Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

La cour des grands[pv Acrya][x]
Stip a écrit :
avatar
Alpha
Dim 3 Fév 2013 - 4:02
La téléportation ne les amenas pas très loin, disons juste assez pour ne pas interférer avec les combats qui faisait rage au pied de la tour. En les transportant ailleurs, le Roi avait fait un léger sous-entendu, mais en vérité il voulait simplement s'assurer de ne pas blesser ses coéquipiers si il devait perdre les contrôles de ses pouvoirs dans le corps instable qu'il avait en se moment - pour légère cause d'avoir été décapité.

D'ailleurs, les douces mains de la vampire qui le montait toujours telle un destrier était encore serré autour de sa gorge. S’efforçant de rester un minimum poli - après tout, aucune raison d'être désagréable avec les gens ne partageant pas les mêmes intérêts que lui, surtout quand la dite personne était une jolie jeune femme qui semblait pouvoir inter-changer sexe et baston - le Démon afficha un léger sourire, levant une main pour caresser la joue d'Acrya :


- misanthropie, me dis-tu? Je te ferais remarquer, petite, que je ne peu pas te décevoir la déçu. Pour me sentir visé, il faudrait avant tout que je soi humain, ce que je ne suis pas !Tout en disant cela, Stip avait continuer de caresser sa cavalière, faisant glisser sa main jusqu'au postérieur de cette dernière, poursuivant ensuite la phrase qu'il avait débuté.Pourtant, quelque chose me dit que je serais déçu de décevoir tes attentes ... donc commençons, au lieu d'échanger des politesses !En disant cela, le vieillard ne s'était pas gêner pour tripoter un peu la fesse de la vampire, mais dès qu'il eut finit, il l'empoigna fermement et se servant de son autre main, il l'envoya voler par dessus se tête et s'écraser avec le dos contre le sol.

Une fois cela fait, l'homme en profita pour se relever calmement en dépoussiérant son uniforme qui avait maintenant été coupé par la lame de la faux. D'ailleurs, du sang noir quelque peu goudronneux pouvait se laisser deviner, coulant lentement de la blessure, ne semblant pas presser de quitter le corps qui l'avait abrité tout ce temps.

- Bienvenu dans la cour des grands ! Qu'est-ce que tu trouves excitant? Serais-ce moi? T'aurais-je mise en émoi? Ne t'inquiète pas, tu ne serais pas la seule, a avoir terminée dans mes bras !Un peu de poésie pour compléter le tableau. Qu'elle meilleur moyen pour séduire une femme?
Pièces Pièces : 13729
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Ven 8 Fév 2013 - 2:57
Acrya fut surprise par le rire de son adversaire. La pression de ses mains sur sa gorge ne semblait pas lui faire très mal. Il parvint même à parler. Continuant de ricaner, il se téléporta avec elle légèrement à l'écart du champ de bataille. Petit sourire sauvage en coin, son dialogue pleins de sous-entendus l'amusait, visiblement. Toujours accrochée à son cou, le seigneur de la mort lui caressa la joue en lui répondant qu'il n'était pas visé par le terme misanthropie puisqu'il n'était pas humain. Puis, il fit glisser sa main sur son derrière, ne se gênant pas de le tripoter tout en déclarant les hostilités ouvertes. Il empoigna la jeune femme qui n'eut pas le temps de réagir et qui vola un peu plus loin, atterrissant sur le dos brusquement.

Se relevant aussitôt, elle observa Stip secouer son uniforme, riant sur un ton bas. Elle remarqua alors un sang noir couler de la blessure qu'elle lui avait infligé, curieuse de savoir pourquoi il détenait une telle teinte. Il n'avait pas l'air aussi liquide qu'il le devrait non plus. Elle se demandait qu'elle était son goût.

« Je vois cela, que tu n'es pas humain. Quel sang étrange... Mais peu importe, je déteste qu'on me déçoive. Et j'en attends beaucoup de toi. »

Elle passa la langue sur ses lèvres, l'écoutant parler en faisant des rimes. Comme c'était charmant. Un joli poème pour une succube comme elle. On ne lui en avait jamais fait. Parcourant le plat de sa lame avec ses doigts, elle le regarda droit dans les yeux.

« Je ne sais pas trop... tu sembles un peu vieux pour une adolescente aussi pure et innocente que moi. Oh, peut-être que je ne suis pas prête pour la cour des grands... » s'exclama t-elle en jouant la timide et en changeant sa voix.

Reprenant son air habituel, un rictus naquit sur son visage. Elle rigola follement en penchant son corps vers l'avant, puis elle se calma. De nouveau droite, elle bougea sensuellement dans sa direction.

« Je plaisante, voyons. Ah, au fait... Qui t'as permis de toucher à ça ? Ça se mérite, ça » déclara t-elle en pointant ses fesses.

Puis, elle se recula, et une petite boule de poils la dépassa. Acrya se pencha pour lui caresser la tête et lui chuchota de s'amuser. Celui-ci lança trois bombes en direction du démon. Quant à elle, elle fit pousser des tiges épineuses pour le saisir et le projeter violemment contre terre. Quand il se releva, elle se jeta sur lui et frotta son intimité contre la sienne à travers ses vêtements, souriant malicieusement.

« Comme tu l'as si bien dit, commençons. »

Elle leva sa faux dans les airs et tenta de l'abattre une nouvelle fois sur lui pour lui trancher la jambe.
Pièces Pièces : 3425
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Sam 9 Fév 2013 - 2:46
Le Démon observait calmement - pour ne pas dire, reluquait calmement - son opposante. Il devait admettre, elle avait quelque chose de séduisant. Peut-être l'uniforme? Le vieillard avait toujours eux un petit penchant pour les femmes studieuses. Sauf que celle-ci était loin d'avoir l'air studieuse. C'était plutôt la rebelle de la classe, ce qui avait également un petit côté excitant. D'ailleurs il se permettait de la regarder de cette façon justement car c'était évident qu'elle n'en avait cure - son attitude démontrait qu'elle savait parfaitement ce qu'elle faisait de son corps. D'ailleurs, son poème impromptu semblait avoir eux quelques effets sur elle, car elle se lécha les lèvres avant de prendre une petite voix qui aurait pu paraître innocente.

Le rire et les mouvements de hanche qui suivirent ses paroles n'avait cependant rien d'innocent. Le rire bordait sur le psychotique alors que la démarcha criait séduction. Ah ! Une adverse plus qu'intéressante. Stip se sentait prêt a jouer se jeu, puisqu'un combat traditionnel n'aurait pas été une option, dans son état. Puis elle lui demanda qui lui avait permis de lui tripoter le fessier ... cela se méritait, disait-elle? Le Roi afficha un léger sourire ironique, avant de répondre sur un faux ton charmant.

- Eh bien très chère, je me suis dis que m'être fait ruiner mon costume d'apparat me valait bien une petite compensation charnière, n'êtes-vous pas d'accord?Il accompagna cela d'une légère inclinaison du buste.

Il fallait croire qu'elle n'était pas d'accord puisqu'en relevant la tête, il se ramassa trois bombes lancer par un lapin d'une couleur plus que douteuse. Les bombes l'envoyèrent de nouveau au sol - avec encore un peu plus de ses vêtements ruiné. Ses pantalons ressemblait maintenant beaucoup plus à des shorts qu'a des pantalons, quant à son veston toute la manche droite avait disparu. Le bon côté étant que l'explosion l'avait blessé mais au moins les entailles avait été cautérisé par la chaleur de la détonation ! ... en quoi c'était le bon côté, déjà?

Pas le temps de penser au bon côté de la chose, puisque à peine fût-il de nouveau sur ses pieds que le Démon se fît de nouveau attaquer ... d'une manière qu'il appréciait tout de même beaucoup plus que d'être transformé en steak par des explosions de bombe. En effet, qui refuserait qu'une jolie jeune femme se frotte sensuellement contre vous, intimé contre intimé? D'ailleurs le Mini-Stip dans le pantalon ne perdit pas de temps à prendre du service, ce que du certainement ressentir la succube alors même qu'elle tenta de lui trancher la jambe avec sa faux. Tenta étant ici le mot clé, puisque le vieillard savait tout de même reconnaître une diversion quand il en voyait une - les années récentes passé en compagnie de Rec n'ayant servit qu'à accentuer ses réflexe.

Comment éviter une lame de faux se dirigeant directement sur ses jambes lorsque la personne qui vous frappes est entrain de vous déconcentrer un se frottant sensuellement contre vos parties intimes? C'est simple, quant on y pense ! Puisque la brunette était légèrement plus petite que lui, le Démon n'eut aucune difficulté à poser ses mains sur sa tête pour la forcer à s'agenouiller, ce qui la déstabilisa et transforma le coup qui aurait potentiellement pu lui amputer une jambe en simple égratignure qui néanmoins fît encore couler son sang. Profitant de la nouvelle situation - et par là nous voulons dire une belle jeune femme agenouillé (de force) en plein devant la bosse dans ce qui restait de son pantalon, Stip ne pu s'empêcher de rouvrir sa bouche.

- Aie ! La tigresse sort ses griffes? Pourtant, si c'est mon grattoir que tu veux, il n'y avait qu'à demander !Pour mettre de l'emphase sur la signification du mot grattoir, le Démon donna un léger coup dans l’œil recouverte de son adversaire avec son épée ... non, pas celle avec un tranchant.- Si c'est ça que tu veux, fermes les yeux, ouvres grand et prépare toi ~Peu importe si elle avait écouté ses instructions ou pas, le Démon avait formé une sorte de batte en air solide grâce a la puissance magique qu'il avait réussit a accumuler depuis sa "mort". Il se servit de la construction pour frapper son adverse, l'envoyant rouler par terre. Épuisé, il s'approcha et se mit par-dessus l'écolière meurtrière, approchant doucement son visage du sien pour lui susurrer à l'oreille.

- A toi de décider comment tu veux continuer ce duelEn disant cela, il avait légèrement sorti une griffe de l'un de ses doigts, le faisant doucement glisser sur la joue de la jeune femme, juste assez pour faire couler un peu de sang.- Quant à moi, l'une ou l'autre des options s'offrant à nous ne me désintéresse pas.
Pièces Pièces : 13729
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Dim 10 Fév 2013 - 20:21
Son coup ne fonctionna pas comme prévu. Non pas qu'elle frappa dans le vide, non, mais son adversaire réagit très rapidement à cette tentative. Étant un peu plus grand qu'elle, il exécuta une pression sur sa tête avec ses deux mains. La lame atteint quand même sa cible, mais ne causa qu'une égratignure de rien du tout. En plus, Acrya était désormais agenouillée. Relevant la tête, elle remarqua que son visage était à la même hauteur que la bosse dans la pantalon du dit jeune homme. Elle ne put empêcher un petit rire pervers de sortir de sa bouche. Alors qu'il parlait, il toucha son cache-œil avec son sexe, ce qui la fit reculer. Il ne fallait pas risquer que celui-ci le retire.

« Si c'est ça que tu veux, ferme les yeux, ouvre grand et prépare-toi ~ ». Oh mais non, c'était trop simple. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? N'ayant pas le temps de répliquer, quelque chose d'invisible la percuta et la fit rouler brusquement plus loin. Aussitôt qu'elle rouvrit les yeux qu'elle avait fermé à cause du choc, Stip était au-dessus d'elle. Il s'approcha de son oreille et lui murmura que c'était à elle de décider la suite de ce combat. Puis, il entailla la joue de la jeune femme à l'aide d'une griffe. Elle sentit immédiatement l'odeur alléchante de son sang mélangé à celui du seigneur de la mort. Après qu'il ait fini son dialogue, elle le gratifia d'un coup de pied en plein torse pour s'en dégager.

Elle se releva, attendant qu'il fasse de même, et sourit. Décidément, cette bataille allait être la plus palpitante qu'elle n'ait jamais eue. Se frottant le ventre, douloureux depuis le coup qu'il avait reçu, elle s'exclama :

« Tout planifier à l'avance, c'est sans intérêt. Je préfère l'improvisation. Comme ça les... surprises sont plus nombreuses ♥. »

Se transformant en une vingtaine de chauves-souris, Acrya utilisa sa puissance chaotique pour emprisonner son ennemi dans un nuage noir, afin qu'il ne puisse pas voir grand-chose pendant un moment. Puis, sous la forme d'une chauve-souris, elle se positionna au-dessus de lui et se laissa tomber sur lui. Résultat : elle se retrouva assise sur lui, les jambes entourant son cou, les deux cuisses nues sur ses joues (puisque sa jupe était très courte). S'assurant d'avoir une bonne emprise sur lui, elle sauta vers l'arrière pour l'envoyer au sol violemment. Une douce mélodie lui parvint, celle d'os qui craquaient, alors qu'elle était en petit bonhomme sur la tête de Stip qui était désormais sur le ventre.

La sorcière se releva et sauta sur lui pour le faire rouler sur le dos, positionnée sur lui. Elle baissa la tête pour la faire disparaître au creux de son cou, posant ses crocs sur celui-ci. Puis, elle les y enfonça, buvant le sang qui en coulait en poussant quelques gémissements. Il avait un goût différent et était un peu moins liquide que les humains, mais il la ravissait tout de même. Lorsqu'elle eut fini, elle envoyant sa tête vers l'arrière pour replacer ses cheveux et faire voir sa poitrine de bonne taille. Elle regarda le démon droit dans les yeux en ricanant.

« Désolé... j'avais un peu soif. »

Disparaissant en un filet de brume, elle réapparut quelques mètres plus loin. Elle fit apparaître une bonne quantité de roses qu'elle décapita par la force sa pensée, les faisant tourner sur elle-même pour qu'elles soient tranchantes. Et elle les envoya sur l'individu.
Pièces Pièces : 3425
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mer 13 Fév 2013 - 0:41
La réponse immédiate à sa question fût un coup de pied dans le ventre qui le fît se relever abruptement. Pourtant la jeune femme souriait. Stip ne savait pas ce que le future lui réservait dans les prochaines minutes mais cela risquait d'être fort intéressant, à son avis. Sa prédiction allait certainement se révéler juste puisque, toujours avec se charmant sourire collé au visage - le Démon se doutait bien que la femme devant lui était une succube ou autre créature utilisant le charme, mais en se moment il s'en foutait. - et lui dit qu'elle préférait l'improvisation grâce aux surprises ... et elle semblait vouloir être la première a surprendre.

Les chauves-souris ne l'inquiétait que moyennement, puisqu'il connaissait bien le genre d'attaque qu'Acrya venait d'utiliser : le but était de le distraire pendant qu'elle préparait un coup fourré. Ralentit par son manque de puissance, le Démon ne remarqua le plan qu'à la dernière secondes, juste avant de se retrouver au paradis pendant quelque secondes. Deux jambes douces lui frottant légèrement les joues, le doux parfum d'une jeune fille en chaleur et la vu plus qu'accueillante d'une petite culotte peu camoufler par une jupe d'écolière ... que demander de plus? Malheureusement, son statut démoniaque ne lui permettait apparemment pas de de demeurer au paradis et il se trouva de nouveau au sol, cadeau de la prise qu'il venait de se faire appliquer. D'ailleurs au vu du son, il était presque certain qu'il venait de se briser une côte ... mais la douleur fût vite oublié puisqu'en levant les yeux il remarqua assez vite que la séductrice se trouvait maintenant allonger sur lui, et s'apprêtait à se lover dans son co-


- Aaah!Vampire, évidemment, il avait oublié ce petit détail. Heureusement pour celle-ci que son sang était dilué par le besoin pressant de reproduire du liquide qu'avait causé la décapitation de Baltagnar, sinon elle se serait étouffé et leur petite séance serais déjà terminé ! Pour l'instant cependant, la sensation de se faire enfoncer deux canines dans le cou n'était pas tout à fait déplaisant, d'ailleurs le Démon eut le réflexe de caresser la tête d'Acrya pendant quelque secondes. Celle-ci s'arrêta et s'excusa prétextant avoir eux soif. Stip en profita pour regarder sa poitrine pendant quelque secondes.

- Quelle dommage, m'offrir une telle vu alors que je ne connais même pas votre nom... Je suis le Seigneur Stip, par ailleurs, si cela vous intéresse !Sans lui donner de réponse immédiate, l'écolière se dissipa telle de la brume.

Alors que son adversaire s’éloignait pour lui lancer une attaque de pétale tranchant, Stip ne prit même pas la peine de se relever : d'un côté, il avait peut-être l'air con, de l'autre côté cela voulait aussi dire qu'il était une cible moins évidente et que donc soi les pétales l'avait raté, soi ils avaient troué ses bottes. Seulement ensuite le Roi prit la peine de se relever. Il se demandait comment continuer, car il savait qu'à moins de la jouer de façon parfaitement suave, il allait provoquer de véritable hostilité qu'il n'était pas en mesure de remporter en se moment. Ainsi, il utilisa ses pouvoirs pour attirer les pétales jusqu'à lui, les faisant se coller à son corps, avant de les faire luire comme des bijoux. Les pétales se transformèrent et se fondirent de manière a réparer le costume de Stip qui avait maintenant de nouveau l'air d'un Seigneur. Cela fait, il commença à marcher lentement en direction de la jeune femme.

- Une joute intéressante que nous disputons, sans aucun doute, très chère. Il est cependant regrettable que je ne partage pas tout à fait votre opinion.Tout en continuant d'avancer de manière détaché, presque sensuelle, le Démon fît apparaître une magnifique rose dans sa main, qu'il porta une seconde à ses narines, faisant mine d'admirer son odeur.- Il est vrai que l'improvisation est souvent intéressante, toujours divertissante, pourtant, parfois il faut savoir s'arrêter pour admirer la beauté. Une magnifique rose telle que vous ...En disant cela, il lança doucement la rose en direction d'Acrya et, profitant de la seconde où son oeil fût distrait à observer la trajectoire de la fleur, il se téléporta directement derrière elle, passant doucement ses bras autour de la taille de la brunette, posant son menton sur son épaule et lui dit à l'oreille :- ... mérites de savoir ce que l'amour dans les bras d'un homme tendre ~Il ponctua sa dernière phrase en lui mordillant légèrement le lobe d'oreille et en la serrant contre lui.
Pièces Pièces : 13729
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Sam 16 Fév 2013 - 21:09
Son nom ? C'était vrai, il l'ignorait. Mais il allait sûrement s'en souvenir une fois l'information acquise. On oublie pas quelqu'un comme Acrya. Quant à lui, il se nommait Stip. Seigneur Stip même. Elle le regarda rester immobile au sol. Comme elle croyait qu'il allait se relever, les pétales ne firent que déchirer légèrement ses vêtements. Il ne se mit debout que par après, attirant celles-ci contre son corps. Elles étincelèrent, puis fondirent et reparèrent sa tenue en peu de temps. Elle haussa un sourcil. Sa technique l'avait plus aidé qu'autre chose. Mais ce n'était pas bien grave, elle faisait ce combat pour s'amuser et pas pour tuer son adversaire. Même si ça ne la dérangerait pas. En fait, l'issu de cette bataille, elle s'en foutait royalement.

La jeune femme le laissa approcher, un sourire aux lèvres. Il s'exclama qu'il n'était pas de son avis. Il fit apparaitre une rose et la huma, puis reprit.
« Il est vrai que l'improvisation est souvent intéressante, toujours divertissante, pourtant, parfois il faut savoir s'arrêter pour admirer la beauté. Une magnifique rose telle que vous... »
Elle l'observa lancer la fleur, les sourcils froncés. Elle la suivit du regard, et c'est alors que le démon se retrouva dans son dos et l'enlaça en posant son menton sur son épaule. Il lui chuchota la fin de la phrase, soit qu'elle méritait de connaitre ce qu'était l'amour dans les bras d'un homme tendre. Lorsqu'il eut fini son dialogue, il lui mordilla le lobe d'oreille et la serra. La sorcière ricana fortement.

« Oh mon seigneur, je crains que vous ne dites cela que pour des envies purement sexuelles. Je commence à y être habituée. Les hommes, tous les mêmes... »

Suite à ces mots, elle se dégagea à quelques mètres de lui. Elle tendit le bras vers l'avant, et ce qui semblait être une tige se forma sous sa peau. Elle s'allongea jusqu'à son poignet, d'où sortit une rose noire fanée.

« Si vous voulez d'une magnifique rose, il va falloir en trouver une autre... car voyez-vous, j'ai beau avoir une apparence plutôt attirante, je suis une personne totalement hideuse. »

Elle revint vers Stip, passant ses bras autour de son cou en souriant. Elle passa un doigt sur la morsure qu'elle lui avait infligé. Le sang séché qui se trouvait autour était d'une splendeur indescriptible.

« Mais bon, je crois que vous vous en foutez pas mal non ? Alors si vous voulez d'une rose aussi immondement belle que moi, je voudrais peut-être d'un vieux pédophile comme vous. Seulement, épargnez-moi ce concept d'amour et de tendresse. C'est pas trop mon truc. »

Elle lui donna un baiser fougueux, pénétrant la langue dans sa bouche pour jouer avec la sienne, avant de reculer.

« Dites, vous voulez jouer à mon jeu ? Ça s'appelle Essayez de m'arrêter et vous pourrez me fourrer. Ah et puis, peu importe votre avis, ça débute maintenant. »

Elle s'éloigna brusquement, et quand elle fut assez loin, la démone fit pousser des roses hors du sol qui crachèrent un étrange gaz.

« Au fait, mon nom est Acrya hahah ! »


(Dé Altération)

Après qu'il eut respiré l'air pollué, sa jambe devint soudainement plus molle. Puis elle se détacha de son corps. C'était la première fois qu'elle voyait ça. Chouette ! pensa t-elle. Bon, elle ne savait pas trop ce qu'elle avait fait exactement, mais ça avait fonctionné. Il avait l'air d'avoir perdu toute sa résistance.
Pièces Pièces : 3425
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 16 Fév 2013 - 21:09
Le membre 'Acrya' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Altération' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Sam 16 Fév 2013 - 21:22
Le membre 'Acrya' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Normal' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Lun 18 Fév 2013 - 19:16
« Mais bon, je crois que vous vous en foutez pas mal non ? Alors si vous voulez d'une rose aussi immondement belle que moi, je voudrais peut-être d'un vieux pédophile comme vous. Seulement, épargnez-moi ce concept d'amour et de tendresse. C'est pas trop mon truc. »

Le Démon ne pu s'empêcher de sourire à cette phrase, alors comme cela elle croyait que personne ne voudrais d'elle simplement parce qu'elle était immonde à l'intérieur? Peut-être qu'il allait devoir lui montrer que la beauté intérieur est une question de point de vue ... mais il perdit le fil de ses pensées lorsque la brunette l'embrassa fougueusement, les deux combattant avec leur langue. Pendant leur bref combat pour le contrôle de la bouche de l'autre, Stip remarqua que la jeune femme avait un léger goût de sang sur la langue. S'avouant peut-être vaincue, son adversaire recula ... ou peut-être était-ce pour lancer une nouvelle phase de se combat?

« Dites, vous voulez jouer à mon jeu ? Ça s'appelle Essayez de m'arrêter et vous pourrez me fourrer. Ah et puis, peu importe votre avis, ça débute maintenant. »

Un jeu qui sonnait, ma foi, très intéressant ! Pourtant, le Roi n'allait pas revenir sur ses pensées : la jeune fille qui se trouvait devant lui commençait à capter son attention autrement que par son apparence, et il allait lui montrer que la gentillesse n'avait rien à voir avec l'amour ou la tendresse ! Enfin, peut-être qu'il allait essayer de gagner le jeu d'abord et de prouver cela ensuite, après tout, une proposition comme celle que venait de faire celle qui s'appelait Acrya ne se refusait pas aussi facilement !

Évidemment, un jeu ne se jouait jamais sans handicape et la rose noire qui lui servait de partenaire de jeu n'était pas du genre à oublier ce genre de détail, ce qui expliquait pourquoi l'odeur des fleurs lui avait apparemment fait perdre une partie de sa consistance et pourquoi il venait tout juste de perdre sa jambe ! Enfin, cela aurait pu être pire, puisque le Seigneur de la Mort était, par la définition même, déjà mort. Sur cette logique, il ramassa calmement la jambe offensante, la recousant habillement au reste de son corps avant de partir à la poursuite de celle qui lui aurait si gentiment son trou.

- Pardonnez-moi ma chère de ne pas comprendre pourquoi vous doutez de mes bons sentiments ...En disant cela, il c'était de nouveau mit à marcher, même si cette fois ses pas était plus lent et que donc, il n'avait aucune véritable chance de rattraper la brunette. Ou peut-être que si? En utilisant ses pouvoirs de téléportation,(dé = bien) il était de nouveau devant Acrya, qu'il serra contre lui en passant ses bras autour de son cou, avant de la regarder droit dans son oeil à découvert.

- Pourtant, je ne vois pas pourquoi la noirceur de ton âme pourrait repousser un Démon telle que moi ... Alors qu'il disait cela, il se permit de fermer la distance entre lui et la femme dans ses bras pour recommencer à l'embrasser, profitant de cette distraction pour faire descendre l'une de ses mains jusque sur le ventre de cette dernière. Pendant que sa langue explorait les recoins de la bouche de la succube, sa main alla sur perdre sous les vêtements de cette dernière juste pour agacer un peu ses parties intimes. En même temps qu'il commençait à jouer avec l'intimité de sa partenaire, il mit fin à leur baiser pour ajouter quelque mots.

- ... mais être un Démon ne veut pas forcément dire que les émotions telle que l'amour sont hors de ma porté. Peut-être était-ce ce cache oeil qui t'empêche de voir cela?Utilisant sa bouche, Stip attrapa le tissu de l'objet en question et essaya de le soulever, sans arrêter de jouer avec le bijou entre ses doigts.
Pièces Pièces : 13729
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Lun 18 Fév 2013 - 19:16
Le membre 'Stip' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Action' :

Résultat :
Pièces Pièces : 30616
Nombre de messages : 8034
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Mar 26 Fév 2013 - 2:26
La jeune femme vit du coin de l’œil Chibi Silent s'agiter, alors qu'il était immobile et silencieux depuis longtemps déjà. Il semblait être intéressé par la jambe qui venait de tomber sur le sol. Comme il en bavait, elle en déduit qu'il avait très certainement faim. Il s'élança vers l'avant avec sa hache pour couper le membre en morceau, mais le démon le reprit et le recousut à son corps. Celle-ci fonctionnait de nouveau. Acrya en fut bouche bée. Qu'est-ce que cela signifiait ? Qui était ce type ? D'accord, elle savait qu'il n'était pas humain, mais quand même... Elle aimait bien les surprises, mais si elle ne pouvait pas s'amuser un peu – le décapiter –, c'était pas cool.

Il s'excusa de ne pas comprendre pourquoi elle doutait de ses bons sentiments. Elle ricana à ses paroles. C'était n'importe quoi. Elle le regarda s'avancer, se disant qu'il était trop lent, jusqu’à ce qu'il se téléporte devant elle. Elle eut un mouvement de recul. Pas assez rapide, il l'entoura de ses bras. À l'entente du mot « Démon », elle baissa les yeux. Alors, voilà ce qu'il était. Ce qu'on lui avait reproché d'être étant enfant. Une démone, une sorcière, une envoyée du diable. Non, il ne fallait pas y penser. Stip l'embrassa, ce qui chassa ces mauvais souvenirs. Elle ferma les yeux et appuya sa langue contre la sienne, puis sentit ses mains baladeuses atteindre sa poitrine et son intimité.

Il commença à jouer avec celui-ci, ce qui la fit légèrement gémir. Ce plaisir, elle ne s'en lassait jamais. Pour elle, c'était la seule et unique façon de se sentir un minimum aimée. S'il lui était impossible de goûter au vrai amour, au moins elle pouvait accomplir cet acte qui était censé le signifier. Acrya ouvrit les paupières lorsque les lèvres de son adversaire s'éloignèrent. Il s'exclama qu'être un démon ne voulait pas forcément dire que les émotions telles que l'amour étaient hors de sa portée. Que c'était peut-être son cache-oeil qui lui empêchait de le voir. Il saisit l'objet en question avec sa bouche et tenta de l'enlever, mais elle repoussa son visage.

« Primo, on touche pas à ça. Secondo, tu vas arrêter ton délire avec l'amuuur ? Je vois clair dans ton petit jeu. »

La succube retira ses vêtements et les jeta par terre, se dévoilant en sous-vêtements. Elle fit tomber Stip et se mit au-dessus de lui, à quatre pattes. Elle se lécha malicieusement les lèvres, puis sourit.

« La preuve est que tu n'as pas hésité une seconde à m'attraper. Oh mais ça me va, pas besoin de faire semblant que tu es attiré par moi autrement que physiquement. »

Suite à ce dialogue, elle introduisit une main dans son caleçon et commença à son tour à taquiner son sexe.
Pièces Pièces : 3425
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mer 27 Fév 2013 - 2:00
« Primo, on touche pas à ça. Secondo, tu vas arrêter ton délire avec l'amuuur ? Je vois clair dans ton petit jeu. »

Eh, la demoiselle ne voulait pas qu'on touche à son cache oeil. Intriguant mais pas totalement surprenant. Ce qui le chagrinais c'était surtout son apparente inhabilité à le croire lorsqu'il parlait de sentiment. Néanmoins il la laissa se déshabiller sans protester, profitant même de sa position - il était maintenant coucher sur le dos avec la jeune femme au dessus de lui - pour admirer la créature qui se tenait a quatre pattes au dessus de lui. De long cheveux brun soyeux encadrant un jolie minet qui aurait presque pu passer pour innocent, mais l'innocence se perdait dès que l'on descendait le regard sur sa peau pour jeter un oeil sur la poitrine enfermé dans des sous-vêtements qui évoquait tout sauf la naïveté. Le tissu cachant l'un des yeux de la femme ne faisait que rehausser le côté innocent, sans rien enlever au côté excitant - une combinaison qui n'aidait en rien la bosse qui s'était former dans le pantalon du Démon et qui d'ailleurs bougea d'elle-même alors qu'Acrya se léchait les lèvres.

« La preuve est que tu n'as pas hésité une seconde à m'attraper. Oh mais ça me va, pas besoin de faire semblant que tu es attiré par moi autrement que physiquement. »

Le problème était qu'il n'était pas entrain de faire semblant, quoique parler d'amour était peut-être effectivement un peu exagérer. Le faite étant pourtant qu'il s'avouait charmer par la manière de faire de cette femme - il avait rarement rencontrer d'autre personnes que lui capable de se battre toute en restant amicale, parfois même humoristique et dans ce cas-ci, les trois : amical, humoristique et pervers. La brunette qui se trouvait au dessus de lui, avant une main qui se frayait un chemin dans son pantalon, était tout à fait son style et pas seulement physiquement. Il devait, bien entendu admettre que le physique n'avait rien de repoussant, comme pouvait certainement en témoigner la partie de lui-même dur comme le roc qui se trouvait maintenant entre les doigts fin de la demoiselle en question. Décidant de lui rendre la pareil, le vieillard ne se gêna pas pour faire lentement descendre ses doigts le long du dos de la succube, avant de s'arrêter sur son postérieur pour le caresser puis descendre la petite culotte avant de poursuivre vers son but initiale, c'est à dire recommencer à doucement caresser l’intimité de sa partenaire, sans jamais y pénétrer.

-Mmmh ... Je dois admettre, ma jolie, que ton corps n'a rien de repoussant - il faudrait être aveugle pour ne pas le remarquer ...Il s'arrêta un moment, la main de la brunette ayant été particulièrement plaisante. Il aventura un doigt à l'entrer de la caverne aux trésors de celle-ci pour lui rendre le sentiment, avant de poursuivre.- Néanmoins, même si le mot amour est peut-être effectivement une exagération ...il captura les lèvres d'Acrya, doucement cette fois-ci, caressant l'intérieur de sa bouche et sa langue sans se presser, avant de briser l'union et de terminer sa phrase.[b]- je me dois de dire que je suis véritablement tombé sous votre charme, petite succube. Et pas simplement à cause de vos multiples ... atouts.[/i]

En disant cela, le démon avait bougé sa main libre vers la poitrine généreuse de la jeune femme pour la tripoter légèrement, pendant qu'il avançait de nouveau ses lèvres, cette fois-ci pour embrasser son cou.
Pièces Pièces : 13729
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Dim 3 Mar 2013 - 21:31
Oh mais c'est qu'il était tout dur le membre du démon. Mais bon, ça n'avait rien de surprenant. Elle s'était quand même presque entièrement dévêtue et s'était mis au-dessus de lui en lui lançant un regard bestial. Elle aurait été insultée que son intimité n'ait pas réagi. Ou alors elle aurait pensé qu'il était gay. Seulement, vu la façon dont il s'était comporté avec elle jusque-là, ça n'aurait pas été plausible. Acrya caressait doucement son ''épée'' de ses doigts experts, lorsqu'elle sentit une main descendre dans son dos, sur ses fesses, puis se rendre près de sa caverne pour jouer à ses alentours.

Pendant qu'il effectuait cela, Stip avoua que son corps n'avait rien de repoussant, qu'il faudrait être aveugle pour ne pas le remarquer. Il prit une pause et déplaça un doigt à l'entrée de son intimité, ce qui lui fit pousser un soupir de plaisir, avant de continuer. Il déclara que, en effet, le mot amour était certainement exagéré, avant de l'embrasser et de reprendre en disant qu'il était tombé sous son charme et pas seulement à cause de ses atouts. Voilà qui était plus vraisemblable. Il n'était quand même pas le premier. Plusieurs hommes aimaient sa personnalité joueuse, sans souci et sans colère. Mais aucun ne tenu réellement à elle. Quand ils la perdirent de vue, ils ne cherchèrent pas à la retrouver. C'était un simple jouet, et on se fait vite à l'abscence d'un objet.

Ce fut ce qu'elle pensa après ses paroles. Normalement, elle n'avait pas ce genre de réflexions. C'était à cause de Ketsurui. Elle sentait d'ailleurs que celle-ci était peinée et en avait marre.

« Arrête, je t'en supplie. STOP ! »
*Tu pouvais pas rester silencieuse toi ?*
« Tu vas nous faire du mal encore. »
*Je vais TE faire du mal tu veux dire.*
« Non. Tu as oublié ? Je suis toi. C'est juste que tu nous a séparé il y a plusieurs années. Si tu ne l'avais pas fait, tu aurais toujours ressentie cette douleur. Celle qui survient quand tu songes que ta vie a toujours été menée en fonction de ton physique. »
*Fer... ferme-la. J'étais mieux sans toi.*
« Tu n'as jamais goûté au vrai bonheur. Tu as toujours été triste au fond de toi. »

Durant la conversation intérieure de la sorcière avec son autre partie, son partenaire avait tripoté sa poitrine. Elle ne s'en rendit compte que quand la petite se tut. Il dirigea ensuite ses lèvres en direction de son cou, et elle leva la tête pour lui faciliter l'accès, alors que son oeil caché se remplissait d'eau petit à petit. Stip embrassa sa peau. Elle frémit en lâchant un « Hmm... ». Puis, elle retira son haut et son bas pour qu'il soit lui aussi en sous-vêtements. Elle sourit en regardant son torse.

« Oh, que je suis bête... Ce n'est pas égal. Je m'excuse, j'arrange ça tout de suite. »

Elle dégrafa son soutien-gorge et l'envoya rejoindre sa pile de vêtements, collant son corps au sien en accélérant la cadence de sa main plus bas.



Italique = Seule Acrya peut entendre cette voix.
* * = Pensée
Pièces Pièces : 3425
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mer 6 Mar 2013 - 18:42
Sa partenaire semblait avoir apprécier le petit manège qu'il faisait dans son cou, puisqu'elle s'arrêta subitement pour lui arracher ses vêtements, observant alors son corps nue avec un léger sourire. Au moins, il savait que l'attraction physique était réciproque. Il ne put cependant s'empêcher de remarquer que le tissu recouvrant l’œil gauche d'Acrya semblait légèrement mouillé ... étrange. Avant qu'il puisse y réfléchir plus longtemps, celle-ci déclara : « Oh, que je suis bête... Ce n'est pas égal. Je m'excuse, j'arrange ça tout de suite. » après quoi elle enleva son soutien gorge en lui donnant une superbe vue de sa poitrine, avant de coller son corps contre le sien et de le plonger une nouvelle fois dans les plaisirs de la chair, puisqu'elle accéléra de manière experte son massage de son intimité.

Loin de se laisser faire cependant, même si quelque râle de plaisir ne purent s'empêcher de franchir ses lèvres, le démon recommença à lui dévorer doucement le cou, cherchant le point qui semblait le plus plaisant à sa partenaire, se fiant au son mélodieux qui s'échappait de sa bouche pour se guider de se côté. Pendant se temps il continuait lui-même de titiller l’intimité de la brunette, restant toujours juste un peu a l’extérieur, tournant autour comme un loup affamé sans jamais se jeter dessus, simplement pour l'agacer. Pendant se temps, il fit doucement glisser son autre main le long du ventre découvert de la beauté qui le chevauchais. Cette même main commença ensuite à jouer avec l'ample poitrine de la succube, les massant, les frottants ... les pinçant légèrement aux extrémité.

Puis, il descendit sa bouche vers cette même poitrine, prenant l'un des seins dans sa bouche pour le lécher doucement, sensuellement. ces à se moment qu'il arrêta de jouer avec le plat principale et introduisit deux doigts à l’intérieur, entamant un rapide mouvement de va-et-vient. Il continua son manège pendant un temps, changeant de seins à un intervalle régulier mais continuant toujours son même rythme plus bas, jusqu'à ce qu'il sente que si sa partenaire continuais encore longtemps ce qu'elle faisait, leur petites aventures serais terminé avant même d'avoir commencé.


- Mmh ... Ah ! ...Ne parvenant pas à être cohérent, le Démon décida simplement de renverser sa partenaire, de manière a se que se soi maintenant lui qui se tenait au dessus d'elle. Il se positionna de manière à être a genou entre les jambes d'Acrya, après avoir lui-même retirer ses sous-vêtements. Les deux était maintenant complètement nue.- Il est temps de passer aux choses sérieusement tu ne crois pas, ma jolie?

Il n'attendit pas sa réponse, approchant la tête de son "épée" juste à l'entrée de la caverne de la jeune femme qui lui offrait son corps. Néanmoins, juste avant d'y entrer il releva les yeux et observa le visage de cette dernière. Elle ne semblait pas vouloir arrêter, pourtant il remarqua une nouvelle fois que le cache oeil était mouillé, et plus que tout à l'heure. Leur intimité étaient toujours l'une contre l'autre, mais Stip ne poursuivit pas son mouvement, a la place il approcha doucement son pouce du visage d'Acrya et le passa en dessous du morceau de tissu noir comme la nuit, le relevant assez pour essuyer les larmes.

- Pourquoi pleures-tu ? Nous pouvons arrêter, si ce n'est pas ce que tu souhaites ...
Pièces Pièces : 13729
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Acrya Ravenwood a écrit :
avatar
Bitchy
Lun 11 Mar 2013 - 19:00

Se changer les idées. À tout prix. Faire taire cette voix qui lui rappelait une terrible histoire dont elle était le personnage principal. Il était vrai qu'elle ne parlait plus, mais Acrya sentait sa lourde présence dans son esprit. Sa tête lui semblait si difficile à porter désormais. Elle la pencha vers l'arrière, et le démon alla se perdre au creu de son cou à nouveau. En même temps, il jouait toujours autour de sa caverne, et on pouvait deviner qu'elle appréciait ce qu'il faisait à sa respiration. De plus, il commença à caresser sa poitrine, pinçant ses tétons de temps à autre. Il se baissa pour en attraper un avec sa bouche, avant de pénétrer deux doigts dans son intimité et d'effectuer de rapides va-et-vient.

« Aaah ~ ! »

Pendant ce temps, elle avait continué à masser son sexe, et ses gémissements de plaisir se mêlaient aux siens. Stip la renversa et elle se retrouva sous lui en quelques secondes. Elle retira sa culotte alors qu'il se déshabillait. Elle souriait, pourtant elle n'avait pas pu empêcher des larmes de couler sous son cache-œil. Était-ce vrai qu'elle n'avait jamais été heureuse ? C'était donc pour cela que son cœur lui faisait aussi mal ? Qu'était-ce le bonheur ? Ça l'énervait, mais elle se posait ces questions. Elle se concentra de nouveau sur le jeune homme, qui approcha et colla son épée contre son fourreau. Toutefois, il s'arrêta pour l'observer.

Et il souleva ce qui cachait son œil gauche. Pour essuyer sa peau mouillé. Lui demandant pourquoi elle pleurait, lui disant qu'ils pouvaient arrêter. La sorcière aurait répondu non, c'était certain. Mais des rayons de soleil atteignirent sa pupille avant qu'elle ne puisse émettre le moindre son. Le bout de tissu eut l'air d'être tiré par une force inconnue, car il se retrouva sur le sol. L’œil maintenant dévoilé brillait d'une lumière blanchâtre. Puis, il devint bleu. Les cheveux d'Acrya devinrent soudainement blonds, du dessus jusqu'aux pointes. Ils se soulevèrent pour devenir deux couettes identiques. Une robe bleue apparut sur elle et son regard mesquin devint... doux.

Elle affichait un air surpris. Ça n'avait plus l'air d'être la même personne. La blondinette cligna plusieurs fois des yeux, regardant Stip calmement. Jusqu'à ce qu'elle réalise qu'il était nu. Ses joues chauffèrent et devinrent rouge à une vitesse impressionnante.

« KYAAAH ! » cria t-elle en le repoussant.

Elle se leva et lui tourna le dos. Elle observait autour d'elle, perdue.

« Qu'est-ce que je fais là... qu'est-ce que... »

Elle tomba à genoux et se mit à pleurer comme une enfant. Ketsurui, cette petite qu'Acrya était avant, l'avait remplacée. Celle qui avait enduré toute la souffrance des dernières années. Et maintenant qu'elle se trouvait dans un corps, impossible de ne pas extérioriser sa peine.
Pièces Pièces : 3425
Nombre de messages : 186
Réplique/Citation : Tu serais probablement plus attirant en cadavre !
Date d'inscription : 16/12/2011
Liens :
Stip:
 


Trascer:
 



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Stip a écrit :
avatar
Alpha
Mar 12 Mar 2013 - 20:36
Alors qu'il était entrain d'essuyer les larmes d'Acrya, un puissant coup de vent - surprenant, puisque jusqu'à maintenant le dark world avait été bercé d'une légère brise - sembla s'attaquer uniquement au cache oeil qui s'envola brusquement pour retomber par terre. Pres que aussitôt une lumière éclatante se créa dans l’œil maintenant découvert. Le phénomène ne dura pas longtemps car bientôt la pupille devint bleu tout en perdant son éclat lumineux. Pourtant les surprises n'était pas terminé : les cheveux de sa partenaire passais maintenant du brun au blond, de la racine jusqu'aux pointes, tout en s'élevant pour s'attacher en deux couettes. Dans la foulé, celle qui avait été toute nue quelque secondes plus tôt était maintenant de nouveau habillée, cette fois-ci d'une robe blanche. Mais ce que le Démon regardait, c'était les yeux, l'un rouge, inchangé, l'autre bleu. Le véritable changement étant que le regard en lui-même n'était plus aussi ... joueur?

Avant qu'il ne puisse y réfléchir plus longtemps, l'expression de la nouvelle jeune femme qui se tenait maintenant devant lui passa de calme a surpris ... puis a gênée, avant qu'un cri retentisse : « KYAAAH ! » cri qui fût suivit d'une poussée visant à repousser Stip, qui se laissa faire. Il aurait pu résister et rester dans la même position, mais c'était évident que celle qui se trouvait maintenant dans le corps d'Acrya n'était pas cette dernière - ou tout du moins pas la même facette de celle-ci - et qu'elle n'avait aucune envie de poursuivre leur batifolage. En fait, du peu qu'il avait réussi a voir de son regard, la blonde n'avait probablement rien en commun avec la brunette pour ce qui était de la connaissance et l'aisance sexuelle.

Depuis sa position sur le dos, le Démon observa la jeune fille se lever et lui tourner le dos. Avait-il eut raison, tout à l'heure, de dire que le cache oeil était la source qui lui empêchait de voir l'amour? Repensant aux larmes qu'il avait vu, le vieillard en conclu qu'il avait probablement plutôt servit a lui empêcher de voir le malheur. Avait-il fait une erreur en lui retirant? Non, probablement pas. Après tout, si l'on enferme une partie de soi-même, l'on est jamais totalement complet, jamais véritablement nous-même. Cependant, il restait à savoir si Acrya avait su que c'était à ça que le cache oeil avait servit.

« Qu'est-ce que je fais là... qu'est-ce que... » Cette phrase interrompit les pensées de Stip, mais c'est lorsqu'il vit la blondinette s'effondrer et commencer à pleurnicher qu'il se décida à aller au fond des choses dans cette histoire. Réfléchissant quelque secondes, le Seigneur enfila son pantalon en vitesse avant de ramasser sa veste. Approchant lentement de la jeune fille en larme - qu'il ne savait pas comment appeler. Était-elle encore Acrya ou était-ce une personne totalement différente ? - il lui passa la veste par dessus les épaules et la serra doucement contre lui. Il resta silencieux un long moment, a caresser de façon rassurante l'épaule de celle qui se tenait dans ses bras, puisqu'il ne savait pas exactement quoi dire.

Aussi doucement qu'il le pouvait, le Démon déplaça la petite jusque sur ses genoux, de manière a pouvoir la serrer dans ses bras de façon protectrice, comme si il la cachait des yeux du reste du monde, en espérant que cette position et sa présence aiderait à la calmer - même si malheureusement, le vieillard était très conscient du faite que sa personne était généralement loin d'être une présence calmante. Alors que le Grand Démon allait tomber dans ses souvenirs, une voix robotique résonna aux alentours de la Tour qui était toujours visible au loin. En même temps, il pu remarquer les zombies et les portails ... qu'est-ce qu'il avait bien pu rater?

Ce message s'adresse aux aventuriers se trouvant sur les lieux de la Première Tour. La Deuxième est cachée quelque part à Hyrule, par delà les flots bleu. Elle ne se montrera qu'en s'emparant de trois reliques sacrées, placées sur trois îlots chacune. Que vous souhaitez détruire ce monde ou le sauver, sachez que la prochaine Catastrophe aura lieu précisément dans moins de 240 heures. Moi, votre Guide Monita, vous indiquera la Destination menant à la prochaine Tour une fois ces trois reliques récupérée. De nouvelles informations vous seront aussi transmises. Bon voyage.

Ce message et ce qu'il pouvait voir de la tour depuis sa position ne lui laissais aucun doute : les héros avait perdu l'engagement et Trascer avait réussi à mettre la main sur la pièce. Cela voulait dire que la catastrophe avait eut lieu ... et qu'il avait été occuper dans les bras d'une jeune femme pendant que l'un de ses royaumes était attaquer. Évidemment, cela avait été une nécessite car il n'avait pas la puissance pour un véritable combat, mais il se devait maintenant d'avouer qu'il avait peut-être véritablement ressenti quelque chose. Refusant d'y réfléchir pour l'instant, le Roi d'Hyrule chuchota dans l'oreille d'Acrya :

- Vient petite, je t’amène quelque part de plus sûr pour toi ...En disant cela, une énergie verte sortie lentement du corps du Démon qui n'était pas tout à fait remis de sa décapitation. Lentement mais sûrement cette énergie l'enveloppa lui, la jeune femme, leurs vêtement et familier avant de les faire disparaître dans un flash.

Suite => Mise au point [pv Stip Link Acrya]
Pièces Pièces : 13729
Nombre de messages : 3047
Age : 24
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Frère : Vy, Trascer



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
La cour des grands[pv Acrya][x]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum