Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

[Soleil#1]Begnion Reconstruction √[Terminé]
Tails Doll a écrit :
avatar
Master
Mar 21 Fév 2012 - 22:30

Depuis que la Poudre Spatiale s'est répandue par ici, la Capitale a subi plusieurs dégâts. Celle ci est en proie aux feu et aux flammes et vous allez devoir être assez courageux pour relever la tâche qui vous attend. Un Soleil est apparu ici il y a peu. Il se trouve sous l'un des décombres de la ville. Travaillez en équipe afin de restaurer la Capitale et trouver sous l'un des décombres, le premier soleil. Attention tout de même, les villageois sont toujours aussi incontrôlables !

Pièces Pièces : 12858
Nombre de messages : 1097
Réplique/Citation : -
Date d'inscription : 26/06/2007
Voir le profil de l'utilisateur
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Ezreal a écrit :
avatar
Air Guitar Baby
Mer 29 Fév 2012 - 15:37
King, toujours la main de La Chroniqueuse dans la sienne en courant vers Begnion. Sa main était douce, chaude ... Joseph se sentait comme entraîné dans cette ville, comme si le Soleil qui était en lui sentait qu'un autre se trouvait en ces lieux. Le musicien se tourna vers Littheria. La pauvre avait été traîné de force et avait le souffle court. Le musicien s'arrêta deux minutes, laissant reprendre son souffle à la jeune fille au livre avant d'observer les alentours. Ils étaient bien arrivés à la capitale. Ou du moins ce qu'il en restait. La ville était totalement en ruines, en débris. Néanmoins, les habitants se trouvaient toujours ici ... Les habitants ? ... Par réflexe, Joseph King leva les yeux au ciel. Il y avait toujours les mêmes nuages rouges et sombres comme à Toadville ... Toadville ... Oh oh. Ni une ni deux les habitants sortirent les armes. Des cavaliers armés de lances, des spadassins armées d'épées et même des villageois sortant les haches. Cette histoire d'habitants agressifs et de nuages rouges sombres commençait à inquiéter Joseph au plus au point. Il se tourna ensuite vers Chroni.

« Fais attention à toi, il va y avoir de l'action ! »

Un spadassin se jeta sur la jeune fille au livre. King, sortant sa guitare électrique, lui asséna un coup vertical, de bas en haut, au niveau du menton, avec son instrument. L'ennemi tomba K.O à terre. Puis, Joseph se mit à jouer un air énergique. La foudre se mit à tomber sur un bon groupe d'habitants.

« LIGHTSTORM MEDIATOR ! »
Pièces Pièces : 2020
Nombre de messages : 205
Age : 21
Localisation : En pleine exploration
Réplique/Citation : Héhéhé le meilleur, c'est incontestablement moi
Date d'inscription : 30/09/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Mer 29 Fév 2012 - 18:48
Elle n'avait même pas eu le temps de lui dire au revoir... Soupirant assez tristement, Litterhia allait se laisser emporter dans ses pensées lorsque King lui attrapa la main et l'invita à la rejoindre, partant l'un et autre ensemble vers leur prochaine destination. Se laissant guider par le musicien, elle voulait quand même bien savoir où ils allaient, mais, apparemment, lui, il le savait. Courant pendant une bonne dizaine de minutes, ils finirent enfin par arriver à une ville... Sans vraiment être étonné, ils la découvrir en proie aux flammes et à la folie. Encore un territoire victime de ces nuages noirs qui étouffent le ciel. Assez effrayée, la Chroniqueuse voulu se cacher derrière Joseph, mais, paralysée, elle vit s'approcher un homme, comme un autre, paré d'une armure et d'une arme à l'allure menaçante. King intervint, électrisant de même un groupe de villageois qui s'avançait avec de mauvaises intentions.

Elle... Elle n'y arrivera jamais, à être capable d'affronter qui que ce soit. Ses dagues accrochées à sa ceinture, elle prit à pleine main leur poignée, sans pour autant les dégainer, n'y voyant qu'un nouveau moyen pour se réconforter, tout comme son livre. Déglutissant, elle plongea dans son être, cherchant une solution à ce blocage qui l'empêchait d'agir pour ce qui lui semble juste. Libérer cette ville de l'emprise de cette magie malsaine, c'est ce qu'elle souhaitait, en cet instant. Mais comment ? Avec son si maigre pouvoir et seulement deux dagues ? Elle en serait incapable... Elle, elle l'est sans doute, mais King, lui, il pourra certainement faire quelque chose. Regardant le musicien combattre, la Chroniqueuse se remit en question. Était-elle vraiment utile, pour cette quête ? À par le regarder et se faire protéger, elle fait bien peu de choses...
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Ezreal a écrit :
avatar
Air Guitar Baby
Mer 29 Fév 2012 - 22:12
King se tourna vers La Chroniqueuse. Elle semblait quelque peu ... apeurée. La jeune fille au livre avait une main posée sur chacune de ses dagues, tout en tremblotant. Litterhia semblait totalement effrayée. Joseph ne pouvait clairement pas s'en sortir seul. Prenant sa flûte traversière, il se mit à jouer de sa flûte traversière. Alors qu'il allait lancer son attaque "Infernal Storm", un autre spadassin se jeta sur lui, tentant de lui asséner un coup d'épée. Le musicien para l'attaque avec sa flûte avant de lui donner un coup de pied dans la cheville et de le faire trébucher.

« Ecoute Chroni ... Je ne vais pas arriver à vaincre ce groupe tout seul. J'ai besoin de toi, je te fais confiance. Je sais que tu en es capable ! »

King, par réflexe, posa sa main sur la sienne tout en lui parlant. Il déposa même une légère caresse avant de s'en rendre compte et de lâcher la main de la jeune fille en rougissant et en se retournant vers l'ennemi. Ce n'était pas le moment de jouer les don-juan. Ils étaient un peu en danger de mort en fait. Joseph se remit à jouer de sa flûte. Une tornade fit s'envoler les habitants et en éjecta une grande partie bien loin de la capitale.

« INFERNAL STORM ! »
Pièces Pièces : 2020
Nombre de messages : 205
Age : 21
Localisation : En pleine exploration
Réplique/Citation : Héhéhé le meilleur, c'est incontestablement moi
Date d'inscription : 30/09/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Jeu 1 Mar 2012 - 12:20
Elle savait qu'elle n'y arriverai jamais... En réalité, elle... Regrettait presque d'être arrivé dans ce monde si dangereux et hostile. Elle n'y survivra jamais seule, elle sera et restera un fardeau pour toujours...
« Ecoute Chroni ... Je ne vais pas arriver à vaincre ce groupe tout seul. J'ai besoin de toi, je te fais confiance. Je sais que tu en es capable ! »

L'interpellée releva la tête. On l'appelait, elle ? C'était King qui continuait à se battre, marquant une brève pause pour venir soutenir la Chroniqueuse qui se sentait désemparée. Elle se permit un court instant de réflexion, ne sachant vraiment pas ce qu'elle pourrait faire. Elle n'est pas quelqu'un de douée, elle sait juste écrire et manipuler le temps. C'est tout... Mais peut-être était-ce largement suffisant pour au moins aider Joseph. Affichant un regard déterminé, elle hocha la tête.
-D'accord.

Se redressant fièrement, elle s'approcha lentement du groupe de villageois et d'autres guerriers en proie au mal. Dégainant ses dagues, elle laissait ses bras pendre, inspirant profondément pour se sentir plus à l'aise. Relevant ses armes, elle les tenait comme un assassin, les lames dirigées de manière horizontale, les tendant face aux arrivants.
-Personne... N'échappe aux roues du temps.

« Adrome temporelle - Lenteur »

Litterhia n'était qu'une jeune demoiselle, ne découvrant que maintenant tout ce que possède un combat en vrai. Ayant une incroyable sensation la picotant de manière plutôt attrayante, Elle usa de sa magie pour créer une bulle, la projetant ensuite en direction du groupe ennemi. Ce n'était pas un sortilège offensif, mais ça avait de quoi ralentir suffisamment tous ces fous. Elle retourna ensuite auprès de King, se sentant plus en sécurité à ses côtés.
-Je ne sais pas pour combien de temps ça les retiendra, il vaudrait mieux partir maintenant si on ne veut pas être submergés !
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Ezreal a écrit :
avatar
Air Guitar Baby
Jeu 1 Mar 2012 - 19:45
-D'accord.

C'est ce que La Chroniqueuse avait répondu fièrement à King, le regard déterminé. Le musicien se mit à rire doucement. Joseph la préférait largement comme cela, assurée. La jeune fille pris ses dagues d'une façon particulière avant de déclarer :

-Personne... N'échappe aux roues du temps.

« Adrome temporelle - Lenteur »


Litterhia lança une bulle sur les ennemis les ralentissant. Certes ce n'étais pas un sort offensif, néanmoins ça n'en demeurai pas une attaque particulièrement efficace. La jeune fille au livre se tourna ensuite vers le mélomane, plutôt fière d'elle. Joseph King se mit à rire avant de lui faire un clin d'oeil, non sans la félicité. Elle déclara ensuite :

-Je ne sais pas pour combien de temps ça les retiendra, il vaudrait mieux partir maintenant si on ne veut pas être submergés !

King acquiesça d'un bref signe de la tête. Il ferma les yeux et brilla d'une intense lumière. Le soleil s'agitait de plus en plus en lui. L'astre était attiré dans une direction bien précise. Le musicien s'y dirigea et commença à soulever les débris, cherchant ledit soleil. Alors qu'il était proche de le trouver, des renforts se mirent à arriver. King repris sa guitare électrique et se retourna vers Litterhia.

« Cherche le soleil, il est dans le coin. Je m'occupe de ces guignols. »

Joseph se tourna ensuite vers le groupe et se lança dans la bataille, son instrument de musique toujours en main. Le jeune musicien bondit par dessus le groupe. Alors qu'il était dans les airs, il se mit à jouer une musique différente de son attaque habituelle. Un éclair s'abattit sur le musicien. Joseph atterrit au sol et donna un gigantesque coup de poing au sol ce qui eu pour effet de créé une gigantesque onde de choc électrique ravageant tous les ennemis.

« ELECTROLIZER »
Pièces Pièces : 2020
Nombre de messages : 205
Age : 21
Localisation : En pleine exploration
Réplique/Citation : Héhéhé le meilleur, c'est incontestablement moi
Date d'inscription : 30/09/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Jeu 1 Mar 2012 - 21:04
« Cherche le soleil, il est dans le coin. Je m'occupe de ces guignols. »

Hochant la tête pour affirmer qu'elle avait bien compris, elle se hâta d'aller chercher le prochain Soleil, en espérant qu'il puisse libérer ce monde de l'emprise de ce maléfice qui étouffait le ciel. Sans vraiment regarder derrière elle pour voir si le musicien la suivait ou s'il continuait à combattre, la Chroniqueuse, elle, sourit... Il l'avait félicité... Il l'avait félicité pour ce qu'elle venait d'accomplir. Dans sa bibliothèque, personne ne lui aurait dit "Merci", "Bonjour" ou quoique ce soit de chaleureux, elle a toujours été entourée d'une compagnie plutôt... Directe, insoucieuse de son état. Peu habituée aux efforts physiques, elle s'essouffla rapidement. Joseph lui avait indiqué une position, mais c'était plutôt vague...

Soulevant péniblement les débris, Litterhia se dépêcha de trouver ce que tout les deux recherchaient dans cette ville. Apparemment, le Soleil qu'avait absorbé King lui permettait de détecter la présence d'autres Soleil. En espérant qu'il ne se trompe pas... Continuant ses fouilles, elle espérait sincèrement pouvoir lever la malédiction qui s'était installée dans cette région. D'abord un ver des sables... Maintenant une ville en flammes... Décidément, ses premiers jours dans cet univers n'était pas de tout repos. Elle ne trouvait toujours rien, et la fatigue la rendait incapable d'autres efforts physiques. Elle s'appuyait contre le mur auquel elle faisait face, reprenant son souffle. La peur la prenait, la peur de ne pas y arriver, de ne pas pouvoir le faire.

Abandonner était trop facile... Cependant, elle n'était plus apte à avancer d'avantage. Elle voulut se tourner pour requérir l'aide de King, mais s'il venait pour la soutenir, plus personne ne pourrait les couvrir des hordes qui approchaient, d'autant plus que sa bulle temporelle s'était sûrement volatilisée depuis longtemps. Inspirant profondément, elle se mit en tête que, de toute façon, si elle laissait tomber, il n'y aura plus de lendemain... Reprenant les choses en main, elle se débarrassa d'autres petits blocs de pierre, poussant d'autres plus lourd avant d'enfin trouver quelque chose qui brillait.

Une magnifique lumière jaune... Soudainement, le Soleil, découvert, s'envola au-dessus d'eux, brillant de milles feux. Souriant, ses efforts enfin récompensés, la Chroniqueuse se laissa tomber en arrière, assise, levant les yeux pour contempler l'objet qu'ils convoitaient. Ça y est... Ils l'avaient fait... Elle l'avait fait... Se relevant, elle regarda encore le Soleil, puis tendit ses bras vers lui, comme pour l'enlacer. À vrai dire, c'est un peu par intuition qu'elle s'y prenait, ne sachant pas vraiment comment faire. C'est alors que l'astre s'approchait d'elle, suffisamment pour qu'elle le prenne dans ses mains. Elle l'observait encore un moment... Puis se tourna vers King.
-Je l'ai ! J'ai le Soleil !

Pour bien le montrer, elle le leva bien haut d'une main, fière d'elle, sans regarder autours d'elle.
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Jeu 1 Mar 2012 - 21:09
[ Lancer de dés de bénédiction ]
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

~PNJ General~ a écrit :
avatar
PNJ
Jeu 1 Mar 2012 - 21:09
Le membre 'La Chroniqueuse' a effectué l'action suivante : Lancer de Dé

'Dé Bénédiction' :

Résultat :
Pièces Pièces : 22785
Nombre de messages : 7549
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur



 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Ezreal a écrit :
avatar
Air Guitar Baby
Sam 3 Mar 2012 - 21:17
Tandis que King étant en train de s'occuper des habitants arrivés en renfort, La Chroniqueuse fouillait les ruines de la ville. Joseph n'ayant pas été très précis, la jeune fille au livre se mit à soulever chaque pierre et débris. S’essoufflant, elle s'assit quelques instants pour reprendre des forces avant de recommencer ses fouilles. Finalement, sous quelques blocs de pierre l'astre lumineux était présent. Brillant d'une lumière intense, il se plaça au dessus de Litterhia qui l'attrapa d'une main. Elle déclara ensuite fièrement :

-Je l'ai ! J'ai le Soleil !

« Super ! Bien joué Chroni ! »

Souriant, le musicien se mit à courir vers la jeune fille. Une fois devant elle, par réflexe, il la prit dans ses bras avant de lui caresser doucement les cheveux. Quand il se rendit compte de son idiotie, il recula d'un pas en s'excusant, rougissant énormément. Se grattant l'arrière du crâne, il déclara :

« Bon ... je suppose qu'on a plus grand chose à faire ici ... On fait quoi maintenant ? »
Pièces Pièces : 2020
Nombre de messages : 205
Age : 21
Localisation : En pleine exploration
Réplique/Citation : Héhéhé le meilleur, c'est incontestablement moi
Date d'inscription : 30/09/2010

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
 :: 
RP ~ Archipel Stratosphérique
 :: Néo-Tellius :: Begnion

Invité a écrit :
Sam 3 Mar 2012 - 21:56
Qu'était-ce... Cette sensation ? C'était chaleureux, accueillant, douillet... Certainement plus confortable que n'importe quel matelas que Litterhia aurait pu essayer dans son existence, sûrement plus doux que n'importe quel couverture qui l'aurait recouverte et réchauffé durant la nuit. Et pourtant, tout cela, elle était capable de le ressentir simplement contre King, ce dernier l'enlaçant quelque peu maladroitement, mais, une fois dans ses bras, elle se sentait... Bien. Le contact ne dura pas longtemps, Joseph reculant d'un pas à la grande déception de la jeune demoiselle. Ses joues étaient timidement rouge, son visage n'était pas écarlate puisque, contrairement à ce qu'on croirait, ce câlin, elle le rêvait depuis si longtemps. Peu importe de qui il s'agirait, tant que c'était une personne qu'elle considérait comme quelqu'un de plutôt... Proche, d'intime, qu'elle aimait bien, peut-être même plus.

Souriant du coin de la bouche tout en rentrant à peine sa tête entre ses épaules, elle aurait bien voulu continuer, mais elle savait pertinemment que le temps leur manquait, et que ces nuages devaient disparaître du ciel. Regardant autours d'elle, la Chroniqueuse se rendit compte qu'elle avait plutôt sous-estimé le musicien. Ce n'était pas des cadavres, mais ils paraissaient tellement inerte que ça semblait trompeur... N'y prêtant plus d'attention particulière, elle croisa le regard de King. Souriante, elle remarqua qu'il rougissait énormément, avant de déclarer que... Bah qu'il ne savait pas du tout quoi faire à présent. À vrai dire, Litterhia non plus, elle pensait que les évènements s'enchaîneraient, et bien elle doit s'avouée déçue.
-Je... Je ne sais pas trop...

Un peu perdue, elle regarda l'horizon visible d'ici, y cherchant peut-être une source d'inspiration.



Une voix entra en contact avec l'Animus de La Chroniqueuse ... Celle ci fut telle que des vertiges prirent la jeune fille. Elle tomba à genoux. La voix, de plus en plus forte, déclarait : "Le Livre de Mudora ... Tu as ... Mystik Ruins tu rejoindras ..."

La dernière syllabe du verbe résonna dans l'esprit de La Chroniqueuse ...
[Soleil#1]Begnion Reconstruction √[Terminé]
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Soleil#4]La Grotte des Laguz Félins √[Terminé]
» [Soleil#2]La Tour Imprenable √[Terminé]
» [Soleil#11]Esprit es-tu là ?√[Terminé]
» [Soleil#8]Quiz Pas Sorcier√
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum