Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaUltra-Banqueroute00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponRAS00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

La défaite du hérisson de pierre! Le dieu de la colère, son masque et sans doutes d'autres trucs [Jorama, Ashura, Deux autres guguss maximum]
Invité a écrit :
Sam 2 Fév 2013 - 9:25
L'intervention de Laruku lors du combat précédent avait engrangé un nombre de blessés assez incroyable dans le camp des héros, mettant Majora et le corps d'Ashura au bord de la mort.

Majora avait pourtant tenté de se ressaisir, en mettant le masque sur son nez... Mais à ce moment là, il se rendis compte que le Masque avait purement et simplement disparu. Ce n'étais pas logique. L’âme d'Ashura n'étant pas encore reconstituée, Majora du faire un choix: contrôler le corps d'Ashura pour le combat et le mener à se vider de son sang, les fées ne suffisant surement pas à soigner les blessures gravissime du hérisson; soit le soigner. Mais ce serais risqué: la malédiction de Vaati le transformerai en pierre, car Majora ne serais pas là pour l’empêcher d'agir durant le processus.

Les héros passèrent dans un portail, loin de la place centrale d'Hyrule.

Il se décida.

Le corps d'Ashura, inconscient, se transforma en pierre: mais cette dernière clignotait d'un rouge vif, un rouge évoquant les éclairs de Majora. Et ils se voyaient, de loin.

*

Il pleuvait, et le ciel étais gris dans le royaume de Stip.

Dans l'esprit du hérisson, Majora s'activait, et les âmes du frère et de la mère tentait de reconstituer, morceaux par morceaux, l’âme du jeune gardien de Célestia.

Un être viendrait il les déranger?
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Mephiles a écrit :
avatar
Mal Incarné
Sam 2 Fév 2013 - 11:39
Par ou devais je commencer ? Il est facile de vouloir trouver quelqu'un mais quand on ne sais pas ou ce dernier peut se trouver c'est assez .... dur enfin bon cela ne m’empêchait pas de lévitait en cherchant au petit bonheur la chance mais pourtant il s'avérer que je suis très chanceux tenant compte du faite que quelque heures de ballade on suffit pour que je remarque des ondes très particulière.
Je sentait un dégagement d'onde qui me semblait très colérique et pourtant elle ressemblait un peu a mes propres onde comme si il s'agissait de mes onde quand je suis en colère pourtant ces onde la sont bien plus forte que quand je suis en colère ce qui est très étrange .
Il ne m'en fallait pas plus pour comprendre que non loin d'ici ce trouvait Majora's avec peut être ce Ashura .
Je me dirigea donc vers la source de ces ondes et ainsi je put apercevoir une statue d'un hérisson qui clignotait ....Non cela n’était pas une statue mais ce Ashura , il avait due subir un maléfice car je ne pense pas qu'il est normal de se transformer en pierre .
Que devais je faire ? je tenta quand même de lui rendre son aspect en le baignant d'une lumière bénéfique dégager par mes yeux jaunâtre .

Si tu peux m'entendre ou me voir essaye de faire quelque chose afin que je puisse savoir quoi faire
Pièces Pièces : 4761
Nombre de messages : 239
Age : 21
Localisation : Dans chaque Seconde.
Réplique/Citation : Nul N'Échappe a L'Emprise Du Temps
Date d'inscription : 28/11/2012
Liens : Allié = ???
Ennemis = ???
Amis = Aucun
Amour = Aucun
Rival = ???


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Ven 8 Fév 2013 - 13:42
[Je up un peu pour que d'autres gens viennent sur le topic, pas d'inspi, là]
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 18 Fév 2013 - 16:36
[OK let's go rock]

*
L'esprit d'Ashura se reconstituait,, on ne peux plus lentement. Majora n'étais pas enthousiaste. Il regardait, vaguement, son masque demander de l'aide. Jorama.

Longtemps qu'il ne l'avait pas vu, cet abruti. A l'époque, il lui avait piqué son corps, il y a plus de mille ans, pour avoir une enveloppe physique digne de ce nom. Un masque, c'est discret, ça passe partout; utile quand on détiens une clé qu'on veux cacher. Et il suffit de le mettre sur le nez et pouf, contrôle total sur la personne.

Mais... Il s'étais tellement détaché du masque en lui même qu'il avait complètement oublié l’entité qui étais censé l'habiter. Et maintenant qu'il l'avait en face de lui, il ne pus s’empêcher de rire de sa stupidité.

Il sourit. Il irait plus vite, comme ça...

*

Un fouet d’électricité rougeâtre s'enroula brusquement autour du masque, qui ne comprit pas, brusquement, pourquoi toute énergie le quittait.

Quelques heures passèrent avant que l'ame du hérisson ne se reconstitue.

Merci, mon pote.

C'est à ce moment là que, au loin, la tour gronda de douleur. Simultanément, le corps du hérisson passa de la pierre à la chair, brusquement. Et fut agité de spasmes et de cris, de douleurs, de peur.

~Encore un effort, gamin! C'est pas le moment de traîner!~

En effet. Du carrefour débarquait, tout autour, des macchabées plus ou moins frais. Des zombies, dévoreurs de chaires, de cervelles. De SA cervelle. Les héros avaient, apparemment, perdus. Jorama fut attiré, comme par un aimant, sur le nez d'Ashura. L'aimant en question se nommait Majora.

~Jorama! On discutera plus tard du fait que je t'ai volé ton corps ya mille ans, mais là, ya urgence. Ce gamin a besoin d'aide, bordel!

Hein? C'est quoi ce...

Ashura, on a pas le temps! Il faut se barrer d'ici et rejoindre ton père, il est sans doutes dans la merde!~


Ashura ne discuta pas. Il vit les zombies s'approcher de lui, lentement, de tout les cotés.

Ok.... Et bien on va passer par les airs alors. Poulet, viens à moi!

La lueur bleu, caractéristique vit le ciel se déchirer, et un énorme Cryptéro vains les chercher, les attrapant avant que les zombies n'ai pus faire quoi que ce soit.

Ashura avait un peu de mal à comprendre la situation, mais au moins, ils étaient tirés d'affaires. Il remarqua toutefois quelques choses, tenus par Cryptéro. Une lance... Et une sorte de bazooka suspect. Il les réduit dans son écharpe: il se promit de les tester plus tard.

Il survola Hyrule, envahis par les zombies, tandis que Majora et Jorama s'expliquaient, dans sa tète. Jorama ressemblait à Majora, mais avec une énergie nettement plus positive. Encore un syndrome de schizophrénie. Ashura en avait un peu marre, à dire vrai. Il se sentait étrangement faible.

Allait il se passer quelques chose qui le remotive?




 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
La défaite du hérisson de pierre! Le dieu de la colère, son masque et sans doutes d'autres trucs [Jorama, Ashura, Deux autres guguss maximum]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» gsm de Pierre Delandsheere
» Clé du golem de pierre pour quête de l'armure antique
» Pierre d'ame
» Les grands 2008 de la Maison Jean-Pierre Moueix
» Le baiser de sorcière - Pierre Bergounioux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum