Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
The rain leaves a scar... [Présentation Laruku Yamamoto][validé]
Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Lun 31 Déc 2012 - 13:08
Nom/Surnom du Personnage : Raruku / Ghost

Groupe :Custom

Camp :Méchant

Double Compte (si oui) :
Aucun

Description du Physique (4 lignes minimum) :

Avant Laruku était un homme de taille normal et à la carrure modeste, il mesurait 1m70 et pesait environs 60Kg. Ses traits fins cachait un corps aux muscles bien dessinés. Son visage était doux, il possédait des yeux noir-marron et des sourcils fins soulignent un regard souvent heureux. Ses cheveux noirs étaient long et lui tombaient jusqu'aux épaules. Tout ça c'était avant de perdre celle qu'il aimait tant, suite à cette tragique disparition Laruku ne fit que perdre du poids de plus en plus le rendent fragile. Son corps était devenu faible, étant une proie de choix à toutes les maladies passent par la l'affaiblissant de plus en plus. Ses traits du visage était restés doux, mas yeux étaient meurtris par toutes ces larmes perdus. L'innocence et la joie qui s'y trouvait avait disparus, au profit de la tristesse et de de la solitude. Lorsque l'équipe de Trascer la retrouver, blottis contre une tombe qui semblait lui même avoir creusé il était dans un état critique. Après plusieurs mois de soins intensif, ils eurent l'espoir qu'il ouvre enfin les yeux, ce n'était pas gagner il était devenu quasi irrécupérable. Le traitement qu'il subissait pour ses poumons faible, lui avait fait déteindre les cheveux pour un blanc aux teintes grises. Lorsqu'il ouvrit enfin les yeux, il fallut de nouveau plusieurs mois pour qu'il puisse marcher de nouveau. Toujours accompagner d'un masque à gaz, fonctionnent avec son aura qui lui permet de vivre. Laruku est un homme très puissant, si puissant que Trascer avait perdu plusieurs mois de préparation pour ce dernier. Fonctionnent sur un système d'aura le masque de ce dernier, aspire sa propre énergie pour lui fournir des capacités physiques hors normes. Nul ne sait qui il était avant, sa tragédie. Mais avec une puissance à faire pâlir les Dieux, il n'était pas n'importe qui..

Description du Caractère (4 lignes minimum) :

Laruku est devenu quelqu'un terne sans couleur, depuis la perte de son unique amour. La chose qui l'attachait à se monde, il as perdu toute notion de bonheur et de joie. Pourtant avant cela, il était quelqu'un de très connu pour sa joie de vivre. Il était un véritable électron libre, on ne pouvait pas lui enlever la bonne humeur, souvent communicative et parfois excessive qui le caractérisais. Il était foncièrement honnête, l'une des seuls chose qui lui reste encore. Il laissait parler son enthousiasme au gré des événement, sans pour autant permettre à quiconque de lui marcher sur les pieds. Maintenant il ne fait que s'imposer quand la situation l'exige, en dépit de sa vie car à ses yeux maintenant elle n'as plus aucune réel valeur. Il reste quelqu'un de bon, et un allié de valeur lors d'un combat. Mais toute notions de bonté et de contacte facile à disparus suite au chagrin de la perte de son amour..

Histoire (10 lignes minimum) :



Je hais ces gens sur qui ruisselle le sang, dis moi pourquoi les êtres humains ne passent leur temps qu'à répéter les mêmes errements ? Ils refusent tout changement, je me permets de juger ainsi, ces êtres à qui la terre n’appartient pas. Ces êtres sèment l'horreur et la destruction, partout sur leur chemin. Ce premier amour que j'ai tenu, m'ayant fait perdre ma foies en l'humanité c'est transformé en cendre. Par la faute de ces gens cupide, je me souviens encore des moments où j'étais avec celle que j'aimais. Je me souviens comment mon cœur était transportée par sa douce voix, qui me faisait voyager à travers les étoiles, cette sensation de bien être profond qui était si étrange mais tellement bonne. Je ne l'ai plus ressentis depuis ce temps, lorsque le rideau se leva apportant le conflit, par ces idées de domination fugace. Elle avait tout fait pour que tout cella s’arrête, je me souviens encore de ses mots lorsque nous étions seul tout deux.

«Si le futur s'annonce serein...

Peut être que les armes deviendront des fleurs, c'est mon espoir... Du moins le notre maintenant.
J'aimerais que le vent emporte nos souhaits, affichant nos vœux et nos espoirs sur leur espace aérien. Réveillant de cet atroce cauchemar, tout ces gens avide de pouvoir. De leurs montrés la réalité des choses, j'aimerais faire volé leurs cœurs, plus haut dans le ciel, plus haut que ces cauchemars comme tu la fait avec moi !
»

Je me souviens lorsque tu m'avais dis ça, j'étais fascinés par tes yeux et tes paroles. Je voyais dans tes pupilles qu'ils étaient remplis d'un flot d'étoiles tombées du ciel, apportant de la magie dans ton regard. La lune se reflétée aussi sur ces derniers, rendent ce spectacle spécial merveilleusement époustouflant. Alors que le vent sec faisant virevolté tes cheveux brun dans le ciel, tu te blottissait dans mes bras pour t'en protéger. Malgré tout ce que tu avais vu, et vécu tu avais toujours cette beauté angélique et à chaque fois que je t'observais mon cœur ratait un battement.

Avalé par une vague d'histoire qui n'as plus de sens maintenant, je me perd dans tout ces souvenirs même si je les tiens bien ensembles, mes douleurs et mes larmes finiront par se libéré de nouveau un jour. Même si je t'avais promis le contraire, je ne peux plus me retenir de pleurer de nouveau ta perte. Je n'avais pus prédire quand ce doux amour se finirais, je te vois encore au sol couverte de sang le ventre transpercé de part en part. Souriant à la vu de mon visage, sur le quel coulais des millions de larmes. Je te vois encore les yeux pleins d'espoir, tendent difficilement ta mains jusqu'à mon visage, je posa la mienne par dessus et la saisis fortement.

D'une voix sereine de me prononça ces mots, comme si de rien n'était, comme si tu n'étais pas sur le point de m..

«Je t'en supplie mon amour, ne laisse pas te gagner les vœux de mourir et de tuer..Même si le destin semble s'engouffrer dans cette mer sans fond, nos cœurs seront toujours lié. Tu dois guidé ces gens vers la paix, un jour on se retrouvera dans un monde loin des armes, où nous pourrons vive notre amour éternellement...

J-...Je t'ai-...aime..T....
»

Sur ces derniers mots elle rendit son dernier souffle, affichant toujours se visage souriant. Sauf que cette fois des larmes coulaient de ses yeux fermés, le regard effrayé et emplis de larme je regardais vers le paradis criant le nom de Dieu. Sur cette terre tombant vers le chaos, je tenais à une douce vie .J'avais certes commis un tas de péché, mais je suis prêt à échanger ma vie pour sauver cet amour taché de sang.

Le cœur meurtris, je m'étais blottis dans tes bras pendent plusieurs jours. Alors que ton corps devenait de plus en plus froid. J'étais effrayer à l'idée de vivre dans un monde sans toi, je ne pouvais que rester planté la n'étant pas capable de faire le moindre Adieux. Tu as disparu avec un sourire, vers le paradis que tu imagines. Je ressentais la mélancolie m'envahir, je sentais tout mes rêves se fanées les un après les autres. Je voyais tout nos souvenirs disparaître lentement, toutes ces choses en quoi je croyais, et qui avait fait de moi ce que j'étais. Ton odeur, la douceur de ta peau, la chaleur de ton corps, le goût de tes lèvres, ton souffle chaud se mélangeant au miens. Tout ça disparaissant me laissant seul avec tout ces sentiments dérisoire, la solitude, la tristesse et enfin la mort. J'avais perdu le peu d'attachement que j'avais à ce monde, poussant un gémissement fébrile, voulant dire ton prénom. Je voulais me relevé et t'emmenée loin d'ici, mais le poids de mon cœur meurtris m'en empêchait je ferma alors doucement mes yeux toujours dans tes bras voulant simplement oublié tout ça.

J'ouvris lentement mes yeux, je sentais mon corps flottés dans les ténèbres complet. Je ne comprenais pas où j'étais ou ce que je faisais, mais avant que je n'ai pus faire le moindre mouvement. Mes yeux se refermaient lentement sous le poids de la fatigue, et des forces qui quittait mon corps. Mais j'entendais toujours une voix qui résonnait dans ma tête, parfois il en avait une seul parfois il y en avais plusieurs. J'avais vraiment peur, mais la douleur de mon cœur me faisait affronter tout ça comme il se devait après tout je ne pouvais rien faire plonger dans ses ténèbres infini. Après plusieurs jours, j'eus compris qui était Trascer et ce que je devais faire pour lui, il m'avait rendu la vie. Il voulait simplement que je l'aide à libéré la lumière d'une terre distante dans ce monde. Ma force lui serait d'une grande aide, j'ouvris lentement les yeux alors qu'il sortait de la salle et lui dis d'une voix faible.

«J'aimerais avoir un ultime rendez vous, je dois me présenter à l’ultime tombée de rideaux avec un bouquet de rose rouge.»

A partir de ce moment, ce que j'étais n'existait plus...

«D'accord...Laruku...Yamamoto...»

Aime : Sa défunt petite amie

Aime pas : La guerre, les armes, la mort.

Comment ai-je connu le forum ? : Google

Citation des Règles :

Description Personnelle : Je suis un garçon de 16 ans, fan d’animé et de jeux vidéos en tout genre.
Pièces Pièces : 64017
Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Roi Stip a écrit :
avatar
Alpha
Lun 31 Déc 2012 - 18:54
Tu as bidé parce que t'aime pas la guerre, c'est pour ça.

Bienvenu, sinon.
Pièces Pièces : 11689
Nombre de messages : 3045
Age : 23
Localisation : Plusieurs endroit à la fois.
Date d'inscription : 29/06/2007
Liens : Dieux de la Mort locaux : Squall, Saphya
Ami : Rec, Bowser
Amoureuse : Acrya
Connaissance : Roy, Flare
Généraux : Luciole
Adversaire/Ami à statut variable : Link
Adversaire : Axem Red, Baltagnar, Faust, Taka, Sorceresse, Executor
Némésis : Trascer


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur




Statut : Roi en Exile
◎ RP' En Cours > : Le Reveil[Acte 11]
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Trascer a écrit :
avatar
Chaos Universel
Lun 31 Déc 2012 - 18:58
Je te souhaite mes salutations, mais en effet, ne pas aimer la guerre =o!

Enfin bref, je te souhaite un merveilleux pancakes et une grande aventure ici!
Pièces Pièces : 42949
Nombre de messages : 330
Age : 22
Localisation : Souhaite accomplir son rêve
Réplique/Citation : "I am a prince of the Warp here to recreate this land!"
Date d'inscription : 26/05/2012
Liens : Amis : (Igsnor, âme de Painsaw)
Empereur : Stip
Généraux : Sorceress
Compagnons : Axem Red


Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Squall Leonheart a écrit :
avatar
M5
Lun 31 Déc 2012 - 19:25
Merci beaucoup ! ^^
Pièces Pièces : 64017
Nombre de messages : 260
Age : 21
Localisation : Le monde normal
Réplique/Citation : Alors comme ça tu pense être un Dieu ? Il n'en est rien. Tu n'es qu'un parasite dévoré par la jalousie et l'appetence qui convoite la vie sacrée des autres tu te nourris d'eux, de leurs souvenirs, d'amours et de deuils, de naissances et de morts, de joies et chagrins.
Date d'inscription : 31/12/2012
Liens : Famille/Amis/Ennemis


Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: HRP ~ Préparatifs :: Fiches Personnage
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Lun 31 Déc 2012 - 22:32
Eh bien je te souhaite comme mes camarades la Bienvenue et te voici validé. Une fiche très sentimentale pour un perso réussi fonctionnant au gaz dis donc ^^.

Si tu as des questions, n'hésite pas !
Pièces Pièces : 0
Nombre de messages : 55752
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
The rain leaves a scar... [Présentation Laruku Yamamoto][validé]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Présentation Link-25[validé]
» Présentation de Ralph![validé]
» Scar qui doit ajouter des caractères vu que son pseudo est trop court
» Présentation de certaines personnes !
» Scar of mirrondin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum