Acte X1Sur ce qui s'apparentait être son lit de mort, le vieil homme scruta d'un oeil se voulant impassible l'immense fenêtre de sa maison, donnant sur un ciel azuré sans l'ombre d'un nuage. Le soleil, proche du zénith, voyait ses rayons réfléchis par un fin voile délimitant l'horizon de l'espace. Un jeune garçon, proche de l'adolescence, observait lourdement son aïeul s'éteindre à petit feu, mais le faible sourire de l'homme l'encouragea à patienter calmement. L'enfant baissa les yeux quelques instants puis, d'une voix claire et se voulant la plus distincte possible, il demanda à son grand-père une question qui lui trottait dans la tête depuis de nombreux mois maintenant, mais qu'il n'avait jamais eu le courage de poser jusqu'à présent :

– Comment était-ce, lorsque tu avais mon âge ?

Le vieil homme sourit et, après une grande inspiration, murmura :

– Tu veux dire, en mon temps ? Eh bien ... c'était la fin des Temps.

Il ne put s'empêcher d'émettre un petit rire, obstrué par ses poumons froissés. L'enfant ne comprit pas. Le vieil homme ferma les yeux quelques secondes et reprit d'une voix se voulant plus audible :

– Lorsque j'avais ton âge, cette planète n'était pas celle que tu connaissais. Lorsque j'étais jeune, le monde était ... une sphère; une immense sphère que l'on pouvait parcourir d'un bout à l'autre sans s'arrêter. Cette forme si particulière, si parfaite, permettait de rattacher des ensembles terrestres les uns aux autres par le biais d'immenses étendues d'eau que l'on nommait "Océans".

Il leva fébrilement son bras en directiond du plafond et il serra le poing, son sourire s'élargissant.

– A cette époque, il était possible d'aller si haut dans le ciel que l'on pouvait rejoindre les étoiles. En mon temps, les êtres humains luttaient contre de grandes menaces. Des entités ou des monstres si grands, et si puissants, que nous étions tous impuissants. Sur cette sphère d'apparence parfaite ... un mal qui nous rongeait tous gangrénait petit à petit. Il avait la capacité de prendre n'importe quelle forme ... celle d'une divinité vengeresse, d'un marionettiste banni, d'un effroyable chevalier ... tous avaient un point en commun; Le chaos.

Le vieil homme marqua un temps de silence.

– Sais-tu comment nous avons réussi à survivre aux cataclysmes du passé ? Il y avait parmi nous ... des êtres supérieurs. Des Héros, natifs de notre sphère, ou provenant de réalités que tu ne peux soupçonner. Tous ne luttaient pas pour le bien du peuple ... chaqu'un de ces modèles avaient leurs propres raisons de défaire le chaos ... vengeance, plaisir, ou encore justice ... il ne s'agit désormais que de légendes oubliées et oubliables. Je vois dans ton regard que tu es sceptique. C'est tout à fait normal ... tu te demandes, je suppose ... pourquoi ton monde n'est plus une sphère ?

Le garçon acquiesca. Il se leva et jeta un coup d'oeil curieux à travers la fenêtre de la maison. Son monde n'avait pas changé ... un gargantuesque ensemble d'îles, reliées non pas par des "Océans" mais par des si épais nuages qu'il semblait impossible de les traverser, où vivaient une infinité de petits garçons comme lui, à travers les grandes maisons empilées du royaume d'Horuna, l'île centrale d'un si vaste archipel qu'il semblait transcender l'horizon.

– Je sais que c'est dur à imaginer, murmura son aïeul, je sais que tu ne me crois pas. Mais ne t'es-tu jamais demandé pourquoi l'île la plus au nord de l'archipel est interdit d'accès ? Ne t'es-tu jamais demandé quel secret pouvait-elle bien renfermer ?

L'enfant se retourna vivement, plongeant son regard dans celui du vieillard.

– C'est parce que ... nous, qui avons connu cette sphère de chaos et de légende, venons de là-bas. Sur cette île se trouve une boîte, mon fils ... une boîte si grande qu'elle put contenir l'Humanité entière après l'explosion de la planète. Il s'agit d'un vaisseau qui nous a permis de survivre, de nous reformer, et qui nous a donné une seconde chance. Les îles que tu arpentes tous les jours sont le vestige d'un passé ... mon héritage, et celui de toute ma génération. Oui ... cette sphère instable s'est détruite d'elle-même, meurtrie par tous les maux qu'elle avait engendrée, et peut-être sommes-nous les premiers coupables de sa disparition ...

– Et ... les héros ? Qu'ont-ils faits ? Pourquoi n'ont-ils pas à nouveau protégé cette planète ?

– Ils en furent incapables. Personne n'avait ce pouvoir; celui d'implorer son pardon au monde qui nous a porté. Comme nous tous, ces êtres supérieurs se sont réfugiés dans la boîte ... qu'ils ont nommé "Pandorica", car elle contenait à la manière d'une prison, mais aussi d'un abri, tous les maux de Nintendo World. Lorsque celle-ci s'est ouverte, l'Humanité s'est déployée sur cet archipel. Nous savions tous qu'il s'agissait de notre sphère, mais celle-ci avait pris une forme différente, flottant entre l'espace et la stratosphère, confinée dans une bulle d'oxygène qui permit à la vie de s'animer sans notre présence, et ... lorsque nous avons foulé pour la première fois les conséquences de nos actes, nous avons compris que nous n'aurions plus jamais de seconde chance. Alors, guidés par notre souveraine, Astrid, notre grande reine, qui règne sans partage sur l'archipel, nous avons bâtis un monde idéal pour que notre futur ... votre présent ... ne connaisse jamais les troubles engendrés par le Chaos ainsi que les Héros.

– Un monde de paix ? Demanda l'enfant en serrant son poing contre la couverture de son grand-père. Le vieil homme émit un petit rire.

– La paix induit la guerre. Ce monde ne peut plus connaître la guerre ...

– Et les Héros ? Pourquoi ne sont-ils pas sortis ?

– C'est un mystère auquel personne ne peut répondre. Tout ce que je sais est que notre reine Astrid attend leur retour patiemment. Ils reviendront, c'est certain ... mais je ne serai plus là pour en témoigner. La Pandorica n'a pas fini de nous révéler ses secrets, et il est possible qu'un jour le Chaos soit libéré en même temps ... mais notre société est idéale, nous avons bâti, à l'abri du bien et du mal, non pas une sphère, mais une fresque que peint Astrid et son peuple, vous, en adéquation avec l'Espace et le Temps, la Vie et la Mort, la Nuit et le Jour. Les Héros ... peut-être apparaîtront-ils lorsqu'il faudra protéger cette nature d'une nouvelle gangrène insoupçonnable. Peut-être ne seront-ils plus de simples légendes à vos yeux. Peut-être ...

La voix du vieil homme se fit plus faible, presque inaudible. L'enfant, paniqué, prit sa main et la serra avec force, criant, l'implorant de finir son histoire, mais, alors que la respiration de son aïeul s'interrompit pour toujours, le garçon se résigna. Il savait que cette histoire n'avait pas de fin.

Il savait que cette histoire n'était que l'introduction d'un futur mythe.

Le flux d'une nouvelle vague.
C'est quoi NW ?Depuis 2007, NW est un forum de jeu de rôle dans lequel vous incarnez le personnage de votre choix ou de votre création.

Faîtes lui vivre une aventure inoubliable à travers de nombreux mondes, en participant aux quêtes crées par les membres ou aux divers events !
Une partie hors RP vous permettra de vous mêler à la communauté et de commencer en douceur.

La version XI vous propose un nouvel acte, un nouveau système de Boutiques, la Forge, le Parrainage et bien d'autres nouveautés !

Venez vous amusez !
Bienvenue

 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Ecaille, les souterrains
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité a écrit :
Lun 20 Juin 2011 - 11:28
Bon, il y a pas longtemp j'ai decidé d'inventer une fiction pour prendre de l'XP en ecriture de roman. Je n'ai ecrit que les 2 premier chapitre pour l'instant.
Je compte sur vous pour me crittiquer comme il faut au fil des chapitre pour que je m'ameliore en aprenant de mes erreurs.


(attention: ce texte est surement trufé de fautes d'orthographe debile comme "à" ou des oublie de "s" pour les pluriel et aussi surement des fautes de syntaxe et de conjugaison.)

Lisez bien, j'espère que ca va vous plaire.

Chapitre 1 : une journée banale

« Allez réveille toi ! tu vas être en retard . »

Pratiquement toutes mes journées commençaient ainsi . Je jouais en ligne sur mon ordinateur jusqu’à très tard le soir alors que tous les jours je commençait a 8 heure, puis Lucas, le type qui partageait ma chambre à l’internat venait pour me réveiller avant de sortir. Avec l’habileté d’un mec qui n’avait dormis qu’une heure dans la nuit je me levai .

« la prochaine fois, tu pourrais pas me réveiller en même temps que toi?

- T’es grand maintenant, tu devrais pouvoir te réveiller seul.

-Allé, tu sais très bien que je reste éveillé très tard le soir et que j’oublie d’activer mon réveil.

-Le mien sonne bien assez fort pour nous deux, en principe tu devrais l’entendre. »

Ce mec, c’était le stéréotype même du type cool . Grand, environ 1 mètre 85, les cheveux bruns assez court bien peigné . Il était sympa, sportif il avais la cote auprès des filles mais en plus de tout ca, il était pas arrogant, et ca c’était rare dans le lycée ou j’allais. La bas, c’étaient presque tous des connards de fils de riche imbu de leurs personnes .

« Bon allez, je file . couvre toi bien il y a pas mal de vent aujourd’hui » me dit Lucas.

Aujourd’hui il était vêtus d’un jean bleu très sombre, de sa veste en cuir rouge cramoisi, sa préféré qu’il portait au dessus de son marcel noir . Il enfila une belle écharpe grise puis ouvrit la porte . Il quitta la chambre et partit en direction du lycée .

Je ne m’étais pas présenté . Je m’appelle Eric, Eric Dessene et je suis étudiant au Lycée Montesquieu à bordeaux en deuxième année. Et le plus important, je suis à l’internat. Vous savez pourquoi j’avais choisis d’être interne ? Parce qu’on avais le droit de ramener ses consoles, une télé et son ordinateur. Franchement je n’avais besoin que de ca pour être heureux. quand on avait pas beaucoup d’ami comme moi on faisait ce qu’on pouvait pour se consoler. Je crois que vous avez compris, me demander de me passer de jeux vidéo ce serait comme demander à un alcoolique de se passer d’alcool .

Bref, une nouvelle journée de cours allée commencer et une fois de plus j’allais arriver en retard . Au fond de la grande pièce carré qui nous servait de chambre, de cuisine et de salon se trouvait la salle de bain. Je pris une douche froide et rapide. Apres m’être brièvement séché, je mis les premiers vêtements qui me tomber sous la main, un jean simple et un t-shirt a manche longue au col bien large . En guise de petit déjeuner je ne pris qu’un simple croissant et un verre de lait . Je pris mon cartable(qui était presque vide)puis je quitta ensuite l’internat en espérant que ma journée ne soit pas trop longue.

Lucas avait raison, il y avait beaucoup de vent pour un début d’automne. Le lycée ne se trouvais qu’à un kilomètre de l’internat, je préférais y allé a pied histoire d’arriver encore plus en retard et raté le TP de chimie que le professeur préparait depuis plusieurs semaine. pendant ma marche qui avais duré a peu prés un quart d’heure, j’avais put voir pleins de choses. Bien sur ces choses que j’avais vu aujourd’hui, je les voyiez chaque fois que j’allais en cours a pied. En gros un clochard qui demandais des clopes, des bonnes meuf, le genre de fille qui ne s'intéresse pas au geek comme moi. Et quoi encore ? Des gens en costar, des jeunes allant dans le même lycée que moi, des oiseaux, des chiens et pleins de choses basique dans le même genre.

A l’entré du lycée je salua le peu de gens que je connaissais et qui daignaient adresser la parole au nolife que j’étais. Bref, je rentra dans l’enceinte du lycée puis comme j’étais en retard, je partit directement a la vie scolaire . Ce lycée était très grand, même moi qui y étudiait depuis plus d’un an j’avais encore du mal à m’y retrouver. Bon heureusement la vie scolaire était à l’entrée dans le grand hall ou j’étais actuellement.

Hall qui d’ailleurs était complètement vide il n’y avait que des statues et des tableau d’ancien philosophes. Ils ont bien fait de la mettre la, au moins j’aurais pas a cherché pendant des heures. Aujourd’hui j’étais le seul élève en retard. Derrière une baie vitré coulissante se trouvaient les surveillant. une jeune femme au cheveux noir et un grand type sans âge musclé comme un catcheur qui n’avaient apparemment rien a faire étaient en train de siroter tranquillement un café en discutant, jusqu'à ce qu’il me remarque.

« Alors Eric, on a encore fait la grasse mâtiné ? me demanda la jeune femme.

-Mon partenaire de chambre a oublié de me réveiller.

-t’es grand maintenant, tu peux te réveiller tout seul. Me dit l’armoire a glace . »

C’était la deuxième fois de la journée qu’on me disait que je pouvais me réveiller seul, je me sentais comme un gamin. Apres cette courte discussion avec les surveillant je donna mon carnet de correspondance a la jeune femme qui me le remplit rapidement. Je passa alors devant des portrait du grand philosophe Montesquieu puis je monta alors les escaliers jusqu’au deuxième étage. C’était dans la salle 204 que se déroulait le TP de physique, je tapa a la porte puis j’entra .

« Bonjour, excusais moi pour le retard. »

Le professeur de physique se leva de son bureau et s’avance vers moi. Il était non seulement un vieux rabougris qui devais avoir plus de 200 ans mais en plus il puait de la gueule et apparemment il adorait le faire savoir. Il s’approcha bien prêt de mon nez pour beugler avec sa voix de zombie.

« Allez vous assoir au fond monsieur Dessene, aujourd’hui vous travaillez en solo. »

Ce que je fit, je passa devant tous les bureaux blanc ou mes camarades de classe avait déjà commencé a travailler.

Bon, non seulement j’étais partit remplir mon carnet pour rien parce que ce putain de prof ne vérifie jamais mon carnet de correspondance a part quand j’oublie de le complété. Mais en plus, je vais galérer tout seul sur un TP de chimie au quelle je ne vais probablement rien comprendre. Lucas qui était devant me regarda l’air désolé pour moi même si il avait l’air de bien deconné avec les 3 filles de son groupe.

L’une d’entre elle ne m’était d’ailleurs pas indifférente. D’ordinaire, je ne suis pas très doué pour retenir les noms mais celui de cette fille, impossible que je l’oublie.

Elle s’appelait Aurélie Batailley, cheveux blond, corps parfait, jolie minois, voix d’ange et surtout elle était super sympa. Je le sais parce que je lui ai deja parlé une fois. Un peu timide mais super sympa. Rien a voir avec les deux grosse pouffes avec qui elles trainaient tout le temps. Je ne connaissais pas le nom de ses copines. Je savais juste qu’elles étaient brunes toute les deux, que l’une portait toujours des t-shirt décolleté visible a des kilomètre et que l’autre était assez banale mais tout aussi conne. Ces deux filles c’était les lycéenne gueularde de base, je les aimaient pas trop.

Le TP de chimie s’était terminé vers 10 heure et nous n’avions plus cours jusqu’à 13 h 30. Concernant ce travail de physique, je me l’étais complètement loupé. Je n’avais pas assez de temps a cause de mon retard et en plus c’était a l’origine un travail en groupe. J’aurais surement une mauvaise note, mais ca n’avait pas vraiment d’importance pour moi, contrairement à lucas je n’étais pas un grand bosseur.

Je voulais profiter du temps libre qu’on avait jusqu’au prochain cours pour faire un peu plus connaissance avec Aurélie, donc en sortant de ce putain de cours de physique, je me suis rapproché du groupe d’ami pour essayé de m’incruster.

« Lucas, tu veux qu’on aille se boire un verre ? Demanda la fille brune au décolleté proéminant .

-D’accord, on pourrait aller au Saint-Eidolon.

-Ca va être dur de trouver des places à 4 la bas » Dit l’autre fille brune .

4 ? Ca me faisait un peu de peine qu’on m’oublie aussi facilement . Je devais rectifier le tir .

« Des place à 5 tu veux dire ? »

Je me suis rendu compte en voyant les regard des 2 brunes que j’aurais mieux fait de la fermer .

"Miss super décolleté" lança la première vague de moquerie .
«Tu pense vraiment qu’on va s’afficher avec un mec qui met son t-shirt a l’envers ? »

Oui à ce moment la mon t-shirt était a l’envers, ca pouvait arriver à tous le monde. La deuxième brunes s’y est mise aussi .

« Tu pourrais au moins avoir la décence de fermer ta braguette. »

Je la refermai immédiatement, ça aussi ca pouvait arriver à tout le monde. Elles en faisaient vraiment trop ces meufs .

« C’est quoi cette coupe ? T’as cru qu’avec ça, t’allais venir ? Même juste nous suivre ? Tu fais pitié.

-Casse toi sale geek, retourne à tes consoles! »

Putain elles y étaient allé fort quand même les deux pouffiasses. Je lança un regard a la Aurélie qui ne disait rien mais qui avait l’air désolé pour moi . Sans rien dire je me retourna pour rentrer à l’internat. Lucas essaya de me retenir sans succès .

« Eric, c’est bon c’était …

- Ca va Lucas, j’ai l’habitude . »

Je descendit les escaliers puis je quitta l’établissement.

Au bout de trois quart d’heure de marche et de réflexion sur le fait que j’était un geek et que tous le monde me détestait, j’étais à l’internat. Je partis directement sur ma console de jeux afin de jouer a un jeux de combat bien bourrin. Comme toutes les fois ou j’étais déprimé, j’avais joué pendant des heures sans m’arrêter. Au moment ou Lucas est rentrer il s’est directement jeter sur ses devoirs et les avait finis en a peine un quart d’heure. Il vint ensuite me parler.

"Désolé, pour ce que les filles ont dit tout a l'heure.

-t'inquiète pas, on m'a déjà dit des truc beaucoup plus méchant.

-ca doit quand même être douloureux pour toi.

-La seul qui souffre en ce moment c'est l'intelligence artificiel contre qui je me bat ."

en effet j'étais en train d'éclater l'ordinateur a mon jeux de combat, puis Lucas a proposé qu'on joue l'un contre l'autre.

"On joue ensemble ?

-T’es sur de ca ? je vais t’éclater.

-Sois pas si sur de toi mon pote ."

Je branchai ma seconde manette puis je fis plusieurs combats à 1 contre 1 face à Lucas. Cet enfoiré, même sur mon jeux vidéo fétiche, il me mettait ma branlé. Comme si être supérieur à moi en cours et socialement ne lui suffisait pas. Après quelque minute de victoire sur moi, Lucas est partis dormir. Moi je suis allé jouer sur mon PC dans la salle de bain pour le laisser profiter de son sommeil.

Aujourd’hui je me suis lever en retard, j’ai pris un petit déjeuner rapide, je me suis fait rembarrer par des filles, en rentrant j’ai joué aux jeux vidéo, Lucas est venue me mettre ma branlé puis était partit dormir et moi j’ai continué à joué au jeux vidéo.

Une journée banale .


Chapitre 2 : les souterrains

ce mois si, c’était mon tour d’aller dans les souterrains pour trouver de la nourriture. J’enfila donc mon pantalon, mes épaulettes et j'attacha le bâton de fer pointus qui me servais d’arme à ma ceinture. Je quittai donc le dôme caché sous terre qui nous servait de village en prenant l’escalier en colimaçon pour aller en direction des foret de racine.

Ce n’était pas chose facile de se repéré dans ces grand tunnel souterrains. Le fait que je n’avais pas quitté le village depuis deux mois n’arrangeait pas les choses.

En quittant le dôme, je me retrouvai dans une grande caverne jonché de stalactites. Cette grotte se divisait en trois tunnel. En suivant ce que me disait mes souvenir Je pris le tunnel le plus large. Plus je marchait plus il devenait étroit. Je dut même m’accroupir au apres quelque minutes de marche.

Au bout du tunnel se trouvait un espèce de grand canyon souterrain. Des crevasse, des gouffre sans fond, des stalagmites et de grands rochers mal placé rendait l'avancait en ce lieu difficile. Pour un mec normal je veux dire. Moi, personnellement, je sautais par-dessus les obstacles sans aucun mal, bref.

Dans ce grand canyon je cherchais un autre tunnel du regard. La seul chose que je vit fut un groupe de reptiliens immobile. Ils étaient 5. En m’approchant un peu je remarqua un symbole en peinture rouge sur la poitrine dénudé de chaque lézards. Le symbole du clan des murailles.

Quoi ? Ca vous dit rien « le clan des muraille » ? « Reptilien » non plus ? Bon, apparemment je vais devoir vous expliquer tout ca.

Premièrement qu’est ce qu’un reptilien ? Il faut déjà savoir qu’un reptilien n’a pas grand-chose avoir avec un simple reptile, si ce n’est une légère ressemblance au niveau de l’apparence physique, mais ca s’arrête la. Comparé au reptile nous les reptiliens nous étions plus grand, plus fort et surtout plus intelligent.

Oui, j’étais un reptilien. Et les 5 types en face de moi en étaient aussi. Moi je m’appelle Bassil et je fais partis de la race des basilic. Les membre du clan des murailles qui étaient réunit faisaient partit de la race des iguanes. les plus cons mais aussi les plus agressives.

Concernant leurs clans, Je ne savais pas grand-chose mis a part que si on tombait sur des membres, il fallait s’enfuir.
Le plus grands des iguanes, le chef surement me remarqua alors. Il marmonna des paroles inaudible à la distance ou j’étais. Ses petits compagnons vert commencèrent alors à courir dans ma direction.

Plus qu’une chose a faire. Fuir !

Je me mis alors a courir. Slalomant entre les stalagmites, sautant au dessus des roches qui bloquait ma route. Mon sang de basilic me donnais une agilité hors du commun, Mes doigts longs et fin était très utile pour agripper la roche. Ma queue me servait a garder mon équilibre quand je courrais. Grace à ca je ne m'étais jamais fait choper par un prédateur de toute ma vie(logique sinon je me serais surement fait bouffer et je ne serais pas la à vous raconter ma vie).

Sans ralentir ma ruée, je me retourna . Je ne pus m’empêcher de lâcher un petit rire en voyant les iguanes se prendre des stalactite dans la gueule ou se coinçaient les pied dans les crevasse . Malgré se que tout le monde racontaient sur le clan des murailles je les trouvait un peu ridicule.

Même si il y en avait un parmi eux qui sortait du lot. Celui qui m’avait repéré. Un grand iguane gris a rayure noire qui devait faire 3 tète de plus de moi. 4 si on comptait la grande crête osseuse qui commençait au dessus de ses petits yeux noir et qui finissait au bas de son dos. Ces griffes étaient énorme et sa démarche imposante. Les rochers, les stalagmites et les fissures sur le sol ne semblait pas le gêner celui la n'aurait pas de mal à me suivre jusqu'au village. Je devais me débarrasser de lui.

Je stoppai ma course, puis je la reprit immédiatement dans le sens opposé. Je sortis le bâton de fer qui était attaché sur la ceinture de mon pantalon, prêt à l'enfoncé directement entre les deux yeux du monstre gris. Ce dernier ne sembla pas étonné que je fasse demi-tour, il s'était déjà cambré, prêt a contre attaqué.

Je tenta comme prévu de lui transperçais le cerveau avec mon bâton. L'iguane fut rapide. D'un revers des griffes de sa mains droite, il dévia mon coup. je me retrouvai le dos exposé a ses bras meurtrier. Premier assaut de mon opposant. D'un geste plutôt lent, il tentai de me plantait ses griffes dans le dos. J'esquiva aisément en faisant une roulade. Sitôt relevé, sitôt attaqué, le lézard était déjà sur moi. Un coup de griffe a gauche, en bas, a droite, a la diagonale. Même si j'esquivais assez facilement chacun de ses coups, je savais qu'un seul d'entre eux pouvait m'être fatal. Puis une faille dans les assauts de l'iguane s'ouvrit. Je passai derrière lui après avoir esquivé un coup droit visant a me transpercé l'abdomen, je serra fort mon arme que je planta dans le dos de l’iguane. Le monstre lâcha un cri de douleur, tomba puis cessa de respirer.

Je retira le bâton ensanglanté du corps du grand iguane, fier de ma prouesse.

« J'ai gagné.

-Tu as gagné un aller simple pour l'estomac de notre maitre! »

J'avais complètement oublié qu'il y avait d'autres iguanes qui me pourchassaient. Heureusement ils étaient plus petit et moins dangereux que leurs prédécesseur. celui ci ne fit pas long feu. Il fonçait aveuglément vers moi et se retrouva avec mon arme planté dans le cœur. je repoussa le cadavre du pied. Un second iguanes arrivait en courant par derrière, j'entendais ses pas maladroit tambourinaient le sol, Sans me retourner, je m'accroupis pour esquiver son coup de griffe puis d'un geste rapide et efficace je lui plantai mon arme dans le ventre. La créature s'écroula.

Je me relevais afin de repérer ou était ses autres camarades. Cette fois je ne vis pas l'attaque venir, un troisième reptilien sortit de nulle part me lacera le dos avec ses griffes. Je m’écroulai sous le coup de la douleur. La créature les griffes levées s'apprêtait à en finir.

"Je vais t'arracher la tète!"

L'iguane n'en fit rien. Je vis une silhouette sombre et serpentine s'approchait dangereusement de lui. Elle s'enroula autour du corps du reptilien puis fendit son bras grâce à une contorsion de ses puissants muscle ventraux. L'iguane cracha un juron de douleur. Avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit d'autre, son cou fut brisé par les puissantes mâchoires de son agresseur.

Le grand serpent lâcha sa prise laissant le corps sans vie tomber à terre.

"Je suis arrivé à temps on dirait.»

Boros. C'était le nom de celui qui venait de me sauver. Un grand boa d'à peu prés 9 mètre de long et 50 centimètre de diamètre. Des écailles noires zébré de jaune et des yeux verts étincelant.

Je déchirai un morceau de mon pantalon afin de panser mon dos ensanglanté, Je me levai avec un peu de mal, puis le serpent fit de même à sa façon il faisait une sorte de ressort avec son corps et levait sa tète pour parler au même niveau que moi.

« Pourquoi t'es la Boros? Tu n’es pas de corvée de récolte ce mois la que je sache ?

-Le chef s'inquiétait pour toi. Peu âpres que tu sois partis, un de nos patrouilleur est rentré pour nous annoncer que le clan des murailles éparpillé ces troupes un peu partout dans les souterrains.

- Effectivement, je viens d'en faire les frais. J’ai faillis crever y a 30 secondes.

- tu boude? Ca va ton protecteur est la. De plus, ils sont tous mort maintenant tu risque plus rien.

- Même j'ai... »

Je me suis alors rappelé de quelque chose d'important.

« Non tout à l'heure ils étaient 5. Je ne vois que 4 cadavres sur le sol. »

Boros redevint immédiatement sérieux. Il était déjà aux aguets reniflant l'air, scrutant la zone. Prêt à sentir la moindre odeur, le moindre caillou bougé. Puis il se retourna, ouvrit la gueule.

"Il est la bas."

En effet l'iguane était a une vingtaine de mètre et courrait vers nous, le bras levé tenant un objet étrange. Un espèce de sphère, faites dans une matière transparente, il y avait une sorte de brume a l'intérieur. Quoi que ca puisse être, c'était surement dangereux. Boros en etait apparemment venus a la même conclusion que moi. L'ennemi était a moins de 10 mètre maintenant. Le serpent balaya le sol avec sa queue. L'iguane tomba sur les cotes. La sphère qu'il venait de lâcher lui retomba dessus. Puis se brisa.

La se passa alors un événement que je n'avait jamais vu jusqu'à maintenant. La brume contenu dans la sphère prit feu. Mais pas un feu normal, D'abord une flamme, flamme qui se propagea en prenant une forme de fumé. Puis vint un bruit, un bruit assourdissant et grave. Et alors, je fus balayé comme si cette flamme avait généré une tempête, je tombai sur le dos quelque mètre plus loin. Je ressentis une terrible douleur au niveau de la plaie que j'avais pansé. Je n’entendait qu’un sorte de sifflement strident dans mes oreilles.

Ce sifflement cessa au bout de quelques secondes, je vit alors Boros rampait dans ma direction.

"Bassil, ca va ?

-Non, j’ai super mal au dos.

-pfff, quelle chochotte.

Il m'aida a me relever puis nous allâmes jeter un coup d'œil a l'endroit ou avait eu lieu le souffle de feu. Horreur, le cadavre de l'iguane était à la fois carbonisé et déchiqueté. On pouvait voir des morceaux de chair et de bras trainait autour de lui. Les organes et les os étaient visible, on pouvait les voir dans l'énorme ouverture de sa cote gauche.

« C'est la première fois que je vois L'intérieur d'un être vivant.

-Moi certaines de mes proies on déjà dut me voir de l'intérieur" »lâcha le boa en rigolant.

Mais le temps n'étaient pas au blagues. nous venions de découvrir une nouvelle arme du clan des murailles. Si ils en ont d'autre dans le même genre ca va chier pour nous. Nous devions avertir le chef.

"Boros, on rentre au village."

Voila les 2 premier chapitre, je suis a ouvert a toute critique constructif. ^^
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Lun 20 Juin 2011 - 14:47
Je pense que y a pas assez de liens entre ton premier et ton second chapitre qui est ma foi bien meilleur. Il n'empêche qu'une fic sur les geek je trouve ça sympa sur NW o/ mais faudrait que le lien soit un peu plus voyant entre les deux chapitres.
Pièces Pièces : 87248
Nombre de messages : 55838
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Lun 20 Juin 2011 - 16:27
Les deux premier chapitre etait la pour presenté les deux heros, Bassil et Eric.
Les liens il viendront au troisième chapitre que je suis en train d'ecrire. :-)

Sinon comment est la lecture? Ca se lit facilement? vous avez pas besoin de lire pluiseur fois un paragraphe pour comprendre une phrase ?
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 20 Juin 2011 - 17:21
Ca se lit bien, c'est agréable, et assez fun ! J'approuve ;D

Deux ou trois points a corriger niveau orthographe et/ou syntaxe mais rien de trop important pour empêcher d'apprécier le paragraphe. Continue comme ça ! Et n'hésite pas à faire un tour sur ma fic !
Pièces Pièces : 45568
Nombre de messages : 5686
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Lun 20 Juin 2011 - 17:43
Merci, je rève ou tout le monde fait des fics sur ce forum ?
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Lun 20 Juin 2011 - 17:47
Bah, c'est la partie fic du forum en même temps, t'es obvious quand même. XD
Pièces Pièces : 45568
Nombre de messages : 5686
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Lun 20 Juin 2011 - 18:24
Pas compris le mot obvious, mais c'est pas grave XD
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Mar 21 Juin 2011 - 9:40
Ça veut dire évident ^^".

Mais sinon, non ça va, la lecture est assez facile, c'est clair mais comme je t'ai dis les liens entre les deux se voient pas vraiment alors j'attends la suite pour en savoir plus ._.
Pièces Pièces : 87248
Nombre de messages : 55838
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Mar 21 Juin 2011 - 10:24
Le chapitre 3 dans l’après-midi normalement :-)
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Jeu 23 Juin 2011 - 21:07
Voici le troisième chapitre. Il est plus long que les deux premier reunis.

Je m'excuse d'avance pour les fautes d'orthographe ou de syntaxe que je n'aurais pas vu, bonne lecture ^^


Chapitre 3 : explosion

De retour au village, les habitants furent étonnés de nous voir rentrés si vite et bredouille qui plus est. Nous nous dirigeames vers la cabanes du chef.

Sa demeure etait un grand dôme de terre avec une ouverture rectangulaire. D'ailleurs toutes les cabanes du villages etaient identiques. Mais celle du chef etait 2 fois plus grande que toutes les autres. Nous entrâmes à l’intérieur, interrompant notre dirigeant qui nettoyait la lame de sa lance avec un une feuille d’arbre.

Le chef faisait partit de la race des varans. Il ressemblait un peu à un iguane mais était beaucoup plus grand, environ 2 mètre. Il n’avait pas d’épine osseuse sur le dos, ni sur la tète. Ses yeux etaient bruns. Ca peau était noir mais elle virait vers le rouge clair sur le dos et le haut du crane. Ce jour la il portai un pantacourt large et un gilet en cuir sans manche.
Il leva la tète. Nous dévisagea chacun notre tour puis se mit à parler.

« Laissez moi devinez. Le clan des murailles trainait dans le grand canyon a quelques kilomètres d’ici ? »

Je pris alors la parole en m’avançant, Je lui racontai tout ce qu’il s’était passé. du moment ou j’avais croisé les iguanes Jusqu'à la sphère qui avait donné naissance à une flamme provoquant des tempête.

Le chef rumina :

« Ce que tu appelle flamme provoquant des tempêtes s’appelle une explosion. Et pour le clan des murailles, je pense qu’il veulent juste étendre leurs territoires.

-Et alors ? On va pas les laisser faire ce qu’il veulent » répondit Boros

Le chef resta silencieux pendant quelques instants, Puis reprit la parole.

« Avec cette histoire de sphère explosif ce serait trop dangereux de rester plus longtemps caché dans cette crevasse. »

Il sortit alors de sa maison sans nous dire un mot. Boros et moi le suivîmes. Le grand varan se dirigeait vers le centre du village. Un petit autel sur lequelle etait erigé la statue d’un grand dragon tenant une cloche entre ses griffes était installé au milieux de la place.

Le chef s’en approcha puis frappa la cloche avec sa lance. Un son grave résonna dans tous le village. Au bout d’une minute, tous les habitant du dome, c'est-à-dire une vingtaine de reptilien étaient réunis autour du chef.

« Cher concitoyen, j’ai une annonce a vous faire. Dès demain nous quitterons le village, ce soir préparait vos affaires et reposer vous bien, la route sera longue jusqu’à notre prochain domicile. »

Il repartit alors immédiatement vers sa cabane, ignorant le brouhaha causait par la foules. Malgrès le fait que le chef n’avait pas enuméré les raisons de notre futur depart, les villageois lui faisaient entièrement confiance. Au bout de quelque minute, le bruit se calma et les habitant du Grand dome partirent dans leurs demeures pour se préparait au lendemain.

« Je vais te laisser Bassil, je part me reposer.

-D'acord, merci encore de m’avoir sauvé Boros.

-Laisse tomber, C’est normal entre amis. »

Boros s’enterra alors un peu plus profondément sous terre puis ne donna plus signe de vie. J’allais partir dans ma cabanes quand elle arriva. Syldra .

« Bassil, tu peux m’expliquer ce qui se passe ? Pourquoi le chef veut-il qu’on quitte le dôme ?

-Ce serait un peu long à t’expliquer et je suis un peu trop fatigué pour te raconter tout ca maintenant.

-Il parait que tu t’es battu contre le clan des muraille, tu es blessé ?

-C’est rien juste une égratignure dans le dos.

-Pas de ca avec moi Bassil! Viens chez moi je vais te désinfecté tout ca. »

Quand elle insistait comme ca, c’était impossible que je lui dise non. Elle était trop mignonne, une peau azuré, des yeux vert comme une émeraude. Des hanches parfaites et en plus elle était aussi une basilic. Elleportait une sorte de cape cachant tout le haut de son corps avec un simple pantacourt aujourd’hui. Bref, je la suivit dans sa cabane.

Elle commença à me passer une sorte de pommade faites avec des champignons qu’elle avait trouvé dans la foret des racines pendant une de ses corvée de recherche de nourriture.

« Je parie que tu n’était pas concentré sur le combat quand on t’a infligé cette blessure.

-Pas du tout ! Cette enfoiré d’iguane m’a attaqué par derrière.

-T’aurais quand même put le voir venir. »

Elle venait de terminer de m’administrer la pommade, elle entourait mon torse d’un grand bandage en mousse d’arbre.

« J’aurait put le voir venir si il n’avait pas était aussi silencieux. »

Elle posa sa main sur mon epaule et prit une grande inspiration avant de reprendre.

« Et est-ce que tu peux deviner ce qui va venir maintenant ? »

Cette façon hyper sensuelle de prononcer Les mots. Aucun doute elle allait m’embrasser je me préparai donc mentalement a recevoir ce baiser.

La seule chose que je reçut fut une grande claque dans le dos. Je ne put empêcher un cri de douleur s’échapper.

« Voila, la plaie cicatriseras bientot. tu peux t’en aller maintenant. 

-C'etait cette grande claque dans le dos que j'aurais du prevoir?

-Exactement. Tu avais penser à autre chose?

-Euhh.. Non, rien de speciale.
Elle m'aida a me relever puis m'accompagna à la sortie de sa cabane.

« Merci, Syldra. Pour les soins.

-file te reposer maintenant, et ne bouge pas trop en dormant. »

Elle tourna le dos, je fit de même. Arriver Dans ma cabane, je me dévêtis puis je m’allongea sur mon matelas de feuille morte.

Je m’endormis immédiatement, en pensant au lendemain.

______________________________________________________________________________

Bon, c’est pas que je commençait a être crevé a jouer sur mon ordinateur portable depuis plus de 8 heures. Mais franchement mes paupières étaient lourdes. Je quittai donc la salle de bain en direction de mon lit pour dormir.

Alors que je m’écroulais sur le matelat moelleux, le réveil de Lucas se mit à sonner. Mon camarade de chambre se leva avec l’adresse d’un militaire. J’étais toujours affalé sur le lit comme une vieille chaussette.

« Lucas, par pitié. Me dit pas que c’est l’heure de se préparer pour aller en cours. »

Il me regarda avec son fameux air désolé. Maintenant que j’y pensais, il me regardait souvent comme ca.

« Désolé Eric, mais il est belle et bien l’heure de se lever.

-J’ai pas dormis de la nuit, le réveil a sonné au moment ou je me suis allongé.

-Ca, t’aurais dut y penser avant de commencer a jouer. »

Je me leva tant bien que mal, et je fit ma toilette avant Lucas. Apres m’être séché et brossé les dents, je vérifiai bien que le t-shirt que j’avais enfilé n’était pas à l’envers et que la braguette de mon pantalon n’était pas ouverte. Je m’étais aussi coiffé pour l’occasion. Ces putains de brunes ne pourront plus se moquer de moi maintenant!

Ce matin moi et Lucas avons pris un bol de céréales chacun puis nous sommes sortis en direction du lycée.
Alors que nous étions à la moitié du chemin Lucas s’est mis à parler d’un sujet plutot important pour moi.

« Alors ? Tu vas faire quoi pour Aurélie ?

-Comment ca qu’est ce que je vais faire pour Aurélie ?

-Elle te plait non ? Tu devrais essayé de faire plus connaissance avec elle, elle a l’air de bien t’aimer en plus.

-T’es sérieux ? Elle t’a dit ca ?

-Non mais je pense qu'elle t'apprécie.

-Dit pas n'importe quoi! qu'est ce qu'elle pourrait trouver a un type comme moi?"

Lucas soupira puis nous ne parlâmes plus jusqu'à l'entrée du lycée. L’établissement avait ses portes grandes ouverte et beaucoup d’élève en train de fumer ou juste de discuter se tenait en face. Dans la foule une personne n’avait put échapper à mon regard. Aurélie. Elle nous remarqua puis s'avançant vers nous en souriant.

"Salut vous deux."

Elle nous fit la bise chacun notre tour. Elle avait les joues très douces. Je me dit que j’aimerais bien avoir l’occasion de les lui caresser un jour. Non, sans deconner, elles étaient vraiment très douces ses joues! Lucas joua alors les entremetteur à sa façon.

"Tiens, je viens de me rappeler que j'avais un papier a ramener à la vie scolaire. Je vous laisse."

Sympa de me laisser seul face a Aurélie. Qu'est ce que j'étais censé lui dire? Comment je pourrais faire en sorte qu'elle s'intéresse à moi? Apres que Lucas ait disparut dans l'établissement. Aurélie me fixa droit dans les yeux, j'eut du mal à soutenir son regard.

"Eric, tu sais pour ce que t’on dit Eloïse et Sandrine hier? Ne prend pas ca aux sérieux. elle ne le pensait pas vraiment."

Eloïse et Sandrine? Ca devait être les noms des deux brunes qui m'avait verbalement explosé la gueule. Au moins j'avais appris leurs noms aujourd'hui.

"T'inquiète pas, je leurs en veux pas du tout pour ce qu'elle m'ont dit."

Si, je leurs en voulait a mort de m'avoir clashé comme ca devant Aurélie, mais bon j'allais pas me la jouer rancunier devant cette dernière.

"Ah tant mieux, j'avais peur que tu déprime un peu âpres ca.

-Non, non! aucune chance que je déprime. Je suis quelqu'un de tres joyeux en générale!"
Inutile de vous dire que je mentais. Je m'en rendais bien compte et le pire c'est que je m'apprêtais à continuer. Mais Aurélie m'interrompit.

-Tu serais d'accord pour qu'on aille boire un verre au saint-eidolon âpres les cours?

J'hallucinait. Oui J'hallucinait complètement. Aurélie m'inviter a sortir avec elle âpres les cours!

-Je.. J'en serais ravie.

-Super, on se verras en classe. Donc A tout a l'heure.

Elle entra alors dans le lycée. J’étais complètement abasourdie. Je me pinçai la joue pour être sur que je ne rêvais pas. C’était bien la réalité! Ce soir J’allais vraiment sortir avec la fille de mes rêves. Je devais me la jouer galant ce soir, je lui payerai son verre, ouai. Mais le problème c’est que mon porte monnaie était à l’internat. Je partit donc le chercher, j’allais surement revenir en retard mais ca n’avait pas d’importance.

Aurélie m’avait invité à sortir avec elle.
___________________________________________
Le village Fut réveillé par la grande cloche que le chef avait sonnée, le soir même tout le monde avait préparé ses affaires. Ils étaient fin prêt a partir. Je m’habilla et je pris les seul chose dont j’avait besoin. Quelques provisions pour la route, un pantalon de rechange et mon bâton de fer pointus. Je mit toutes ces affaires dans une sacoche que j’attachai à la ceinture de mon pantalon puis je sortis de chez moi.

Au centre tous les habitants étaient réunis, prêt a partir. Pour plus de sécurité pendant le voyage, le chef mit en place un système de randonnée mettant des villageois combattifs comme moi à l'arrière et a l'avant pour être paré à n'importe quelle genre d'attaque surprise.

Le voyage commença. En quittant le dôme nous nous retrouvâmes dans la cavernes s'ouvrant sur 3 passages. Le chef qui ouvrait la marche prit le tunnel opposait a celui que j'avais prit la dernière fois. Un tunnel plutôt étroit, mais assez grand pour laisser 5 reptiliens marchait cote à cote.

Je surveillait les arrières de la horde avec 3 autres types. 2 Lézard tatou plus petit que moi appelés noct et turne. Ils étaient marrons clair et recouvert d'une couche d'écaille très solide d'âpres leurs morphologie Ils étaient capable de se mettre en boule afin de rouler ou simplement pour se protéger de coups trop fort. Ils étaient apparemment jumeaux et n'arrêtaient pas de parler. Malgré leurs petites tailles, on pouvait sentir pas mal d'expérience dans leurs voix.

Le troisième gardien de l'arrière de la horde était une tortue plutôt grande. Peut être un peu plus que le chef. elle se tenait sur 2 pates assez facilement. Je le précise car en générale, les reptiliens de la race des tortues ont du mal a se tenir debout a cause du poids de leurs carapaces. Carapace qui d'ailleurs était brune clair barrés de quelques rayures oranges. la peau nue de la tortue c'est a dire juste sa tète et ses avant bras musclés étaient gris. Les petit yeux encastraient dans sa longue tète recouverte d'écailles pointus étaient complètement noirs.

Contrairement aux deux jumeaux. La tortue étaient silencieuse. Elle marchaient d'un pas lourd et jetaient quelques coup d'œil a l'arrière de temps en temps. Son calme me gênait un peu.

"Au faites, Quel est votre prénom?"

Le Colosse me regarda, Pointa sa gueule du doigt, puis fit "non" de la tète.

'Il veut dire par la qu'il est mué, me dit noct.

-Il n'a pas de prénom que je sache, continua turne."

Je réfléchit un petit moment. Ca craignait de pas avoir de prénom j'allais pas toujours le désigné par la tortue.

"J'ai une idée de prénom pour vous. Que diriez vous de char?"

Ce prénom n'eut pas l'air de lui plaire.¨

"Peut être, Raphaëllo?

Il Leva l'une des bosses qui lui servait de sourcil pour montrer son étonnement.

"Euhh... Tortank?

Il fit non de la tète.

"Pourquoi pas Bowser?

-Pourquoi tu ne choisirais pas des prénoms qui ne soit pas sortis de ton imagination, me dit Noct.

-Si t'as des gosses un jour, j'espère qu'on t'enfermeras le temps de choisir de vrai prénom" continua Turne."

Apres ce petit moment de détente, si on pouvait appelés ca comme ca je me fis tout petit. Nous arrivâmes au bout du tunnel. A coté du petit pans de terre ou nous étions, on pouvait voir un lac. Dans cette immense caverne ou nous venions d'arriver le plafond était tres haut, environs 50 mètre au dessus de no tètes. Plusieurs chemin s'offrait a nous maintenant un petit tunnel a l'opposé de celui duquel nous venions de sortir. Et un autre qui était placé en hauteur a 10 mètre du sol. Nous n'étions pas tous doué pour l'escalade. Le chef décida donc de prendre le tunnel au sol, a la porté de tous le monde.

Alors que nous étions au milieux de la caverne, la tortue me poussa violement. Je tombai a terre, ne comprenant pas son geste.

"hé mais ca va pas? tu..."

Je remarqua alors qu'un javelot se trouvait a l'endroit ou je me tenais trois seconde plus tot. La tortue le pris puis sans dire un mot(Normal, elle est muette.) le lança en direction du tunnel placé en hauteur. Un iguane portant le symbole du clan des murailles s'y tenait prêt à lancer un deuxième javelot. Le reptilien n'en eut pas le temps, et se prit le javelot lancé par la tortue dans le pied puis tomba de son perchoir. Il se rompit le cou 10 mètre plus bas.

Sur le coup j'avais pensais que ce type la était ici par hasard. mais je me trompais. Du lac sortirent alors 3 alligators. Grand, plus de 3 mètres, gris et surtout une grande gueule remplis de dents immenses et tranchantes comme des pointes des stalagmites. Ce ne fut pas tout. Des iguanes apparaissaient en masse du tunnel d'ou nous venions de sortir et de celui que nous devions emprunté. Nous étions cerné par des membres du clan des murailles.

Devant je vit le chef serrait sa lance fermement. Il était déjà prêt a en découdre.

"Combattant! Faites votre devoir! Protégez votre tribu."

Tout les reptiliens sachant se battre se lancèrent alors dans le combat. Noct sortis son bouclier, Turne son poignard. Les deux frères qui combattait en duo quand ils etaient reunis foncèrent vers les iguanes qui venaient par derrière. Ils etaient suivis de pres par la tortue qui craquait ses poings dans ses gants de cuir. Devant je put voir Boros chargeait vers ceux qui nous bloquait le passage.

Le chef lui, combattait déjà un des alligators. Faisant tournoyer sa lance, esquivant les puissants coups de mâchoire du monstre gris. Je pouvais voir Quelques coupures saignante sur le ventre de l'alligator. Le chef s'en sortait tres bien. Jusqu'a que les 2 autres alligators viennent pretaient mains forte a leur compères. Deux fois plus de machoires à esquiver pour le chef, deux fois plus de coups a donner aussi. Il commencait à perdre l'avantage et se mettait a reculer. C'est ce moment la que j'attendais pour agir. Je me leva puis je courrus porter secours au chef. Je sauta, mon arme entre les mains, puis je la planta dans le coup d'un des alligator qui malmenaientt le chef. Il s'effondra.

Un des alligators tenta alors de me mordre. Je contra de justesse la morsure meurtrière en levant mon baton de fer entre sa machoire et moi. Le geant qui avait maintenant mon arme entre les dents me repoussa d'un coup de pied dans l'estomac. Je tomba en arrière. Desarmé. L'alligator cracha mon arme dans le lac. Avant qu'il n'est put se jeter sur moi pour me devorer. Le chef lui planta sa lance en plein dans le coeur. Il ne restais qu'un ennemi à abbatre de notre coté. Il jaugait le chef avant de l'attaquait. Il faisait bien de ne pas le sous estimait.

Non seulement le chef avait des muscles surdevelopé pour quelqu'un de sa race et disposait d'une maitrise de la lance exeptionelle. Mais en plus comme tous bon varan qui se respectait, sa salive etait remplis de bacterie. Si il mordait un etre vivant, c'etait la mort assuré au bout de quelques minutes. Quelques heures pour les plus resistants.

L'alligator me voyant desarmé et a terre se jeta sur moi la gueule grande ouverte, le chef le repoussa d'un puissant coup d'epaule dans les cotes. L'alligator tituba, failli tomber mais se rattrapa de justesse. Il tenta alors cette fois d'attraper le chef avec son bras. Raté! Le varan attrapa le grand bras, fit tournoyer le monstre qui tomba à terre apres une baleyette bien placé le mordit tres fort au poignet.

L'alligator appuya sur sa plaie saignante puis s'enfuit en plongeant dans le lac. Il connaissait surement les propriété dangereuse de la salive de varan et devait partis se desinfecter. Le chef m'aida a me relever.

"Le danger est ecarté apparement" dit le chef.

En effet, a ma gauche je pouvais voir Boros rampait en direction des villageois pour la plupart apeuré. Il laissait derrière lui quelque cadavres à la nuque brisé et aux membres desarticulés. Il s'en sortait visiblement sans une seule egratinure. Je me dit a ce moment la que j'etais heureux de ne pas etre son ennemi. A ma droite Noct et Turne avaient ranger leurs armes et discuter tranquillement l'air satisfait tandis que la tortue croisait simplement les bras en fermant les yeux quelques cadavres saignant trainé egalement autour d'eux.

Tout le monde se reunit au centre de la caverne. mais un gosse ne repondit pas a l'appel. On le trouva alors proche du tunnel d'ou nous venions entrain de regarder un cadavre ennemi. Sa mère qui l'avait vut s'eloigner partit le rejoindre en courant, elle l'attrapa par le bras pour le ramener dans le rang. Avant qu'elle n'est put faire quoi que ce soit, une sphère transparente vola alors vers les deux reptiliens. Se brisa sur le sol a coté d'eux. L'explosion eut lieu. Avalant la petite famille. Tous les villageois hurlerent de peur en voyant leurs camarade disparaitre dans la fumée. Comme si cela ne suffisait pas, un nouveau bataillon du clan des murailles arrivait par l'endroit d'ou nous venions.

Encore des iguanes mais cette fois accompagnés d'une tortue complètement noir et quadrupède portant un panier sur son dos. Panier remplit d'une vingtaine de ces sphères explosif.

Le chef s'avanca .

"Fuyez tous!! C'est un ordre" hurla t-il.

Tandis que les villageois se dirigait vers notre tunnel de sortie. Notre chef s'elanca alors vers la tortue qui portait les explosifs. Un iguane tenta de lui faire barage. Il se retrouva cloué au sol avec une lance planté dans le ventre. Le chef qui etait maintenant desarmé courrait toujours. Pendant sa charge, il frappait et bousculer tout ceux qui etaient sur son chemin. Aucuns des iguanes ne reussit à le ralentir. Il atrrappa la tortue par ce qu'on pourrait appeler ses epaules. Puis par une force sortis d'on ne sais ou il la souleva pour la plaquait contre la paroi rocheuse.

Un bruit de verre brisait se fit entendre. Puis le bruit assourdissant de l'explosion. Le chef, la tortue kamikaze et les iguanes proches disparurent dans les flammes et la fumée. Moi, je n'avais pas bouger depuis le debut l'onde de choque provoquait par les l'explosion m'envoya valser a une quinzaine de mètre. Je m'ecorcha les bras et le dos sur le sol. Je vit alors une fissure immense commencait a s'ouvrir, d'abord sur la paroi rocheuse ou le maitre avait provoquait l'explosion. Puis cette fissure s'agrandit elle monta juste au plafond au dessus du lac. Une brèche s'ouvrit alors au dessus du grand point d'eau.

De la pièrre commenca à tomber suivit par d'etrange tuyau metallique. Une lumière se fit alors voir. La lumière de la surface.

___________________________________________________________________

Je marchait toujours dans les rues de bordeaux en direction de l'internat pour je vous le rapelle, prendre mon porte-feuille.

Je me trouvais à present sur la place des quinquonces. Une grande place ou etait placé à l'extrémité coté ville d'une tour d'une quinzaine de mètre avec la statue d'un ange au sommet. Cette endroit à certaines periodes de l'années pouvait etre occupé par la foire, le cirque, des concours de tuning, d'un ecran geant pour voir des match de football important, bref. Pleins de choses que je pouvait pas blairer.

L'internat se trouvait à l'autre bout de la place des quinquonces, je traversais donc ce grand espace vide jonchait de terre de sable et de caillou. J'etais à une centaine de mètre de mon objectif. Je me suis dit a ce moment la que je pourrait peut etre profiter de mon retour à l'internat pour changer de fringue. Après tout, c'etait pas tous les jours que j'avais un rencart avec Aurélie.

C'est alors que je ressentis une espèce de secousse sous mes pieds. Je m'arretai alors de marcher. A ce moment je me suis demander si je revais. Non. Je vis des fissures s'ouvrir sur le sol autour de moi. Avant que je n'ai put bouger, un vide s'ouvrit sous mes pieds. Je tombais, je m'ecorchai le bras contre un truc en fer, pendant me chute j'ai sentis que je m'etais cogner contre pleins de choses, je heurtais des tuyau d'egout, je me cognais contre des poutres d'acier. Bref je me faisais mal. La tète dirigés apparement vers le bas je vis une sorte de marre, un lac plutot.

Je retint ma respiration, puis je plongea.












 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Ven 24 Juin 2011 - 9:45
Eh bien ! xD

J'ai eu du mal à saisir le lien entre ces deux histoires parallèles mais la fin de celui ci promet certaines explications, j'ai hâte d'en savoir plus ^^". Quoi qu'il en soit, j'adore la partie avec Eric. Je suis curieux de voir ce que va donner la suite.
Pièces Pièces : 87248
Nombre de messages : 55838
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Ven 24 Juin 2011 - 11:59
Je trouve ce concept vraiment génial moi o_o ! Ca change totalement de la plupart des fics que j'ai lu.

Continue comme ça, a part les fautes dont tu connais l'existence, y a tout bon ;D !
Pièces Pièces : 45568
Nombre de messages : 5686
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Ven 24 Juin 2011 - 12:17
Jonathan Gozen a écrit:
Je trouve ce concept vraiment génial moi o_o ! Ca change totalement de la plupart des fics que j'ai lu.

Continue comme ça, a part les fautes dont tu connais l'existence, y a tout bon ;D !

Merci ^^

Tu veux parler du concept des histoires parralèles ou le concept des lezard qui vivent sous terre ou autres?

A part ca, la suite ce soir ou demain.
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Ven 24 Juin 2011 - 12:23
Les histoires parallèles ^^

Les lezards souterrains, ça, j'ai deja vu ^^' rien qu'a voir les dodongos XD
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Ven 24 Juin 2011 - 12:36
MDR, on peut plus faire de fic sans voir des reference dans Zelda ^^
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Ven 24 Juin 2011 - 12:53
Gozen aussi y va à fond pour Zelda :XD: mais c'est tellement culte !

Bonne continuation =p.
Pièces Pièces : 87248
Nombre de messages : 55838
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Ven 24 Juin 2011 - 14:43
Petit spoil, le prochain chapitre s'appelle

chapitre 4 : L'humain
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Dim 26 Juin 2011 - 10:50
Voila le chapitre 4 avec un peu de retard et toujours quelques fautes invisible(pour moi)

Bonne lecture ce chapitre est beaucoup plus court que le précèdent


Chapitre 4 : L'humain

Le plafond de la caverne venait de s'ouvrir sous mes yeux. mes oreilles sifflait encore a cause du bruit de l'explosion. Puis la lumière de la surface éclaira la grotte en se réfléchissant sur le lac. Je vit alors une forme tombait. Des bras, des jambes et une tète. La créature tomba a l'eau.

Je la vis remonter à la surface puis nager jusqu'à la terre ferme. Elle se tenait a quatre pattes, toussotant, crachant de l'eau. Je vis une large coupure sanglante barrait son bras gauche. En chancelant je m'approcha d'elle. Je tendis la mains pour lui proposer mon aide.
La créature leva la tète, se mit a trembler en marmonnant des mots incompréhensible puis tomba sur le sol, inconsciente. Boros et syldra arrivèrent derrière moi à ce moment :

"Bassil ou est le chef, me demanda Boros.

Le chef. Oui après l'explosion je l'avais complètement oublié, mais je savais ce qu'il était devenus. Sans rien dire, je pointa le dernier endroit ou je l'avais vu. Il ne restait que des gravas. Le chef. Ou plutôt ce qu'il en restait était ensevelis la dessous.

"Je vois...

-Non.. comment va reagir le clan en apprenant ca, Demanda syldra au bord des larmes.

-Son sacrifice ne fut pas vains. C'était sa mort ou celle de tous le clan."

Bien que Boros avait dit ses derniers mots de facon calme et posé. Je pouvais voir dans ses yeux que la mort du chef le rendait au moins aussi triste que moi et Syldra.

En détournant le regard, je vit alors l'arme du chef planté dans le ventre d'un des iguanes.
Je m'approcha puis je retira la lame ensanglanté du corps de l'iguane. C'était une belle lance qui était un peu plus grande que moi. La hampe était de fer et la lame taillé dans une sorte de métal noir. Un petit dragon avait était gravé dans la lame.

Je me dis a ce moment la que je ferais bonne usage de cette arme. Je me dirigea alors vers la créature évanouis qui était tombé du ciel. Je le regardai un moment puis je le chargea sur mon épaule.

"Qu'est ce que tu fais Bassil? il est peut être dangereux.

-Je suis sur que non, je l'ai vu dans ses yeux.

-Et si il nous attaquait? Tu ferais quoi?

-Pas d'inquiétude. J'en prendrais l'entière responsabilité."

Nous quittâmes alors la caverne en passant par le fameux tunnel que le chef nous avait dit de prendre avant sa mort. Ce tunnel nous avait mené à une sorte de foret souterraine. Les arbres n'étaient pas très grands mais ils étaient remplis de fruits et des champignons poussaient à leurs pieds.

Cette endroit auraient put être un village parfait si nous ne vivions pas dans la crainte que le clan des murailles nous tende une embuscade encore une fois.

Notre clan nous attendait entre trois arbres. Il attendait surtout le chef pour savoir quel était notre prochaine destination. Boros se porta volontaire pour annoncer la nouvelle à tout le monde. Pendant que je posai la chose que je portais sur mes épaules sur un tas de feuille.

Syldra déchira alors la longue manche de la creature puis elle commença à lui désinfecter le bras gauche avec sa pommade en bouillis de champignon. Elle le pansa ensuite avec de la mousse d'arbre. Exactement le même traitement qu'elle m'avait administré hier.

La chose ne bougeait plus mais sa respiration était longue et régulière. Je la regarda de plus prêt.

Elle avait pleins de poil brun ébouriffés du haut de la nuque jusqu'au front. Une petite carrure, limite la peau sur les os. Une sorte de pantalon bleu très fibreux si je puis dire. Et un haut noir.

"C'est un humain, m'affirma Syldra.

-Un humain? Jamais entendu parler.

-Mon père m'en avait parlé une fois. Ce sont eux les maitres de la surface. Il n'ont pas d'écailles, pas de poils mis a part sur le haut du crane. Et surtout Il sont des milliards la-haut.

-Des milliards?! T'abuserais pas un peu la?

-Je t'assure que tu peux me faire confiance. Mon père ne mentait jamais.

-Qu'est ce qu'il est devenus?

-Va savoir..."

J'entendis l'humain gémir. Quand il ouvrit les yeux, je put voir que ces derniers étaient noir comme la lame de ma nouvelle lance.
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Dim 26 Juin 2011 - 10:59
J'adore le "Des milliards ? T'abuserais pas un peu la ?"

j'ai l'impression de faire partie d'une colonie d'insecte. XD

Toujours aussi bien, rien à redire ! Si ce n'est les deux trois fautes et surtout, surtout l'oubli des "?" dans certaines questions, du genre :

"Qu'est ce que tu fais Bassil, il est peut être dangereux.

J'ai hate le prochain chapitre !
Pièces Pièces : 45568
Nombre de messages : 5686
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Dim 26 Juin 2011 - 11:12
Je corrige, je corrige ^^

Et j'écris aussi le prochain chapitre
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Gozen Arkaÿlis a écrit :
avatar
Quatuor Universel
Dim 26 Juin 2011 - 11:15
Pas de soucis !
Pièces Pièces : 45568
Nombre de messages : 5686
Age : 24
Localisation : Pandorica
Réplique/Citation : Praise the Helix
Date d'inscription : 22/03/2011

Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur









Spoiler:
 
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Dim 26 Juin 2011 - 12:51
Chapitre 5, un peu court aussi.

Bonne lecture la suite mardi je pense.


Chapitre 5 : Le lézard

Finalement, je crois que je n'avais jamais eu de rendez vous avec Aurélie. J'étais tombé dans un trou, puis dans un lac puis en sortant un lézard géant m'avait tendu la main. C'était un putain de rêve, j'ai du m'endormir en jouant à l'ordinateur. Bon pas de rendez vous finalement, mais je dois avouer que c'était la première fois que je faisait un rève aussi réaliste.

J'ouvrai les yeux, puis alors je vis le lézard. celui que j'avais vu un peu plus tôt dans mon rêve. Qui apparemment n'était pas un rêve. Il était grand, avait une longue crête au dessus de son crane, la peau verte une très longue queue. Il me regardait avec de grand yeux jaunes.

"Salut, tu vas bien, me dit le lézard."

Non seulement je me retrouvais tout trempé dans une caverne très sombre, mais en plus j'étais accueilli par un lézard qui se tenait debout, qui était plus grand que moi et qui parlait.

Sur le coup, je me suis demandé si les truc que fumait mes camarades au lycée n'était pas un peu hallucinogène et n'avait pas détins sur moi.

Je me leva alors je sentis une douleur sur le bras gauche, il était recouvert d'un bandage en mousse.

"Merci, je vais bien.

-Comment as-tu atterris dans les souterrains, me demanda le lézard.

-Euuhh... Je suis tombé. Je suppose.

-Ah d'accord... Euuhh.. Ça va? Ton bras je veux dire.

-Ah, et bien oui. Je te remercie de m'avoir soigné.

-Ce n'est pas moi qui t'ai soigné. Mais bon peu importe.

Il avait l'air aussi gêné de parler avec moi que j'étais gêné de parler avec lui. Faut dire, c'est pas tous les jours qu'on parlait à un lézard plus grand que soi.

"Je m'appelle Bassil, me dit il.

-Oh, euhh Éric Dessene. Enchanté.

-Eriquedessene?

-Euuhh non. En faites, Eric c'est mon prénom et Dessene c'est mon nom de famille.

Bassil ne semblait pas comprendre la notion de nom de famille. Je tenta alors de simplifier les choses.

-Appelle moi Éric, ce sera plus simple.

Le lézard sembla satisfait. C'est alors que je vit un grand serpent noir rampait vers nous je ne put m'empêcher de reculer en criant .

"Attention un serpent!

-Reste calme, il est avec moi. Il s'appelle Boros. me dit Bassil

-Bassil, je l'aime pas trop ce type la, il est mal élevé. Dit le boa.

-Mais non. Tu lui a juste fait peur.

Bassil sembler parler très facilement a ce serpent, il devait etre amis. Moi il me foutait une trouille monstre. Je n'ai jamais vraiment aimé les serpent. Surtout que celui la devait dépassait les cinq mètre.

-On s'est concerté avec les vieux du village et on a décidé de rejoindre un autre clan qui vit un peu plus dans les profondeurs, Dit Boros.

-Quel clan, demanda Bassil.

-Le clan des adamantins.

-Quoi? Ce clan qui vit à plus de d'un kilomètre de profondeur? prêt du magma en fusion?

-Exactement, leurs terre sont très fertiles et en plus il y a pas mal de place dans leurs village. Quelques personnes en plus ne les gêneront pas.

J'étais largué, Les reptiles se parlaient entre eux a propos de clans, de terres fertiles et de village. Et moi dans tout ca? J'avais un peu peur de leurs demander de m'aider à remonter à la surface. Bassil me regarda alors puis se tourna vers Boros.

"Je vais le ramener jusqu'à chez lui.

-Quoi? mais le clan des murailles? qu'est ce que tu feras si tu te fais encore prendre en embuscade" demanda une lézarde a crète qui franchement était plutôt mignonne pour une lézarde.

Enfin c'est mon point de vue quoi. Bassil se tourna vers elle.

"Ne t'inquiète pas pour nous. On se fera discret."

-Sois prudent, je sais que t'essaye toujours d'en faire trop.

-Ca va aller. De plus si on se fait attaquer. On est deux. On sauras se débrouiller" dit il en passant son bras autour de mon coup.

Je sentais une sorte de tension entre les deux reptiles. Un peu comme la tension que je sentais quand je m'approchait un peu trop près d'Aurélie.

Bassil leva sa lance puis continua.

"De plus, le chef est avec moi maintenant" dit-il en regardant son arme.

Je ne savais pas qui était ce chef, mais il semblait avoir de l'importance pour chacun d'entre eux.

"Allez viens Éric, je te ramène à la surface."

Je fit mes salutations à Boros et à syldra puis je suivit Bassil. Je sentis une main me retenir par l'épaule. Celle de Syldra.

"Tu sais, je ne t'ai pas soigné pour rien, alors ne meurent pas."

C'était donc elle qui m'avait soigné? Elle me disait de ne pas mourir. Ces souterrains étaient donc si dangereux que ca. Je me sentais pas rassuré.

"Merci de m'avoir soigné.

-C'est rien. Je voulais aussi te demandait de refroidir bassil, si il tentait de faire des choses un peu trop dangereuse.

-D'accord, j'essayerais tout du moins.

-Merci. Et adieux" me dit elle.

Bassil m'appela alors. Je suivis le lézard dans cette foret souterraines.













 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Link a écrit :
avatar
Fondateur
Dim 26 Juin 2011 - 20:12
Je trouve que ta fic est un peu moins charmeuse que celle de Jonathan (je vais comparer comme c'est ces fics qui sont intéressantes et actives pour le moment). Ça manque de description et les actions sont trop brèves. Essaye de corriger ça pour la suite, de plus c'est pas super passionnant pour l'instant ^^".
Pièces Pièces : 87248
Nombre de messages : 55838
Age : 23
Localisation : Hyrule
Réplique/Citation : La balance des forces du bien et du mal...tombera en ma faveur.
Date d'inscription : 26/06/2007
Liens : Famille : Sakura Chan, Celeste Ashura

Meilleurs Amis : Roy, Fox, Phoenix, Jonathan Gozen

Pires Ennemis : Ganondorf, Maiden, Trascer, Lumina, Jack

Traitre ou Ami ? : Rec, Stip



Feuille de personnage
Objet(s):
Voir le profil de l'utilisateur http://kevinrolinbenitez.com/
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Dim 26 Juin 2011 - 20:49
Je trouve aussi, J'essayerais d'etre plus meticuleux pour ce genre de chose.
 :: HRP ~ Préparatifs :: Le Musée de Next Wave :: La Bibliothèque Sans Fond
Invité a écrit :
Mer 6 Juil 2011 - 21:59
La suite demain pour ceux que ca interesse. J'ai essayé de m'ameliorer pour les description des actions, j'éspère que ca va vous plaire.
Ecaille, les souterrains
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Sort Ecaille d'Acier
» Tables de terrains souterrains
» guerre dans les souterrains
» Ecaille ciel rathalos
» ecaille dragon feu+

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum