Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Inversion00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

L'épine de trop [PV Alma, libre]
Invité a écrit :
Dim 5 Aoû 2012 - 23:18

« Humph humph humph humph ... » courir, loin, il fallait fuir au plus vite , survivre dan ce monde des ténèbres; trouver à tout prix un endroit pour se réfugier. En entrant à nouveau dans les bois perdus en ayant pour seul objectif de comprendre comment j'y étais apparue, je ne me doutais pas que le lieu serait si dangereux. Effectivement, une bête ma traquait depuis déjà plusieurs centaines de mètres. Je sentais le sol rebondir sous ses pas, ce devait vraiment être nue grosse créature. Mon poursuivant était en train de me rattraper peu à peu... Il avait manifestement plus d'endurance que moi.

Depuis la bataille à Toadville avec Taka, Bowser, Gozen ainsi que la défunte Lara; j'ai erré sans but dans ce monde toujours plus étrange. Il était difficile de survivre ici. J'avais terriblement faim, les insectes , le petit gibier et les plantes n'étaient pas assez nutritives pour mon corps, qui demande beaucoup de protéines. De plus, ma robe rouge était en lambeaux et j'ai du renoncer à mes sandales; trouées de partout.
« Aie !  » .
Dans mon pied s'incrusta avec profondeur des épines de ronces. Par réflex, j'ai saisi mon pied droit des mains en sautillant du pied gauche mais évidemment il lui arriva la même chose qu'au pied droit...
« NYHAI ! »

Désormais sur les fesses, complètement vulnérable, je regarda l'ombre de la bête approcher... La mort n'avait jamais été aussi proche. Je repris mes esprits, je fouilla dans mon sac et brandit une de mes dagues au hasard.

« Thunder Feather... »

La bête, que dis-je , le monstre , était maintenant totalement visible. C'était une sorte de grizzly avec deux rangées de dents acérées, des yeux jaunes effrayants, des pattes anormalement grandes surmontées de griffes aussi coupantes que des rasoirs, ainsi qu'une fine carapace d'apparence très solide lui recouvrant tout le corps comme s'il s'agissait d'une armure.

Il était désormais à portée de tir...
Je planta ma dague au sol, un grand craquement retentit et un petit éclair fendit le ciel et la cime des arbres pour enfin frapper de plein fouet l'horrible grizzly transgénique.
Celui-ci tomba au sol et de petites décharges émanaient de sa carapace, puis une grosse. Incroyable, sa carapace pouvait résister à l'électricité ! Le monstre se releva, il était seulement à deux ou trois mètres de moi. C'est alors qu'il leva sa patte, poussa un cri de rage et me frappa à la tête...Complètement sonnée, le vide se fit autour de moi , tout était sombre, puis d'un noir absolu. J'entendis pourtant une voix rassurante, quelqu'un venait me sauver.


 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Dim 5 Aoû 2012 - 23:41
Aphrodite volait au dessus des Bois Perdus, après avoir mis sa correction à Shake. Les nuages subspatiaux étaient revenus et le soleil avait donc disparu. D'un seul coup un éclair fendit le ciel et vint griller une aile de l'ange qui, pour la troisième fois et de la même manière tomba au sol. Voler dans ce monde était vraiment quelque chose de dangereux, si l'on approchait trop les nuages. Dans sa chute, Aphrodite, les bras croisait, répétait :


"J'en ai marre, marre, marre, MARRE de me faire griller comme un vulgaire poulet !"


l'Ange sortit ses autres ailes et aperçut dans sa chute, ralentit, que celle qui avait lancé l'éclair tentait de se battre contre un animal sauvage. Celle-ci était sur le point de s'évanouir et Aphrodite, se plaquant une main contre le visage, se posa délicatement et passa sa main sur ses cheveux, avant de matérialiser un ballon et de crier :





"ROLLING KICK !"



[i] L'ours fut projeté dans un tronc d'arbre géant des bois perdus et ne revint pas. Aphrodite prit alors son ballon dans ses mains et se pencha vers la jeune fille :


"... Ca va ?"
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Jeu 9 Aoû 2012 - 19:09


Je me releva après avoir finalement retiré les épines que j'avais dans les pieds.
Je contempla mon sauveur tomber de nul part. Une de ses ailes avait été abîmée. Il était vraiment arrivé à pic ! Un grand bonheur s'empara de moi, heureuse de ne pas avoir succomber aux monstre, qui désormais avait basculé de l'autre côté, gisant par terre...

... Oui merci beaucoup , et désolé pour tes ailes ... répondis-je avec un grand sourire.

Le clair de lune vint à notre rencontre pour illuminer notre position, cela faisait du bien de voir cette lueur. Le garçon prit ses aises à s'assit à côté de moi. Il n'avait pas l'air méchant, donc j'ai décider de faire connaissance avec lui, même si je n'étais pas doué en la matière.

Merci beaucoup , sans ton arrivée je serai morte à l'heure qu'il est. Cette forêt n'est vraiment pas sûre du tout. Et... Tu viens d'où comme ça ?

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Ven 10 Aoû 2012 - 13:54
Aphrodite s'assit à côté de la jeune fille et cala son ballon de football entre ses deux jambes, s'amusant à faire de minuscules passes entre ses deux pieds. L'Ange répondit alors :


"J'sais pas trop d'où je viens. La vérité c'est que je suis perdu dans ce monde où il fait nuit tout le temps et qu'à chaque fois que je vole un peu trop, un éclair, d'où qu'il vienne, me grille une aile et me fait tomber. Alors je combat un gros méchant pour sauver quelqu'un et je reprends ma route pour devenir le dieu de la lumière. Mais c'est compliqué."


L'expression de la jeune fille se fit plus curieuse. L'Ange continua.


"... Bon, toi t'es un fantôme m'enfin ... T'as jamais rêvé d'apprécier la beauté d'un lever de soleil ? Je voudrais que cette nuit disparaisse, et tous les ennuis qu'elle apporte, tu vois."


L'ange replia ses ailes et s'attacha les cheveux avant de s'allonger sur le sol.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 13 Aoû 2012 - 1:18
Le discours que portait le curieux footballeur était tout à fait intéressant. En plus d'être sympathique , ce garçon était très audacieux ..."Dieu de la lumière" vous m'en diriez tant... C'est clair que dieu de la lumière dans un monde de pénombre ça doit pas être top. J'eu un petit rire amusé. Toutefois, le garçon me demanda si je n'avais pas envie de voir ce monde avec la lueur du jour. Je n'y avais jamais vraiment songé, serait il possible de retrouver le soleil ?

He bien , j'avoue que ce serait enrichissant pour le monde extérieur, les plantes pourraient avoir une meilleur mine , et mon teint aussi malgré que ce soit peine perdue. Mais dis moi , comment comptes tu t'y prendre ? Ta quête m'a l'air cependant forte intéressante, dieu de la lumière dis tu ? On peut devenir dieu aussi facilement que l'on peut se faire tuer dans ce monde ?

Je regarda avec un peu plus d'attention le garçon . Il s'était désormais couché par terre et attaché les cheveux. J'aimerai bien lui ressembler un peu. Avoir des ailes, et une quête pour devenir une déesse tout comme lui. Mais attention, pas une déesse de la lumière . Je voudrais être la déesse des ombres...
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Lun 13 Aoû 2012 - 1:30
La jeune fille voulait accompagner Aphrodite. Celui ci se releva brusquement. Pouvait-elle vraiment entrer en contact avec la lumière ? Cela pouvait être interessant. Il n y avait absolument rien à faire ici, et le jeune garçon savait où se trouvait les soleils, car il ressentait leur présence et leur chaleur. Sa quête pour devenir le dieu de la lumière devait commencer par là. Il incita la jeune fille à se lever et pointa le nord.


"C'est par là qu'on ira, alors ! Il y a des soleils cachés un peu partout, et c'est le seul moyen de ramener la lumière sur ces terres, figure toi ! J'en trépigne d'avance !..."


Aphrodite déplia six ailes et demanda à la fille si elle savait voler, et si elle volait vite. Celle-ci répondit que oui. C'était un spectre après tout. Alors l'ange lui prit la main et fonça à toute allures, avant de la lâcher en vol. Alma volait près de lui, et ils se dirigeaient à toute allure au royaume des coeurs, pour espérer ramener la paix sur Nintendo World.



Suite : Le coeur à ses raisons.
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
L'épine de trop [PV Alma, libre]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» RPG online gratuit trop bien :D
» Parce que c'est trop tentant
» le québec libre!!!
» Mon lapin est trop actif...
» Base de Torcy - nage en eau libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum