Acte X11Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Ultra-Contraintes
HorunaRAS00:00:00
Neo-ChampignonRAS00:00:00
Neo-TelliusRAS00:00:00
NipponUltra-Inversion00:00:00
Sphère OcéaniqueRAS00:00:00
Bienvenue

 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Piégés! [PV: Lumi]
Ashura a écrit :
avatar
Arrogance Incarnée
Sam 24 Mar 2012 - 21:26
L'homme-chien/rongeur/chat (rayez la mention inutile) sur son dos, Ashura tentait de fuir les Gorons, ses êtres mis hommes mis pierres qui, en roulant, allez presque aussi vites que lui. Ils ne pourraient pas fuir correctement... Il eu une idée. Son Mantra de la brume activé, il créa trois clones, qui ralentirent les gorons pendant quelques minutes. Puis, il courut, le plus vite qu'il put.

Au bout d'un moment, il arriva dans une petite grotte. Il s'empressa de la boucher avec des rocher, et laissa une petite fente pour l'oxygène et la lumière pourpre de la Lune. Il posa le dernier rocher au moment ou les Gorons arrivèrent; ils ne remarquèrent rien, et arrêtèrent de poursuivre le hérisson vert et l'animal habillé comme un peintre.

Ashura se colla contre le mur, exténués par tout ces efforts successif en sortant d'un combat déjà légèrement éprouvant. Mais Ashura n'avait pas pensé à une chose; un petit détail, certes, mais qui avait son importance...

~Ashura...

Ouais?

Comment on sort de là, maintenant?~

Le hérisson blêmis. Il sourit, tourna en rond dans la grotte, sourit encore, tâtonna les murs, rit bêtement, jura, s'excusa auprès de son équipier inconnu.

Merde. Je crois qu'on est coincé. Haha. Hahaha... Bordel.

Il alla dans le font cacher sa honte. Il fit les cents pas, laissant seul son équipier, et remarqua une petite fente. Il s'y glissa, entrevoyant un espoir, mais ne déboucha que dans une pièce annexe ou était entreposé nourriture et eau, pour au moins quelques semaines.

~C'est quoi, ça?

Sans doutes une sorte de bunker au cas ou ce genre de cas arriverait... Les Gorons sont un peuple plutôt prévoyant.

On a eu du cul sur ce coup là. Bouffer des insectes et des vers, c'est pas le genre de la maison.~

Il prit quelques rations, et revint voir son "colocataire". Il lui tendis une ration de nourriture. Il s'assit, dos au mur, et commença à manger une sorte de jambon, tout en lui parlant.

T'fu Pfeux Manfer, Y'en a pflein * mâche*.

Il finit son morceau de viande prestement.

Au fait... Comment tu t'appelles? T'es qui?
Pièces Pièces : 12161
Nombre de messages : 607
Age : 22
Localisation : La flemme de te le dire, je sais pas moi même.
Réplique/Citation : C'est pas parce que... Bref, TA GUEULE.
Date d'inscription : 22/05/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 








I'm the emmerdor

Je ne pense pas être assez faible pour que tu te permettes de te foutre de moi. (Ashura's quote)

Lisez Warp et la Fic Collective, peoples!

RP en cours:En attendant Gracowitz
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Invité a écrit :
Mer 28 Mar 2012 - 14:57
Depuis que ce pauvre résidus d'hérisson m'avais prise sur son dos, je n'avais cessé de soupirer ou de grogner. J'étais bien plus que capable de dépasser des vitesses supersoniques si je le souhaitais alors pourquoi diable devais je me retrouver sur le dos de cet abruti même pas foutu de semer des Gorons. J'étais tellement excédée que j'avais bien envie d'aider les Gorons à nous sauter dessus simplement pour voir comment il s'en sortirais. Mais je n'en fis rien car j'avais la flemme de bouger maintenant qu'il me servait de monture.

Il avais créé des clones de lui même pour distraire les Gorons, démontrant une fois de plus a quel point il étais faible physiquement. A sa place, cela ferais déjà longtemps que je les aurais semés et que je planerais parmi les nuages. Ce mec étais quand même vachement lent pour un hérisson mobiusien. Même Knuckles irait plus vite que lui à mon avis.

Après un temps de course poursuite qui s’éternisait à mon plus grand déplaisir, nous arrivâmes dans une grotte et dés qu'il s'arrêta, je bondis au sol, histoire de le regarder galérer à refermer la grotte tout seul comme un grand avant que les gorons ne débarquent, ce qu'il fit plutôt bien. Nous étions bien enfermés et les gorons passèrent sans remarquer notre présence... Trop bien enfermés à la vérité: Nous étions tout simplement bloqués, ce qu'il s’empressa de me dire avec un rire digne du plus grand des abrutis.

Je m'assis dans un coin, attendant de voir ce que cet idiot de première catégorie allait encore faire. Quand il revint de sa très courte exploration des lieux, je put en déduire qu'il y avais de la bouffe au fond de la grotte mais, ces réserves n'étaient logiquement pas indéfinies. Il me tendit un gros morceau de viande, que je pris après quelques secondes de réflexion sur le fait de lui jeter à la figure ou non.

Dailleurs j'aurais largement pu ouvrir la grotte et me barrer, mais flemme d'aider cet imbécile: Qu'il se débrouilles !

Je mangeais en silence ce morceau d'une créature inconnue (qui avais un gout assez étrange pour tout dire) tout en le fixant intensément. Je put dailleurs remarquer qu'il étais accompagné du masque de Majora ce qui, éveilla ma curiosité. Après tout, de tout les zeldas auquel j'avais joués, Majora's Mask étais le jeu dont l'univers m'avais le plus plu. J'avais donc intensément fixé ce masque flottant dans les airs, admirant la beauté de l'objet tout en me disant qu'il devait être bien idiot pour suivre ce hérisson.



T'fu Pfeux Manfer, Y'en a pflein * mâche*.


Je faillis gronder d'agacement devant la stupidité de ce type. Les réserves étaient limitées et tout ce à quoi il pensait c'étais se goinfrer. Quitte à rester ici des semaines, autant s'occuper de rationner la nouritture même si elle est en grande quantité plutôt que de se faire pêter le bide et de se plaindre qu'il n'y a plus rien après.

Après avoir fini de manger, il me posa la question fatidique:


Au fait... Comment tu t'appelles? T'es qui?

J'eut grandement envie de lui fouttre un vent ou de lui réponde de manière à ce qu'il ravales sa curiosité mais, après avoir brièvement réfléchi, je me résignais à lui répondre:

Je suis Lumi et je ne sais pas vraiment qui je suis ni ce que je suis ni même ce que je fous ici.

Je soupirais et mordais ma viande en silence, espérant ne pas avoir droit à un interrogatoire mais en étant malheureusement persuadée du contraire...
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Ashura a écrit :
avatar
Arrogance Incarnée
Mer 28 Mar 2012 - 19:54
Ce type n'avait pas l'air véritablement en confiance. Peux étonnant, il ne connaissait Ashura que depuis quelques minutes, une trentaine pour être plus exact. Il avait l'air fasciné toutefois, mais par autre chose, à coté de lui... Ashura sourit.

Tu peux voir Majora?

Personne, mis à part son père, n'avait jamais réussi à voir cet esprit flottant à coté de lui, une des sources de puissance d'Ashura, son esclave principal...

Bien sur qu'elle peux me voir. Elle a un esprit plus développé que le tient...

...Elle?



Oui. Elle. T'es libre de me croire ou pas, mais c'est une fille dans le corps d'un mec.

Et comment t'es censé voir ça, toi?

Je suis un dieu de la colère, je te rappelle. Tout ce qui se rapproche de près ou de loin à la colère, je le vois. Tout à l'heure, elle était pas franchement contente que tu la transporte sur ton dos, je pense... C'est vrai que t'es un peu lent.

Je suis pas LENT, je suis juste ankylosé parce que ça fait une foutue année que mon corps physique a pas bougé, et en plus je le... La... Bref!

Énervé, il recentra son attention sur "l'individu" Lumi. Plus exactement, il le/la fixa. C'était bien un homme. Un homme masculin. Assis dans un coin de la grotte, les bras entourant ses genoux, mâchant un morceau de viande, habillé comme un clown.

Un mec.

Il soupira. Il avait déjà vu des travesti (son père), des homos (Doflamingo), des mecs en armure ou il était permis de douter (Merwen), des extraterrestres (Junior) ou des esprits sans corps qui n'avaient aucun genre (Gracowitz)... Tout ceci ne l’intéressait plus vraiment. Quel que soit le corps, l’âme, le genre du corps et de l’âme, un con restait un con, un ennemi restait un ennemi. Ashura résonnait comme ça.

Enfin, c'est du moins ce qu'il tenta de se persuader, même si dans les faits...

Admettons, c'est une fille, si tu veux Majora...

Il regarda à nouveau Lumi. Il avait du mal à lui parler, maintenant qu'il savait qu'il s'agissait d'une femme. Il n'avait jamais véritablement était à l'aise avec les filles... De Flare en passant par Lara ou encore Sakura (sa "belle mère"), jamais le dialogue n'avait été une partie de plaisir... Toutefois, son apparence physique le débloquait légèrement, et il consentit à répondre à la question initialement posé par l'hybride.

Eux... Lumi, c'est ça? Ouais... Pour ce que tu es, t'es un hybride, un être humanoïde avec une fourrure, si tu préfère, un peu comme moi quoi. En général, ces types viennent de Mobius... Mais c'est loin. A l'opposé d'ici... Enfin, moi, je viens de Termina, ma mère viens de Mobius, mais mon père est Hylien. Je cherche à le retrouver, mais c'est une longue histoire... En gros, ya un type qui à déclenché une nuit éternelle sur le monde, donc du coup, tout ceux qui ont pas été protégé par Aether (une déesse blondasse) sont devenu con et agressifs, en gros...

Il y eu un silence de quelques minutes. Ashura espérait qu'elle/il avait compris: expliquer n'étais pas son fort.
Pièces Pièces : 12161
Nombre de messages : 607
Age : 22
Localisation : La flemme de te le dire, je sais pas moi même.
Réplique/Citation : C'est pas parce que... Bref, TA GUEULE.
Date d'inscription : 22/05/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 








I'm the emmerdor

Je ne pense pas être assez faible pour que tu te permettes de te foutre de moi. (Ashura's quote)

Lisez Warp et la Fic Collective, peoples!

RP en cours:En attendant Gracowitz
 :: 
RP ~ Ceinture primordiale
 :: Horuna

Contenu sponsorisé a écrit :
Piégés! [PV: Lumi]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» COLLECTION DE POILS DE LUMI
» 4 diodes oranges - Freebox Revolution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum