens d'ailleurs, la bouffe qui se trouve hors de ce sandwich n'est plus de ma juridication. Tu sais ce qu'il te reste a faire ?

Apres quoi Hwoarang le bouscula de l'épaule et marcha dans sa direction sans accorder un regard de plus aux deux pirates. Son caractére commençait surement a lui attirer une mauvaise réputation auprés de l'équipage, mais il s'en foutait royalement. Si il était la c'était pour combattre, pas pour se faire des copains ! Alors qu'il marchait il vit le lezard assis les yeux fermés, surement en train de mediter. Il l'avait vu se tordre de douleur tout a l'heure, mais vu qu'il se contrefichait de l'existence de ce type, il n'y avait pas vraiment preté attention. Mais la la tentation était trop grande, il s'approcha discretement puis lorsqu'il fut assez prés il hurla :

WAAAAAAAAAH ATTENTION DERRIERE TOI UN ZOMBIE QUI FAIT DU PEDALO !

Hwoarang était completement mort de rire suite a cette blague de trés bas niveau. Il ne préta pas attention a la réaction de la victime de cette pauvre blague et lui dit :

Hahaha ! Fais pas cette tête le lezard, c'est rigolo les promenades en mer. Tiens bon ap' !

Apres quoi il sortit un bout de saucisson de son sandwich et le posa a côté de Léon. Il alla jusqu'a l'avant du bateau pour finir son sandwich, puis il resta un moment a regarder le paysage maritime avant d'apercevoir un petit point noir au loin. Puis il croisa Link et lui demanda :

C'est quoi ce machin la bas ? C'est la qu'on va ?
Pièces Pièces : 11526
Nombre de messages : 338
Age : 24
Localisation : Pas la !
Date d'inscription : 17/01/2013
Liens : Petite amie : Flare
Amis : Linkfan, , Luciole, Capricorn, Angelique
Ennemis : Trascer, Baltagnar, Dollmaster


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


[center]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Jeu 4 Avr 2013 - 21:47
La flotte suivant le navire des Pirates dont Link était aux commandes, restait proche d'eux. De quoi assurer un maximum de défense pour ce qu'ils s'apprêtaient à affronter. Link entendait du grabuge sur le bateau, avant que cela ne se transforme en rire. Bah ! Garder son âme d'enfant lors d'une telle expédition, c'était peut être quelque chose de nécessaire pour le moral des troupes. Il fallait que l'Hylien reste concentré sur le trajet. Il attrapa une longue vue pour observer le fameux point lumineux qui reflétait grâce au soleil qui pointait et peinait depuis un moment à sortir des nuages. Encore heureux qu'il faisait plus lumineux, comparé à cet étrange moment où Squall était sorti de lui. Encore une fois, entre lui et Acrya, voir Saphya, l'Elfe espérait qu'ils finiraient pas par leur tourner le dos d'une quelconque façon. Mais le garçon avait au moins confiance en Squall. Au bal de Maiden, sans lui, ils seraient sans doute tous mort...

«Hey ! Eh moi alors ?! »

« Haha ! Tu m'as entendu, Taya ? Je devais réfléchir à voix haute. Excuse moi. Oui, toi aussi tu nous as été d'une forte aide. J'espère que l'on n'aura plus à connaitre une situation aussi horrible... »

La fée qui accompagnait Link depuis un bon bout de temps, ancienne ami du réputé Skull Kid, se posa sur l'index du jeune héros. Link leva sa main pour observer à l'intérieur de la longue vue, et la petite fée se mit alors à voleter autour de lui. La mise au point n'était pas terrible sur cet appareil, et Link chercha un petit instant pour pouvoir bénéficier d'une vision moins flou. Après quelques petits réglages, il fut surpris d'observer ce qu'il voyait à travers la longue vue.

« Non...Serais-ce...? »

Link fit signe de stopper le bateau lorsque celui ci fut enfin devant le petit îlot. Link tint à descendre le premier et accosta au niveau de ce qui ressemblait être à un bout de roche, par dessus lequel celui ci était recouvert d'un cercle d'herbe et de fleurs. Au centre de ce bout de caillou flottant sur l'océan, se tenait une statue qui ouvrait les bras. Un objet doré et triangulaire flottait entre ses deux bras. Link effleura de ses doigts ce qui semblait bien être la première relique tant convoitée.

« C'est...un morceau de Triforce ? Mais comment ? »

En la retirant de la statue de pierre, les yeux de celle ci s'illuminèrent. Soulagé que rien d'autre ne se passe, Link regrimpa à l'intérieur du navire en mettant le fragment dans sa poche. Il fit signe au Capitaine Stip qui se trouvait sur l'autre bateau et Link tira sur un tonneau avec son grappin pour voyager entre les deux bateaux, après avoir averti le groupe de pirate, ainsi que Leon et Hwoarang, qu'il "revenait très rapidement". En réalité, Link souhaitait dialoguer quelques instants avec Stip. Il lui montra le fameux triangle doré en question.

« Ces reliques dont nous a parlé ce robot, Monita...Il s'agit des Fragments de la Triforce. Aux dernières nouvelles, je pensais que c'était les fausses déesses de Maiden qui les détenait. Mais sa perte a du les désactiver. J'imagine qu'elles ont du être attirer vers ces statues. Bref, en définitive...On dirait bien que l'on va devoir récupérer les deux autres. Tu es d'accord pour continuer la chasse au trésor ? »

(Je me permet de récupérer le premier fragment, pour le suivant, veuillez attendre quelques posts avant de le faire apparaitre. Je m'occuperai de donner le signal pour le dernier ^^)
Pièces Pièces : 108170
Nombre de messages : 57141
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Sam 6 Avr 2013 - 15:17
Stip avait été surpris - et d'une certaine façon, rassuré - que la jeune blondinette choisisse de monter avec lui pour cette expédition. Il croyait celle-ci dégoûté par sa présence, mais peut-être avait-elle décidé qu'il était le moins pire des pervers présentement dans les parages? Quoiqu'il en soit et peu importe les raisons de celle-ci, il ne pu s'empêcher d'incliner la tête et de lui lancer un petit sourire lorsqu'elle prit place sur le pont du navire. Son esprit ayant été accaparé par Ketsurui, il ne remarqua pas ce que Squall avait fait à Léon et Wolf - ce qui était mieux pour lui, d'ailleurs, puisqu'il l'aurait engueulé pour avoir endommagé le port.

Il le remarqua cependant lorsque celui-ci prit monta sur la frégate. Il inclina également la tête en direction de la jeune fille, avant de disparaître dans un éclat azur. Encore une fois, le Démon retourna simplement son regard sur le port puisqu'il savait où était passé son dernier élève en date - sur le nid de pie, entrain de scruter l'horizon pour trouver une menace si jamais il allait y en avoir une. C'est à ce moment qu'il remarqua que la chasseuse de prime en armure avait choisit de monter sur son navire elle aussi. Puisque celle-ci semblait vouloir discuter avec le guet - soi Squall - il en profita pour adresser la parole a la petite sorcière a ses côtés.


- Il semblerait que tu ne seras pas la seule femme abord. J'espère que cela peu te rassurer.En effet, celle-ci avait décidé d'elle-même de monter sur le navire Amirale, mais si c'était simplement parce qu'il avait l'air du pervers le moins dangereux, il doutait que celle-ci se soit vraiment sentie en sécurité. C'est pourquoi il lui fît remarquer la présence de Samus. En entendant Link crier de hisser les voiles, le Démon abandonna cependant sa position au côté de Ketsurui pour s'occuper de commander son navire.

Peu après le départ de la caravelle Pirate, la flotte Royale d'Hyrule fracassait les vagues elle aussi, poursuivant le navire qui se trouvait devant eux. La mer était assez calme pour le moment et donc rien de spécial ne se produisit, avant que les pirates remarquent une île au loin. Rapidement, l'elfe avait débarquer pour y dénicher la relique. Le plus étrange étant que, alors que la flotte reprenais la route, celui-ci joua a l’acrobate en se déplaçant jusqu'à son navire à l'aide de son grappin. Qu'est-ce qu'il pouvait bien vouloir lui montrer de si important? Bien entendu, il sentait la puissance familière qui était dégagé par l'objet mais ...


« Ces reliques dont nous a parlé ce robot, Monita...Il s'agit des Fragments de la Triforce. Aux dernières nouvelles, je pensais que c'était les fausses déesses de Maiden qui les détenait. Mais sa perte a du les désactiver. J'imagine qu'elles ont du être attirer vers ces statues. Bref, en définitive...On dirait bien que l'on va devoir récupérer les deux autres. Tu es d'accord pour continuer la chasse au trésor ? »

Le Démon était tout aussi surpris que l'Hylien - lorsqu'il avait donné son fragment de triforce a Maiden il y avait de cela plusieurs mois il ne s'était pas attendu à retomber dessus dans un avenir rapproché. Si les reliques étaient effectivement les morceaux de la triforce, alors il fallait véritablement les retrouver avant que les acolytes de Trascer ne tombent dessus. Après tout, celui-ci était déjà bien assez puissant comme cela.

- Évidemment que je suis d'accord pour continuer la chasse au trésor. Je suis peut-être fou, mais même moi je sais que si Trascer met la main sur une pièce de la triforce, la puissance de ses alliées en sera grandement augmenté. Aller, retourne à ton poste, j'ai un navire à commander ...
Pièces Pièces : 14084
Nombre de messages : 3047
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Link a écrit :
avatar
Fondateur
Dim 7 Avr 2013 - 11:04
Link acquiesça. Il ne savait pas pourquoi mais il sentait que récupérer les deux autres fragments ne serait pas aussi simple. Il se retourna, regardant l'équipage de Stip, et en particulier cette femme blonde, Samus. Il la reconnaissait et espérait qu'elle allait bien depuis le temps. Saisissant son grappin, Link revint sur le navire des Pirates et changea de direction, vers l'ouest. Le vent soufflait plus fort, et il serait plus aisé de se diriger par là. Le groupe de Link partit donc dans cette direction, accompagné des autres navires de la flotte de Stip. Link lâcha la barre quelques instants, pour s'approcher de la proue du navire, et observer l'horizon. L'eau était claire, et le vent qui soufflait sur l'océan était pur. Pas la moindre once de ténèbres à l'horizon. Et pourtant...La mer se mit à faire plusieurs remous, avant qu'une énorme vague ne s'abatte sur le navire de Stip qui tint bon. Que s'était il passé ? Chacun l'avait sentit. Ce frisson...

« Ce tremblement...Est-ce que c'était...? »

L'Elfe en avait bien peur. Une seconde Catastrophe provoquée par les Tours avait fait des ravages, quelque part, dans l'un des mondes. Si vite ? Link avait peur qu'ils ne soient pas capables d'assurer cette course contre le temps, mais ils devaient tous garder confiance en eux s'ils souhaitaient vaincre Trascer. Link se mit à priait, en espérant que la Catastrophe qui s'était produite avait pu être évité. Devant eux, la mer continuait de défiler, pour le moment, avec aucune trace d'un nouvel ilot à l'horizon.
Pièces Pièces : 108170
Nombre de messages : 57141
Age : 24
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 7 Avr 2013 - 14:56
Les yeux grand ouvert scrutant l'horizon d'une couleur bleu infini, j'examinais la moindre trace de menace pour notre voyage. La surface étaient parfaitement clair et les vents semblaient être en notre faveur, ma vision était certes performante ainsi que perçante mais les fonds marins étaient toujours hors d'atteinte. Je n'étais sur de rien au sujet de ce voyage, mais si un accident devait se présenter il n'aurait aucune chance de nous arrêter dans notre quête. Je me frotta doucement les yeux, alors que ces derniers reprirent une apparences normal. Je m'étira doucement en poussant un soupire, lorsque j'ouvris de nouveau mes yeux. Je vis la jeune fille que j'avais connu il y as bien longtemps dans mes débuts sur cet bien étrange monde. Je lui fis un léger sourire et l'invita à s’asseoir à mes cotés, en me poussant un peu pour lui faire de la place. Elle avait donc subit un choc au niveau du crane, c'est pour cela qu'elle ne se souvenait plus de moi et me traitais ainsi avec des belles paroles. C'était très étrange tout de même, me souviens que lorsque nous nous étions rencontrer elle me traitait plus comme un enfant mais j'étais heureux de la revoir. Je l'observais toujours en souriant, et me mis à lui répondre en observant l'horizon.

Alors avant tout, suis une personne comme les autres tu n'as pas besoin de me parler en me vouvoyant tu sais? Surtout que ce n'est pas vraiment dans tes habitudes, en tout cas sache que suis heureux de te revoir en vie et que oui ton nom me dis bien quelque chose. Nous nous sommes rencontrer lorsque j'étais nouveau dans ce monde, tu m'avais aider à sortir d'un pétrin pas possible si tu ne m'avais pas aider ce jour la. Je pense que je serais plus de ce monde depuis bien longtemps, même si mes relations avec la mort sont un peu ambiguë maintenant !

Tout en prononçant ma dernière phrase un léger rire échappa de ma bouche, tendis que le sourire était toujours présent sur mon visage. L'observant de temps à autre, je pouvais voir que son armure avait subit de sérieux dégâts. Je posa lentement ma main sur son casque, tout en la regardant avec un regard sincère et confiant. Le sourire toujours présent sur mon visage, je lui fis un signe pour lui dire de ne faire aucun mouvement. C'est alors que des arcs électriques de couleur bleu, parcouru le casque de la jeune fille le réparant tant bien que mal. Je fis glisser ma main le long de son casque lentement puis je la retira, tout en souriant.

Ton casque fonctionne mieux maintenant, j'ai fais l'utilisation de l'alchimie à fin de réparer les dégâts qu'il avait subit. Je ne m'y connais pas vraiment dans cet technologie, j’espère que cette transmutation fut suffisante.

Me levant lentement tout en me tirant grâce à la barrière en bois ce trouvant sur le nie de pie, je fis apparaître une armure cybernétique dont j'avais l'acquisition il as bien longtemps maintenant. Elle était comme neuf la couleur de l'armure étaient encore flamboyante et elle ne faisait aucun bruit de rouille. Je la déposais lentement au niveau du sol sur le quel elle tenait debout d'elle même, mon regard ce posa de nouveau sur la jeune fille et lui dis.

C'est une armure cybernétique dont j'ai pus faire l'acquisition, ce n'est pas vraiment mon genre de truc. D'ailleurs vu l'état de ton armure elle serait plus profitable à toi qu'à moi. Met la je suppose que....

Une puissante vague frappa violemment le bateau, n'ayant à peine le temps d'observer l'horizon. Le bateau subit une nouvelle secousse du genre, ce qui eut pour effet de nous faire tomber du nie de pie tombant le long du mat. Me rattrapant sur le mat avec mes pieds à fin de ralentir la chute, je me mis à courir sur ce dernier tant bien que mal tendis qu'une pluie fine c'était mis à couler. Rattrapant la fille dans sa chute, je continuais ainsi à faire l'ascension jusqu'à de nouveau être en haut du nie de pie. Observant de nouveau l'horizon qui maintenant était couvert de puissance nuage de sombre, je retins mon souffle et observa ce qui ce passait. Tendis qu'une énorme vague j’avançais dans notre direction, projetant divers débris dans la direction du bateau.

Un arriva trop prêt du nie de pie, je me servis de ce dernier à fin de prendre appuie et de me diriger en bas. Sautant de débris en débris, les détruisant après mon passage d'un coup de lame bien placer. Arrivant directement en face de la vague sur le pont, fermant les yeux et respirant profondément à fin de prendre le temps d'analyser l'angle d'attaque qui serait le meilleur. Le seigneur de la mort arriva à mes cotés et plaça son bras en face de moi, je ne cherchais pas à savoir ses motivations. Faisant disparaître mon arme, je courrais dans la direction des quartiers du bateau. Je sentis quelque chose venir sur moi, je fis un saut arrière esquivant l'énorme tentacule.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Dim 7 Avr 2013 - 15:36
(bon bah vu que j'ai pas eux le temps d’éditer mon autre poste, j'vais faire mon pavé habituelle séparé en deux, nah !)

Stip observa l'elfe refaire le trajet inverse entre leur deux navires, espérant que celui-ci serait assez rapide pour ne pas tomber, car il avait remarqué - contrairement à lui, apparemment - qu'une gigantesque vague se dirigeait vers eux. Plus qu'une seule vague en vérité, puisque devant eux, sous les eaux, quelque chose les attendaient. Lorsque la première vague les percutas, le Démon remarqua bien vite que Squall et Samus avait été surpris et qu'ils étaient entrain de tomber du nid de pie - pourtant, c'est pour Ketsurui qu'il s'inquiéta. Remarquant que celle-ci était également sur le point de perdre pied, il passa le gouvernail à son sous-officier et sauta par-dessus la rambarde du pont supérieur pour rattraper la jeune femme avant qu'elle ne tombe.

- Je vois que tu n'as pas le pied marin ma chère. Heureusement que je pense à toi !Tenant toujours celle-ci dans ses bras, le Roi observa l'horizon tout en aidant la blondinette à se remettre sur pied. Analysant la situation, il chuchota à l'oreille son oreille : Je te conseille d'ailleurs de bien te tenir, je crois que cela va brasser ...Il la lâcha ensuite pour se diriger vers la proue du bateau.

Son élève se tenait déjà a l'avant du navire, arme en main, mais le Seigneur de la Mort mit son bras devant lui sans dire un mot. Il n'en avait pas besoin, Squall comprendrait qu'il comptait s'en charger lui-même. Se charger de quoi? Alors qu'une deuxième et troisième vague heurtait la coque du Navire amirale, des dizaines de tentacule gigantesque sortirent de l'eau, toute autours de l'embarcation et prête à l'engloutir telle un vulgaire jouet. Un Kraken. La véritable question ici était : ce monstre avait-il toujours vécu dans les profondeurs de la Mer d'Hyrule, où avait-il était attiré ici par la puissance dégagé par les reliques? Si c'était la deuxième option ... cela voulait dire qu'ils étaient sur le bon chemin.

Instinctivement, la main de l'Empereur des Démons se précipita sur son côté droit, cherchant son épée. Malheureusement pour lui, elle n'était plus là, une certaine Flare l'ayant gardé pour l'empêcher d'être voler lorsqu'il était ... hors d'état. Il n'aurait peut-être pas du la lui laissé, maintenant qu'il y réfléchissait. Enfin, il allait devoir se charger de la bête d'une autre manière. Se tournant vers les officiers sur le pont supérieur, il leur fît quelques signes de la main, avant d'attraper le sabre de l'un des marins Hylien.

Alors que les autres navires de sa flotte était mise au courant de ses ordres par le système de communication a base de drapeau de différente couleur, le Démon se jeta dans la mer. Les tentacules avait déjà commencer à attaquer le navire mais Stip était confiant de pouvoir l'arrêter avant que celui-ci coule. Alors que à la surface les navires se positionnais de manière a présenter leur flanc au navire amiral d'Hyrule, le Roi nageait vers la gigantesque créature qui l'observait, incrédule , de ses grands yeux. Plusieurs de ses tentacules plongèrent de nouveau sous la mer, des marins encore emprisonné à l'intérieur des membres, pour essayer de l'attraper. Il était déjà trop tard.

Les hommes (et les femmes, ne soyons pas sexiste) resté à la surface purent voir tout d'abord des bulles remonter à la surface, suivit d'un espèce de sang verdâtre qui semblait se mêler de manière naturelle au milieu aquatique. Peu de temps après, c'est le Démon lui-même qui fût propulser hors des flots, allant s'encastrer le dos dans le mur des quartiers privée de son navire. Pourquoi avait-il était projeté hors des flots? La réponse ne perdit pas de temps à apparaître, la gigantesque tête du Kraken égermant de l'Océan en un énorme cri de douleur, un sabre planté dans l'un de ses grands yeux. Aussitôt, tout les navires de la flotte ouvrirent le feu, écrasant le monstre marin sous une avalanche de sphère métallique qui lui déchirèrent le corps.

Stip se releva alors, retournant calmement vers son gouvernail, ordonnant à son équipage de vérifier les dégâts subit par le navire et de compter les membres de l'équipage qui avait été tués.

(et hop, deux postes pour faire un pavé, et du coup je retourne au boulot, salut !)
Pièces Pièces : 14084
Nombre de messages : 3047
Age : 25
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 7 Avr 2013 - 20:34
La chasseuse de primes avait bien fait de se fier à ses impressions, à faire confiance à son instinct. Squall et elle s'étaient donc déjà croisé et elle l'avait effectivement sauvé. Ses retrouvailles étaient étranges, Samus était persuadée qu'à l'époque où ces évènements s'étaient produits, l'homme né détenais pas cette puissance qui était désormais sienne. Mais peu importait, la jeune femme se sentait en confiance avec lui... d'habitude habituée à faire face à l'adversité seule, elle savait qu'elle ne risquait pas grand chose à ses côtés. Ce garçon se révéla d'ailleurs très généreux : d'un simple contacte de la main sur son casque, il le répara, prétendant utiliser l'alchimie. Miss Aran avait du mal avec des notions telles que la magie, mais cet Hyrule et les prouesses de Squall la forçaient à y croire. Vérifiant les différents modes de visée de sa Power Suit, Samus constata avec étonnement que tout fonctionnait parfaitement bien. Elle n'eut même pas le temps de le remercier pour son aide que, déjà, le Dieu de la Mort faisait apparaitre une armure cybernétique toute neuve, munie de canons d'épaules et tout le tralala. Utilisant les capacités d'analyse de sa visière, nouvellement regagnées, la grande blonde put apprécier ses caractéristiques : Servomoteus au niveau des articulations, augmentant force, vitesse et souplesse, alliage résistant et canons lance-missiles. Un instant sans voix, la jeune femme se tourna vers Squall, soufflant un bref Merci...

Puis, sous les yeux de son interlocuteur, la chasseuse de prime se déshabiller. Enfin, déshabiller n'est pas tout à fait exact... les différentes pièces de l'armure colorée que Samus portait semblaient se dissoudre, comme si elles avaient été faites de sucre, pour être absorbée par la combinaison moulante de couleur bleu turquoise qui couvrait son corps. Une fois le processus terminé, la donzelle se pencha sur son nouveau joujou. Mais, au lieu de l'enfiler directement, elle démonta les canons d'épaule, les séparant du reste. Avec une remarquable dextérité, elle enfila alors la tenue dépourvue d'armes, fléchissant un peu les jambes, serrant et desserrant les poings afin de tester les articulations. Se concentrant sur les canons, elle les démonta rapidement, aidée par sa force déjà surhumaine, encore améliorée par l'exosquelette offert par Squall. Les assemblant autour de son bras droit, elle poussa un soupire. Puis, aussi curieusement qu'elle avait disparut, la Power Suit sembla réapparaitre, couvrant l'armure qu'elle portait comme une sorte de seconde couche. Quand le processus fut terminé, on avait l'impression que rien ne s'était produit, que Samus n'avait jamais quitté sa Power Suit et que l'exosquelette en dessous n'avait jamais été enfilé.

- Merci pour ce cadeau, Squall. Le processus d'intégration risque de prendre quelques heures, mais ce don fera bientôt partie intégrante de ma Power Suit... l'améliorant sensiblement. Mais je peux déjà profiter de ses effets. Merci encoooooeeeh !

Elle fut coupée dans sa phrase par la vague, qui la fit chuter du nid de pie. Squall, vif comme l'éclair, parvint à la rattraper au vol, pour la redéposer au niveau du nid de pie, avant de sauter de débris en débris, les tranchant au passage. Vraiment impressionnant. S tenant fermement au mat, la chasseuse de prime observe la scène sans bouger, afin de ne pas chuter à nouveau. Les choses s'enchainaient rapidement ensuite : des tentacules, Stip qui se jeta à l'eau, pour lutter seul contre le Kraken qui sortait des flots. Faisant de nouveau appel aux fonctionnalités de son viseur, la donzelle analysa le monstre. Le souverain d'Hyrule se révélait un formidable combattant car, bien qu'expulsé, il avait quand même attaqué - seul et sans armure technologiquement avancée - un monstre aquatique à la nage... et avait non seulement survécu, mais lui avait planté son épée dans l'oeil. Les batteaux de la flottes se mettaient en faction, faisant pleuvoir le métal sur le monstre. Mais quelque chose n'allait pas...

Se penchant, se penchant direction de Stip qui, après avoir été encastré dans le bois, ne semblait pas plus en mauvaise santé que ça, elle cria :


- Seigneur Stip ! Ne gaspillez pas les munitions de la flotte sur ce monstre ! C'est un habitant des profondeurs marines, il est habitué aux fortes pressions, vos boulets ne lui causent pas assez de dégats !

Comment Samus pouvait savoir cela ? Un peu de déduction... et l'aide d'un viseur de haute technicité. Si sa peau semblait soufrir des chocs multiples et qu'elle souffrait, cette créature n'était pas prête de succomber. Grognant sous son masque, la chasseuse de prime tapotta son casque, changeant de capteur, pour avoir une meilleure visibilité sous marine. Puis, s'acroupissant au bord de ce qui restait du nid de pie, elle s'élança. Ses facultés déjà supérieures à celles d'un humain, augmentées par la Power Suit, elle aussi augmentée par le don de Squall, lui permit de parcourir une grande distance, dépassant aisément la proue du navire amiral. Et, tandis qu'elle commençait à chuter vers les flots, la jeune femme se recroquevilla, se mettant à tournoyer, avançant plus loin encore, comme si elle avait rebondis dans le vide. Puis, se mettant littéralement en boule - utilisant les capacités de Morph Ball de son armure - miss Aran tomba dans l'eau comme une pierre.

Sous l'eau, elle se mit à nager rapidement en direction de la gueule du monstre, espérant profiter de la diversion offerte par la flotte royale. Son but ? La gueule du monstre. Une fois qu'elle fut assez près, elle tira un grapple beam, utilisant la puissance de traction du rayon pour se tirer vers l'ouverture. Avait elle l'intention de se faire gober ? Une fois juste devant la bouche béante, elle arma son bras.


Dé Action : Samus tente de tirer un missile dans la gueule du monstre.
- Parfait : Samus se fait gober... mais mine le Kraken de l'intérieur pour de très lourds dégats.
- Bien : Samus parvient à tirer un missile dans la gueule ouverte du monstre.
- Raté : Le monstre ferme la gueule juste avant, n'y perdant qu'une dent.
- Heu...: Samus rate non seulement son coup, mais se fait attraper par un tentacule.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Vagues des ténèbres[Recherche des Reliques]
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum