Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Inversion00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

A new life [Privé Miori]
Invité a écrit :
Lun 27 Aoû 2012 - 17:08


Le lac du Dark World, à Hyrule devenu noir, noir comme la nuit. Cela annonçait que l'Enfer venait au Dark World. Après que le lac soit recouvrit par cette noirceur, tout commença à trembler. Des cercles se formait dans l'eau comme si une seul goutte de pluie tombait toujours au même endroit. Ensuite il à commencer a faire du brouillard et au loin, ont pouvait voir une ombre se rapprocher. C'était Ombra, celui qui mène aux enfers en traversant le lac des cauchemars maudits.
Il mit un pied sur la terre du Dark World. Au premier pas qu'il fait, ont pouvait voir du liquide noir dégouliner derrière lui, comme si c'était son sang. Ce monde ressemblait au paradis comparer à la Noirceur que dégageais Ombra.
Cette personne effrayante commençais a se promener dans les bois tranquillement. Tout était rendu plus sombre qu'avant à son arriver. Les monstres à coté de lui le regardait mais n'osait pas aller le voir. Ombra dégageait une sorte de vent glacial qui faisait effrayer tout ceux qui se tenait proche d'elle. Qu'il fasse chaud ou non, quand vous vous tenez proche de Ombra, il fait très froid. Il plaça le collier dont Sandy lui avait donner sur une roche et s'assis à côté, fixant le sol. Ombra décida d'enlever son capuchon mais ont ne pu rien voir, qu'une lumière aveuglante avec un cri féminin qui pouvait rendre sourd. C'était les cris qu'on entendait quand ont traversait le lac des enfers.
Après quelque temps, la lumière disparu, plu de cri mais le monde Dark World avait drôlement changer. tout était vraiment rendu noir, les arbres aussi. Ombra avait décider de crée son propre royaume en une étape simple. Il remis son collier et resta assis sur une roche, toujours en fixant le sol...
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
V.I.P.
Lun 27 Aoû 2012 - 19:52
J'ai ouvert mes yeux qui étaient couverts de saletés et de poussière. J'ai frotté mes yeux un moment pour pas que j'aie de la poussière dans les yeux. C'est quand j'ai remarqué que je n'étais pas là où je croyais être. Non. J'étais dans une forêt, mais cette forêt là avait l'impression d'avoir été tiré pile d'un film d'horreur. Les arbres étaient juste des ombres qui essayaient de se cacher de le noir infini que Dark World avait. Je me suis lêvée de l'endroit où j'étais et j'ai regardé autour de moi. Rien. Aucun signe de vie d'un être humain, mais j'étais sûre que je trouverais pleins de monstres ici. J'en trouverais mais maintenant je voulais même pas entendre un mot d'eux. J'ai essuyé ma robe pour enlever la terre qui y était et j'ai commencé à marcher. Je ne sais pas combien de temps avais-je marché, mais en même temps que je marchais je marquais sur des arbres des traces pour me retrouver. Dans un endroit pareil je ne voulais pas me perdre et surtoût pas marcher en rond. Le silence ici était affreux. Je ne pouvais rien entendre sauf parfois des cris. Mais je ne pensais pas que ces cris parvenaient des êtres humains. Ces cris étaient des cris de douleur que je ne pouvais pas décrire avec des mots. Dans l'obscurité une forme commencait à prendre forme.
C'était un lac. Des rochers étaient au bord du lac. Et sur un des rochers j'ai vu une ombre. Je ne savais pas quoi faire, aller vers l'ombre et me présenter ? Non. Et si l'ombre serait un monstre ? Que pourrais-je faire ? Je ne savais pas encore utiliser mes pouvoirs et je ne savais surtoût pas comment faire pour que je puisse utiliser mes pouvoirs. J'hésitais. J'ai essayé de regarder plus attentivement l'ombre mais je n'ai pas réussi à voir de visage, une capuche était devant. Ce n'étais pas un monstre mais je ne pensais pas que cela était non plus un être humain "normal". Enfin, depuis un certain temps je ne fesais non plus pas partie des "normaux". C'est quand j'ai senti sur mon épaule droite quelque chose que je ne sentais pas sur mon épaule gauche. Je me suis retournée et j'ai vu un monstre. Enfin un zombie. Je n'avais pas eu le temps de réfléchir quand il m'a jeté par terre. C'est quand j'ai vu mon collier voler et des ailes rouges ont apparus sur mon dos. Enfin.
J'ai commencé à voler un peu et j'ai utilisé un de mes pouvoirs. C'était celui qui pouvait faire exploser ton advairsaire, enfin faire exploser le millieu du corps de l'adversaire. Et j'ai réussi. Du sang a giclé sur mon visage et je l'ai vite essuyé. Mon collier est devenue rouge. C'était le temps. Mes ailes sont parties et je suis tombé par terre. Je ne savais plus quoi faire, je venais de tuer un zombie.
Pièces Pièces : 11639
Nombre de messages : 91
Age : 17
Date d'inscription : 19/08/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 27 Aoû 2012 - 21:19
Ombra regardais ce qui se passais de loin. Une jeune fille se faisait attaquer par des monstres. Elle devait s'y attendre en venant ici. Mais le plus bizarre c'est que cette fille n'était pas non plu humain, mais avait l'apparence d'un humain. Ombra la regardait voler au ciel, son collier illuminait. Elle aussi avait un collier qu'il lui fournissait du pouvoir. Elle ressemblais à Ombra, malgré qu'elle semble être plus peureuse. Elle a finalement atterrit et ces ailes ont disparu.
Lorsqu'elle atterrit, Ombra enleva sa capuche mais un autre flash survenu, mais celui-ci était une illusion. C'était comme plusieurs image qui font repenser les cauchemars à cette jeune fille, pour lui faire peur. Comme son père entrain de tuer son frère. Après quelque temps Ombra remit sa capuche et arriva face a cette fille. Il regarda son collier pendant un bout, il ressemblais vaguement aux siens. Il caressa un peu la joue a cette fille démone et lui donna un frissons automatiquement.Ensuite il pris la main de cette fille et d'un tons glacial il dit:


-Tu est aussi froid que le sang qui coule dans un mort, Aurais-tu peur de moi?

Ont pouvait voir les zombies reculer a cause de la noirceur que dégageais Ombra. Ensuite il s'assis sur une roche et invita cette fille a s'asseoir. Je regardais ensuite son collier de plus près.


-J'ai un collier pareille comme le tiens, si ont parle du sens qu'il me donne des pouvoirs. Je me présente, Ombra. N'est pas peur de moi, je fais peur mais je suis très gentil. Toi, comment tu t’appelle et surtout, que viens tu faire ici?

Ombra planta sa fourche par terre. Regardant aux alentours Devait-il faire confiance à cette inconnu?

-Je suis celui qui conduit les morts à l'enfer, alors c'est complètement normal que je fais peur, mais comme je te dit, je ne suis pas méchant, je n'est pas le droit de tuer n'importe qui.

il pris ensuite une rose noir dans ces mains et la fait revivre rouge. Il le donna ensuite à la jeune fille.

-Tu vois, tout le monde est capable de faire quelque chose de gentil.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
V.I.P.
Mar 28 Aoû 2012 - 21:03
Après avoir tué le monstre la personne était venu devant moi. Juste comme ca, sans problèmes. Il a fixé son regard sur mon collier puis il a caressé ma joue. J'ai rougi un peu mais j'ai aussi eu des frissons car je ne le connaisait pas et que c'était la première fois que l'on me le fesait. On s'est regardé un moment puis il a pris ma main et ma dit :

-"Tu est aussi froid que le sang qui coule dans un mort, Aurais-tu peur de moi?"

Je n'ai pas répondu. Je n'avais pas peur de lui, mais je ne voulais pas non plus avoir trop confiance en lui. Vu que je venais juste de le rencontrer. Il avait l'air de faire peur au monstres, vu que les monstres n'osaient pas s'approcher. Je n'aimais pas regarder les yeux des monstres, cela me fesait penser au yeux de.. Non, il fallait pas que j'y pense encore une fois, cela était du passé. Je n'y pouvais rien et c'était tout. Il est allé s'assoir puis il m'a demandé de venir. Je suis allée mais je hésitais encore. "Pouvais je avoir confiance en lui ?" Cette question était dans ma tête tout le temps. Quand je me suis assise sur le même rocher que lui il a encore une fois fixé mon collier. Je ne savais toujours pas pourquoi, c'était juste un collier que je n'arriveais pas à enlever. Enfin, je n'avais pas essayé pour ne pas épuiser mes forces. Il a dit :

- "J'ai un collier pareille comme le tiens, si ont parle du sens qu'il me donne des pouvoirs. Je me présente, Ombra. N'est pas peur de moi, je fais peur mais je suis très gentil. Toi, comment tu t’appelle et surtout, que viens tu faire ici?"

Oh donc cela expliquait tout, il regardait mon collier car il avait le mal. Mais comment avait il recu le sien ? Je ne le savais pas. Et je ne voulais pas le demander. Il avait dit son prénom, Ombra. Cela me fesait penser à la mort. C'était marrant d'y penser seulement maintenant vu que j'étais sur Dark World. La mort, la peur, les cris des monstres ? Je sais pas. Il n'avait pas l'air méchant et il l'avait bien dit. Je ne savais pas vraiment ce que je fesais ici mais je me suis quand même présentée pour ne pas avoir l'air idiote.

- Je suis Miori, enchantée. Je ne sais pas vraiment ce que je fais ici, mais bon si je suis ici il faut y avoir une raison.

Je n'ai rien ajoûtée de plus car je ne voulais pas vraiment dire des choses de moi, et sur mon passé. Il a planté sa fourche dans le sol et avait l'air de réfléchir un moment puis a dit :

-"Je suis celui qui conduit les morts à l'enfer, alors c'est complètement normal que je fais peur, mais comme je te dit, je ne suis pas méchant, je n'est pas le droit de tuer n'importe qui."

Il ne me fesait pas peur, je n'avais aucune raison d'avoir peur de lui. Et de plus si il n'avait pas le droit de tuer n'importe qui il voudrait je serait un peu plus en sécuritée. Mais même si nous nous étions déjà introduits, je ne pouvais toujours pas avoir trop confience en lui. Il a prit une rose noir et l'a transformée en une rose rouge. C'était joli. Puis il me l'a donné :

-"Tu vois, tout le monde est capable de faire quelque chose de gentil."

C'était vrai il était gentil, je n'avais aucune raison de ne pas avoir confiance en lui. Enfin presque. Je me suis lêvée la rose dans ma main et je l'ai mis dans mon sac. Je ne savais pas ce que je fesais mais j'ai marché vers le lac et j'ai commencé et jêter des pierres dedans. C'était une habitude. Et de plus je n'avais rien d'autre à faire ici.




Pièces Pièces : 11639
Nombre de messages : 91
Age : 17
Date d'inscription : 19/08/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Mar 28 Aoû 2012 - 23:56
Cette fille semblait gêner vu qu'elle hésitait à s'asseoir près de Ombra. Mais en même temps c'était vrai que Ombra était un parfait inconnu a ses yeux. Après un certains temps, elle finit par dire son prénom:

-Je suis Miori, enchantée. Je ne sais pas vraiment ce que je fais ici, mais bon si je suis ici il faut une raison.

Quand elle s'est assis à côté de Ombra sur la roche. Elle semblait avoir une boule sur l'estomac. Quelque chose qu'elle pensais mais qu'elle ne voulais ou pouvais pas dire. D’ailleurs sa réaction à été après qu'Ombra lui a donner une rose c'est de s'en aller lancer des roches dans le lacs. Cette fille semblait être perdu dans ces pensés et cela fatiguais Ombra. Il vouait le savoir qu'Est-ce qui la rendais si mal à l'aise.

-Miori, pourquoi par tu ainsi? Moi aussi j'ai des problèmes dont je n'ose pas dire. Quand j'étais plus petit il y avait une fille qui s’intéressait a moi. Pourtant j'étais une personne rejet de la classe. Elle ne savait pas que j'étais un démon. Un jour elle est morte, elle ma supplier à revenir en vie, jusqu’à m'offrir un câlin et je les laisser s'en allé sans dire un mot et je l'est jamais revu. Sa à été la seul file qui a voulu s'approcher de moi. Ce collier est le seul souvenir que j'ai d'elle. Voir fuir les gens car je fais peur me brise le coeur et maintenant que je vois que tu t'éloigne, je comprend que je dois rester à tout jamais dans la noirceur...

Quelque larmes se versa sur la roche et ensuite Ombra commença à reprendre son calme. Il ne voulais pas repenser à cette histoire et pourtant il la fait. Il fallait que sa sorte. Il ne pouvait pas cacher son secret pour le reste de son existence.

-Non seulement j'ai perdu une fille qui m'aimais, mais je suis la risée de l'enfer pour avoir laisser une personne revivre. Maintenant tu peut continuer de lancer des roches dans se lac si tu veux, pendant que je laisse tomber mes larmes...
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
V.I.P.
Mer 29 Aoû 2012 - 19:02
-"Miori, pourquoi par tu ainsi? Moi aussi j'ai des problèmes dont je n'ose pas dire. Quand j'étais plus petit il y avait une fille qui s’intéressait a moi. Pourtant j'étais une personne rejet de la classe. Elle ne savait pas que j'étais un démon. Un jour elle est morte, elle ma supplier à revenir en vie, jusqu’à m'offrir un câlin et je les laisser s'en allé sans dire un mot et je l'est jamais revu. Sa à été la seul file qui a voulu s'approcher de moi. Ce collier est le seul souvenir que j'ai d'elle. Voir fuir les gens car je fais peur me brise le coeur et maintenant que je vois que tu t'éloigne, je comprend que je dois rester à tout jamais dans la noirceur..."

J'ai arêté de jeter les pierres. Je savais donc maintenant pourquoi avait il le même collier que moi mais je connaissais maintenant un bout de son histoire. C'était sûrement le temps de dire en peu plus aussi. J'étais triste. Je ne voulais pas qu'il croyais que j'avais peur de lui et que j'étais en train de fuir.

- Je.. #J'ai réfléchis un moment puis j'ai dis :
- J'ai aussi perdu les seuls personnes qui m'aimeaient. Je voudrais vraiment retourner en arrière mais je ne peux pas. Dire que que les autres ont peurs de toi est lâche. Je n'ai pas de raison d'avoir peur, fuir de la réalité serais un rêve, mais cela est impossible. Je croyais toujours que je vivais dans le paradis. Mais j'avais tord. Si j'aurais su que vivre était pas un jeu d'enfants, je ne serais pas là. La raison pourquoi je continue c'est par ce que j'ai une vie à vivre. La vie que ni mon frère ni ma soeur ont pu continuer. C'est ma raison de vivre. Sinon, je ne serais pas là.


Il a commencé à pleurer doucement. Enfin il ne pleurait pas à la même facon que moi. Il était calme, moi non. J'était surprise, car je ne pleurais pas souvent mais vu que j'avais commencé à me souvenir de mon passé j'avais mal au coeur. Si j'aurais fais les choses différamment au lieu de ce que j'avais fais, mais sans cela je ne serais pas ici.

-"Non seulement j'ai perdu une fille qui m'aimais, mais je suis la risée de l'enfer pour avoir laisser une personne revivre. Maintenant tu peut continuer de lancer des roches dans se lac si tu veux, pendant que je laisse tomber mes larmes..."

Je pleurais encore un peu, mais cela s'était un peu arêtté. Je rigolais doucement avec une voix calme. Ma voix n'étais pas grave mais plutôt silencieuse. Je commencé à marcher vers Ombra en même temps essuyant mes larmes. Puis je me suis assise à côté de lui. Regardant le silence j'ai dit :

- Mon père à tué ma famille. Les seuls personnes qui m'aimaient. Mon âme, et mon coeur se sont brisé ce jour là. Je ne les ai jamais vu après ca. Ma soeur n'avais qu'ne dizaine d'ans et mon frère étais plus âgée que moi. Quand même j'étais la seule qui ne fus pas tué. C'étais dans ces plans. Détruire la vie d'un enfant est le pire de ce que aucun humain puisse faire. Dans mon cas là, c'est détruire tout ma vie. Mais tu ne peux pas juste tout laisser. Il faut que nous continuons jusque au bout seulement pour eux.

J'ai sourié amicalement.

- Elle vit encore. Dans ton coeur.



Pièces Pièces : 11639
Nombre de messages : 91
Age : 17
Date d'inscription : 19/08/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Jeu 30 Aoû 2012 - 13:52
Je l'est vu arrêter de jeter des pierres dans le lac et me regarder d'une façon triste. Elle avait du comprendre que c'est depuis longtemps que j'étais sans compagnie.

- J'ai aussi perdu les seuls personnes qui m'aimeaient. Je voudrais vraiment retourner en arrière mais je ne peux pas. Dire que que les autres ont peurs de toi est lâche. Je n'ai pas de raison d'avoir peur, fuir de la réalité serais un rêve, mais cela est impossible. Je croyais toujours que je vivais dans le paradis. Mais j'avais tord. Si j'aurais su que vivre était pas un jeu d'enfants, je ne serais pas là. La raison pourquoi je continue c'est par ce que j'ai une vie à vivre. La vie que ni mon frère ni ma soeur ont pu continuer. C'est ma raison de vivre. Sinon, je ne serais pas là.

Elle avait ces raisons de vivre certes, mais elle devait vivre ces derniers moments seuls, sans espoir d'avoir une vengeance. Ont dit que la vengeance ne sert complètement à rien mais enfaite c'est un défoulement de la vie sans que la personne peut se venger. Ensuite elle est venu s’asseoir à côté. Je me sentais un peu mieux mais bien évidement, sa paraissait pas sur mon visage.

- Mon père à tué ma famille. Les seuls personnes qui m'aimaient. Mon âme, et mon coeur se sont brisé ce jour là. Je ne les ai jamais vu après ca. Ma soeur n'avais qu'ne dizaine d'ans et mon frère étais plus âgée que moi. Quand même j'étais la seule qui ne fus pas tué. C'étais dans ces plans. Détruire la vie d'un enfant est le pire de ce que aucun humain puisse faire. Dans mon cas là, c'est détruire tout ma vie. Mais tu ne peux pas juste tout laisser. Il faut que nous continuons jusque au bout seulement pour eux.

C'est vrai que c'était cruelle d'enlever la vie d'Un enfant mais pourquoi Miori avait pas tuer son père? Bien sur, quelqu'un qui fait partie de la famille c'est plus dur de le tuer mais il ne faut jamais avoir peur face à un criminel.

- Elle vit encore. Dans ton cœur.


C'était une phrase bien belle mais bon...

-Comment peut-elle vive dans mon cœur- Elle vit encore. Dans ton cœur. quand mon cœur est brisé? Il m'est arriver une seul fois que j'ai eu du cœur et c'est quand je lui est laisser revivre, après j'ai eu le cœur brisé pour le restant de mes jours....

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

avatar
V.I.P.
Sam 1 Sep 2012 - 13:24
-"Comment peut-elle vive dans mon cœur- Elle vit encore. Dans ton cœur. quand mon cœur est brisé? Il m'est arriver une seul fois que j'ai eu du cœur et c'est quand je lui est laisser revivre, après j'ai eu le cœur brisé pour le restant de mes jours...."

J'ai soupiré. Je voulais juste le mettre en meilleure humeur mais bon, cela ne servait à rien. Parfois parler gentiment n'aide pas. Voilà ce que je détèste, essayer une chose pour que l'autre s'en fout complétement.

- Oh et puis merde, si cela n'a pas aidé t'a qu'à te débrouiller tout seul. Je voulais juste être gentille. Mais si c'est juste pour repenser à des choses comme cela, rien n'aidera.

J'était décue. Mais c'était comme ca. Mon collier avec mon joli Phénix dessus à commencé à devenir rouge. Mais cette fois je n'étais pas en danger, j'étais énèrvée. Je n'était pas en train de me transformer, enfin je netais aps sûre mais je n'avais pas l'impression de me transformer. Il était juste en train de me dire de me calmer. J'ai respiré une fois et j'ai essayé de me calmer. Je me sentais mal mais en tout cas je n'étais pas énèrvée comme tout à l'heure. Certes j'étais encore fâchée mais je pouvais continuer sans avoir l'impression que la tête exploserais. Je n'aimeais pas me fâcher, mais je me facheais quand même asser rapidement. Mon collier est devenu encore une fois rouge. Pourquoi ? Je ne sais pas. Les ailes m'ont venus et m'ont emportées loin. Tellement loin que je ne savais pas combien de temps avais-je volé.

Rp fini de ma part. Et je suis désolée pour ce Rp tout court. ^^
Pièces Pièces : 11639
Nombre de messages : 91
Age : 17
Date d'inscription : 19/08/2012

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
A new life [Privé Miori]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)
» Welcome to my life...! ♫
» Importations Privées
» Imporations Privées
» [RP] Confessions privées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum